Stalley « Ohio » @@@½


Ça y est, Stalley l’ambassadeur de l’intelligent trunk muzik sort son premier album en maison de disque (Atlantic). C’est vrai que le terme d’ « album » semble flou. Depuis Goin’ Apes en 2008,  Lincoln Way Nights qui l’a révélé puis l’excellent Honest Cowboy l’an dernier,  tous ses projets jusqu’à maintenant étaient des mixtapes gratuites (exception faite de Honest Cowboy qui a été republié en EP) dont la qualité était bien supérieure à ce qui était commercialisé. Ohio, c’est comme ça qu’il a nommé son premier disque, existe donc en version CD et sera payant. Voilà qui répond mieux à la définition conservatrice du mot « album ».

Continue reading Stalley « Ohio » @@@½

Apollo Brown & Ras Kass « Blasphemy » @@@@


Mello Music Group n’en finit plus de nous régaler cette année en proposant tous les mois au moins une nouvelle sortie. Comme pour le second album des Diamond District March On Washington, cette collaboration entre le vétéran californien Ras Kass et l’autre producteur-maison du label Apollo Brown était attendue de pied ferme.

Continue reading Apollo Brown & Ras Kass « Blasphemy » @@@@

Logic « Under Pressure » [deluxe edition] @@@@½


Logic, et son premier album solo Under Pressure, pourraient être les les belles surprises rap de 2014. Ce rookie issu de la promo des Freshmen XXL 2013 se surnommant sur ses mixtapes le Young Sinatra mérite amplement la comparaison avec Kendrick Lamar. Déjà dans la cour des grands.

Continue reading Logic « Under Pressure » [deluxe edition] @@@@½

T.I. « Paperwork » @@@


La saga continue pour T.I.. L’un des rappeurs les plus influents des régions Sud a mis son label Grand Hustle et sa carrière en jeu après la sortie de Trouble Man en 2012, en quittant sa maison de disque Atlantic. C’est finalement l’offre de la major Columbia, filiale de Sony, que T.I. a accepté, conseillé par un certain Pharrell Williams, lui-même en contrat solo chez cette maison. Entre Pharrell et lui, c’est une longue histoire: les Neptunes avaient aidé le jeune défricheur de la trap music à se faire un nom dans le Dirty South en produisant le morceau-titre de son premier album I’m Serious en 2001.

Lire la suite sur Now Playing Mag

DJ Quik « The Midnight Life » @@@½


David Blake, 44 ans, véritable légende vivante du rap westcoast, vient de signer son neuvième album The Midnight Life sur son label Mad Science Recordings. Pour être franc, cet album n’est pas du niveau de The Book of David qui avait mis la barre très haut en 2011, mais il distille de savoureuses mélodies tempérées et des beats laid-back typiques. On va bien finir par connaître son secret de longévité.

Continue reading DJ Quik « The Midnight Life » @@@½

The Game « Blood Moon: Year of the Wolf » [Deluxe Edition] @@


Ce sixième album de Game marque son retour dans le monde du rap indépendant, en fondant avec Stat Quo le label Blood Money Entertainment (et non pas Rolex Records suite au refus de la célèbre enseigne d’horlogerie). Donc beaucoup d’attentes autour de Blood Moon: Year of the Wolf.

Continue reading The Game « Blood Moon: Year of the Wolf » [Deluxe Edition] @@

Diamond District « March on Washington » @@@@


In the ruff des Diamond District a été indéniablement – pour moi et d’autres – l’album hip-hop indé de 2009. Ce ‘nouveau classique’ a permis trois choses :  d’exposer les multiples talents du rappeur/producteur Oddisee (que certains connaissaient déjà) et de ses acolytes yU et Uptown X.O., de poinçonner Washington District sur la carte du rap (autrement qu’avec le go-go et Wale qui a migré vers le Sud) et de lancer pour de bon le label Mello Music Group.

Cinq ans plus tard le triangle de rappeurs revient trianguler les rues de la capitale américaine.

Continue reading Diamond District « March on Washington » @@@@

Vince Staples « Hell Can Wait » [EP] @@@@


Vince Staples est un rappeur que tout le monde s’arrache. Anciennement affilié au collectif Odd Future, le talent de ce jeune californien affiché sur mixtape a tapé dans l’oreille de Talib Kweli, le producteur No I.D. et les dirigeants de Def Jam. Du coup, il est signé à la fois sur Blacksmith, ARTium Recordings et le label trentenaire, tant qu’à faire.

Cette fois c’est le début des choses sérieuses pour Vince. Laissant de côté les cassettes digitales et les featurings à droite à gauche pour Earl Sweatshirt (sur Doris) ou Common (le single « Kingdom« ), il franchit une étape intermédiaire, entre une mixtape et un premier album, avec cet EP Hell Can Wait soutenu physiquement par Def Jam Recordings.

Continue reading Vince Staples « Hell Can Wait » [EP] @@@@

Rapsody « Beauty and the Beast » [EP] @@@@½


La meilleure kickeuse du moment (si si) nous fait l’honneur d’un super EP, Beauty and The Beast. Ce titre est une confirmation: Rapsody est à la fois belle et une bête au mic. Pas de featuring, la Soul Council à la prod, juste ça, du talent à l’état pur.

Continue reading Rapsody « Beauty and the Beast » [EP] @@@@½

Tinashe « Aquarius » @@@@


Hello Tinashé, ton album s’appelle Aquarius, et moi c’est Sagittarius. D’après nos horoscopes on est fait pour s’entendre, ça tombe bien, je te trouve mignonne et j’aime bien ton album, tu me plais bien. Peut-être liras-tu un jour cette chronique?

Lire la suite sur Now Playing Mag

Flying Lotus « You’re dead! » @@@@½


Pan! T’es mort. Ça y est, c’est la fin? Pour Flying Lotus, ce n’est que le point de départ de sa cinquième oeuvre, You’re dead, parue chez Warp le jour de son 31e anniversaire.

Lire la suite sur Now Playing

Bishop Nehru x MF Doom « NehruvianDOOM » @@@@


NehruviandDOOM est la curiosité de la rentrée rap. La rencontre de deux univers, celui de Bishop Nerhu, post-adolescent surdoué et ambitieux remarqué pour ses excellentes mixtapes Nehruvia, et de ce vieux roublard de MF Doom, l’Anglais au masque de fer, notre méchant préféré du indie hip hop.

Lire la suite sur Now Playing Mag

The Black Opera « The Great Year » @@@@


Jusqu’à maintenant, The Black Opera était un groupe de l’ombre, un collectif d’artistes sans noms ni visages qui ne vivait que pour leur art, pour la scène, pour leurs messages. Leur quatrième album The Great Year paru fin Septembre chez Mello Music Group va leur permettre de laisser la lumière les révéler.

Continue reading The Black Opera « The Great Year » @@@@

Diamond D « The Diam Piece » @@@


Diamond D est en quelque sorte le ‘D’ du légendaire crew new-yorkais des D.I.T.C. (‘Diggin in the Crates’ pour les non-connoisseurs), un collectif qui, durant la seconde moitié des années 90 jusqu’en 2000 où est paru leur album éponyme, rassemblait des légendes telles que Big L (RIP), Fat Joe, Showbiz & Andre the Giant, O.C. et les producteurs Lord Finesse, Buckwild et donc Diamond D.

Le groupe a bien tenté une percée huit ans plus tard avec The Movement, malheureusement l’aspect légendaire appartenait déjà au passé, le D.I.T.C. n’est pas une institution comme le Wu-Tang. Les membres (Fat Joe évidemment, Diamond D,…) avaient cependant plus d’écho sur leurs projets solos ou en binôme (Buckwild avec Celph Titled, Oasis d’A.G. & O.C.). Diamond D, quant à lui, est revenu pour la rentrée 2014 avec The Diam Piece, un album suspendu en ce temps où le rap était respecté pour le fond et la forme.

Continue reading Diamond D « The Diam Piece » @@@

Chroniques Rap, Soul/R&B, Electro…

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 097 autres abonnés