Archives du mot-clé G.O.O.D. Music

KIDS SEE GHOSTS (Kanye West & Kid CuDi) @@@@


C’était quelques mois après la sortie de Life of Pablo. Septembre 2016, en plein concert, Kanye pète un câble en scandant « Kid Cudi, don’t ever mention ‘Ye name. I birthed you!”. Quitte à tout envoyer valser, il s’en prendra deux mois plus tard à son ‘grand frère’ Jay-Z dans une diatribe de 10 minutes, lui reprochant de ne pas avoir répondu présent à son mariage avec Kim Kardashian entre autres choses et que gneugneu puisque c’est comme ça il n’y aura jamais de Watch The Trone 2. Émotif et instable, le rideau se ferme et la tournée est terminée. D’autres artistes couperont les ponts avec Kanye, John Legend n’en est pas loin, mais l’eau coule dessous et à la surprise générale, Cudi et Kanye sont photographiés ensemble au Japon. Les rumeurs d’un projet commun n’ont pas tarder à fuser. C’était parti pour une nouvelle lune de miel.

Lire la suite KIDS SEE GHOSTS (Kanye West & Kid CuDi) @@@@

Kanye West « Ye » @@@½


« I feel the pressure, under more scrutiny
And what I do? Act more stupidly »

(« Can’t Tell Me Nothing, 2007)

« Poopy do scoop, Scoopy de do woop, Woopty scoopty poop, Poop de scoopty, Scoopy de woop, Woopy de scoop woop poop, Poop do de woop scoop, Poop! Poop!, Scoop de di woop , Woop de di scoop, Woop de di scoop poop »

(« Lift Off », 2018)

Lire la suite Kanye West « Ye » @@@½

Pusha T « DAYTONA » @@@@½


Cet opus devait s’appeler King Push et sortir en Juin 2016. Finalement ce sera le 25 Mai 2018 et il s’intitule Daytona. Durant ce laps de temps, Pusha T ne s’était pas du tout tourné les pouces. En Septembre 2017, la moitié des Clipse déclarait que ce troisième album a été enregistré trois fois, trois fois, la faute à un Kanye West constamment insatisfait, la marque des perfectionnistes hein. Une dizaine à une douzaine de morceaux étaient prévus, avec divers producteurs aux commandes, et crac, du jour au lendemain, on efface et on recommence tout. Quelques jours et nuits de travail plus tard, et pas mal d’aléas indépendants de la volonté du rappeur, le nombre de titres s’est réduit à sept, tous produits par l’inénarrable Kanye.

Lire la suite Pusha T « DAYTONA » @@@@½

Big Sean & Metro Boomin « Double or Nothing » @@½


Cadeau de Noël en avance : un album collaboratif avec le rappeur fraîchement platiné avec I Decided Big Sean et le hitmaker de l’année, le très prolifique Metro Boomin qui venait de produire Without Warning avec Offset et 21 Savage. Ça en avait tout l’air au départ, d’être un cadeau, hélas après deux écoutes, le bilan est : 2 fois quarante minutes de perdues.

Lire la suite Big Sean & Metro Boomin « Double or Nothing » @@½

CyHi the Prynce « No Dope on Sundays » @@@@½


Ce fut la stupeur générale lorsque CyHi the Prynce a balancé en 2015 le diss « Elephant in the Room« , s’en prenant aux personnalités de chez G.O.O.D. Music. Coup de bluff ou coup de pub? Le rappeur calmera vite les spéculations en déclarant qu’il s’agissait d’un titre à prendre au second degré, pour faire parler. Une plaisanterie? À moitié puisqu’il a claqué la porte de Def Jam pour différends artistiques. On comprend parfaitement la frustration de l’attente de la part de ce lyriciste hors-pair que Kanye West prenait par l’épaule et pour qui il a écrit de nombreux succès, pour Yeezus notamment. Novembre 2017 son premier album No Dope On Sundays sort enfin chez Sony, une semaine plus tard on apprendra que CyHi avait également quitté G.O.O.D. Music… tout en en faisant la promotion.

Lire la suite CyHi the Prynce « No Dope on Sundays » @@@@½

Big Sean « I decided. » @@@½


Dark Sky Paradise est le meilleur album de Big Sean à ce jour, ne serait-ce parce qu’il a su enfin révéler le potentiel qui sommeillait en lui comme un ado n’arrivant pas à lever les paupières avant midi, et ceci grâce à un très judicieux choix de productions. Le rappeur de Detroit avait la cote auprès du public avec ses deux premiers albums mais avec la critique c’était critique justement, avant de réussir à mettre tout le monde d’accord avec Dark Sky Paradise, ou presque. Ses jeux de mots parfois risibles déteignaient sur son pédigrée, il ne faut porter Detroit que dans ses veines mais aussi dans les verbes et c’est là que Royce da 5’9 est venu à sa rescousse pour défendre le rappeur de G.O.O.D. Music. Avec I decided, le petit Sean maintient la barre.

Lire la suite de la chronique sur SURLmag →

Big Sean & Jhene Aiko « TWENTY88 » @@@½


Voici un mariage rappeur/R&B chick qu’on n’a pas vu arriver, mariés en studio mais pas dans la vraie vie (Jhene Aiko s’est vue mettre récemment la bague au doigt par le producteur Dot Da Genius). Big Sean, de la team G.O.O.D. Music, et la chanteuse Jhene Aiko, de chez ARTium Recordings, ont été unis par les liens de Def Jam et de cet union est né Twenty88 du groupe éponyme. ’88’ pour leur année de naissance et ‘twenty’ pour euh, la vingtaine?

Lire la suite Big Sean & Jhene Aiko « TWENTY88 » @@@½

Kanye West « The Life of Pablo » @@@½


Je veux vous parler du plus grand artiste rap de tous les temps, d’un album magnifique, de l’oeuvre de toute une vie, le pinacle d’une carrière, l’achèvement ultime après la construction d’une famille avec une femme vertueuse, de quelque chose d’absolument grandiose, qui fait battre notre coeur.
Ce n’est pas du tout l’objet de cette chronique.
Non en vrai, je vais plutôt parler d’un album conçu dans la précipitation dont on pouvait suivre les étapes de ce puzzle comme un programme de Twitter-réalité, et dont l’auteur est un homme avec un immense trou noir entre les fesses et un melon capable de provoquer une éclipse solaire, tout ça pour au final faire la quête pour les Illuminatis.

Lire la suite Kanye West « The Life of Pablo » @@@½

Pusha T « Darkest Before Dawn: The Prelude » @@@@


D’un duo de frangins produit par les Neptunes qui a lancé le coke rap depuis leur bourgade de Virginia Beach dans les années 2000, Pusha T est devenu fin 2015 le P.D-G. de G.O.O.D. Music, le label fondé par Kanye West, celui qui l’a recueilli en 2011 dans son catalogue d’artistes. De dealer à boss de label de musique, comme un certain Jay-Z.

Lire la suite Pusha T « Darkest Before Dawn: The Prelude » @@@@

Big Sean « Dark Sky Paradise » @@@@


Big Sean ne pourra pas faire pire que Hall of Fame, mais il ne fera sans doute jamais mieux que ce troisième album Dark Sky Paradise. Vous ne rêvez pas, j’ai mis @@@½ à un album de Big Sean, ce serait un miracle s’il n’y avait pas d’explication à cela. Pourtant le rappeur de Detroit pas n’a pas changé depuis ses deux premiers albums : il joue à fond la carte du swag du mec déjà riche qui n’a jusqu’ici pas franchement démontré l’étendu de son talent (paraît qu’il en a).  Alors qu’est-ce qui  a changé?

Lire la suite Big Sean « Dark Sky Paradise » @@@@

Teyana Taylor « VII » [deluxe edition] @@@@


Vous ne connaissez pas Teyana Taylor? Googlez-là et vous verrez que cette jeune chanteuse harlémite n’est pas née de la dernière pluie. Elle n’a qu’à peine 16-17 ans quand elle signe chez Star Trak et débute avec le single « Google Me » au début de l’année 2008, qui n’était pas aussi viral qu’attendu. N’étant donc pas dans les priorités de chez Interscope, Teyana passe au petit et au grand écran (Stomp The Yard 1 et 2) et sort en parallèle de sa carrière d’actrice une mixtape en 2009 From a Planet Called Harlem, histoire de rappeler à sa major que -allooooo- elle est aussi chanteuse de r&b.

Lire la suite Teyana Taylor « VII » [deluxe edition] @@@@

Pusha T « My Name is My Name » @@@½


Après Malice cet été, au tour du cadet des Thornton, Terence alias Pusha T de dégainer avec le My Name is My Name (G.O.O.D. Music/ Def Jam), un des disques les plus anticipés de l’année 2013. Après avoir livré plusieurs paquets de coke dans la street (les mixtapes Fear Of God, Wrath of Cocaine…), un EP qui a mis le feu aux poudres (surtout les blanches) et de multiples apparitions ça et là en featuring, la vraie rencontre avec le dealer a enfin lieu, avec cette légère crainte qu’inspire les hommes imposant le respect. Yurk!

Lire la suite Pusha T « My Name is My Name » @@@½

Big Sean « Hall of Fame » (deluxe edition) @@


Finally Famous, le premier album de Big Sean, j’en avais conclu qu’il était léger, pas désagréable, ni fameux, avec pour note un gentil @@@ sans trop entrer dans les détails… Est-ce que le rappeur de Detroit signé chez G.O.O.D. Music a progressé sur ce Hall of Fame ? Nan, c’est carrément l’inverse. Et il s’étonne qu’on ne le considère pas comme un top rappeur? Laissez-moi rire!

Lire la suite Big Sean « Hall of Fame » (deluxe edition) @@

John Legend « Love in the Future » @@@@


John Stephens n’avait pas publié d’album solo depuis cinq ans, ça commençait sérieusement à faire long. A 34 ans, le chanteur signé chez G.O.O.D. Music a pris son temps pour écrire de nouvelles chansons et les habiller d’une musique soul plus classique dans le style, comme semble le décrire la pochette arborant des oeillets rouges en toute sobriété, sans perdre son préfixe « néo ». Avec Love in the Future, John Legend a gagné en sagesse.

Lire la suite John Legend « Love in the Future » @@@@

Kanye West « Yeezus » @@@@


Celui qui pour beaucoup a été considéré comme un messie du rap à ses débuts en 2003 nous présente sa nouvelle « création », sa sixième (si on ne compte pas Cruel Summer), Yeezus. Et c’est devenu une habitude avec chaque nouvelle sortie de Kanye West, les vagues de débats passionnés, des articles de presse plus ou moins bien renseignés, tout ces éléments médiatiques qui font que l’un des rappeurs/producteurs les plus influents de ces dernières années devient le centre du monde, en bien, ou en mal.

Lire la suite Kanye West « Yeezus » @@@@