John Legend « Love in the Future » @@@@


John Stephens n’avait pas publié d’album solo depuis cinq ans, ça commençait sérieusement à faire long. A 34 ans, le chanteur signé chez G.O.O.D. Music a pris son temps pour écrire de nouvelles chansons et les habiller d’une musique soul plus classique dans le style, comme semble le décrire la pochette arborant des oeillets rouges en toute sobriété, sans perdre son préfixe « néo ». Avec Love in the Future, John Legend a gagné en sagesse.

Tous les amoureux de r&b et de soul trouveront des pièces de goût sur cet opus. Les amateurs de piano-voix seront servis avec « All of Me » et « Dreams« . Ce classicisme retrouvé jaillit des mélodies, conjuguées à des rythmiques très modernes. En résultent des morceaux vraiment uniques comme le single « Made To Love« , « The Beginning« , « You & I« , « Wanna Be Loved« … Le plus bluffant reste « Asylum« , jamais a-t-on entendu John chanter comme il chante dessus, d’une voix délicatement aigüe filant dans l’air spleen et évanescent. Mais tiens ça ressemble pas mal à « Blue Ocean Floor » de Justin Timberlake… Peut-être. Pour varier les plaisirs, John Legend se complaît dans les atmosphères soulful (« So Gone« , « Who Do We Think We Are » feat Rick Ross) et classes (« Aim High« ). Pourtant Love in the Future surprend par sa cohésion. Les producteurs éxécutifs répondent au nom de Dave Tozer et Kanye West. Parmi les autres collaborateurs sur ce projet, et ils sont nombreux, on peut citer dans le désordre Ali Shaheed Muhammad (Tribe Called Quest, Lucy Pearl), 88-Keys, Bink!, Hit-Boy, Jeff Bhasker, Pharrell Williams, Da Internz, The Runners, etc… Pas besoin de faire de choix : on prend tout le monde. La classe.

Ah, il y a aussi cette très bonne cover de « Open Your Eyes » de Bobby Caldwell. Après tout le dernier projet du chanteur était l’album de reprises Wake Up avec les Roots, normal qu’il continue sur cette lancée, il en gardait encore sous le coude. Là où l’on se rend compte que John Legend a réellement pris de la hauteur, c’est cette invitation acceptée par Seal sur « We Loved It« . Quand on y songe, John Legend a fait beaucoup de chemin depuis ses débuts en tant que pianiste et choriste pour Kanye West dix ans auparavant. Mais avec ce 4e album solo, c’est vers son avenir que l’on regarde.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s