Estelle « Shine » @@@@1/2


Quand j’allume la radio en voiture, il y a deux choses qui me font kiffer en ce moment : chanter à tue-tête les paroles de « Les Limites » de Julien Doré (aisément, facilement) et mettre à fond « American Boy » d’Estelle. La première fois que j’ai entendu ce titre sur le Net, j’ai cru qu’il s’agissait d’un remix puisque l’instrumental était identique à celui de « Impatient » de Will.I.Am (tiré de son solo Songs About Girls) mais c’était bien en réalité son single officiel, un gros tube r&b/disco-pop pour l’été. Estelle révélation r&b féminin de l’année ? C’est déjà le cas, car avant de se faire remarquer et embarquer par John Legend (qui l’a signé en 2006 sur son label Homeschool Records), elle était une valeur montante dans son pays d’origine, l’Angleterre, où elle avait sorti plusieurs mixtapes et maxis, dont « 1980 » extrait de son premier album The 18th Day (paru en 2004), reçu un prix aux prestigieux MOBO Awards (Newcomer of the Year) et fut conviée pour diverses collaborations, notamment avec la star soul locale, Omar. Vous vous rendrez bien compte que le succès d’Estelle sur nos ondes et dans les charts européens n’a absolument rien d’anodin. Après Corinne Bailey Rae et Amy Winehouse, les anglaises continuent de débarquer !

Je n’imaginais pas non plus que derrière ce tour des Etats-Unis bras dessus bras dessous avec Kanye West se cachait ce superbe joyau de rhythm’n blues éclectique qu’est Shine. Vu que je la découvrais pour la première fois avec cet album, je n’étais pas au bout de mes surprises. Dès le début de l’opus, j’entends Estelle rapper sur le dernier couplet de « Wait A Minute (Just A Touch) », une autre production du leader des Black Eyed Peas. Dans ma tête, la comparaison avec Missy Elliott devient évidente mais pas pour longtemps. Lorsque je me surprends à apprécier grandement ses mariages réussis entre vibe reggae et rythmes urbains, en particulier sur « No Substitute Love » (commençant par un clin d’œil à George Michael) et « Magnificient » feat Kardinal Offishall (produit par Mark Ronson), je comprends mieux pourquoi Wyclef Jean lui a légué deux productions. La londonienne doit probablement lui rappeler Lauryn Hill, puisque elle est capable de jongler entre rap, r&b et reggae/ragga avec une adresse innée. Ou alors Mary J Blige, parce qu’elle allie hip-hop et soul avec souveraineté, on en retrouve des éléments de comparaison sur les parties groove 90s de « So Much Out The Way » (la seconde prod de Wyclef et son cousin Jerry « Wonder » Duplessis) et le soulful « In The Rain » qui me fait penser à du 9th Wonder avec plus d’entrain.

Ne cherchez de pas de ballades romantiques ou bucoliques, j’aime autant vous le dire tout de suite, il n’y en a pas. Cool ! pour une fois que l’on peut se savourer un album de r&b sans down-tempos à la soupe de rose aux textes naïfs. À la place, on a droit à des touches rétro récurrentes aux accents gospel, entre discrets samples de voix pitchées en fond et les chœurs de John Legend (« More Than Friends »). Estelle se permet même de poser le pied dans la Nusoul sans impertinence grâce au merveilleux « Back In Love ». L’anglaise est très bien entourée, on l’avait remarqué à la réalisation, mais niveau figurations, c’est la grande classe. Mis à part Kanye West, il y a bien naturellement John Legend sur le fantastique duo « You Are » et le Gnarls Barkley Cee Lo sur « Pretty (Love Me) » produit par Jack Splash. Après ces collaborations très soul music, pourvu que Swizz Beatz ne gâche et ne tâche pas la sortie. Heureusement que non, il sort le grand jeu (si si je vous assure) sur la chanson éponyme « Shine », un morceau dancefloor à mi-chemin entre 2-Step et r&b, mi-rap, mi-chant qui achève l’album.

Y a pas photo, tout me plaît sur ce disque. Shine est un album de r&b ‘à la cainri’ avec un charme et une élégance typiquement british avec ce qu’il faut de reggae pour la touche cosmopolite relative à la scène urbaine londonienne. Pour l’instant, c’est pour moi l’album r&b féminin de l’année 2008, à moins qu’un classique du genre vienne chambouler ma hiérarchie de préférences. 

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.