Archives du mot-clé Will.I.Am

The Game « The Documentary 2.5 » @@@@


The Game avais juré ceci : The Documentary 2 sortira en 2015. Il l’a fait, et il a sorti une semaine après le 2.5. Explication. Plutôt que de sortir un double-album, le rappeur de Compton a préféré le scinder en deux parties séparées avec une semaine d’intervalle. Stratégie commerciale ? Peu importe, l’idée n’est pas mauvaise. La crainte que l’on peut légitimement avoir avec cette seconde partie, c’est qu’elle ne contienne que des left-off de la première, or il s’avère que The Documentary 2.5 pèse autant que le 2, voire plus. Normal, avec 700 morceaux enregistrés (Game est un peu marseillais sur les bords), il était compliqué de se tromper.

Lire la suite The Game « The Documentary 2.5 » @@@@

The Game « The Documentary 2 » @@@@


The Game avais juré ceci : The Documentary 2 sortira en 2015, soit dix ans après The Documentary « 1 ». Tout de suite les souvenirs fusent autour de ce premier et unique album chez G-Unit/Aftermath dirigé d’une main de maître par Dr Dre et sa dream-team de producteurs qui ont livré des instrus mi-West mi-East, sa kyrielle de name-dropping (plus d’une centaine), ses tueries inoxydables comme « Higher« , « How We Do » et « Dreams« , les refrains de 50 Cent et son histoire de membre des Bloods. Quelques jours après la sortie de The Documentary, Chuck Taylor était congédié du G Unit pour crime de lèse-majesté envers 50 Cent.

Lire la suite The Game « The Documentary 2 » @@@@

Nicki Minaj « The Pinkprint » @@@


Plus ou moins louche dans ses pléthores de « tops » en tout genre, le magasine Complex déclare la chose suivante :  Nicki Minaj est la meilleure rappeuse de 2014, avec marqué en gros « Queen of Hip Hop ». Précisons : parmi celles signées en maison de disque et actives depuis 2010, parce que si on compte les female rappers underground actuelles et toutes celles qui ont pavé ton chemin dans les années 90 et 2000 (Lil Kim, Lauryn Hill, Missy Elliott, Queen Latifah…), elle est elle n’est pas des mieux classées.

Cependant que Nicki s’est calmée sur les perruques et couleurs voyantes, j’ai curieusement envie de trouver la first lady de Young Money plus attrayante sur The Pinkprint, son troisième album. Et surtout depuis qu’Iggy Azaela, sa rivale désignée, a débarqué avec ses passes-droits, on se dit que dans le fond Nicki Minaj est plus crédible qu’on osait l’avouer.

Lire la suite Nicki Minaj « The Pinkprint » @@@

Dizzee Rascal « The Fifth » @


On imagine déjà la réaction en lisant le titre de l’article : incrédulité, déception,… Sérieusement? Il est vrai que le succès de Dizzee Rascal n’est pas dû au hasard, il s’agit du fruit d’une évolution de carrière pour le moins fulgurante. Et The Fifth qui devait en être le point culminant est déjà la dégringolade de l’autre versant de la montagne qu’il a gravi, avec une avalanche de tubes radio. On tombe de très haut.

Lire la suite sur Now Playing Mag →

Lire la suite Dizzee Rascal « The Fifth » @

Robin Thicke « Blurred Lines » @@@


On l’entend très souvent à la radio, son single « Blurred Lines » avec Pharrell et T.I.. Et son clip totalement NSFW, n’en parlons pas,  et toutes ses parodies à gogo, même l’enseigne Boulanger s’y est mise. Bien entendu, on est toujours ravi de voir un chanteur de r&b d’une classe aussi folle que Robin Thicke rencontrer du succès à la faveur de la saison estivale, mais avec son album Blurred Lines, ce ne sera pas auprès de son public habituel.

Lire la suite sur Now Playing Mag →

Jay Rock « Follow Me Home » @@@@


Autre révélation rap westcoast de cet été : Jay Rock. Son nom circule depuis plusieurs années et il a déjà eu l’occasion d’ouvrir plusieurs dates pour des poids lourds du gangsta-rap comme The Game et 50 Cent. Vu l’émulation qui entoure les rookies californiens comme Kendrick Lamar (avec qui il forme le groupe Black Hippy), Dom Kennedy et les Pac Div, Jay Rock a bénéficié de cet engouement autour génération en marche. D’autant plus que, comme c’est le cas de Kendrick, il peut compter sur des anges-gardiens renommés, à savoir Dr Dre, Snoop Dogg et DJ Quik, qui a participé au mixage de Follow Me Home, ce premier album. Game, qui sort son RED Album avant la rentrée, n’a qu’à bien se tenir…

Lire la suite Jay Rock « Follow Me Home » @@@@

Nicki Minaj « Pink Friday » @@


La nouvelle Black Barbie du rap game, c’est elle, la first bitch (qui a dit lady???) de Young Money Entertainment, l’ex-playmate Nicki Minaj. Son incroyable talent se résume à la règle des ‘4 B’ : big booty big boobs (non biologiques). Et elle l’assume absolument, son image de Harajuku Barbie (Barbie japonaise, NdR), preuve en est avec la pochette fond rose Moltonel de Pink Friday, une vraie poupée articulée aux mensurations parfaites jusqu’à ses jambes interminables.

Avec quoi, avant même de sortir son premier album, elle a déjà tout raflé aux BET Awards 2010 : Meilleure Artiste féminine Hip-Hop, Meilleur Nouvel Artiste, Meilleur Groupe avec Young Money, Rookie de l’Année, la catégorie ‘Made You Look’ et Choix du Public. Avec sa plastique de bombe anatomique, normal qu’il y ait du monde au balcon. Ce qui attire ma curiosité sur cet album, c’est qu’il paraît qu’elle sait faire des tas de choses avec sa bouche.

Lire la suite Nicki Minaj « Pink Friday » @@

K’Naan « Troubadour » French Champion Edition @@@@


Puisque j’ai consacré un article sur K’Naan sur Streetblogger , je re-poste la partie consacrée à ce bel album du rappeur afro-canadien. Au choix, soit vous lisez la chronique raccourcie ici en cliquant sur « Voir plus », soit vous cliquez sur l’article complet « Un Troubadour chante l’hymne Coca Cola pour la Coupe du Monde 2010 ». A vous de voir!

Lire la suite K’Naan « Troubadour » French Champion Edition @@@@

Usher « Raymond V Raymond » @@


Ce qui a accompagné la sortie de ce 6e album d’Usher, c’était le flot de commentaires négatifs qui a déferlé sur Twitter. De partout ça criait à la catastrophe, pire que 2012 ! Les premiers singles sont affreux, c’est un fait, et tous ces gens en détresse sur ma timeline qui ont regretté d’avoir écouté l’albuma vant sa sortie ont manifesté pour le boycotter. La colère n’est manifestement pas retombée.

De mon côté, puisque la première tentative de collision géante du CERN a échoué, pour je ne sais quelle raison, un coup de folie m’a pris : je me suis lancé, sacrifié même, dans un twittlive track by track de Raymond V Raymond. Tant qu’à faire, pourquoi pas les copier/coller avec quelques notes supplémentaires, puisqu’une prochaine écoute, il n’y en aura jamais.

Lire la suite Usher « Raymond V Raymond » @@

Rihanna « Rated R » @@@½


Question : Pourquoi est-ce que Rihanna s’habille (et encore c’est un bien grand mot) de manière si provocante sachant ce qu’elle a subi? Ne faites pas l’ignorant, ou alors vous vivez au Groenland, personne n’a loupé le feuilleton de l’été sur la rupture brutale entre Chris Brown et Rihanna. Sincèrement, je me le demande, à quoi ça sert que les lobbys de la lingerie fine (j’imagine le complot) et de haute-couture (elle a été l’égérie de Jean Paul Gaultier pendant la fashion week à Paris) la poussent à adopter un look glamour provocant à la Grâce Jones en plus ultra-sexy alors qu’elle jouit d’un capital sympathie depuis qu’elle endosse le rôle de la femme battue malgré elle. C’est pour ça que j’ai écouté Rated R, pour y voir plus clair dans son jeu…

Lire la suite Rihanna « Rated R » @@@½

Black Eyed Peas « The E.N.D. » @@


Ça fait depuis quelques temps que les américains ont cette fâcheuse tendance à se mettre à l’électro et la dance importée d’Europe. J’en avais déjà longuement parlé dans la chronique de R.O.O.T.S. de Flo Rida, car son nouvel album est le cliché type du rappeur commercial anti-hip hop. Et je ne parle pas de Akon qui nous arnaque avec son r&bling-bling en plastique. Evidemment, il existe des artistes électro-hop hypertalentueux (Spank Rock) et des mélanges des genres qui font fureur, mais c’est difficile d’accepter le fait que les américains pompent maladroitement la mauvaise techno, ces vieux tubes de l’été qui ont terrassé les campings et les boîtes de nuits pour beaufs. L’américain lui ignore le fait que T.I a samplé O-Zone et Flo Rida Eiffel 65, heureusement pour lui, il est préservé du ridicule. C’est mieux de dire que Kanye a samplé les Daft Punk pour « Stronger » et que Timbaland fait de la musique pour le marché européen. Mais pour moi, c’est comme si on devait subir une seconde couche de cette musique dance pourrave. Alors quand les Black Eyed Peas dérivent dans ce filon en y mettant une dose d’autotune, c’est la fin des haricots (ou des petits pois). Avec The E.N.D., le rap des B.E.P., c’est game over.

Lire la suite Black Eyed Peas « The E.N.D. » @@

Flo Rida « R.O.O.T.S. » @


Oups, on dirait que j’ai enterré Flo Rida un peu trop vite en le qualifiant de ‘two-hit-wonder’. Rappelez-vous, dans ma chronique de Mail On Sunday, j’avais conclu par – je cite : «Les appréciateurs du genre le ressortiront pour l’été, les autres dans un an histoire de se dire « putain c’était quand pas même génial ce skeud ». Et peut-être que deux ans plus tard postera-t-on un avis de recherche sur ce « mec qui rappait ‘Low’ avec T-Pain et un morceau avec Timbaland » dans la rubrique « qu’est-il est devenu ? », à moins qu’il sorte de l’oubli avec une seconde livraison d’ici là. »

Il l’a sorti, cette seconde livraison et jamais je n’aurai cru une seconde l’an passé qu’il regrimperai en tête des ventes de singles, en 2009, avec son hit « Right Round » pendant 6 semaines ! Quitte à s’incruster sur nos bandes FM aux heures de grande écoute. Je l’admets, je m’en ronge les ongles de son succès. C’est comme Plies, l’autre rookie originaire de Miami dont je n’ai écouté aucun de ses disques : je ne comprends pas comment un rappeur comme lui puisse cartonner autant, ou alors ses featurings r&b rend ses singles trop racoleurs pour moi. Enfin bref, pour moi il n’y a aucun intérêt à éprouver envers un artiste pressé de sortir des skeuds tant qu’il est au sommet de sa réussite.

Aussi, je pense que la ville de Miami jouit d’un buzz sans précédent depuis 2004, c’est devenu en quelque sorte la nouvelle ‘gangsta city’ avec ses valeurs sûres comme Trick Daddy, Rick Ross et le sauvetage récent de Pitbull. Depuis, tous les rappeurs qui émergent de la péninsule floridienne sont promis au succès. Est-ce que la success-story de Flo Rida va durer encore longtemps ?

Lire la suite Flo Rida « R.O.O.T.S. » @

Evidence « The Layover EP » @@@@+1/2


Après l’atterrissage applaudi de The Weatherman LP, Evidence n’a pas attendu de prendre son mal en patience pendant une longue correspondance pour s’occuper, et nous occuper tant qu’à faire. Métaphorique dans son concept, The Layover EP (‘layover’ signifie ‘escale’ en anglais) serait la phase transitoire entre son précédent et son futur album qui devrait se nommer Cats & Dogs, ainsi qu’un autre projet de collaboration avec son homie Alchemist. Ce juste milieu sponsorisé par la compagnie Decon reprend certains éléments météorologiques de Weatherman LP et annonce les destinations artistiques qui seront suivies sur ses prochains disques, avec en plus un équipage de haut vol et des pilotes de ligne ralliant la Côte Ouest à la Côte Est.

  Lire la suite Evidence « The Layover EP » @@@@+1/2

John Legend « Evolver » @@@@1/2


Je voulais m’inspirer du vidéoclip de « Green Light » pour lancer ma chronique d’Evolver, car elle illustrait parfaitement le coup de volant spontané de John Legend vers un nouveau cap artistique, vers plus de divertissement dans ses chansons comme il l’a lui-même cité, vers quelque chose de plus contemporain sans trop savoir où ça allait le mener. On l’attendait alors au tournant, le voilà qu’il reprend les devants avec une longueur d’avance, là où on ne l’attendait pas forcément.

John Legend est assis devant son piano, en train de jouer et chanter « Ordinary People » pour ses convives venus à sa soirée. Ils investissaient le spacieux salon de sa villa, siégeaient devant le bar ou sur la terrasse qui donnait sur le jardin. Il était là au milieu de tout ce beau monde, pour agrémenter l’ambiance, avec classe, en faisant partager son talent d’artiste, que ça plaise à ses invités qui eux manifestement, étaient absorbés dans leurs discussions futiles. Le blabla incessant des groupuscules de personnes dans la pièce commençait à l’agacer un peu plus chaque seconde, ça le gênait dans sa concentration. Se sentant comme ignoré par son propre entourage, John se mit à penser qu’il n’avait l’air que d’un vulgaire artiste de piano-bar juste là pour apporter une musique de fond, chez lui, à son propre domicile. Un comble de subir l’indifférence de ses amis, qui profitent de son hospitalité. Au fur et à mesure que le volume des bavardages augmente, le pianiste ne s’entend même plus chanter.

Puis il finit par craquer, arrête net sa partition et se lève brusquement de sa chaise. La coupe est pleine. Tous les gens se retournent vers le beau gosse métis, les visages surpris et embarrassés. Va-t-il les expulser hors de sa villa sous un élan de colère ? A la surprise générale, il commence à chanter le refrain de son nouveau single : « Give me the green light, just give me one night, I’m ready to right now, I’m ready to go right now »

Lire la suite John Legend « Evolver » @@@@1/2

Murs « Murs For President » @@@@


VOTEZ MURS PRESIDENT DU HIP-HOP,
POUR UNE MUSIQUE RAP POSITIVE ! 

Un Président Noir à la Maison Blanche, ce sera peut-être bientôt une réalité à partir du 4 Novembre 2008.

Dans le rap game, un ancien dealer natif de Brooklyn proclamé King of New-York s’est déjà assis sur le fauteuil de Président de Def Jam durant deux ans, Shawn Carter alias Jay-Z. La démarche du MC californien Murs, membre des Living Legends et figure notoire du milieu underground, va beaucoup plus loin.

Maintenant signé chez la célèbre maison de disque Atlantic, Murray se présente en tant que candidat libre pour la Présidence du Hip Hop aux Etats-Unis, pour prôner une musique rap vraie et positive ! 

Murs est parti en campagne sur les routes des Etats-Unis durant l’année 2008, sillonnant à travers les grandes villes américaines dans le cadre du festival hip-hop Rock The Bells pour partir à la rencontre de ses électeurs et fraterniser les différents publics rap grâce à son intégrité inébranlable et sans langue de bois. Alors vous aussi, soutenez-le !

(Cliquez sur « plus d’infos » pour connaître son programme et ses projets pour le futur.)

Lire la suite Murs « Murs For President » @@@@