Archives du mot-clé Ali Shaheed Muhammad

Ali Shaheed Muhammad & Adrian Younge « The Midnight Hour » @@@@


Les producteurs et musiciens Ali Shaheed Muhammad et Adrian Younge refont la paire, pas pour la saison 2 de Luke Cage, mais un tout nouveau projet The Midnight Hour. Posant sur leurs compositions soul/jazz raffinées et néo-rétro, des noms comme Bilal, Raphael Saadiq, Cee-Lo, Questlove, Marsha Ambrosius… et Luther Vandross ! Musique maestro.

Lire la suite Ali Shaheed Muhammad & Adrian Younge « The Midnight Hour » @@@@

A Tribe Called Quest « We Got It From Here… Thank You 4 Your Service » @@@@½


La dernière fois que les légendaires A Tribe Called Quest ont sorti un album, c’était en 1998 avec The Love Movement, cinquième classique d’une discographie exceptionnelle. Putain, dix-huit ans ! Une frange du public portait des couches, mangeait ses crottes de nez ou salissait ses draps quand cet album est sorti. En cette sombre année 2016, voilà que le groupe fait son grand retour avec un sixième opus, le final We Got It From Here… Thank You 4 Your Service. Au grand complet s’il-vous-plaît et surtout, fidèles à eux-mêmes. Trop beau pour être vrai ? Et pourtant.

Lire l’intégralité de l’article sur SURLmag.fr →

Kendrick Lamar « untitled unmastered » @@@@


Sortir des albums de nulle part en prévenant une semaine maximum à l’avance, ou bien carrément sans prévenir du tout, commence à devenir une habitude dans l’industrie musicale. Mais l’effet de surprise est toujours réel. C’est le coup de poker que la structure Top Dawg Entertainment a tenté en livrant un mini-album de démos (ou ‘leftover’) de Kendrick Lamar, logiquement intitulé untitled unmastered. On peut voir ça aussi comme un cadeau suite à sa récompense du Grammy Award du meilleur album rap avec To Pimp a Butterfly.

Lire la suite Kendrick Lamar « untitled unmastered » @@@@

Adrian Younge presents Souls of Mischief « There is only now » @@@@


Fort de son chef d’oeuvre 12 Reasons to Die avec Ghostface Killah, le compositeur hip-hop Adrian Younge tente une nouvelle expérience cette fois avec les hiéroglyphiques Souls of Mischief. Ce quartette rap d’Oakland qui a élevé la scène rap Leftcoast dans les années 90 avec leur classique 93’s Til Infinity était revenu en 2009 avec Prince Paul pour Montezuma’s Revenge. Maintenant avec cet album collaboratif There is only now, le groupe prouve qu’il est là pour rester.

Lire la suite sur Now Playing

John Legend « Love in the Future » @@@@


John Stephens n’avait pas publié d’album solo depuis cinq ans, ça commençait sérieusement à faire long. A 34 ans, le chanteur signé chez G.O.O.D. Music a pris son temps pour écrire de nouvelles chansons et les habiller d’une musique soul plus classique dans le style, comme semble le décrire la pochette arborant des oeillets rouges en toute sobriété, sans perdre son préfixe « néo ». Avec Love in the Future, John Legend a gagné en sagesse.

Lire la suite John Legend « Love in the Future » @@@@