Ali Shaheed Muhammad & Adrian Younge « The Midnight Hour » @@@@


Les producteurs et musiciens Ali Shaheed Muhammad et Adrian Younge refont la paire, pas pour la saison 2 de Luke Cage, mais un tout nouveau projet The Midnight Hour. Posant sur leurs compositions soul/jazz raffinées et néo-rétro, des noms comme Bilal, Raphael Saadiq, Cee-Lo, Questlove, Marsha Ambrosius… et Luther Vandross ! Musique maestro.

L’alchimie naissante entre Ali Shaheed Muhammad (A Tribe Called Quest) et Adrian Younge (Ghostface Killah, Souls of Mischief, Bilal, DJ Premier…) a été très bien réceptionnée pour la soundtrack de Luke Cage saison 1 en 2016, en particulier le thème hip-hop très punchy. Mais comme le suggère si bien « Black Beacon« , le titre d’ouverture, le registre de ce projet est irrévocablement soul/jazz. Les as sortent d’entrées de leur jeu, avec un très bon morceau en l’élégante compagnie de Raphael Saadiq, « It’s You« . Les retrouvailles entre Raphael et Ali font merveille, eux qui avaient démarré les années 2000 en beauté avec l’aventure éphémère de Lucy Pearl. Le style d’Adrian Younge se marie aussi très bien avec le côté vintage de Raphael Saadiq. En gros ils étaient faits pour collaborer tous les trois. Ensuite « Questions » de Cee-Lo Green avec ses accents latino est un titre que les fans de Kendrick Lamar connaissaient déjà avec untitled unmastered. Sans le rappeur dans cette version retravaillée et plus ensoleillée. Et avec cette revisite de « So Amazing » de feu Luther Vandross qui n’a absolument rien perdu de son émotion, ça fait un brelan d’as.

Ali et Adrian ont bien d’autres cartes à jouer. Entre instrumentaux exquis, notamment ce « Together Again » avec le producteur No I.D. et James Poyser pour la touche de nusoul, il y a ce « Dans un moment d’errance » joliment joué par ?uestlove et la chanteuse Laetitia Sadier, le duo mixte Loren Oden/Saudi Yasmein sur « There Is No Greater Love » ou encore le nocturne « Possibilities« . À chaque fois, ils trouvent la bonne équation entre rythme, cuivres, violons, instrumentaux à vent et orgues. Rien de bien révolutionnaire pour le genre, mais écouté à l’heure indiqué, accompagné d’un whisky et d’un cigare, il n’y a rien de tel.

spotify:album:2D67AgXVKjql7tniG3jQKl

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.