Archives du mot-clé Young Thug

« Fast & Furious 8 – The Fate of the Furious : The Album » @½


Depuis le film 2 Fast 2 Furious, c’est devenu une tradition pour moi d’écouter les bandes originales de la saga Fast & Furious. Pas forcément de tous les commenter ou les chroniquer, c’est bêtement histoire de profiter de quelques exclusivités rap. La BO de 2F2F justement était laissée entre les mains de Ludacris et ses Disturbing Tha Peace, le souvenir était sympa (bien que le film réalisé par John Singleton soit le plus faiblard de cette série cinématographique), puis il y a eu le 3e volet Tokyo Drift, avec son remix de DJ Shadow et les Teriyaki Boys produit par les Neptunes, le 4e toujours avec les Neptunes et Pitbull, puis ceux d’après n’ont pas spécialement constitué d’intérêts majeurs à cause des infections d’EDM, même le Furious 7 avec l’énorme carton « See You Again » qui pleurait la disparition brutale de Paul Walker, passager dans un accident de la route (un vrai).

Lire la suite « Fast & Furious 8 – The Fate of the Furious : The Album » @½

Kodak Black « Painting Pictures » @@@½


Parmi tout ce lot de mumble rappers (‘to mumble’ = marmonner, NdT), incluant les Lil Uzi Vert, 21 Savage, Lil Yachty, pour moi c’est Kodak Black qui pour le moment assure le plus. Ne me demandez pas pourquoi, c’est une question de feeling. Ce phénomène ‘mumble rap’, dont on peut penser que Future est l’un des pères, prend de l’ampleur et bien qu’il soit encore trop tôt pour évaluer la portée de ce style dérivé de la trap , les majors se bousculent pour les signer. Et c’est Warner qui a l’honneur de sortir Painting Pictures, nom de ce premier album de Kodak Black.

Lire la suite Kodak Black « Painting Pictures » @@@½

Mike WiLL Made-it « Ransom 2 » @@@


Future, ScHoolboy Q, Rick Ross, Mariah Carey, 2 Chainz, Juicy J, Miley Cyrus, Jeezy, Ludacris, Gucci Mane, Puff Daddy et même Jay-Z et Beyoncé, tous ces artistes ont en commun d’avoir fait appel à celui dont les beats sont précédés du fameux slogan « Mike Will made it ». Bien qu’il ait cette capacité de jouer les caméléons en mettant les pieds aussi bien dans le r&b ou la pop, Mike Will est reconnu pour être un acteur devenu incontournable de la trap music, au point d’avoir une réputation de tueur, au même titre que des Zaytoven ou plus récemment le jeune Metro Boomin’ (qui commence peu à peu à lui faire de l’ombre). Ransom 2 est le premier album portant sa signature.

Lire la suite Mike WiLL Made-it « Ransom 2 » @@@

Drake « More Life – A playlist by October firm » @@@@


Une chronique de Drake est toujours un très bon prétexte pour donner mon avis ultra-subjectif à son sujet. Vous le savez, dire du mal sur cette ancienne vedette du petit écran devenue rappeur popstar dont le succès et la gloire dépassent l’entendement si on se fie à ses records de streaming. Trop doux et fruité pour moi, trop de la flotte, je n’aime pas trop trop les boissons comme le Capri Sun.

Néanmoins sur le plan artistique, Drake a un truc, faut l’admettre, il a toujours LE truc pour rendre les gens accros à sa musique et ce projet -attendu cela va de soi vu comment il a fait poireauter son monde- a l’air de fort bien fonctionner. D’ailleurs moi-même je commence à douter au moment d’appuyer sur ‘play’, après avoir procrastiné des jours. Est-ce que je… euh ai peur d’apprécier More Life? Vais-je pouvoir tenir bon jusqu’au bout des 22 pistes? Ce n’est pas impossible. Croyez-vous qu’à la fin ça va changer mon avis sur Drake de manière positive, ne serait-ce qu’un millième de poil? Sûrement pas, je continue de lutter contre la fraude sous n’importe quelle forme.

Lire la suite Drake « More Life – A playlist by October firm » @@@@

Rick Ro$$ « Rather You Than Me » @@@@


Rather You Than Me de Rick Ro$$ ne suscitait guère d’attente particulière auprès du public rap, rien de moins qu’une galette de plus à son compteur. Sa recette habituelle qui consiste à faire un parmentier de rap clinquant de chez clinquant sur une couche de trap music servi avec le gratin du rap/r&b a fini par lasser, et engranger moins de recette. Le départ du boss de Miami de Def Jam l’a-t-il contraint de revoir ses plans ? Absolument pas, ce neuvième album est bel et bien une livraison Maybach Music full option, mais qui parvient à retrouver le standing de ses grands standards que sont Deeper Than Rap et Teflon Don. Et là, c’est l’épatement.

Lire la chronique complète sur SURLmag.fr →

D.R.A.M. « Big Baby D.R.A.M. » @@@@


Dans le flot ininterrompu de sorties de ces derniers mois, des têtes émergent d’un genre cross-over à base de trap et de soul/r&b. Il s’appellent Ty Dolla $ign, Tory Lanez, Bryson Tiller et voici le petit dernier, D.R.A.M.. Et il aime les chiens, sûrement un chouette gars. Allons voir ça avec ce Big Baby D.R.A.M.

Lire la suite D.R.A.M. « Big Baby D.R.A.M. » @@@@

DJ Mustard « Cold Summer » @@½


DJ Mustard n’avait pas du tout créé la surprise il y a deux ans avec 10 Summers. D’ailleurs ce fut un vrai bide. Fin de l’été, le producteur responsable des hits westcoast les plus beaufs de ces derniers mois remet ça avec Cold Summer, toujours chez Roc Nation. Et comme DJ Khaled, c’est toujours pareil. Si vous avez du temps à perdre, lisez ça ou écoutez-le.

Lire la suite DJ Mustard « Cold Summer » @@½

Usher « Hard II Love » @@@½


Pas sûr qu’Usher ait terminé sa traversée du désert. Chanteur r&b parmi les plus influents de sa génération avec ses classiques 8701 et Confessions, il peine à convaincre depuis 2007 avec trois albums r&b pas du tout au niveau et fricoté avec la pop et l’eurodance de supermarché de David Guetta. Une lueur d’espoir surgit avec le très bon single « Good Kisser » avant de replonger dans le silence, puis revenir manifester cette année pour la cause avec la chanson « Chains » (en compagnie Nas et Bibi Bourelly).

La trop longue attente a tout de même altéré notre patience, d’autant plus que ces deux extraits ne sont même pas prévus au tracklisting de son huitième album. De quoi faire la gueule, exactement comme sur cette affreuse pochette. Comment ont-ils pu valider un truc aussi hideux chez Sony? À croire qu’il a tout essayé pour qu’on arrête de s’intéresser à lui, et c’est là qu’on fait un lien presque comique avec le titre de ce nouvel album, Hard II Love (‘difficile d’aimer’, NdT). Et ça tristement marché à la vue des maigres scores de ventes avec l’équivalent de 38 000 albums vendus… Y a-t-il quelque chose à sauver?

Lire la suite Usher « Hard II Love » @@@½

Travi$ Scott « Birds in the Trap sing Brian McKnight » @@@½


« Rodeo est la bonne surprise de la rentrée 2015, mais on ne sait quoi penser de ce Travi$ Scott. Il laisse cette impression d’être le gars qui était là au bon endroit, au bon moment, avec le bon entourage. Sa mixture tient la route jusque que sur la Westside, perché entre fastlife et highlife. » Telle était la conclusion de ma chronique de Rodeo sorti l’an passé, un premier album hyper bien produit (surfait?) grâce à un Mike Dean déterminant. À peine le temps de digérer ce premier opus que Travis remet ça avec Bird in the Trap sing Brian McKnight, n°1 aux US la semaine de sa sortie.

Lire la suite Travi$ Scott « Birds in the Trap sing Brian McKnight » @@@½

Young Thug « JEFFERY » @@@½


« Est-ce que tu vas chroniquer JEFFERY de Young Thug » m’a-t-on demandé sur la page Facebook de sagihiphop.com. Au début, j’étais pas chaud, flemme. Et pas mal de trucs à écouter, taper,… J’ai écouté d’une traite les deux précédentes, mixtapes qu’il a sorti cette année (Slim Season 3 et I’m Up), voilà, sans plus. Cela étant, il est vrai que JEFFERY a su attirer un tantinet mon attention, par son concept plus que la tenue vestimentaire unisexe du rappeur. Andre 3000 nous en avait fait voir de toutes les couleurs fut un temps, alors pourquoi pas lui? Bref, j’ai écoute cette mixtape… enfin, je devrais écrire « mixtape », avec les guillemets, c’est devenu le nouveau terme pour désigner un album digital gratuit. Bref! Justement, je vais essayer d’être bref.

Lire la suite Young Thug « JEFFERY » @@@½

Gucci Mane « Everybody Looking » @@@½


C’est le grand retour de cette année 2016, celle du proclamé Trap God, je parle de Guwop, Gooch, oui, Gucci Mane. Cinq ans après Return of Mr Zone 6 et autant d’années entre quatre murs, sa légende s’est fortifiée en même temps que son corps. Effectivement, en sortant de prison, l’ancien dealer le plus glacé d’Atlanta n’était plus tout à fait le même homme. Voilà maintenant tous les projecteurs braqués sur lui avec Everybody Looking, arrivant déjà en vainqueur pour son 5e album en major. Il faut rendre à César ce qui appartient à César, comme sa première place dans les charts hip-hop/r&b aux US.

Lire la suite Gucci Mane « Everybody Looking » @@@½

Chance the Rapper « The Coloring Book (Chance 3) » @@@@½


Alleluia. Voici venue la nouvelle offrande du Kid de Chicago, et je ne parle pas du chanteur soul BJ, mais d’un garçon surdoué qui, sans avoir publié un seul album à proprement parler, a démontré qu’il n’était pas là par un hasard du destin. Oui, aujourd’hui Chance the Rapper est simplement l’artiste rap indépendant le plus influent. Preuve en est, The Coloring Book (Chance 3), successeur de l’acclamé Acid Rap, a défié les prédictions probabilistes en devenant la première mixtape à figurer dans le Billboard américain uniquement grâce au streaming sur Apple Music qui en détenait l’exclusivité. Du jamais-vu. Et voilà qu’après des dizaines de millions d’écoutes plus tard, des commentateurs avisés confrontent cette troisième mixtape du rappeur chanceux avec The Life of Pablo. Mais au-delà des points communs stylistiques avec le portrait inachevé du pape Kanye, la comparaison est plus pertinente qu’elle en a l’air.

Lire la suite sur SURLmag →

Kanye West « The Life of Pablo » @@@½


Je veux vous parler du plus grand artiste rap de tous les temps, d’un album magnifique, de l’oeuvre de toute une vie, le pinacle d’une carrière, l’achèvement ultime après la construction d’une famille avec une femme vertueuse, de quelque chose d’absolument grandiose, qui fait battre notre coeur.
Ce n’est pas du tout l’objet de cette chronique.
Non en vrai, je vais plutôt parler d’un album conçu dans la précipitation dont on pouvait suivre les étapes de ce puzzle comme un programme de Twitter-réalité, et dont l’auteur est un homme avec un immense trou noir entre les fesses et un melon capable de provoquer une éclipse solaire, tout ça pour au final faire la quête pour les Illuminatis.

Lire la suite Kanye West « The Life of Pablo » @@@½

Travi$ Scott « Rodeo » @@@½


Qui est Travi$ Scott? Le nouveau boyfriend temporaire de Rihanna que l’on peut voir avec elle sur la campagne Puma. Gros raccourci je l’accorde, surtout qu’ils ont démenti l’info. Maintenant que j’ai votre attention, regardons brièvement son CV. Ce rappeur-producteur originaire de Houston est entré dans le giron de Kanye West qui l’a intégré dans sa branche Very GOOD Beats alors qu’il préparait Cruel Summer. Travis voit la vague se former et se lance avec sa mixtape Owl Pharaoh et voit son nom crédité sur des projets GOOD Music dont le fameux Yeezus en 2013.

Lire la suite sur Now Playing Mag ->

migos « Yung Rich Nation » @@@


Les migos (sans ‘m’ majuscule), ce n’est pas que ce trio d’Atlanta impulsé par Gucci Mane dont le destin est de réguler la musique trap mais aussi une histoire de famille. Si j’ai bien suivi, Offset est l’oncle de Quavo (qui n’est que de deux ans son cadet) et Take-off est le cousin de Quavo, tel est l’arbre généalogique des migos. C’est en 2013 qu’ils se sont fait découvrir alors qu’ils n’en étaient qu’au stade des mixtapes, avec un talent qui a tapé dans l’oreille de la presse musicale aux Etats-Unis et dont la vague a accosté jusqu’en France grâce au vecteur qu’est Internet. Le nom de ce premier album Yung Rich Nation fait évidemment écho à leur mixtape Young Rich Niggas. Ce n’était pourtant il n’y a pas si longtemps mais le chemin parcouru depuis est parlant.

Lire la suite migos « Yung Rich Nation » @@@