Archives du mot-clé Cam’Ron

Smoke DZA & Pete Rock « Don’t Smoke Rock » @@@½


Les albums collaboratifs ne sont plus des singularités épisodiques (comme Murs et 9th Wonder) ni une mode. Depuis 2012 qu’on en parle sans arrêt, c’est devenu une habitude. Il y a eu des tandems qui ont merveilleusement bien fonctionné et qui sont devenus des groupes à part entière (on pense évidemment aux Run The Jewels), d’autres qui sont des habitués à ces formes de co-existences (Blu, Apollo Brown, Madlib).

Mais à chaque fois qu’un collab LP est annoncé, l’inattendu est de mise, le fait de savoir qui taffe avec qui d’abord (surtout s’ils ont peu de choses en commun), reste à savoir quelle forme prendra l’album, comme pour une équation alchimique entre deux éléments. Ceci dit, on sait d’expérience en se basant que tous les ces collabs LP sur le marché que prédire le degré d’originalité, le degré de symbiose et la qualité générale de l’ensemble en fonction de l’inédite combinaison des protagonistes n’est pas du tout une science exacte. Léger suspens pour savoir ce qu’il en est de Don’t Smoke Rock de Smoke DZA et Pete Rock paru chez Babygrande.

Lire la suite Smoke DZA & Pete Rock « Don’t Smoke Rock » @@@½

Dave East « Kairi Chanel » [mixtape] @@@½


Dave East, retenez bien le nom ce rappeur. Enfin, quand on parle de nom, ‘East’ n’est que celui d’artiste, qui représente le East Side d’Harlem, son vrai nom de famille étant Brewster. Celui qui aurait pu démarrer une carrière en NBA a préféré s’adonner à sa véritable passion, le rap, logique quand on a connu les débuts de mois difficile en écoutant Cam’Ron et les Dipset, mais aussi Notorious B.I.G., Nas, Raekwon et les Ruff Ryders. Dave était également proche de Chinx, un rappeur de l’entourage de French Montana assassiné l’an passé.

Lire la suite sur Now Playing Mag →

Wale « Summer on Sunset » [mixtape] @@@½


Il ne se passe plus un seul été depuis vingt-cinq ans sans rap doré au soleil californien et ça Wale l’a bien saisi. Alors destination la Westcoast pour Summer on Sunset, tel est le concept de sa nouvelle mixtape qui va ambiancer la saison jusqu’à la rentrée. Pourquoi je préfère toujours Wale sur mixtape plutôt que sur album? Voilà une nouvelle bonne réponse.

Téléchargement de Summer on Sunset ici →

Lire la suite Wale « Summer on Sunset » [mixtape] @@@½

Troy Ave « Major Without a Deal » @½


Pour ses débuts avec New York City: The Album, on avait dit que pour premier album c’était OK. Troy Ave prend du galon et prépare une suite. Sauf que le freshmen XXL de la promo 2014 vient de se ridiculiser littéralement en public avec Major Without a Deal.

Lire la suite Troy Ave « Major Without a Deal » @½

Wiley « Snakes & Ladders » @@@


Après un passage en major l’an dernier avec The Ascent (que j’ai zappé involontairement), le maître du grime Wiley redébarque sans prévenir avec son 10e album. Pour Snake & Ladders, il a choisi -mmmmh- Big Dada Recordings (filiale rap du prestigieux label Ninja Tune) pour publier ce disque ma Foi anecdotique.

Lire la suite Wiley « Snakes & Ladders » @@@

Wiz Khalifa « o.n.i.f.c. » @@@½


Eeeuuuuuuurk! Sérieusement, qui a pu valider une pochette aussi hideuse? OK Big Daddy Kane a lancé la tendance il y a plus de vingt ans en s’affichant dans une pose lascive en robe de chambre et slip léopard dans le plus pur style (voir la fameuse pochette). Mais un combo veste en fourrure piquée à Cruella d’Enfer/pantalon slim en cuir blanc rainuré de rouge… Est-ce que ce revirement vestimentaire douteux est dû à l’influence proche de la mannequin Amber Rose, l’ex-muse de Kanye West, et qui va bientôt accoucher leur enfant? Passée cette interrogation sponsorisée par Voici, place à ce qui nous intéresse : o.n.i.f.c., second album en major de Wiz Khalifa.

Lire la suite Wiz Khalifa « o.n.i.f.c. » @@@½

Busta Rhymes « Year of the Dragon » @@


Pas près de renoncer après le mauvais souvenir de Back on my Bullshit paru en 2009, Busta Rhymes a trouvé le moyen de sauver sa carrière post-Aftermath en signant chez Cash Money Recordings, le plus puissant label du moment. Youpi, le voilà affiché YMCMB… Si on nous avait dit ça il y a dix ans… inimaginable ! Comment passer du rappeur qui a contribué aux Native Tongues – et qui ose encore à l’heure actuelle jouer la carte de la nostalgie avec son documentaire Life & Rhymes ! – à… ça. Hélas, c’est la triste réalité. Ce n’est pas toutefois pas sous cet acronyme anti-puriste de cinq lettres que Busta diffuse son nouvel album Year of the Dragon gratuitement via la plateforme Google Play. Nouvel album? Sérieusement?

Lire la suite Busta Rhymes « Year of the Dragon » @@

Nicki Minaj « Pink Friday: Roman Reloaded » @½


C’est très exagéré de dire que la First Barbie (qui a dit ‘lady’?) de Young Money rencontre réussie incroyablement grâce à son énorme popotin et son look extravagant, pourtant on n’est pas loin de la vérité. En étant faussement originale, elle rencontre pourtant un succès qui dépasse le monde du rap en collaborant avec des stars internationales comme Madonna ou David Guetta. Nicki Minaj aura permis une chose positive dans l’industrie du disque, c’est le regain d’intérêt des majors pour les rappeuses que l’on pensait en voie d’extinction. Et je crois que c’est tout. Qu’en est-il de son alter-ego Roman Zolanski ?

Lire la suite Nicki Minaj « Pink Friday: Roman Reloaded » @½

Mac Miller « Macadelic » [mixtape] @@@½


Je suis volontairement passé à côté de Macadelic au début de sa diffusion simplement parce que je trouvais que cette free mixtape arrivait bien trop tôt après Blue Slide Park. Certes ce premier album de Mac Miller s’est exceptionnellement bien vendu mais est-ce que c’est une raison pour déjà proposer des nouveautés après six mois de commercialisation à peine? Ça m’agace lorsqu’un rappeur cesse de défendre un album rapidement après sa sortie pour promouvoir un autre produit tout aussi élaboré qui lui rapporte zéro retour sur investissement. Désolé mais je ne saisis pas où est l’intérêt de sortir un disque dans ce cas-là si c’est pour plomber sa durée d’exploitation. Tout s’enchaîne trop vite et on finit par zapper ou saturer. Enfin bon, les caractéristiques de Macadelic font que…

Lire la suite Mac Miller « Macadelic » [mixtape] @@@½

Madlib – Medicine Show #12 « Raw Medicine (Madlib Remixes) » @@@@


Hé ben ça y est, nous y voilà au douzième et tout dernier numéro de Medicine Show de Madlib. Pour clore en beauté, le samplo-maniaque d’Oxnard nous a concocté pas mal de jolies surprises sous forme de remixes. Mais genre des remixes que personne n’aurait jamais pu imaginer, sauf lui bien entendu.

Lire la suite Madlib – Medicine Show #12 « Raw Medicine (Madlib Remixes) » @@@@

Jim Jones « Capo » @@


Ça m’a fait doucement rire de voir cette grande gueule de Jim Jones flopper avec son Pray IV Reign sorti en major. Retour à la case indépendant chez E1 Entertainement (anciennement Koch Records, label pour lequel il officiait en tant que DA) pour son cinquième album titré Capo, histoire de rappeler sa hiérarchie au sein des Diplomats. Mais représente-il encore Harlem?

Lire la suite Jim Jones « Capo » @@

Fat Joe « The Darkside vol.1 » @@@½


Quelle daube c’était J.O.S.E. 2, rholala… Le Gros Joe avait touché le fond, et faut arrêter de dire que c’est la faute des prods. 50 Cent a beau le beefer, de toute façon la crédibilité du Don Cartagena était en lambeaux depuis qu’il promettait de sortir de bons disques. La donne a changé, il est loin le souvenir du Fat Joe présentateur de Pimp My Ride Europe en Hollande, en plus les majors l’ont lâché, euh… Même les D.I.T.C ont ressorti un album sans faire appel à ses services. Au bout d’un moment, quand le pire est passé, les choses finissent forcément par aller mieux.

Il suffisait pourtant de peu pour que Fat Joe redresse la tête, il fallait juste arrêter de penser renouer un jour avec le succès qu’il a vécu il y a dix ans. Point de départ d’une trilogie, Darkside vol.1 est potentiellement son meilleur album depuis le début du millénaire.

Lire la suite Fat Joe « The Darkside vol.1 » @@@½

The Clipse « Til’ The Casket Drops » @@@@


C’est Décembre, le temps hivernal est propice au retour des snowmen Malice et Pusha T. Les deux frangins galériens de Virginia Beach nous ont concocté de la poudre en sachet avec un changement de taille dans leur composition. La recette n’est plus la même, c’est une première pour les Clipse : les Neptunes ne sont plus responsables de la production toute entière de la nouvelle came des frères Thornton, elle est maintenant partagée avec Sean C & LV (ex-Hitmen) et DJ Khalil & Chin. Et ce n’est pas le seul risque entrepris sur ‘Til The Casket Drops. Aux consommateurs de juger de cette troisième livraison.

Lire la suite The Clipse « Til’ The Casket Drops » @@@@

Gucci Mane « The State vs Radric Davis » @@@


La prison est la résidence secondaire des rappeurs. Qu’ils soient multimillionnaires ou underground, personne n’y réchappe pour des délits anodins (aux States…) comme un port d’arme illégal, détention de substances illicites, infraction au code de la route, agressions ou tentatives de meurtre, et pire, pour homicide volontaire ou non (Cool C, Krumbsnatcha, Saigon). Certains sont des locataires réguliers (comme DMX, Beanie Siegel, T.I.), d’autres viennent de perdre leur pucelage (Game y a fait un court séjour en 2008, Lil Wayne a pris un an) ou purgent actuellement de longues sentences (Prodigy, Shyne vient tout juste d’être libéré après neuf ans d’incarcération). Même de célèbres rappeuses bitchy ont fini au trou (Lil Kim, Foxy Brown, Remy Ma…). Pour beaucoup de rappeurs ou chanteurs, le milieu carcéral est leur fond de commerce, une manière de se rendre crédible et de se vendre quand on n’a pas de talent (Tony Yayo, Akon le mytho…). Le rap possède un casier judiciaire excessivement lourd. Hip Hop vs Justice Américaine, un combat permanent.

C’est dans ces circonstances que Gucci Mane a vu son nom apparaître dans les fanzines de rap et colonnes des sites internet, et manifestement ça lui a servi. Ce rappeur d’Atlanta (de Decatur pour être précis) spécialisé dans la trap muzik tente de percer en 2004 quand arrive son plus gros titre en 2005 : il est inculpé pour avoir flingué un homme qui serait venu l’agresser chez lui. Arguant la légitime défense et faute de preuves, il est relaxé quand la justice le rappelle pour une précédente affaire d’agression. Il prend six mois. Il sort son premier skeud Back to tha Trap House fin 2007, puis retourne en prison en Septembre 2008 (une peine d’un an raccourcie à six mois) pour violation de probation car ce feignant n’a réalisé que 25 heures de service communautaire sur les 600. A sa sortie, il reprend du service dans le rap game en comptabilisant 17 apparitions sur de nombreux remixes et featurings (Mariah Carey, Wale,…) et de nombreuses mixtapes. 2009 l’année des bonnes résolutions ? Que nenni, son second album The State vs Radric Davis est sorti un mois après qu’il soit retourné en zonzon pour violation de sa probation… Douze mois ferme.

Lire la suite Gucci Mane « The State vs Radric Davis » @@@

Cam’Ron « Killa Season » @@@


Fâché des maigres score de vente de ‘Purple Haze’ (pourtant disque d’or) et de la promotion un peu marinée depuis que Roc A Fella a splitté chez Def Jam l’année dernière, Cam’Ron n’était pas content: il a claqué la porte au nez de Dame Dash, fait un bras d’honneur à Jay-Z et s’est tiré aussi sec trouver asile sur Asylum Records (filiale de Warner). Il en a même oublié Juelz Santana chez Def Jam. Après une brève apparition sur la mixtape ‘More Than Music Vol.1’, le leader des Diplomats a bien fait savoir ses ressentiments envers son ancien patron du ROC, avec des vieilles attaques et diss-tracks (dont « Wet Wipes » produit par The Alchemist) à vocation pûrement lucrative. Entre nous, il fallait s’y attendre depuis le temps.

Mais les spots ne sont pas braqués sur lui, du moins pas autant qu’il ne l’espérait, d’autant plus que Jayhova n’est pas entré dans son jeu. Il faut savoir que maintenant les beefs commencent à ne plus faire vraiment recette et Cam’Ron a accusé le contre-coup. En addition, les rumeurs de mésententes au sein des Dipset n’arrangent pas vraiment les choses en sa faveur depuis que les artistes en violet sont un peu éparpillés sur différents labels maintenant. Voilà un peu le contexte de la sortie presqu’anonyme, en France du moins, de ‘Killa Season’, le 5e album de Cam.

Lire la suite Cam’Ron « Killa Season » @@@