Busta Rhymes « Year of the Dragon » @@


Pas près de renoncer après le mauvais souvenir de Back on my Bullshit paru en 2009, Busta Rhymes a trouvé le moyen de sauver sa carrière post-Aftermath en signant chez Cash Money Recordings, le plus puissant label du moment. Youpi, le voilà affiché YMCMB… Si on nous avait dit ça il y a dix ans… inimaginable ! Comment passer du rappeur qui a contribué aux Native Tongues – et qui ose encore à l’heure actuelle jouer la carte de la nostalgie avec son documentaire Life & Rhymes ! – à… ça. Hélas, c’est la triste réalité. Ce n’est pas toutefois pas sous cet acronyme anti-puriste de cinq lettres que Busta diffuse son nouvel album Year of the Dragon gratuitement via la plateforme Google Play. Nouvel album? Sérieusement?

La vue des featurings n’est pas trop ragoûtante (Lil Wayne par affiliation, Gucci Mane, Rick Ross, euh…), celle des producteurs non plus… (Boi-1da, Ty Fyffe et d’autres no-names). Et il suffit d’une unique écoute pour confirmer ce que l’on craignait : c’est pas du tout ça. Vraiment pas du tout ça. A titre préventif, si vous n’avez pas encore écouté YOTD : vous ne ratez rien du tout. Mis à part le protégé Reek Da Villain qui peine à convaincre, les guests font le minimum syndical. Même Robin Thicke tiens, monsieur est bien trop classe pour convenir sur un banal featuring (sur « Love-Hate« ). Vous n’avez rien remarqué d’autre d’étrange? Non rien, il n’y a plus rien du Flipmode Squad, désintégré. Et Busta dans tout ça? deux morceaux solos sortent du lot, justifiant la note : « Do That Thing » et « Crazy« . Les productions sont à l’image de ces beatmakers anonymes (Dready machin, Young j-sais-pas-quoi…), c’est-à-dire totalement équivoques. Elles, comme les feats, ont leur pourcentage normalisé d’influences sudistes. C’est là qu’on se dit que le rap Eastcoast a perdu de sa superbe. Rectification: que Busta Rhymes a perdu sa superbe. « Sound Boy » feat Cam’Ron en est un triste exemple (erk l’autotune…). Le rendu est à des kilomètres du style boom-bap que l’intéressé nous avait promis, à part deux-trois beats recyclés dont j’ai déjà oublié le nom des pistes. Puis je n’ai pas spécialement envie de les retrouver pour les citer.
Le seul argument incitant à l’écoute de Year of the Dragon est sa gratuité. Et encore, le service Google Play n’est disponible qu’aux US, le foutage de gueule ! Le reste du monde peut aller se gratter et gratter un lien. Un autre détail arguant le fait que sa signature chez Cash Money fut une grosse erreur stratégique comme artistique. L’amertume qui s’est emparée de moi a un goût de cendres.

De ses thématiques cataclysmiques qui illustraient sa solide discographie jusqu’à The Big Bang, Busta Rhymes est lui-même devenu la catastrophe annoncée. Il est totalement dépassé, à force de continuer à dormir profondément sur ses lauriers tout en profitant des groupies du mouvement YMCMB. Pendant que son horizon continue de se rétrécir, il ne lui reste plus que ses autocaricatures en guise de featurings pour s’accrocher.

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Mycelf dit :

    Franchement ce n est pas un hasard si je me suis arrêté à « It Ain’t Safe No More »…
    Qd on voit à l heure actuelle la recrudescence de rappeurs et de producteurs talentueux chez Mellomusic Group (Oddisee, Apollo Brown, yU) ou encore chez Jamla (9th wonder, Khrysis, Amp, Eric G, Big Remo, Actual Proof…) y a de quoi crier « OH MY GOD, YES OH MY GOD »!!!!
    A bon entendeur…

    J'aime

  2. arnaud dit :

    les gouts et les couleurs ne se discutent pas!!! moi j’aime !!!

    J'aime

  3. Anonyme dit :

    bah ecoutez pr moi bcp de vétérans du HH de nos belles années ont perdus tt de leur veritable racines.Vraiment çà me fait très malde voir ce que devient BUsta aujourdui.il préfer léché les pieds des nazes de chez cash money que de remonter le Real HH.quand je pense que ces mecs avec la notoriété qu »ils ont pevnt contribuer à faire découvrir au grand public des génies tels que 9th wonder,kev brown,elzhi et j’en passe.vraiment dommage.

    J'aime

  4. SBFlorian dit :

    Et le morceau de Gucci Mane, c’est en fait: « Just Playing » (Dreams de The Notorious B.I.G

    J'aime

  5. degueulasse. honnetement j’ai eté atteré par la nullité de ce disque. tu es trop gentil, ça vaut un seul @… il y a le recyclage du beat de hi tek, deja repris par method man et jonell qui fait penser a la belle epoque, et dire qu’il osait dire que ce skeud ferait plaisir aux amoureux du 90’s hip hop… j’ai vraiment peur qu’il soit perdu le bus-a-bus…

    J'aime

    1. Sagittarius dit :

      VOILA!!!!!!!! c’est ce morceau que je cherchais… « Round and Round »!!! et celui avec Gucci aussi ça sent le recyclage…

      J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.