Archives du mot-clé Mike Dean

Teyana Taylor « K.T.S.E. » @@@@


Quand on se rince l’oeil devant la pochette de K.T.S.E, où notre artiste Teyana Taylor légèrement vêtue semble prendre du plaisir dans une chambre vieillotte de mère-grand, impossible de ne pas repenser à sa plastique et ses mouvements ultra-sensuels dans ce clip de « Fade » de Kanye West qui a provoqué des sudations spontanée. Dommage qu’on ait plus gardé en mémoire cette vidéo que son premier album VIIK.T.S.E, acronyme de Keep The Same Energy, second album de la chanteuse r&b compte marquer le coup avec non pas 7, mais 8 titres produits par Kanye West et sa bande.

Lire la suite Teyana Taylor « K.T.S.E. » @@@@

The Carters (Beyoncé & Jay-Z) « EVERYTHING IS LOVE » @@@½


C’était dimanche 17 juin le matin, pas très frais, en train de tartiner sa biscotte. Un coup d’oeil sur le smartphone pour checker la timeline Twitter où l’on découvre que, ô surprise ô joie, le powercouple de l’industrie musicale Beyoncé et Jay-Z ont enfanté dans la nuit Everything is Love, leur premier album collaboratif. Sur Tidal, pour commencer, synonyme de on peut finir son ptit dej’ tranquille et un brin frustré. Une surprise j’ai dit?

Lire la suite The Carters (Beyoncé & Jay-Z) « EVERYTHING IS LOVE » @@@½

Nas « NASIR » @@@@½


Cela ne faisait probablement pas partie des plans de Nas de sortir ce mois de juin 2018 un douzième album que l’on attendait depuis presque six ans. Il était question au départ d’un opus avec Rick Ross à la production exécutive, et sa sortie devait être imminente puisqu’il y avait ce morceau « Nas Album Done » sur Major Key de DJ Khaled, en 2016. Sans nouvelle dudit projet solo, c’est Kanye West qui a décidément pris tout le monde de cours en annonçant sur Twitter : « Nas June 15th ».

Lire la suite Nas « NASIR » @@@@½

KIDS SEE GHOSTS (Kanye West & Kid CuDi) @@@@


C’était quelques mois après la sortie de Life of Pablo. Septembre 2016, en plein concert, Kanye pète un câble en scandant « Kid Cudi, don’t ever mention ‘Ye name. I birthed you!”. Quitte à tout envoyer valser, il s’en prendra deux mois plus tard à son ‘grand frère’ Jay-Z dans une diatribe de 10 minutes, lui reprochant de ne pas avoir répondu présent à son mariage avec Kim Kardashian entre autres choses et que gneugneu puisque c’est comme ça il n’y aura jamais de Watch The Trone 2. Émotif et instable, le rideau se ferme et la tournée est terminée. D’autres artistes couperont les ponts avec Kanye, John Legend n’en est pas loin, mais l’eau coule dessous et à la surprise générale, Cudi et Kanye sont photographiés ensemble au Japon. Les rumeurs d’un projet commun n’ont pas tarder à fuser. C’était parti pour une nouvelle lune de miel.

Lire la suite KIDS SEE GHOSTS (Kanye West & Kid CuDi) @@@@

Kanye West « Ye » @@@½


« I feel the pressure, under more scrutiny
And what I do? Act more stupidly »

(« Can’t Tell Me Nothing, 2007)

« Poopy do scoop, Scoopy de do woop, Woopty scoopty poop, Poop de scoopty, Scoopy de woop, Woopy de scoop woop poop, Poop do de woop scoop, Poop! Poop!, Scoop de di woop , Woop de di scoop, Woop de di scoop poop »

(« Lift Off », 2018)

Lire la suite Kanye West « Ye » @@@½

Pusha T « DAYTONA » @@@@½


Cet opus devait s’appeler King Push et sortir en Juin 2016. Finalement ce sera le 25 Mai 2018 et il s’intitule Daytona. Durant ce laps de temps, Pusha T ne s’était pas du tout tourné les pouces. En Septembre 2017, la moitié des Clipse déclarait que ce troisième album a été enregistré trois fois, trois fois, la faute à un Kanye West constamment insatisfait, la marque des perfectionnistes hein. Une dizaine à une douzaine de morceaux étaient prévus, avec divers producteurs aux commandes, et crac, du jour au lendemain, on efface et on recommence tout. Quelques jours et nuits de travail plus tard, et pas mal d’aléas indépendants de la volonté du rappeur, le nombre de titres s’est réduit à sept, tous produits par l’inénarrable Kanye.

Lire la suite Pusha T « DAYTONA » @@@@½

migos « CULTURE II » @@½


Profitant d’un alignement des planètes favorable, les migos ont dominé l’année 2017 qui avait débuté avec la sortie de leur album CULTURE propulsée par leur single hautement addictif « Bad and Boujee« . 364 jours plus tard, les trois larrons d’Atlanta en t-shirts Versace n’ont pas laissé à son public le temps d’attendre, CULTURE II est déjà là, avec deux fois plus de migos.

Lire la suite migos « CULTURE II » @@½

Huncho Jack (Travis Scott & Quavo) « Huncho Jack, Jack Huncho » @@½


Les projets collaboratifs entre artistes rap ou r&b, c’est devenu monnaie courante. Autrefois réservé au milieu underground et/ou indépendant, la donne a changé au début des années 2010, quand Nas & Damian Marley ou Jay-Z et Kanye West avec Watch the Throne ont donné le déclic. Maintenant des noms signés en major, des artistes très hype peuvent se permettre de coopérer plus facilement que par le passé, de manière plus spontanée, et les labels et maisons de disque suivent derrière ainsi que les plateformes digitales. Parfait exemple, What A Time To Be Alive de Drake et Future qui est devenu une référence instantanée. Plus récemment on a eu droit à Without Warning de 21 Savage, Offset et Metro Boomin, Super Slimey de Young Thug et Future de nouveau, ou encore Nightmare on Elm Street de Fabolous & Jadakiss, pour ne citer qu’eux. Au tour d’un autre projet au buzz bien alimenté, Jack Huncho de Travis Scott et Quavo, qui a eu le luxe de déclasser REVIVAL d’Eminem au Billboard américain.

Lire la suite Huncho Jack (Travis Scott & Quavo) « Huncho Jack, Jack Huncho » @@½

Ty Dolla $ign « Beach House 3 » @@@½


Le chanteur/producteur californien aux dreads et $ tatoué en grand sur la gorge a attendu la Cuffin Season’ pour dévoiler ce qui n’est pas la mixtape n°3 de la série Beach House, mais bel et bien son second album. Sans surprise, ce monsieur featuring en puissance nous plonge dans son triangle des Bermudes, entre trap’n b, r&b aux « good old flava » et ambiance westcoast.

Lire la suite Ty Dolla $ign « Beach House 3 » @@@½

Vic Mensa « The Autobiography » [deluxe edition] @@@@


XXL freshman de la promo 2014, Vic Mensa a connu un début de carrière relativement fulgurant. Révélé par hasard lors d’un concert des Gorillaz et propulsé par Kanye West sur quelques collaborations, notamment par le biais du single « All Day » qui lui vaudra une nomination aux Grammy Awards, il réalise une première pige pour Def Jam avec l’EP There’s A Lot Goin’ On. C’est Jay-Z qui finira par mettre le grappin dessus en le signant en tant qu’artiste chez Roc Nation, planifiant un nouvel EP, The Manuscript, prélude à The Autobiography. Victor Mensah n’a que 24 ans mais il a une histoire à nous raconter, celle d’un garçon du South Side qui a vu Chi-town sombrer dans la violence depuis plusieurs années pour Chiraq.

Lire la suite Vic Mensa « The Autobiography » [deluxe edition] @@@@

2 Chainz « Pretty Girls 👍 TRΛP MUSIC » @@@@


2 Chainz est cet espèce de personnage amusant et exhubérant qui nous manque vite. Pourtant il n’a pas cessé d’être présent depuis B.O.A.T.S. 2 : l’album Collegrove en partenariat avec Lil Wayne, entre deux les mixtapes Trapavelli Tre et Daniel Son; Necklace Don, et tout plein de featurings qui coûtent 6 chiffres , même sur le dernier album des De La Soul ! Puis encore ces playlists sur Spotify nous préparant psychologiquement à Pretty Girls like Trap Music. Le stratagème de l’ex-Tity Boi des Disturbing Tha Peace a fonctionné au point de réclamer cette dose de trap.

Lire la suite 2 Chainz « Pretty Girls 👍 TRΛP MUSIC » @@@@

Kid CuDi « Passion, Pain & Demon Slayin' » @@@½


On avait totalement perdu Kid CuDi. L’amoureux éperdu de Man on the Moon que j’étais n’avait plus que mes yeux et mes oreilles pour le voir s’enfoncer dans des projets de plus en plus abscons et nébuleux, et parallèlement dans une spirale auto-destructrice. Peut-être parce que l’alcool, la drogue, la dépression, bien que ces trois paramètres peuvent s’avérer de puissantes sources de créativité.

Pour sa part, son univers devenait petit à petit aussi inintéressant qu’inquiétant. Mais alors que la sortie de l’album prévu pour Septembre 2016 fut ajourné au Décembre le temps qu’il se remette d’aplombs dans un hôpital psychiatrique, une lueur d’espoir est réapparue avec Passion, Pain & Demon Slayin’.

Lire la suite Kid CuDi « Passion, Pain & Demon Slayin’ » @@@½

D.R.A.M. « Big Baby D.R.A.M. » @@@@


Dans le flot ininterrompu de sorties de ces derniers mois, des têtes émergent d’un genre cross-over à base de trap et de soul/r&b. Il s’appellent Ty Dolla $ign, Tory Lanez, Bryson Tiller et voici le petit dernier, D.R.A.M.. Et il aime les chiens, sûrement un chouette gars. Allons voir ça avec ce Big Baby D.R.A.M.

Lire la suite D.R.A.M. « Big Baby D.R.A.M. » @@@@

Ty Dolla $ign « Campaign » [mixtape] @@@½


Il y a les albums digitaux gratuits… et les mixtapes digitales payantes. Ce n’est pas un concept nouveau, la vente de mixtapes existe depuis sa création sur format K7 dans les années 80. Seulement, depuis que les pays industrialisés ont démocratisé Internet dans les foyers, le support physique a été naturellement supplanté, sans être voué à disparaître, parce cela nécessitait de copier des cassettes, presser des vinyles ou graver des CDs (investissement matériel et temporel), que ça prenait de la place pour stocker, etc… Pour les producteurs de mixtapes, que ce soient des DJs ou des rappeurs, simplement convertir ses oeuvres en mp3 sur un site ou une plateforme accessible à tous, que ce soit de téléchargement ou de streaming, c’est devenu tout bénef, d’autant plus que ce marché parallèle était à l’époque trop limité géographiquement, alors passer de l’échelle locale (ville) à partout sur la planète où l’on peut taper « www »…

De nombreux rêves allaient se concrétiser à condition de sortir de la mêlée, comme toujours dans le rap, car avec la dématérialisation de la musique conjugué à l’avènement du home-studio, n’importe qui peut techniquement faire parler de lui. Conséquence, le nombre de mixtapes a explosé exponentiellement sur le Net et le marché est devenu over-saturé. Pour sortir la tête de l’eau dans cet océan, il faut y croire et avoir un coup de main providentiel, par un autre rappeur confirmé, un producteur avisé, un blog/site spé… Dans le fond, rien n’a vraiment changé, chacun veut se battre pour devenir populaire par tous les moyens possibles, juste que les paramètres ont changé : plus de facilité et rapidité de création, mais une compétition proportionnellement plus féroce.

Dès lors que les artistes hip-hop/rap se sont mis à privilégier le format numérique pour faire connaître leur musique partout dans le monde, phénomène qui s’est généralisé vers la fin des années 2000, pour nous, les auditeurs accolés nos ordinateurs, iPod ou smartphones, confortablement habitué au téléchargement gratuit, c’était cadeau puisque ça ne coutait rien de découvrir de nouvelles choses. À vrai dire depuis Napster, Kazaa, Emule, Mediafire, Wetransfer et compagnie. Sauf qu’il y a quinze ans la première « génération digitale » était considérée comme de vilains pirates, traitée de voleurs par des gens trop vite doublés par la vitesse de cette musique numérique et incapable de s’y adapter. Le fait que des artistes en herbe, ou parfois même des poids lourds -qui entre nous faisait partie de cette génération de consommateurs hors-la-loi- ont saisi l’intérêt de faire parvenir des projets gratuits, que ce soit des mixtapes ou mieux, des albums (Dom Kennedy, Nipsey Hussle, 50 Cent et Run The Jewels restent de très bons exemples), quitte à ne savoir plus quoi écouter tellement c’est inondé, un verrou a comme sauté. Légal et pas besoin de voir débiter un compte en banque souvent dans le rouge à la fin du mois, et profitable pour l’artiste ou le groupe en terme de notoriété et de buzz.

2016, la norme est au streaming, vive la musique en libre accès. Mais si vous voulez vous procurer un album, ça ne change pas il faut sortir les $$$ et vous avez le choix entre iTunes & Cie, le CD, le vinyle… Pareil pour certaines catégories de mixtapes « haut de gamme », redevenues ‘payantes’. Et ça peut être agaçant, comme devoir payer une taxe après avoir profité d’une exonération. Nous revoilà a point de départ de ce petit laïus, c’était pour introduire cette nouvelle mixtape de Ty Dolla $ign, Campaign, qui arrive en plein affrontement entre Trump et Hillary Clinton, mais cette campagne-là n’a rien à voir avec la politique.

Lire la suite Ty Dolla $ign « Campaign » [mixtape] @@@½

Travi$ Scott « Birds in the Trap sing Brian McKnight » @@@½


« Rodeo est la bonne surprise de la rentrée 2015, mais on ne sait quoi penser de ce Travi$ Scott. Il laisse cette impression d’être le gars qui était là au bon endroit, au bon moment, avec le bon entourage. Sa mixture tient la route jusque que sur la Westside, perché entre fastlife et highlife. » Telle était la conclusion de ma chronique de Rodeo sorti l’an passé, un premier album hyper bien produit (surfait?) grâce à un Mike Dean déterminant. À peine le temps de digérer ce premier opus que Travis remet ça avec Bird in the Trap sing Brian McKnight, n°1 aux US la semaine de sa sortie.

Lire la suite Travi$ Scott « Birds in the Trap sing Brian McKnight » @@@½