Archives du mot-clé Rapsody

Talib Kweli & Styles P « The Seven » [EP] @@@@


Pas évident de faire parler de soi quand on sort le même jour que DAMN. de Kendrick Lamar. Sauf quand on parle des efforts conjugués de deux MCs Eastcoast renommés, à savoir Talib Kweli et Styles P. Certes, chacun ont connu une carrière solo rétrogradée dans le cercle indépendant et qui les ont éloigné d’un public plus large, s’y raccrochant tant bien que mal ces dernières années grâce multiples apparitions un peu partout en featuring. Ils proposent un EP 7-titres logiquement intitulé The Seven, une double claque qui nous ne fait pas perdre notre temps.

Lire la suite Talib Kweli & Styles P « The Seven » [EP] @@@@

Ab-Soul « Do What Thou Wilt. » @@@


Regardez-le bien dans les yeux sur la pochette car ce n’est pas tous les jours que le Black Lip Pastor se sépare de ses lunettes de soleil qu’il pleuve qu’il neige ou qu’il vente. Ce n’est pas pour une histoire de style ou de coquetterie qu’Ab-Soul porte constamment des lunettes de soleil, mais à cause d’une hyper-sensibilité à la lumière. Et avec le temps, il n’y a pas que sa vue qui s’est assombrie, Do What Thou Wilt. est un album incolore.

Lire la suite Ab-Soul « Do What Thou Wilt. » @@@

Rapsody « Crown » [EP] @@@@


Faites place, faites place pour Rapsody! Quatre ans que nous sommes dans l’attente d’un successeur à The Idea of Beautiful, alors forcément un EP gros comme un pain complet se transforme en merveilleuse offrande. Mais avant tout, Crown signale avant tout que la rappeuse adoubée par 9th Wonder prépare le terrain pour 2017 en se fixant un objectif élevé mais atteignable : le trône.

Lire la suite Rapsody « Crown » [EP] @@@@

Musiq Soulchild « Life on Earth » @@@½


Musiq Soulchild is back… en indépendant. Fini les contrats avec les maisons de disque, notre chanteur néosoul s’est débarrassé des contraintes de formatages qui l’ont conduit au mal-aimé Musiqinthemagic en 2011. Pour Life on Earth, son 7e opus, Musiq s’est associé au producteur expérimenté Warryn Campbell et son label My Block Records.

Lire la suite Musiq Soulchild « Life on Earth » @@@½

Anderson .Paak « Malibu » @@@@½


Deux voies s’offrent à vous pour la chronique de Malibu d’Anderson .Paak :

lire l’article de @evidji pour Now Playing Mag dans laquelle j’ai rédigé la présentation du chanteur ;
– ou démarrer directement ma  review en cliquant sur le lien ci-dessous vous invitant à en savoir plus.

Lire la suite Anderson .Paak « Malibu » @@@@½

Murs & 9th Wonder « Brighter Daze » @@@½


MEGASURPRISE!

Murs et 9th Wonder s’étaient quittés en 2012 avec The Final Adventures, un au-revoir qui avait brisé mon grand coeur de hip-hoper. Hé bien sachez que le duo a fait un retour totalement inattendu le jour de la Saint Sylvestre 2015 avec une douzaine nouveaux morceaux disponibles gratuitement et ça s’appelle Brighter Daze. Idéal pour bien commencer l’année avec une note d’espoir.

Lire la suite Murs & 9th Wonder « Brighter Daze » @@@½

Talib Kweli, 9th Wonder « Indie 500 » @@@½


Un rappeur engagé et réputé de New-York, plus un producteur extrêmement apprécié, un projet commun ambitieux rassemblant pas mal de figures de rap underground, le tout emballé dans un très chouette artwork (pour ceux qui aiment le sport automobile), voilà l’alléchante fiche descriptive d’Indie 500.

Lire la suite Talib Kweli, 9th Wonder « Indie 500 » @@@½

« Prey for the Poor » an Add-2 joint @@@½


C’était écrit, c’était prévu, mais il était temps qu’Add-2 sorte son premier album ! Ce MC de Chicago cumule maintenant dix ans d’expérience dans la musique hip-hop et presqu’autant de mixtapes (dont Save.Our.Souls en 2012 qui avait retenu toute mon attention), avec au terme de cette décade de labeur donc, la concrétisation avec Prey for the Poor chez Jamla Records, label de 9th Wonder. Ça commence par un jeu de mot (‘pray’ – ‘prey’ qui signifie ‘proie’), c’est bon signe.

Lire la suite « Prey for the Poor » an Add-2 joint @@@½

Statik Selektah « Lucky 7 » @@@@


Après être tombé sur le bon numéro à la roulette avec le très bon cru What Goes Around il y a moins d’un an, le producteur de Boston Statik Selektah retente sa chance en 2015 avec Lucky 7, parce qu’aussi son septième album-compilation et qu’il sort le 7/7. Chanceux d’en arriver à ce niveau d’influence dans le rap Eastcoast voire au-delà? En réalité, la part de chance est négligeable, seul le travail forcené a payé le concernant, ça fait des années qui bosse dur alors le voir placer des prods sur – au hasard – B4.Da.$$ de Joey Bada$$ en début d’année n’est pas tant perçu comme une consécration mais plutôt comme une confirmation de ses talents de beatmaker. Ce nouveau millésime sera-t-il aussi incontournable que son auteur?

Lire la suite Statik Selektah « Lucky 7 » @@@@

Kendrick Lamar « To Pimp a Butterfly » @@@@@


Aout 2013, le couplet de Kendrick Lamar sur « Control » de Big Sean crée un énorme séisme qui a secoué tout le rap américain comme cela n’est pas arrivé depuis très longtemps. Son but : devenir le numéro 1, en se couronnant lui-même Roi de la Côte Est. Culotté, sans parler du name-dropping, suscitant des réactions de toute part. Et après, « que de la gueule » ? Détrompez-vous, To Pimp a Butterfly est l’oeuvre d’un artiste qui a les épaules d’un leader-né, une oeuvre plus Noire qu’il n’y parait. Il n’y a qu’à regarder la pochette renversante de l’album pour le comprendre.

Lire la suite sur Now Playing Mag

Rapsody « Beauty and the Beast » [EP] @@@@½


La meilleure kickeuse du moment (si si) nous fait l’honneur d’un super EP, Beauty and The Beast. Ce titre est une confirmation: Rapsody est à la fois belle et une bête au mic. Pas de featuring, la Soul Council à la prod, juste ça, du talent à l’état pur.

Lire la suite Rapsody « Beauty and the Beast » [EP] @@@@½

Diamond D « The Diam Piece » @@@


Diamond D est en quelque sorte le ‘D’ du légendaire crew new-yorkais des D.I.T.C. (‘Diggin in the Crates’ pour les non-connoisseurs), un collectif qui, durant la seconde moitié des années 90 jusqu’en 2000 où est paru leur album éponyme, rassemblait des légendes telles que Big L (RIP), Fat Joe, Showbiz & Andre the Giant, O.C. et les producteurs Lord Finesse, Buckwild et donc Diamond D.

Le groupe a bien tenté une percée huit ans plus tard avec The Movement, malheureusement l’aspect légendaire appartenait déjà au passé, le D.I.T.C. n’est pas une institution comme le Wu-Tang. Les membres (Fat Joe évidemment, Diamond D,…) avaient cependant plus d’écho sur leurs projets solos ou en binôme (Buckwild avec Celph Titled, Oasis d’A.G. & O.C.). Diamond D, quant à lui, est revenu pour la rentrée 2014 avec The Diam Piece, un album suspendu en ce temps où le rap était respecté pour le fond et la forme.

Lire la suite Diamond D « The Diam Piece » @@@

Dilated Peoples « Directors of Photography » [deluxe edition] @@@@


Huit ans qu’un de nos groupes de rap favori n’avait pas publié d’album, cela commençait à faire sérieusement long. Depuis 2006 et leur dernier album en major 20/20, les membres des Dilated Peoples ont entamé des carrières en solo avec plus ou moins de succès, celle d’Evidence ayant connu un grand intérêt. EV aillant sorti plusieurs projets chez le label indie hip hop Rhymesayers (son album Cats & Dogs et Lord Steppington avec Alchemist), il rameute ses deux vieux amis DJ Babu et Rakaa Iriscience pour un cinquième album synonyme de maturité.

Lire la suite sur Now Playing

9th Wonder presents: « Jamla is the Squad » @@@½


jamla-squad-cover

Pile au moment où l’on se demandait pourquoi Jamla Records, le label de 9th Wonder, connaissait une baisse d’activité, que PAF, une compilation au nom fédérateur tombe à pic : Jamla is the Squad. Toute son équipe de rappeurs, chanteurs et producteurs, et aussi les amis du producteur, sont là.

Lire la suite 9th Wonder presents: « Jamla is the Squad » @@@½

L’Orange & Stik Figa « The City under the City » @@@@½


A notre droite, Stik Figa, un MC originaire de Memphis qui commence à faire son trou chez Mello Music Group; à notre gauche, L’Orange, un beatmaker féru de Soul Music que nous arrive de Caroline du Nord (non il n’est pas français contrairement à ce que son nom indique) et qui sorti plusieurs pépites, dont un premier album The Mad Writer paru chez Jakarta Records. Et voilà que le destin les a réunis tous les deux sur un album commun, The City under The City. Le destin fait bien les choses.

Lire la suite L’Orange & Stik Figa « The City under the City » @@@@½