Archives du mot-clé Kool G Rap

Tone Chop & Frost Gamble « Respect is earned not given » @@@½


Tone Chop? Jamais entendu parler de ce type vous me direz. Normal  c’est un rappeur new-yorkais tellement underground, tellement indé, qui n’a tellement pas la tête de l’emploi, avec ses mixtapes aux pochettes douteuses tellement confidentielles, qu’il est difficile d’avoir une recherche fructueuse sur Internet, si ce n’est quelques freestyles filmés sur YouTube. On sait juste qu’il a sorti un EP intitulé Veteran l’an passé, signe qu’il n’est pas tout neuf, et qu’il vient de sortir cet album produit par Frost Gamble, Respect is earned not given.

Lire la suite Tone Chop & Frost Gamble « Respect is earned not given » @@@½

Kool G Rap « Return of the Don » @@@


Les vétérans Eastcoast n’ont pas rappé leurs dernières rimes, on a vu encore récemment avec KRS-One qui n’était pas prêt de tirer sa révérence. Trente ans dans le game et toujours prêt à dégainer au mic malgré les rides et la silhouette qui bedonne, paraît que ça permet de conserver son statut d’anciennes gloires. Surtout quand on est le parrain (grand-papa?) du mafioso rap comme Kool G Rap. 2017 le don est de retour avec un dixième album studio contenant 11 morceaux entièrement produit par MoSS, et bien accompagné.

Lire la suite Kool G Rap « Return of the Don » @@@

Blastah Beatz « PhD in Beatmaking » @@@@


Fin 2011, le jeune étudiant franco-portugais Blastah Beatz avec atteint le grade de Master avec Graduate Studies. Mais le cursus n’était pas encore terminé puisqu’il s’est inscrit dans un doctorat de beatmaking qui prendra presque cinq ans de travaux. Soit le temps de rassembler du beau monde venu de l’autre côté de l’Atlantique, de concevoir des prods à leur mesure, mettre en forme le tout avec un artwork chouettement horrorcore… Voici le résultat de ses travaux avec PhD in Beatmaking.

Lire la suite Blastah Beatz « PhD in Beatmaking » @@@@

N.O.R.E. « Drunk Uncle » @@@


*Toc toc* Qui c’est? Oh non… pas lui, pas Noreaga, le tonton alcoolo… Pffff le revoilà qui revient avec ses fonds de vieilles teilles-bou et morceaux rap démodés…

Lire la suite N.O.R.E. « Drunk Uncle » @@@

Ghostface Killah « 36 Seasons » @@@@½


Ghostface Killah s’en était excellemment bien tiré de ses histoires macabres avec la familia DeLucas sur le chef d’oeuvre Twelve Reasons To Die. Le super-rappeur du Wu est maintenant de retour dans les quartiers de Staten Island, New-York, avec son nouvel album conceptuel 36 Seasons paru sur le légendaire label Tommy Boy et qui comme son prédécesseur est vendu en package avec Comics, T-Shirt et disque vinyle.

Lire la suite Ghostface Killah « 36 Seasons » @@@@½

Saigon « G.S.N.T. 3: The Troubled Times of Brian Carenard » @@@


On n’imaginait pas il y a quatre, cinq ans que The Greatest Story Never Told de Saigon deviendrait un jour une trilogie vu comment il galèrait grave pour sortir ce putain de disque produit par Just Blaze. Septembre 2014, le troisième chapitre voit le jour : The Troubled Times of Brian Carenard, succédant à Bread & Circuses qui nous avait laissé sur notre faim.

Lire la suite Saigon « G.S.N.T. 3: The Troubled Times of Brian Carenard » @@@

DJ Jean Maron « True School » @@@½


DjJeanMaron-TrueSchool

2014, des soldats vétérans américains débardent en Normandie. DJ Jean Maron refait l’histoire soixante-dix ans plus tard cette fois avec des acteurs majeurs du Hip-Hop Eastcoast des nineties catégorie boom-bap. Nom de code de cette opération : True School. Lire la suite DJ Jean Maron « True School » @@@½

the Godfathers « Once Upon a Crime » @@@


the-godfathers-once-upon-a-crime

Dans la série interminable des nouveaux duos dynamiques du rap, je voudrai les Godfathers, j’ai nommé le ponte du horrorcore Necro et le premier apôtre du gangsta rap à New York, Kool G Rap. Après deux pré-albums (Pre-Kill volume I & II) annonçant une série d’assassinats avec préméditations, les deux compères ont attendu le soleil déclinant de l’Automne pour nous raconter des histoires au coin du (des) feu(x), Once Upon a Crime.

Lire la suite the Godfathers « Once Upon a Crime » @@@

Tony Touch « The Piece Maker 3: Return of the 50 MC’s » @@@@


Revenons en arrière, autour des années 2000. Les mixtapes étaient encore des objets physiques rares et recherchés, sous forme de cassettes ou CDs, puis converti en mp3, disponible de manière pas très légale… Beaucoup de DJs, et de rappeurs (50 Cent en est le parfait exemple), ont profité de ce nouveau marché parallèle en forte expansion dans le rap game pour balancer de vraies exclus avant tout le monde. Ce produit self-made était…

Lire la suite sur Now Playing Mag →

Kid Tsunami « The Chase » @@@½


Producteur australien, Kid Tsunami a accosté au large de New-York pour signer chez Headbop Music, petit label distribué par Fat Beats aux US. Il est le signature de ce premier album, The Chase, figurant de nombreux vétérans du rap new-yorkais. Avis aux puristes et nostalgiques de l’âge d’or.

Lire la suite Kid Tsunami « The Chase » @@@½

RZA « The Man With the Iron Fists » [original soundtrack] @@@@½


La B.O. de Ghost Dog? culte. Sa sélection musicale pour Kill Bill vol.1?  culte. La B.O. d’Afro Samuraï (le premier)? culte. L’Abbé du Wu-Tang Clan est abonné aux soundtrack cultes, le choisir est l’assurance d’une bande originale qui convient à un film, culte. Celle de The Man with the Iron Fists, premier film de RZA parrainé par Tarantino avec Lucy Liu et Russell Crowe au casting, a eu droit à une attention toute particulière. Culte? Réponse: le temps le dira, mais on a un début de réponse…

Lire la suite RZA « The Man With the Iron Fists » [original soundtrack] @@@@½

Vinnie Paz « God of the Serengeti » @@@½


L’ogre de l’underground Eastcoast Vinnie Paz n’a pas étanché sa soif de meurtre. Après le glacial Season of the Assassins, premier album solo convaincaint, le frontman des Jedi Mind Tricks, général en chef de l’Army of Pharaohs et membre de l’association illégale Official Pistol Gang change de terrain et de climat avec God of the Serengeti. La tueur en série de Philladelphie n’a pas finit de faire des victimes…

Lire la suite Vinnie Paz « God of the Serengeti » @@@½

Gangrene « Vodka & Ayahuasca » @@@@


Puisqu’il était question de rap indé, profitons-en pour s’attarder sur une des sorties qui va parasiter les playlists hip-hop indie ce début 2012. Derrière ce nom répugnant de Gangrene se cache un duo de producteurs/rappeurs, Oh No, le frère cadet de Madlib, et Alchemist (Cypress Hill, Mobb Deep, DJ d’Eminem et j’en passe des meilleurs). Un après leur Gutter Water bien sinistre, les deux scientifiques du son nous baignent dans un bain de Vodka & Ayahuasca.

Pour l’anecdote alcoologique, le ayahuasca est un breuvage…

Lire la suite dans le numéro Février-Mars de Now Playing »

Kool G Rap « Riches, Royalty and Respect » @@@½


Quand on a plus d’un quart de siècle de longévité dans le rap game, on peut être considéré comme un dinosaure. Et si Kool G Rap était un dinosaure, il serait un vieux tyrannosaure prêt à dévorer les siens si sa survie en dépendrait. Le vétéran new-yorkais, parrain du gangsta-rap de la Eastcoast et ancien membre du légendaire Juice Crew (faut-il encore le rappeler), n’a hélas pas eu une carrière à la hauteur de son pedigree et du respect infaillible qu’il suscite auprès des générations actuelles (même Rick Ross aurait tenté de l’amadouer sur son label). Mais comme le prouve Riches Royalty & Respect, son intérêt pour la cause hip-hop demeure intact, quoi qu’il advienne.

Lire la suite Kool G Rap « Riches, Royalty and Respect » @@@½

Reef the Lost Cauze VS Guns Butter « Fight Music » @@@½


Ne vous méprenez pas, Fight Music est le sixième album de Reef. C’est dingue ça pourquoi on ne parle de lui que seulement maintenant ? Plusieurs raisons à cela : depuis 2003 où il fréquentait Chief Kamachi, un membre affilié aux Jedi Mind Tricks, il est recruté sur les trois campagnes militaires de l’Army of Pharaohs dirigé par le chef Vinnie Paz, ainsi que sur les trois LPs des Snowgoons, les homologues allemands des JMT. À force de se faire remarquer pour ses très bonnes performances, naturellement Reef the Lost Cauze attire l’attention sur lui, d’où cette chronique de Fight Music, produit par les Guns Butter, des locaux de Philadelphie (Stu Bangas, J-Scrilla & Chop-la-Rock) et publié chez Enemy Soil, le label créé par Vinnie Paz.

Lire la suite Reef the Lost Cauze VS Guns Butter « Fight Music » @@@½