Blastah Beatz « PhD in Beatmaking » @@@@


Fin 2011, le jeune étudiant franco-portugais Blastah Beatz avec atteint le grade de Master avec Graduate Studies. Mais le cursus n’était pas encore terminé puisqu’il s’est inscrit dans un doctorat de beatmaking qui prendra presque cinq ans de travaux. Soit le temps de rassembler du beau monde venu de l’autre côté de l’Atlantique, de concevoir des prods à leur mesure, mettre en forme le tout avec un artwork chouettement horrorcore… Voici le résultat de ses travaux avec PhD in Beatmaking.

Jusqu’à maintenant, Blastah Beatz a collaboré Joe Budden, Kool G Rap, U-God ou Army of the Pharaohs. La liste s’enrichit avec ce second album de pointures du milieu underground, des vétérans majoritairement mais qui n’ont pas fini de faire leur temps. À entendre la voix monstrueuse rauque de Lord Have Mercy sur « Lonely People« , sûr qu’il n’est pas là pour chômer celui-là, idem pour Kool G Rap et Goretex sur « Goin’ All Out » et le très bon extrait « Keep On Runnin‘ » avec d’anciennes gloires qui n’ont pas raccroché les gants Inspectah Deck et Steele des Smiff-N-Wessun. Il y a même une belle place pour les rappeuses, représentées ici par Eternia qui apparaît sur « The Reaper » (aux côtés de Supastition, Braille et Cymarshall Law) et un solo d’Apani B Fly (« Levels« ). D’autres surprises sur le plan des perfs, Carnage The Executioner qui joue plusieurs rôles sur « How To Get Away With Murder » (et même un petit passage beatbox).

Au niveau des prods, Blastah Beatz se cale plus dans la veine rap hardcore au style baroque, une esthétique que l’on retrouve sur les albums des membres des Army of the Pharaohs (par exemple), agrémenté de sample de voix pitchée ou qui ne lésine pas sur les samples de guitare. Et dans le genre, même si pour certains cela ne semblera pas si original, il gère, y a pas photo et c’est probablement pour cela que chacun des MCs contributeur (ajoutez Ca$his, Mitchy Slick, Finale, Sav Killz…) sur PhD in Beatmaking joue le jeu à fond. Le jury donne une mention bien. Bientôt un full-time job à l’international?

Une réflexion sur “ Blastah Beatz « PhD in Beatmaking » @@@@ ”

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s