Archives du mot-clé Fashawn

Saga x Thelonious Martin « Molotov » @@@@


C’est toujours dans le hip-hop indie qu’on y trouvera les meilleurs collab LPs. Le succès de Run The Jewels, improbable mais ô combien explosive combinaison de Killer Mike et El-P, n’en est qu’une preuve supplémentaire. Et une flopée s’en préparent encore. Dans un esprit similaire aux RTJ sur le fond et musicalement différent sur la forme, Molotov a gagné notre attention. Une présentation des deux protagonistes Saga et Thelonious Martin s’impose.

Lire l’interview et la chronique sur SURLmag →

« The Land » soundtrack @@@@


J’ai remarqué récemment que bien souvent, je chronique des bandes originales de films que je n’ai jamais vu. Pas que les films en soi ne m’intéressent pas, peut-être que je suis moins cinéphile que beaucoup. Pour revenir à The Land, ce long-métrage à petit budget figure au casting Erykah Badu et Machine Gun Kelly (abrégé en MGK maintenant), deux artistes que l’on retrouve sur cette BO parue sur Mass Appeal (le label de Nas faut-il encore le redire).

Lire la suite « The Land » soundtrack @@@@

Mistah F.A.B. « Son of a Pimp, part 2 » @@@@


Voici la suite que personne n’attendait de Son of a Pimp qui a fait connaître il y a onze ans ce cher Mistah FAB comme un représentant majeur de la Bay Area, mais sans doute que certains se rappellent mieux de notre ballplayer son Baydestrian en 2007 en plein boom du mouvement Hyphy. Depuis le rappeur d’Oakland n’a pas quitté le milieu, proposant sur le marché local plusieurs mixtapes par an pour ne pas perdre la main, et finalement nous sommes heureux de son retour sur les devants de la scène. Il arrive des come-backs comme ça qui font bien plaisir, et celui-ci est particulièrement réussi, un vrai festival vu la pléthore de guests et plus d’1h20 de musique.

Lire la suite Mistah F.A.B. « Son of a Pimp, part 2 » @@@@

Gangrene « You Disgust Me » @@@½


Le duo intercostal de rappeurs/producteurs ont trouvé refuge cette année chez Mass Appeal, le label de Nas (faut-il encore le rappeler?). Après la soundtrack Welcome to Los Santos, la venue d’un nouvel album des Gangrene n’était pas un secret. Parce que jamais deux sans trois hein! L’album s’appelle You Disgust Me et voilà ce que j’en dis.

Lire la suite Gangrene « You Disgust Me » @@@½

DJ EFN « Another Time » @@@½


Roi de la mixtape de Miami (plus d’une quarantaine en 20 ans!), légende discrète de la culture hip-hop, DJ EFN s’offre, et nous offre, sa première compilation officielle sur CD, édité sur sa struscture Crazy Hood Productions. Les nostalgiques des compiles rap de DJ Clue, Tony Touch ou encore Statik Selektah vont rajeunir d’une grosse dizaine d’années au moins avec Another Time ! Le titre correspond tout à fait à l’esprit ‘back in the days’. Vu le nombre incalculable de connexions qu’il a tissé au fil des années, il y a foule sur ce projet qui concrétise l’ensemble d’une carrière bien remplie. Le genre de chronique où le name-dropping tombe tous les cinq mots en moyenne. Pour l’anecdote, c’est le graphiste Skam2 (Tribe Called Quest) qui a dessiné la pochette.

Lire la suite DJ EFN « Another Time » @@@½

Fashawn « The Ecology » @@@@½


Chanceux, Fashawn, d’avoir été choisi par Nas pour figurer sur son label Mass Appeal? Probablement que oui, mais c’est surtout reconnaître le talent fou du rappeur de Fresno, en Californie, lui qui a longtemps gravité autour d’autres grands noms du rap comme Evidence (Dilated People) et les producteurs Alchemist et DJ Exile (Aloe Blacc, Blu,…). Exile, qui avait entièrement produit le magnifique Boy Meets World. en 2009 (un bail!), réalise toujours la plupart des beats sur cette suite promise, The Ecology, qui espérons-le pour Fash’ touchera plus de monde, au sens physique comme émotionnel.

Lire la suite Fashawn « The Ecology » @@@@½

Fashawn + Alchemist « FASH-ionably Late » [EP] @@@@


Retards, ajournements, délais prolongés… La sortie de The Ecology de Fashawn n’a pas échappé à ces aléas. Pour l’heure, on n’a vu que les belles couleurs du très bon premier single « Golden State of Mind » avec Dom Kennedy. Signes d’impatience, coups d’oeil au calendrier… Cette attente peut toutefois  devenir positive si elle en suscite davantage : un rendez-vous très anticipé peut se faire remarquer en beauté si elle sait se faire attendre. Ce que fait Fash avec cet EP concocté avec Alchemist. Comme avec la super mixtape The Antidote qui avait précédé cette réussite que fut Boy Meets World en 2009.

Lien pour télécharger FASH-ionably Late

Lire la suite Fashawn + Alchemist « FASH-ionably Late » [EP] @@@@

Dilated Peoples « Directors of Photography » [deluxe edition] @@@@


Huit ans qu’un de nos groupes de rap favori n’avait pas publié d’album, cela commençait à faire sérieusement long. Depuis 2006 et leur dernier album en major 20/20, les membres des Dilated Peoples ont entamé des carrières en solo avec plus ou moins de succès, celle d’Evidence ayant connu un grand intérêt. EV aillant sorti plusieurs projets chez le label indie hip-hop Rhymesayers (son album Cats & Dogs et Lord Steppington avec Alchemist), il rameute ses deux vieux amis DJ Babu et Rakaa Iriscience pour un cinquième album synonyme de maturité.

Lire la suite Dilated Peoples « Directors of Photography » [deluxe edition] @@@@

Blu « Good to be home » @@@½


blu-good-to-be-home

Cela faisait un bail que Blu n’avait pas sorti un projet solo, si on se base sur les premiers leaks de NoYork. C’est pourquoi le MC de couleur a mis les bouchées double avec Good to be Home (Nature Sounds). Vous avez bien lu : double ration de raps, de samples et de featurings.

Lire la suite Blu « Good to be home » @@@½

Step Brothers « Lord Steppington » @@@@½


Le millésime rap 2014 commence fort, très fort, avec notre duo Step Brothers. Cela faisait des mois, que dis-je, quelques années que les vieux frères Alchemist et Evidence (Dilated People) devaient nous pondre un album collaboratif, depuis le temps qu’ils se côtoient !

Lire la suite Step Brothers « Lord Steppington » @@@@½

Murs x Fashawn « This Generation » @@@½


Les albums collaboratifs entre deux voire plusieurs rappeurs deviennent de plus en plus monnaie courante dans un milieu qui a besoin d’unité. Ce n’est sans doute pas la première, ni la dernière fois que je fais cette remarque. Mais autant on constate chaque mois dans les bacs des albums de ce genre, on est toujours impatient de voir ce que telle ou telle association va donner, d’autant plus que This Generation entre Murs et Fashawn qui sort chez Duck Down Records n’avait rien de prémédité. Une surprise jusqu’au bout?

Lire l’interview de Fashawn sur Now Playing →

Lire la suite Murs x Fashawn « This Generation » @@@½

Blu & Exile « Give me my flowers while I can still smell them » @@@@½


Un titre à rallonge digne d’un film d’auteur français et de la nature morte pour illustrer cette covert art arty , de prime abord, cet album tel qu’il est présenté n’a pas pour vocation de châtouiller nos stimulis visuels, mais alors trop pas du tout. Les initiés buggeront sur les noms de Blu & Exile, le petit prodige indie hip-hop californien et le producteur moitié d’Emanon, qui signent ensemble leur second album en commun, succédant ainsi au rare Below the Heaven paru en 2007. Les spécialistes peuvent foncer, il n’y a pas de faux-départ. (Pour l’anecdote, l’album a été diffusé Décembre 2011 sur Bandcamp alors qu’il n’était pas mixé et donc fut subitement retiré du service d’écoute en ligne, d’où cette phrase, voilà pour cette longue parenthèse).

Lire la suite Blu & Exile « Give me my flowers while I can still smell them » @@@@½

The Alchemist « Russian Roulette » @@@½


The Alchemist est déjà de retour avec Russian Roulette, un projet qui se place dans la continuité de Vodka & Ayahuasca de Gangrene (le duo qu’il forme avec Oh No) sorti en ce début d’année 2012. Visiblement il en resté sur la partie ‘vodka’ de la chose avec ce délire russkoff. On voit bien également que travailler aux côtés d’Oh No lui a donné des idées, son confrère d’Oxnard qui a pour habitude de thématiser ses albums autour d’un pays ou une oeuvre. Alors pourquoi pas l’U.R.S.S. pour notre alchimiste caucasien?

Lire la suite The Alchemist « Russian Roulette » @@@½

Planet Asia « Black Belt Theatre » @@@@


Je dois l’admettre, je ne suis pas très assidu quant aux sorties de Planet Asia. Le dernier album que j’ai écouté de lui avant ce Black Belt Theatre était le très très bon Pain Language avec DJ Muggs qui date de 2008. Il fait partie du cercle fermé des meilleurs lyricistes de la westcoast mais dont le principal défaut ne provient pas de lui mais des instrumentaux qui garnissent ses albums. Peut-être que si ses albums étaient mieux produits, le MC de Fresno talonnerait Evidence sur la scène Left Coast. Black Belt Theatre mise sur les featurings plutôt que les producteurs indie connus (deux prods d’Oh No, une de Khrysis) et pourtant, dire que j’aurai eu le malheur de passer à côté.

Lire la suite Planet Asia « Black Belt Theatre » @@@@

9th Wonder « Wonder Years » @@@@


Cela fait depuis 2007 que Wonder Years est en préparation. Une éternité pour les aficionados du producteur révélé à travers les Little Brother, mais qui se sont tout de même satisfaits de ses albums collaboratifs avec Buckshot, Murs, Jean Grae ou encore David Banner. Il semblerait que ce soit sa réconciliation avec son petit frère Phonte qui ait catalysé la finalisation de Wonder Years. 9th a pris son temps, a attendu le moment opportun pour livrer cet opus, et autant vous dire que ça en valait la peine d’attendre.

Lire la suite 9th Wonder « Wonder Years » @@@@