Archives du mot-clé Erykah Badu

D.R.A.M. « Big Baby D.R.A.M. » @@@@


Dans le flot ininterrompu de sorties de ces derniers mois, des têtes émergent d’un genre cross-over à base de trap et de soul/r&b. Il s’appellent Ty Dolla $ign, Tory Lanez, Bryson Tiller et voici le petit dernier, D.R.A.M.. Et il aime les chiens, sûrement un chouette gars. Allons voir ça avec ce Big Baby D.R.A.M.

Lire la suite D.R.A.M. « Big Baby D.R.A.M. » @@@@

« The Land » soundtrack @@@@


J’ai remarqué récemment que bien souvent, je chronique des bandes originales de films que je n’ai jamais vu. Pas que les films en soi ne m’intéressent pas, peut-être que je suis moins cinéphile que beaucoup. Pour revenir à The Land, ce long-métrage à petit budget figure au casting Erykah Badu et Machine Gun Kelly (abrégé en MGK maintenant), deux artistes que l’on retrouve sur cette BO parue sur Mass Appeal (le label de Nas faut-il encore le redire).

Lire la suite « The Land » soundtrack @@@@

Robert Glasper (with Miles Davis) « Everything’s Beautiful » @@@@½


Directeur musical du film Miles Away, le biopic de Miles Davis avec Don Cheadle, Robert Glasper s’est imprégné de cette expérience pour livrer un album hommage au célèbre trompettiste de jazz, Everything’s Beautiful. À la carte, onze titres à l’interprétation libre et absolument savoureux.

Lire la suite Robert Glasper (with Miles Davis) « Everything’s Beautiful » @@@@½

Erykah Badu « But You Caint Use My Phone » [mixtape] @@@@


Bah alors, tu es fan de Nusoul et tu as toujours pas écouté la nouvelle mixtape d’Erykah Badu? Non mais allo quoi. Vous loupez quelque chose. Parce que quand Erykah fait une mixtape, elle est tout sauf « comme les autres ».

Lire la suite Erykah Badu « But You Caint Use My Phone » [mixtape] @@@@

Donnie Trumpet & The Social Experiment (Chance the Rapper) « Surf » @@@@½


Chance the Rapper, ou le nouvel exemple de liberté créative et d’indépendance. Après l’énorme plébiscite de sa mixtape gratuite Acid Rap, au point que des icônes comme Madonna le sollicitent, le rappeur de Chicago est resté insensible aux sirènes de l’industrie du disque pour rester auto-entrepreneur en quelque sorte. Faire ce qu’on a envie, de la bonne musique, c’est son objectif et il l’atteint avec ce nouveau projet Surf, une véritable réussite sur de nombreux aspects.

Lire la suite Donnie Trumpet & The Social Experiment (Chance the Rapper) « Surf » @@@@½

Janelle Monae « The Electric Lady » @@@@½


Suite IV et Suite V du fabuleux destin de Janelle Monae. De Archandroïd, cette femme programmée génétiquement par le divin pour créer la meilleure musique qui soi et la répandre sur notre planète s’est épanouie en Electric Lady. Autant dire d’entrée qu’on parle de l’album soul/r&b féminin de l’année.

Lire la suite Janelle Monae « The Electric Lady » @@@@½

Tyler, The Creator « Wolf » @@@@


Après Bastard et Goblin, au tour de l’alter-ego Wolf du OFWGKTA de prendre possession du corps du jeune Tyler, The Creator. C’est fini, Tyler ne se prend plus pour ce paradoxe ambulant qui pensait être une licorne. La pochette ultra-kitsch en dit long sur le handicap mental du personnage. Bah alors qu’est-ce qu’on attend pour écouter ses nouvelles folles aventures?

Lire la suite Tyler, The Creator « Wolf » @@@@

Papoose « The Nacirema Dream » @@½


Hé bien c’est qu’on a failli l’oublier, ce disque, depuis six ans qu’il était annoncé. Nacirema Dream devait permettre à Papoose de confirmer les espoirs que lui conférait son statut de favori new-yorkais… en 2007. Tous les éléments jouaient en sa faveur pour construire sa réussite : du buzz grâce à sa ses mixtapes, un deal en major, l’appui de l’influent DJ KaySlay et la participation non-négligeable de Busta Rhymes sur ce projet naissant, ce qui avait d’ailleurs lancé des spéculations sur de possibles productions de Dr Dre dessus. Or par un concours de circonstances malheureuses et une mauvaise conjoncture, rien de tout cela n’est arrivé. Toutefois, Papoose aurait pu être le dernier à rêver que cet album existe un jour.

Lire la suite Papoose « The Nacirema Dream » @@½

Wu Block @@@@


Wu-Block est ce projet cross-over annoncé depuis deux ans, réunissant les personnalités du Wu-Tang, super-groupe mythique depuis 1993 et véritable institution rap qu’on ne présente plus, et un autre collectif venant du Yonkers, les D-Block, qui ne sont autres que The Lox, trio de rappeurs découvert par Puff Daddy en 97 et qui a connu des fortunes diverses avec les Ruff Ryders dans les années 2000. Tous ensemble, ils créent l’événement cet Automne avec un opus rap new-yorkais street et hardcore.

Lire la suite sur Now Playing →

Flying Lotus « Until The Quiet Comes » @@@@½


Afin de connaître un artiste aussi mystérieux que Flying Lotus, il ne suffit pas simplement de retracer sa discographie ou de lire quelques lignes de biographie, où certains apprendront qu’il n’est autre que le neveu d’Alice Coltrane, un grand nom qui résonne dans l’histoire du Jazz, ou qu’il a réalisé clip d’Erykah Badu « Gone Baby (Don’t Be Long)« , produit quelques son pour Blu, etc…  Dans son cas, il suffit de laisser son univers musical venir à nous, et d’entrer en immersion totale dans son nouvel opus Until The Quiet Comes.

Lire la suite sur Now Playing →

Robert Glasper Experiment « Black Radio » @@@@


Comme le trompetiste Roy Hargrove, Robert Glasper fait partie de ces musiciens qui ont oeuvré autour des années 2000 au mouvement Soulquarian, cette mouvance réunissant hip-hop et néosoul. Il a travaillé aux côtés de Common, Erykah Badu, J Dilla mais aussi Meshell Ndeogecello, Maxwell, Q-Tip et Kanye West. Accompagné de sa propre formation The Robert Glasper Experiment, le pianiste, qui joue aussi du Fender Rhodes, revient avec Black Radio, son cinquième album paraissant chez le prestigieux label jazz Blue Note.

Lire la suite Robert Glasper Experiment « Black Radio » @@@@

9th Wonder « Wonder Years » @@@@


Cela fait depuis 2007 que Wonder Years est en préparation. Une éternité pour les aficionados du producteur révélé à travers les Little Brother, mais qui se sont tout de même satisfaits de ses albums collaboratifs avec Buckshot, Murs, Jean Grae ou encore David Banner. Il semblerait que ce soit sa réconciliation avec son petit frère Phonte qui ait catalysé la finalisation de Wonder Years. 9th a pris son temps, a attendu le moment opportun pour livrer cet opus, et autant vous dire que ça en valait la peine d’attendre.

Lire la suite 9th Wonder « Wonder Years » @@@@

David Banner & 9th Wonder « Death of a Pop Star » @@@


Tout le long de l’année 2010, on a vu transiter moult ‘albums en commun’, ce qu’on appelle dans notre jargon journalistique ces LP de collaboration entre deux (voire trois) artistes, rappeur et/ou producteur, binômes qui parfois forment une seule entité sous un nom commun. Il y a eu Nas & Damian Marley (Distant Relatives), Freeway & Jake One, Marco Polo & Ruste Juxx, le Meth-Ghost-Rae, 9th Wonder & Murs pour la troisième fois, DJ Muggs avec Ill Bill, Termanology & Statik Selektah (1982), Skyzoo & !llmind, Alchemist & Oh No (Gangrene), Diddy-Dirty Money et enfin en cette période de fêtes David Banner & 9th Wonder avec leur intrigante livraison attendue depuis plusieurs mois, Death of a Pop Star.

> lien pour écouter l’album : myspace.com/davidbanner

Lire la suite David Banner & 9th Wonder « Death of a Pop Star » @@@

Rick Ro$$ « Teflon Don » @@@@


Avec Deeper Than Rap, Rick Ross a trouvé le style sur-mesure qu’il lui fallait, du gros son rap soulful et chic. Et comme il gagne en puissance à chaque nouvelle sortie, cette fois il cache sous les habillages de la J.U.S.T.I.C.E. League, les producteurs qui définissent le mieux son type d’instru de prédilection, un gilet à l’épreuve des balles. Vu son statut, la protection rapprochée des Triple C ne suffit plus.

De ce fait, en plus de porter le nom du célèbre mafieux Freeway Ricky Ross (qui lui a collé un procès au cul dernièrement) ou encore celui d’Albert Anastasia, il se permet de reprendre le nom emblématique de Teflon Don, l’autre surnom de John Gotti, dont la familia veut aussi interdire l’appellation au rappeur floridien. Raison de plus de se prémunir de cette réalité qui rattrape la fiction.

Lire la suite Rick Ro$$ « Teflon Don » @@@@

Erykah Badu « New AmErykah part two : Return of the Ankh » @@@@½


Une femme sait se faire attendre. Erykah nous a fait languir deux longues années depuis 4th World War (lire la chronique), avec cette promesse d’une suite : Return of the Ankh (Control Freaq Records/ Universal Motown). C’est-à-dire que durant ce hiatus, notre déesse de la NuSoul a mis au monde son troisième enfant, fruit de son union avec Jay Electronica.

Quant aux adeptes du baduisme, ils trouveront de la nourriture pour leurs esprits avec cette offrande divine, en commençant par la contemplation des détails de l’illustration de son livret entre psychédélisme, symbolisme et vieille SF, sur laquelle Erykah Badu est une androïde en cours d’émancipation.

Lire la suite Erykah Badu « New AmErykah part two : Return of the Ankh » @@@@½