Erykah Badu « But You Caint Use My Phone » [mixtape] @@@@


Bah alors, tu es fan de Nusoul et tu as toujours pas écouté la nouvelle mixtape d’Erykah Badu? Non mais allo quoi. Vous loupez quelque chose. Parce que quand Erykah fait une mixtape, elle est tout sauf « comme les autres ».

But You Caint My Phone est un vrai concept. Madame Erykah Badu a rebondi sur le single « Hotline Bling » de Drake pour construire un projet autour du thème des appels téléphoniques. De ce titre entêtant du rappeur canadien on en a retenu principalement trois choses : le rythmique intemporelle samplée sur « Why Can’t We Live Together » de Timmy Thomas par le producteur nineteen85, les pas ridicules de Dreezy et ses multiples détournements (source de nombreux .gif qui ont fait rire l’internet entier), et enfin ce remix légèrement plus ‘hot’ d’Erykah, renommé ici « Cel U Lar Device » en piste 3. Drake n’est pas présent sur cette mixtape, ce n’est pas lui qui rappe sur la minute trente de « U Use to Call Me« , mais un autre Aubrey, Aubrey Davis alias ItsRoutine.

Cette mixtape produite par Zach Witness est truffée de clins d’oeil, des revisites très contemporaines, parmi Usher et son « U Don’t Have 2 Call« , New Edition (« Mr Telephone Man« ) ou même du Prince dans sa période 1999 sur le funky « DialA’Freaq« , un petit plaisir que la génération 80 saura apprécier. Un coup de fil qui se transforme en coups de coeur,  But You Caint My Phone est plein de moments douceurs et d’attentions comme ça, de petits instants qui nous rapprochent d’Erykah tant elle nous magnétise derrière son combiné. Sa reprise en ‘slowmo’ de son classique « Telephone » sur un beat future bounce provoque presque des palpitations.

Ne jamais sous-estimer le pouvoir de cette femme, surtout quand elle affirme « I can put your phone down » quand on sait combien c’est difficile de nous faire décrocher de nos smartphones. Ne jamais sous-estimer le pouvoir d’envoûtement d’Erykah Badu, ce même envoûtement capable faire revenir au bout du fil son vieil amant… Andre 3000. Ça c’est du rebondissement ! Le père de son fils Seven chante de jolies choses sur un air inspiré de « Hello It’s Me » des Isley Brothers. Voilà comment Mme Badu conçoit ses mixtapes. Et sans  satané DJ envahissant l’espace sonore.

 

 

 

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.