Archives du mot-clé Andre 3000

Kid CuDi « Passion, Pain & Demon Slayin' » @@@½


On avait totalement perdu Kid CuDi. L’amoureux éperdu de Man on the Moon que j’étais n’avait plus que mes yeux et mes oreilles pour le voir s’enfoncer dans des projets de plus en plus abscons et nébuleux, et parallèlement dans une spirale auto-destructrice. Peut-être parce que l’alcool, la drogue, la dépression, bien que ces trois paramètres peuvent s’avérer de puissantes sources de créativité.

Pour sa part, son univers devenait petit à petit aussi inintéressant qu’inquiétant. Mais alors que la sortie de l’album prévu pour Septembre 2016 fut ajourné au Décembre le temps qu’il se remette d’aplombs dans un hôpital psychiatrique, une lueur d’espoir est réapparue avec Passion, Pain & Demon Slayin’.

Lire la suite Kid CuDi « Passion, Pain & Demon Slayin’ » @@@½

A Tribe Called Quest « We Got It From Here… Thank You 4 Your Service » @@@@½


La dernière fois que les légendaires A Tribe Called Quest ont sorti un album, c’était en 1998 avec The Love Movement, cinquième classique d’une discographie exceptionnelle. Putain, dix-huit ans ! Une frange du public portait des couches, mangeait ses crottes de nez ou salissait ses draps quand cet album est sorti. En cette sombre année 2016, voilà que le groupe fait son grand retour avec un sixième opus, le final We Got It From Here… Thank You 4 Your Service. Au grand complet s’il-vous-plaît et surtout, fidèles à eux-mêmes. Trop beau pour être vrai ? Et pourtant.

Lire l’intégralité de l’article sur SURLmag.fr →

Solange « A Seat at the Table » @@@@½


Deux frangines ont grimpé au sommet des charts américains dès la semaine de démarrage de cette année 2016, une première historique. Et cet exploit, on le doit aux soeurs Knowles, Beyoncé et sa cadette Solange, qui a livré au début de l’automne son troisième opus A Seat at the Table. Sans détrôner la reine, Solange apporte avec son nouvel album (surprise) d’indéniables arguments pour nous incliner devant elle.

Lire la suite Solange « A Seat at the Table » @@@@½

Travi$ Scott « Birds in the Trap sing Brian McKnight » @@@½


« Rodeo est la bonne surprise de la rentrée 2015, mais on ne sait quoi penser de ce Travi$ Scott. Il laisse cette impression d’être le gars qui était là au bon endroit, au bon moment, avec le bon entourage. Sa mixture tient la route jusque que sur la Westside, perché entre fastlife et highlife. » Telle était la conclusion de ma chronique de Rodeo sorti l’an passé, un premier album hyper bien produit (surfait?) grâce à un Mike Dean déterminant. À peine le temps de digérer ce premier opus que Travis remet ça avec Bird in the Trap sing Brian McKnight, n°1 aux US la semaine de sa sortie.

Lire la suite Travi$ Scott « Birds in the Trap sing Brian McKnight » @@@½

Frank Ocean « Blond(e) » @@@½


Tout a déjà été analysé, décrypté, commenté, à propos  de la double sortie de Frank Ocean un week-end du mois d’aout 2016, après des mois et des mois à être resté hermétique à la pression insistante de la Terre entière. Le film à écouter Endless -> prétexte pour conclure le contrat chez Def Jam, le successeur de Channel Orange de couleur Blonde -> exclu digitale sur Apple Music, Boys Don’t Cry -> le nom de sa structure indé et son magasine. Plus une attente supplémentaire de quelques jours qui s’ajoute à quatre ans de hiatus pour en disposer sur Spotify… Mais pas de quoi tomber à la renverse.

Lire la suite Frank Ocean « Blond(e) » @@@½

Kanye West « The Life of Pablo » @@@½


Je veux vous parler du plus grand artiste rap de tous les temps, d’un album magnifique, de l’oeuvre de toute une vie, le pinacle d’une carrière, l’achèvement ultime après la construction d’une famille avec une femme vertueuse, de quelque chose d’absolument grandiose, qui fait battre notre coeur.
Ce n’est pas du tout l’objet de cette chronique.
Non en vrai, je vais plutôt parler d’un album conçu dans la précipitation dont on pouvait suivre les étapes de ce puzzle comme un programme de Twitter-réalité, et dont l’auteur est un homme avec un immense trou noir entre les fesses et un melon capable de provoquer une éclipse solaire, tout ça pour au final faire la quête pour les Illuminatis.

Lire la suite Kanye West « The Life of Pablo » @@@½

Erykah Badu « But You Caint Use My Phone » [mixtape] @@@@


Bah alors, tu es fan de Nusoul et tu as toujours pas écouté la nouvelle mixtape d’Erykah Badu? Non mais allo quoi. Vous loupez quelque chose. Parce que quand Erykah fait une mixtape, elle est tout sauf « comme les autres ».

Lire la suite Erykah Badu « But You Caint Use My Phone » [mixtape] @@@@

Future « Honest » @@@


Future-Honest

Difficile de ne pas s’intéresser à un cas comme celui de Future. Ce rappeur d’Atlanta a littéralement contaminé le rap game ces dernières années avec ces refrains efficaces marinés dans l’autotune et un premier album, Pluto, truffé de featurings de marque qui a rencontré un certain succès, avec des singles comme « Tony Montana« , au point d’être réédité en version « 3D ».

Lire la suite sur Now Playing

T.I. « Trouble Man: Heavy is the Head » @@@@


On s’inquiétait sérieusement pour la carrière de T.I. Ses très gros ennuis judiciaires depuis 2007 qui ont conduit à ces incessants aller-retours en prison (qui se sont achevés le 31 Août dernier) auraient pu entamer ses ambitions. Son précédent disque No Mercy, bien que certifié or, était tristement anecdotique, probablement parce qu’enregistré dans la tourmente. Mais c’est mal connaître le bonhomme. On se rappelle comment en 2004 il était revenu avec vengeance avec Urban Legend après avoir essuyé plusieurs mois derrière les barreaux et de nombreux dossiers devant la justice (agression, violation de sa probation…). C’est ce qui se passe à nouveau avec ce 8e LP Trouble Man: Heavy is the Head. Enfin presque.

Lire la suite T.I. « Trouble Man: Heavy is the Head » @@@@

Frank Ocean « channel ORANGE » @@@@


Au sein des Odd Future, Tyler balance sans cesse des insultes à caractère homophobe, Syd the Kyd est une jeune femme androgyne et Frank Ocean n’aime pas les femmes comme il aime les hommes. Il faut de tout pour faire un monde comme on dit. Vous n’avez pas halluciné : le chanteur Frank Ocean a avoué de ses propres mots sur son site avoir par le passé voué des sentiments avec un ami, peu avant la sortie de Channel Orange, son premier album officiel (Nostalgia, Ultra n’aura pas droit à de réédition). En plus d’avoir exprimé son mécontentement envers Def Jam, il aurait très pu signer la fin de sa carrière avec de telles déclarations, il y a dix ans. Les temps ont changé, la musique adoucit les moeurs, et la seule chose qui nous intéresse avec Frank est son individualité artistique, et en être subjugué.

Lire la suite Frank Ocean « channel ORANGE » @@@@

Rick Ro$$ « God Forgives, I Don’t » @@@


God Forgives I Don’t est la conclusion logique d’une campagne promotionnelle qui aura duré plus d’un an. Tout a commencé peu après la diffusion de sa mixtape Ashes to Ashes, quand il annonce le titre de son cinquième album. Tranquillement, il continue de bâtir son empire Maybach Music avec ses compilations, poursuit ses tournées et grossit son catalogue de mixtapes (Rich Forever). Fin 2011, il abat deux singles fin 2011 (« You the Boss » feat Nicki Minaj et « I Love my Bitches » produit par Just Blaze) et son coeur ne bat plus par deux fois. Dieu le garde, il continue oisivement à promouvoir ses artistes, en signer d’autres, balancer des clips en carton…

Lire la suite Rick Ro$$ « God Forgives, I Don’t » @@@

Young Jeezy « TM:103 Hustlerz Ambition » [Deluxe edition] @@@


Avec la trainée de street-singles que Jeezy a laissé derrière lui (dans le désordre « Ballin’« , « Shake Life« , « Jizzle« , « Lose My Mind« …), sans revenir sur sa passe d’armes avec Rozay, il était temps que Hustlerz Ambition, troisième volet de Thug Motivation sorte. Et ça tombe bien parce qu’en cette période hivernale exceptionnellement douce, la neige poudreuse d’Atlanta que nous envoie le Snowman n’est pas de trop.

Lire la suite Young Jeezy « TM:103 Hustlerz Ambition » [Deluxe edition] @@@

Drake « Take Care » @@@


Est-il encore nécessaire de vous présenter Aubrey ‘Drake’ Graham ? Le rappeur canadien le plus populaire depuis Snow dans les années 90 ! Cela m’évitera d’écrire un un paragraphe d’introduction pompeux sur la poule aux oeufs d’or de Lil Wayne… En parlant d’or, la pochette de Take Care en suinte et au milieu de ça, Drake a l’air de se faire chier royalement. De là à dire que ce second album est chiant comme la pluie, mmh, je n’irai pas jusque là.

Lire la suite sur Now Playing

Lil Wayne « Tha Carter IV » [Deluxe edition] @@@½


Lil Wayne est sans doute le rappeur le plus hyperactif que l’on ait rencontré dans ce bas monde. Tenez, rien qu’en 2010, il a sorti trois albums : la compilation Young Money, son essai rock autotuné, le désastreux Rebirth, et I Am Not a Human Being qui était sorti alors qu’il purgeait sa peine de prison. Toutes ces trois sorties étaient au minimum certifiées disque d’or mais les supporters n’attendaient qu’une seule chose : que Weezy sorte de Rikers Island et sorte Tha Carter IV.

Lire la suite de cette chronique sur Now Playing »

Beyoncé « 4  » @@@½


Album studio n°4 pour Beyoncé Knowles. Passons le sempiternel débat sur sa stratégie marketing et promotionnelle pour se focaliser sur la douzaine de nouvelles chansons retenues pour cet opus aux influences diverses et variées, allant de la pop/soul anglaise contemporaine, le r&b des années 80s, à Fela Kuti ou Prince… En y délaissant la dance music pour revenir petit à petit vers son style de prédilection : le rhythm’n blues.

Pour en savoir plus, lire le sujet qui lui est consacré dans le numéro Juin-Juillet du magazine Now Playing »

Lire la suite Beyoncé « 4  » @@@½