Archives du mot-clé Cool & Dre

Wale « SHINE » @@½


Cinq albums studio plus tard, Wale n’a plus du tout la cote. Oui, je compte dedans ce nouvel album SHINE qui vient tout juste de sortir et pas très fraîchement comme vous pourrez le lire, ou l’écouter si vous vous ennuyez. Non vraiment, le rappeur de Washington DC continue de se reposer sur ses lauriers avec cette attitude de newcomer qui a percé en oubliant que ça fait déjà loin.

Lire la suite Wale « SHINE » @@½

The Game « 1992 » @@@½


Après trois albums documentaires sur le rap game, et même des soundtrack de documentaire, The Game se met à l’exercice de l’auto-biographie avec 1992, ce qui ne change pas trop de ce qu’il sait faire d’habitude en réalité, si ce n’est de parler à la première personne tout le temps. En 1992, une année qui restera gravé à jamais dans la mémoire des californiens, cet album nous redit exactement pourquoi.

Lire la suite The Game « 1992 » @@@½

DJ Khaled « Major Key » @@@


Plutôt de faire des copier-coller depuis 4-5 albums déjà, parce que sa liste de contacts ne s’est jamais vraiment renouvelée, DJ Khaled a trouvé un hobby super chouette : devenir le roi de Snapchat. Entre séquences  ridicules et surréalistes assimilées à du second degré involontaires et conseils positifs comme touchants, notre patapouf préféré est devenue une sorte de JCVD du rap game. Ses clefs du bonheur et du succès sont devenus des gif, des memes, cultes. Et sa méthode Coué a visiblement bien fonctionné puisque Roc Nation le manage désormais et lui ouvre la clef des champs, en réalité augmenté comme sur la pochette. Son meilleur effort de gestion depuis Listenn… The Album et We The Best.

Lire la suite DJ Khaled « Major Key » @@@

Curren$y « Canal Street Confidential » @@@½


Curren$y passe la cinquième avec Canal Street Confidential, son nouvel album en major chez Atlantic.  Après l’introuvable Pilot Talk III en format physique, on a la chance pour la seconde fois cette année de pouvoir écouter de la music to drive to du rappeur de la Nouvelle-Orléans. C’est reparti pour un autre road trip avec la Jet Life.

Lire la suite Curren$y « Canal Street Confidential » @@@½

The Game « The Documentary 2.5 » @@@@


The Game avais juré ceci : The Documentary 2 sortira en 2015. Il l’a fait, et il a sorti une semaine après le 2.5. Explication. Plutôt que de sortir un double-album, le rappeur de Compton a préféré le scinder en deux parties séparées avec une semaine d’intervalle. Stratégie commerciale ? Peu importe, l’idée n’est pas mauvaise. La crainte que l’on peut légitimement avoir avec cette seconde partie, c’est qu’elle ne contienne que des left-off de la première, or il s’avère que The Documentary 2.5 pèse autant que le 2, voire plus. Normal, avec 700 morceaux enregistrés (Game est un peu marseillais sur les bords), il était compliqué de se tromper.

Lire la suite The Game « The Documentary 2.5 » @@@@

The Game « The Documentary 2 » @@@@


The Game avais juré ceci : The Documentary 2 sortira en 2015, soit dix ans après The Documentary « 1 ». Tout de suite les souvenirs fusent autour de ce premier et unique album chez G-Unit/Aftermath dirigé d’une main de maître par Dr Dre et sa dream-team de producteurs qui ont livré des instrus mi-West mi-East, sa kyrielle de name-dropping (plus d’une centaine), ses tueries inoxydables comme « Higher« , « How We Do » et « Dreams« , les refrains de 50 Cent et son histoire de membre des Bloods. Quelques jours après la sortie de The Documentary, Chuck Taylor était congédié du G Unit pour crime de lèse-majesté envers 50 Cent.

Lire la suite The Game « The Documentary 2 » @@@@

Lil Wayne « Free Weezy Album » @@@½


Vous pouvez ranger vos fringues YMCMB. Le jeu des chaises musicales est lancé depuis le déchirement entre Cash Money Records et Young Money. Drake a été le premier a poser ses pions en sortant l' »album surprise » If You’re Reading This Is Too Late en le proposant sur iTunes avec à la clé le plus gros démarrage digital de l’année 2015 et des millions de lectures sur Spotify. Plus on tard on apprendra que Drake a signé un deal avec Apple Music. De son côté, alors que les démarches judiciaires sont lancées, Lil Wayne prévoyant la mixtape Free Weezy Album dont le titre suffit à comprendre qu’il veut briser les chaînes et prendre un nouveau départ.

Lire la suite Lil Wayne « Free Weezy Album » @@@½

Curren$y « Pilot Talk III » @@@@½


Trois ans sans sortir un album studio, le nouvel-orléanais Curren$y nous a couvert de mixtapes (au hasard le délectable The Drive-in Theater), EPs (dont le Live In Concert avec Wiz Khalifa) et autres projets de label (les deux albums de la Jet Life) pour nous faire patienter jusqu’à ce troisième volume de Pilot Talk dont on fantasmait tant. Les deux premiers volets étaient sortis en 2010 sur la structure DD172 créée par Damon Dash et étaient produits par Ski Beatz. C’était aussi les deux premiers albums physiques de Curren$y après de nombreuses sorties dématérialisées qui lui ont permis d’élargir sa fanbase.

Mais ce sont bien Pilot Talk « un » et II qui ont lancé Spitta Andretti dans la stratosphère en développant un univers insoupçonné à base de bolides, de weed et d’instrus laid-back à souhait, autant d’éléments qui ont posé les solides bases de sa musique chill-rap (pourrait-on dire) qu’il a ensuite dérivé à volonté pour en arriver en 2012 à sa première sortie en major The Stoned Immaculate. S’attaquer à la poursuite d’une saga culte (le Pilot Talk I s’échange contre 43 euros neuf sur le site de la Fnac) était un pari risqué, il s’est avère aujourd’hui que Pilot Talk est une trilogie culte.

Lire la suite Curren$y « Pilot Talk III » @@@@½

Tyga « Hotel California » @@


Ah Hotel California, cette chanson culte interprétée par les Eagles… On pourrait en discuter des heures mais ce n’est pas l’objet de cette chronique, mais du troisième album de Tyga, ce rappeur jeune, noir et riche, tatoué de la tête au pied, papa et propriétaire d’un site pornographique (aucune erreur ne s’est glissée dans le texte). Ce second album paraissant chez Young Money Entertainment met un terme à la recherche d’une once de talent chez lui.

Lire la suite Tyga « Hotel California » @@

Lil Wayne « I am not a Human Being II » [Deluxe Edition] @½


Gremlins 2, le retour. A 30 ans seulement, la vedette de Cash Money Records cumule plus d’une centaine de featurings et depuis ce mois de Mars 2013 un 10e album solo. Surhumain? La preuve que non, sinon il n’aurait pas été victime de ses premières crises cardiaques il y a quelques jours. Le syrup mélangé à l’hyper-activité vraisemblablement. Ou alors parce qu’il a totalement pété les plombs sur I Am Not a Human Being 2, version trash XXX de The Carter IV.


Lire la suite Lil Wayne « I am not a Human Being II » [Deluxe Edition] @½

Game « Jesus Piece » [Deluxe Edition] @@@


Bien des gens se demanderont si Game s’est mis en tête d’écrire un album de rap chrétien, que nenni! Jesus Piece dépeint le chemin de croix d’un gangsta rappeur croyant, celles du pécheur Jayceon Taylor, un album qu’il dédie à son frère aîné disparu dans des circonstances tragiques. Pour réunir ses partisans à l’approche du 11 Décembre 2012, date de sortie de ce cinquième album (qui pour l’anecdote devait s’appeler un temps F.I.V.E.), Game a distribué des offrandes bénévolement tous les dimanches (Sunday Service), un acte de charité qui s’est révélé positif. Parallèlement à cela, le rappeur s’est offert de la promotion gratuite en réagissant aux propos de Shyne le roi Bélize, sans y voir un conflit entre convictions religieuses différentes. Un Amen à Interscope pour cette dernière Ostie.

Lire la suite Game « Jesus Piece » [Deluxe Edition] @@@

Rick Ro$$ « God Forgives, I Don’t » @@@


God Forgives I Don’t est la conclusion logique d’une campagne promotionnelle qui aura duré plus d’un an. Tout a commencé peu après la diffusion de sa mixtape Ashes to Ashes, quand il annonce le titre de son cinquième album. Tranquillement, il continue de bâtir son empire Maybach Music avec ses compilations, poursuit ses tournées et grossit son catalogue de mixtapes (Rich Forever). Fin 2011, il abat deux singles fin 2011 (« You the Boss » feat Nicki Minaj et « I Love my Bitches » produit par Just Blaze) et son coeur ne bat plus par deux fois. Dieu le garde, il continue oisivement à promouvoir ses artistes, en signer d’autres, balancer des clips en carton…

Lire la suite Rick Ro$$ « God Forgives, I Don’t » @@@

Fat Joe « The Darkside Volume 2 » [mixtape] @@@@


The Darkside volume 1 a donné une suite, sous la forme d’une mixtape produite par les Cool & Dre. Parce qu’un album ne serait pas viable commercialement? Vu la teneur hardcore de ce volume 2, c’est fort probable. À croire que le fait que Fat Joe ait rendu presqu’un quintal sur la balance lui a redonné la faim de ses débuts. Le Don Cartagena n’est ni fat, ni slim, ni même le ‘average Joe’. C’est Crack!

Lire la suite Fat Joe « The Darkside Volume 2 » [mixtape] @@@@

Lil Wayne « Tha Carter IV » [Deluxe edition] @@@½


Lil Wayne est sans doute le rappeur le plus hyperactif que l’on ait rencontré dans ce bas monde. Tenez, rien qu’en 2010, il a sorti trois albums : la compilation Young Money, son essai rock autotuné, le désastreux Rebirth, et I Am Not a Human Being qui était sorti alors qu’il purgeait sa peine de prison. Toutes ces trois sorties étaient au minimum certifiées disque d’or mais les supporters n’attendaient qu’une seule chose : que Weezy sorte de Rikers Island et sorte Tha Carter IV.

Lire la suite de cette chronique sur Now Playing »

The Game « The R.E.D. Album » @@@


Contrairement à ce que l’on pourrait croire, The RED Album n’est pas qu’une simple allusion à la couleur sang du gang des Bloods dont fait partie Jayceon Taylor alias Game, il s’agit selon lui d’exprimer à nouveau son entier dévouement (‘re-dedication’ en US) à son quartier de Compton.

 L’enregistrement de ce quatrième album a été relativement long, deux années en tout et pour tout pendant lesquelles Game a joué des chaises musicales … Lire la suite de cette chronique sur Now Playing »