Royce da 5’9 « Book of Ryan » @@@@


Grosse actu pour Royce Da 5’9 cette année en dépit de la fin annoncée du super-groupe Slaughterhouse dont il fait partie. Un mois et demi après le très lourd PRHYME 2, le féroce MC de Detroit ne relâche pas ses efforts avec un nouveau solo, très perso celui-ci, The Book of Ryan. Probablement un des albums les plus imports de sa carrière parce qu’il est autobiographique, mais pas que.

Royce Da 5’9 c’était avant tout du MCing pur et dur, un mangeur d’instrus (bons ou mauvais…), capable de recracher comme des balles le béton qu’il a mangé cru à Detroit. L’exercice avec Book of Ryan est tout autre, puisqu’il est question de dévoiler des tranches de vies dont les lyrics parfois te sortent les tripes et les nouent. La structure de l’album est assez particulière, avec pas mal d’interludes et des morceaux sans refrains. C’est pourtant assez courant pour des rappeurs de raconter leur vie, c’est même un des aspects de leur métier d’artiste, mais en ce concerne Ryan Montgomery, c’était secondaire jusqu’à maintenant. Cette fois on découvre, et on mieux comprend pourquoi, Royce est ce MC bien trempé qu’il est, hardcore et sans pitié, mais qui cache un très bon fond.

Le début de Book of Ryan commence par un réveil comme chaque matin (« Woke« ), puis arrive de suite après le moment où se dissipe la vie dont il rêvait (« My Parallel Skit« ). Sa vie est à l’image de sa façon de rapper : dure. Il confesse au sujet de son grand frère qui le protégeait et a fait de la prison pour lui (le récit de « Protecting Ryan« ), de son père absent, alcoolique, drogué et violent, qui battait sa mère, ses enfants (« Cocaine« , le puissant « Power » c’est le cas de le dire)… Aussi de la dépression, ou encore son propre alcoolisme qu’il a combattu (« Stay Woke« ) et qui lui a causé bien des déboires (sans mauvais jeu de mots). En parlant de déboires, il revient sur l’envers du décor de l’industrie du disque avec Boogie sur « Dumb« . Royce garde d’autres anecdotes en réserve comme sur le single relaxant « Boblo Boat » (ces bateaux avec d’immenses roues qui naviguent sur les fleuves comme le Mississippi), là a niqué pour la première fois (« no condom tho »), ou bien sur « Amazing » (feat Melanie Rutherford) avec l’air de piano enfantin de circonstance. On notera au passage qu’il n’y a pas de réelle chronologie dans ce livre audio.

Les égotrips ne sont pas légions mais indissociables de Nickel Nine. L’énorme « Legenday« , le couplet de « Godspeed« … il y a de quoi se satisfaire. Il était inconcevable d’imaginer cet album sans Eminem, le voilà sur « Caterpillar » loin de son meilleur niveau (on parle de l’auteur du cauchemardesque REVIVAL) bien que ça fasse plaisir de l’entendre rapper sur un sérieusement avec un bon instru en prime. Ce single a droit à un remix avec Logic qui remet une couche sur la mixité raciale. En parlant de prods, ce sont majoritairement S1, Epikh Pro et Mr Porter (D-12) qui en assurent l’ouvrage. On compte également dans l’assistance des noms comme DJ Khalil, les Cool & Dre (« Boblo Boat » c’est co-produit par eux), Key Wane (qui officie habituellement pour Big Sean), Streetrunner et le français Tarik Azzouz sur le banger chaud « Summer on Lock » avec la brochette Pusha-T, Jadakiss et Fabolous. Agréablement surpris par la teinte soulful de certaines tracks, en particuler « Outside » orienté nusoul, avec la divine Marsha Ambrosius et monsieur Robert Glasper, et « First of the Month » qui invite T-Pain.

On connaissait avant Royce da 5’9 pour être un rappeur viscéral et direct. Sur Book of Ryan, le titan de Détroit l’est tout autant mais d’une toute autre manière et ça nous fait changer notre point de vue sur l’homme. Malgré quelques prods parfois discutables, ça reste pas moins un grand album de sa part.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.