Archives du mot-clé Southside

Gucci Mane « El Gato : The Human Glacier » @@@½


À peine Mr Davis venait de sortir, c’était le 13 Octobre 2017, que Guwop avait annoncé l’arrivée très prochaine de El Gato : The Human Glacier, pour le premier vendredi de l’Hiver. La saison est arrivée donc et le trappeur d’Atlanta est devenu tellement « Icy« , comme le single qui l’a propulsé en 2005, qu’il s’est transformé en banquise. Et pourquoi sur la pochette, à côté de son visage glacé, se trouve sculpté un gros matou? Parce que ‘el gato’ signifie « le chat », bêtement.

Lire la suite Gucci Mane « El Gato : The Human Glacier » @@@½

Huncho Jack (Travis Scott & Quavo) « Huncho Jack, Jack Huncho » @@½


Les projets collaboratifs entre artistes rap ou r&b, c’est devenu monnaie courante. Autrefois réservé au milieu underground et/ou indépendant, la donne a changé au début des années 2010, quand Nas & Damian Marley ou Jay-Z et Kanye West avec Watch the Throne ont donné le déclic. Maintenant des noms signés en major, des artistes très hype peuvent se permettre de coopérer plus facilement que par le passé, de manière plus spontanée, et les labels et maisons de disque suivent derrière ainsi que les plateformes digitales. Parfait exemple, What A Time To Be Alive de Drake et Future qui est devenu une référence instantanée. Plus récemment on a eu droit à Without Warning de 21 Savage, Offset et Metro Boomin, Super Slimey de Young Thug et Future de nouveau, ou encore Nightmare on Elm Street de Fabolous & Jadakiss, pour ne citer qu’eux. Au tour d’un autre projet au buzz bien alimenté, Jack Huncho de Travis Scott et Quavo, qui a eu le luxe de déclasser REVIVAL d’Eminem au Billboard américain.

Lire la suite Huncho Jack (Travis Scott & Quavo) « Huncho Jack, Jack Huncho » @@½

Ty Dolla $ign « Beach House 3 » @@@½


Le chanteur/producteur californien aux dreads et $ tatoué en grand sur la gorge a attendu la Cuffin Season’ pour dévoiler ce qui n’est pas la mixtape n°3 de la série Beach House, mais bel et bien son second album. Sans surprise, ce monsieur featuring en puissance nous plonge dans son triangle des Bermudes, entre trap’n b, r&b aux « good old flava » et ambiance westcoast.

Lire la suite Ty Dolla $ign « Beach House 3 » @@@½

Gucci Mane « Mr. Davis » @@@½


Mr. Davis n’est que le second album studio de Gucci Mane cette année 2017, après le fameux DropTopWop, son projet commun produit par Metro Boomin’ que les mordus de trap ont réclamé à corps et à cris et qui a soufflé le chaud et le froid l’été dernier. « Que le second album », on a connu ce cher Radric Davis plus prolifique. Mais le mec est plus intelligent qu’il en a l’air, depuis sa sortie de prison il régule l’offre et la demande comme il l’entend en proposant moins de projets et plus espacés. Et ça marche, car populaire comme il est, Mr Davis s’est trouvé sur le podium des ventes aux US avec environ 80 000 albums vendus, soit pratiquement comme Everybody Looking. Tout lui réussit aujourd’hui ! Le succès en major, plus l’anniversaire des 10 ans de sa structure 1017 Bricksquad, son mariage princier…

Lire la suite Gucci Mane « Mr. Davis » @@@½

21 Savage « Issa Album » @@@


Et encoooore ce qu’on appelle un mumble rapper, et une vraie tête brûlée celui-là, y a qu’à voir sa tronche de mec nerveux prêt à tout défoncer à la moindre contrariété. Comme pas mal de ses congénères, ce sauvageon provient de ce grand vivier qu’est Atlanta, de Decatur pour être exact. Et comme les autres Lil Yachty ou Kodak Black, le voilà lancé, sans plus d’expérience que deux EP, dans le grand bain de l’industrie du disque avec ISSA Album.

Lire la suite 21 Savage « Issa Album » @@@

DJ Khaled « Grateful » @@½


Ce mignon petit garçon barbotant dans un jacuzzi s’appelle Ahsad Khaled. Il n’a pas encore un an, il est déjà plus connu qu’Yves Duteil et a déjà plus profité de la vie que le fiston du Prince William. Et il est le producteur exécutif de Grateful, le nouvel album de papa DJ Khaled.

Lire la suite DJ Khaled « Grateful » @@½

Kodak Black « Painting Pictures » @@@½


Parmi tout ce lot de mumble rappers (‘to mumble’ = marmonner, NdT), incluant les Lil Uzi Vert, 21 Savage, Lil Yachty, pour moi c’est Kodak Black qui pour le moment assure le plus. Ne me demandez pas pourquoi, c’est une question de feeling. Ce phénomène ‘mumble rap’, dont on peut penser que Future est l’un des pères, prend de l’ampleur et bien qu’il soit encore trop tôt pour évaluer la portée de ce style dérivé de la trap , les majors se bousculent pour les signer. Et c’est Warner qui a l’honneur de sortir Painting Pictures, nom de ce premier album de Kodak Black.

Lire la suite Kodak Black « Painting Pictures » @@@½

Future « Hndrxx » @@@@


Pendant qu’on matait tranquillement les clips de « Super Trapper » et le furieux « Draco« , extraits de l’album FUTURE fraîchement numéro 1 dans les charts US, son auteur faisait gonfler la rumeur d’un autre album, rumeur qui s’avéra une information confirmation puisque Hndrxx allait devenir une réalité. Et ça fait sens, Future Hendrixx est son surnom, et ces 2 albums représentent les deux faces d’une même pièce pour un concept du genre deux salles/deux ambiances, d’un côté la trap bien lourde et éclectique de FUTURE, de l’autre ce Hndrxx qui se veut plus mainstream, plus pop. Re-bienvenue sur Pluton. Vous reprendrez bien un breuvage codéiné?

Lire la suite Future « Hndrxx » @@@@

Future « FUTURE » @@@@


La surprise de ce début d’année : Future sortait le 17 Février un nouvel album studio, son cinquième, portant son nom écrit en lettres capitales. Joli coup. En moins d’une semaine les gens ont subitement réclamé leur dose de lean servie par le roi de la trap music. Des mères vont boire du Sprite à la codéine.

Lire la suite Future « FUTURE » @@@@

DJ Khaled « Major Key » @@@


Plutôt de faire des copier-coller depuis 4-5 albums déjà, parce que sa liste de contacts ne s’est jamais vraiment renouvelée, DJ Khaled a trouvé un hobby super chouette : devenir le roi de Snapchat. Entre séquences  ridicules et surréalistes assimilées à du second degré involontaires et conseils positifs comme touchants, notre patapouf préféré est devenue une sorte de JCVD du rap game. Ses clefs du bonheur et du succès sont devenus des gif, des memes, cultes. Et sa méthode Coué a visiblement bien fonctionné puisque Roc Nation le manage désormais et lui ouvre la clef des champs, en réalité augmenté comme sur la pochette. Son meilleur effort de gestion depuis Listenn… The Album et We The Best.

Lire la suite DJ Khaled « Major Key » @@@

ScHoolboy Q « Blank Face LP » @@@@


Parmi les Black Hippy, il y a d’abord Kendrick Lamar, l’intello de Compton et protégé de Dr Dre, celui qui tire le groupe, le label TDE et le rap tout entier vers le Haut; Jay Rock, le tHug pur jus originaire de Watts qui démarre ses couplets sans vaseline; Ab-Soul, le poète emo-street de Carson cacHé derrière des verres à la Eazy-E; et enfin l’Homme au bob, la personnalité qui nous intéresse particulièrement ici, ScHoolboy Q, le bandit carburant à la lean qui nous vient de Hoover Street.

Lire la suite sur SURL Mag →

2 Chainz x Lil Wayne « ColleGrove » @@@½


Quelle époque pour être en vie ! Après Future x Drake, 2 Chainz et Lil Wayne ont convergé leurs intérêts communs pour un collab album. Cela faisait plusieurs mois que le peuple était demandeur d’un album du grand (par la taille) rappeur de College Park. Celui de Hollygrove, toujours en litige avec son label Cash Money Records, cherche à ne pas perdre la main ni de la distance vis-à-vis à de son public après un Free Weezy Album exclusivement sur Tidal. Alors comme l’union fait la force comme disent les Belges, place maintenant à ColleGrove.

Lire la suite 2 Chainz x Lil Wayne « ColleGrove » @@@½

Future « EVOL » @@@½


Pour tuer le temps je me suis coltiné Tha Truth part 2 de Trae tha Truth mais vu comment cette suite m’a tué d’ennui, je préfère faire l’impasse. J’aurai dû me rendre compte immédiatement en voyant la pochette que l’album serait le symétrique de Tha Truth sorti cet été. Correct, sans plus.

J’enjambe alors sur un autre rappeur du Sud qui lui n’a pas que ponctuellement marqué l’été 2015, mais toute l’année 2015. Mais il n’avait pas déjà sorti une mixtape le mois dernier ??? (Purple Reign avec son lettrage repris de l’album de Prince). Vous n’avez guère abusé de psychotropes, le trappeur a bien annoncé au début du mois de Février un quatrième album studio. Ça a fait écarquiller les yeux, ça oui. Mais sachant qu’avec DS2 et What A Time To Be Alive avec Drake, EVOL (‘love’ inversé) est son troisième album à se classer n°1 au Billboard en moins d’un an, la mâchoire tombe parterre. C’est du jamais-vu. Des fois qu’on remettrait en cause l’importance qu’a eu Future en 2015, cette fois c’est plus clair : Future domine le rap game.

Lire la suite Future « EVOL » @@@½

Jeezy « Church in these Streets » @@@


Sixième album en major pour le parrain de la trap muzik. Avec Church In These Streets, (Young) Jeezy prêche sa parole de pape du hustle. C’est drôle mais il n’y a pas grand chose à dire.

Lire la suite Jeezy « Church in these Streets » @@@

Drake & Future « What A Time To Be Alive » @@@½


Les sorties « surprises » ça va bientôt finir d’être une mode à ce rythme-là. Dernier exemple en date, ce projet commun entre Drake et Future, deux rappeurs populaires qui ont cartonné et régulé cette année (t)rap 2015. Le trapeur d’Atlanta vient de sortir Dirty Sprite 2 qui a été un des albums de l’été (si ce n’est l’album de l’été) et le rappeur canadien maintient le suspens quant à la sortie de View From The 6, leur actualité chaude est au centre des débats actuels alors quand ils ont annoncé qu’ils préparaient quelque chose ensemble pour très très vite, ça a fait l’effet d’une bombe. Capturer l’instant de la vague provoquée pour sortir What A Time To Be Alive, le timing parfait.

Lire la suite Drake & Future « What A Time To Be Alive » @@@½