Archives pour la catégorie – Hip-Hop/Rap

Catégorie contenant les articles Hip Hop et Rap d’artistes américains et européens.

Meyhem Lauren & DJ Muggs « Gems from the Equinox » @@@@½


Ce serait limite insultant de devoir re-expliquer qui est DJ Muggs pour démarrer cette chronique. Je passerai juste sur un rappel des personnalités avec qui il a travaillé depuis les années 2000 sur des projets collaboratifs : GZA (l’immense Grandmasters), Planet Asia, Sick Jacken, Ill Bill et maintenant Meyhem Lauren. Meyhem Lauren n’est pas un nom qui revient souvent, trop underground sans doute. Pourtant, cet ancien graffeur devenu rappeur grâce à J-Love est respecté par tous le gratin du rap new-yorkais, et pas seulement parce que c’est une figure dans le Queens. Son association avec DJ Muggs pour cet équinoxe d’Automne était d’avance explosive.

Lire la suite Meyhem Lauren & DJ Muggs « Gems from the Equinox » @@@@½

L’Orange « The Ordinary Man » @@@@


En quelques années seulement, L’Orange s’est imposé au sein du label indépendant Mello Music Group comme un des producteurs incontournables, au même titre qu’Oddisee et Apollo Brown. Et comme Apollo, ce féru de vieille Soul music est un habitué des projets collaboratifs, aux côtés de Stik Figa, Jeremiah Jae, Kool Keith et plus récemment avec Mr Lif (The Life & Death of Scenery). Le producteur originaire de Caroline du Nord, comme un certain 9th Wonder, vous présente maintenant The Ordinary Man, son quatrième effort solo.

Lire la suite L’Orange « The Ordinary Man » @@@@

OverDoz. « 2008 » @@@@


Si vous étiez au taquet sur les Internets au début des années 2010, quand il y a toute cette émulation autour de nouveaux rappeurs et groupes émergeant de tous les côtés des Etats-Unis, vous avez peut-être entendu parler des OverDoz., un jeune groupe californien auteur de nombreuses mixtapes pleines de bonnes vibes. En 2015, RCA, filiale de Sony Music, leur offrit rampe de lancement avec trois singles, incluant le très accrocheur « Last Kiss« , et depuis, on a compté les jours, les semaines, les mois, jusqu’à ce quatrième trimestre 2017. Dire qu’ils étaient attendus tient de l’euphémisme.

Lire la chronique complète sur SURLmag.fr →

Snoop Dogg « M.A.C.A. (Make America Crip Again) » [EP] @@@½


Mais qui c’est que rev’là, c’est ce bon vieux Oncle Snoop. Est-ce qu’il n’essaierai pas avec cet EP de rattraper le coup après le moyen Neva Left? Probablement, ou alors parce qu’il a besoin aussi de mettre son grain de sel contre Donald Trump?… dont on a encore du mal à croire qu’il fut élu Président de Etats-Unis il y a un an. Pas tant que ça, Make America Crip Again (abrégé en M.A.C.A.) est juste un slogan détourné pour faire campagne pour Bleus des « démocrip » (pour reprendre le terme de Kendrick Lamar)… en évitant de parler le plus possible de politique.

Lire la suite Snoop Dogg « M.A.C.A. (Make America Crip Again) » [EP] @@@½

Iman Omari « IHY » @@@@


« Artiste indépendant », et méconnu cela peut aller de pair, est devenu au fil des année synonyme de « musicien ou interprète possédant une liberté artistique telle qu’elle n’épouse pas les formats standards », normes qui ne réclament que très peu de talent, de personnalité et de créativité. Quitte à devenir non-étiquetable au point de qualifier soi-même son style de musique. C’est le cas d’Iman Omari qui appelle la sienne simplement « vibe music ». Démonstration avec son dernier projet IHY.

Lire la suite Iman Omari « IHY » @@@@

Blu & Exile « In the Beginning : before the Heavens » @@@@


Parmi les grands albums hip-hop indépendants des années 2000, il y a eu bien évidemment le culte Madvillainy de Madlib et MF Doom, le classique A Piece of Strange des CunninLynguists et ce somptueux joyau Below the Heavens de Blu & Exile. Pour fêter la décennie de ce disque incontournable pour tous les spécialistes d’un certain âge, les deux protagonistes sortent In The Beginning, contenant plus d’une douzaine de titres inédits issue des sessions d’enregistrement de Below the Heavens.

Lire la suite Blu & Exile « In the Beginning : before the Heavens » @@@@

Gucci Mane « Mr. Davis » @@@½


Mr. Davis n’est que le second album studio de Gucci Mane cette année 2017, après le fameux DropTopWop, son projet commun produit par Metro Boomin’ que les mordus de trap ont réclamé à corps et à cris et qui a soufflé le chaud et le froid l’été dernier. « Que le second album », on a connu ce cher Radric Davis plus prolifique. Mais le mec est plus intelligent qu’il en a l’air, depuis sa sortie de prison il régule l’offre et la demande comme il l’entend en proposant moins de projets et plus espacés. Et ça marche, car populaire comme il est, Mr Davis s’est trouvé sur le podium des ventes aux US avec environ 80 000 albums vendus, soit pratiquement comme Everybody Looking. Tout lui réussit aujourd’hui ! Le succès en major, plus l’anniversaire des 10 ans de sa structure 1017 Bricksquad, son mariage princier…

Lire la suite Gucci Mane « Mr. Davis » @@@½

Wu-Tang « The Saga Continues » @@@


Du calme, du calme. The Saga Continues n’est pas le dernier album du Wu-Tang Clan, qui est le moyen A Better Tomorrow, mais une compilation. Comment le savoir? Sur les albums officiels du Wu-Tang Clan, il est marque « Wu-Tang Clan », tout bêtement, or ici, il est juste indiqué « Wu-Tang » sur le dessin de la pochette. De deux, c’est une sortie indépendante et non en major. Et de trois, pour prouver définitivement mon propos, des mots de RZA, The Saga Continues s’inscrit dans la lignée de Chamber Music (2009) et Legendary Weapon (2011) qui étaient des compilations du style Wu & Friends.

Lire la suite Wu-Tang « The Saga Continues » @@@

Cunninlynguists « Rose Azura Njano » @@@@½


En pleine cambrousse américaine, il n’y a pas grand chose à y faire mais de belles choses à y trouver en regardant bien. C’est là-bas, à Versailles, dans le Kentucky, cet État coincé entre le Tennessee, l’Ohio et la Virginie, qu’on a trouvé une pépite, Deacon The Villain. S’est joint à lui une perle, Kno, provenant d’Atlanta et c’est ainsi qu’au début des années 2000 est né à Lexington le groupe Cunninlynguists, révélé grâce à leur premier coup d’éclat Will Rap For Food. Le duo grossira peu de temps après avec l’arrivée de Mr SOS en 2002, remplacé après la sortie de SouthernUnderground par Natty, lui aussi originaire du Kentucky, pour le grand classique underground A Piece of Strange (qui a eu droit à une belle réédition début 2016 pour ses dix ans). Cette formation est restée telle qu’elle depuis 2004.

Six ans après Oneirology, ce trio atypique ajoute un nouvel opus à leur discographie exceptionnelle, Rose Azura Njano. Parfait pour l’automne.

Lire la suite Cunninlynguists « Rose Azura Njano » @@@@½

Belly « Mumble Rap » [mixtape] @@@½


Ne considérez pas Belly comme un rookie de 2017, le gaillard n’est pas né de la dernière pluie. Belly est un rappeur d’origine palestinienne qui a démarré sa carrière il y a plus d’une décennie déjà, avec un premier album nommé The Revolution qui, sans faire d’écho par chez nous en Europe, a été disque d’or au pays qui l’a vu grandir, le Canada. Sa progression a été lente mais les graines qu’il a semé a fini par porter ses fruits, puisqu’en 2005 Roc Nation lui propose un contrat, en or aussi.

Lire la suite Belly « Mumble Rap » [mixtape] @@@½

Tone Chop & Frost Gamble « Respect is earned not given » @@@½


Tone Chop? Jamais entendu parler de ce type vous me direz. Normal  c’est un rappeur new-yorkais tellement underground, tellement indé, qui n’a tellement pas la tête de l’emploi, avec ses mixtapes aux pochettes douteuses tellement confidentielles, qu’il est difficile d’avoir une recherche fructueuse sur Internet, si ce n’est quelques freestyles filmés sur YouTube. On sait juste qu’il a sorti un EP intitulé Veteran l’an passé, signe qu’il n’est pas tout neuf, et qu’il vient de sortir cet album produit par Frost Gamble, Respect is earned not given.

Lire la suite Tone Chop & Frost Gamble « Respect is earned not given » @@@½

Macklemore « Gemini » @@@


La success story de Macklemore, quelle histoire, quel pataquès ! Dans la lancée de l’énorme carton de The Heist avec son acolyte Ryan Lewis qui s’est concrétisé par un controversé Grammy Award, et d’une (bonne) suite, The Unruly Mess I’ve Made, qui avait pour objectif de justifier une gloire au mérite discuté et manifestement difficile à digérer, le rappeur de Seattle poursuit cette voie en or avec un nouvel album, solo celui-là, Gemini.

Lire la suite Macklemore « Gemini » @@@

Rapsody « Laila’s Wisdom » @@@@½


Quand la MC Rapsody s’est émancipée de sa fraternité des Kooley High avec son EP Black Mamba en 2012, on savait qu’elle était déjà promise à un bel avenir, un avenir aussi beau que son premier album chez Jamla Records The Ideal of Beautiful, le bien nommé, sorti quelques mois après et réalisé par 9th Wonder. Le célèbre producteur avait absolument raison de croire en elle plus que quiconque. Et pour preuve, cinq ans plus tard, ce destin était présent au rendez-vous pour permettre à notre wonder woman de briller avec ce second opus Laila’s Wisdom, en partenariat avec Roc Nation et la compagnie de stars comme Kendrick Lamar, Anderson .Paak, Busta Rhymes ou encore BJ The Chicago Kid.

Lire la suite Rapsody « Laila’s Wisdom » @@@@½

Apathy & O.C. « Perestroika » @@@½


D’après wikipedia, la « perestroika » est le nom donné aux réformes économiques et sociales menées par le président de l’URSS Mikhaïl Gorbatchev en Union soviétique. C’est également le nom de ce projet porté par deux légendes underground Apathy (Demigodz Crew, Army of the Pharoahs) et O.C. (D.I.T.C.), en mode agents du KGB. Attention à ce pétard venu du froid.

Lire la suite Apathy & O.C. « Perestroika » @@@½

Rock (of Heltah Skeltah) « Rockness A.P. » @@@@


Rock, moitié des Heltah Skeltah et membre du Boot Camp Clik, vient de sortir son premier album solo, plus d’une vingtaine d’années après le classique Nocturnal (1996). Et ça n’a rien d’un hasard du calendrier s’il paraît quelques semaines après Imperius Rex, Rockness A.P. signifie ‘Rockness after Price’. Ce n’est que du respect pour ce grand monsieur de l’underground new-yorkais que d’écouter ce projet, et parce qu’en plus, l’album est vraiment lourd.

Lire la suite Rock (of Heltah Skeltah) « Rockness A.P. » @@@@