Archives du mot-clé Future

Drake « Scorpion » @@½


Pour répondre à l’humiliation publique de Pusha T, Drake a directement embrayé sur la présentation de son cinquième album baptisé Scorpion, son signe astrologique, on s’en serait douté. Le rappeur canadien avait une belle fenêtre devant lui, tandis que J.Prince jouait son avocat et le buzz inespéré provoqué par son échange verbal avec l’ex-membre des Clipse. Le champs était libre pour lancer un double-album même, et aller battre des records de streaming : un milliard d’écoutes en une semaine. <Birdman_se_frottant_les_mains.gif>. Mais la confirmation que l’on retiendra le plus de ce album double-album fleuve (pléonasme) qui s’écoute préférablement le dimanche à l’heure de la sieste est que : Aubrey Graham le père d’Adonis.

Lire la suite Drake « Scorpion » @@½

Jay Rock « Redemption » @@@½


Il y a des moments dans la carrière d’un rappeur où l’on revient plus fort après avoir vu la mort de près. Jay Rock a survécu aux quartiers très hostiles de Watts et un passé criminel, pourtant il a bien failli y passer à cause d’un accident de moto en Février 2016. Deux ans après, le membre des Black Hippy est en haut de l’affiche de la soundtrack de Black Panther avec le single « King’s Dead » et la promesse d’un premier disque en major chez Interscope supervisé par Kendrick Lamar. Par conséquent, Redemption ne risque-t-il pas de rimer avec concessions?

Lire la suite Jay Rock « Redemption » @@@½

Future presents « Superfly: Original Motion Picture Soundtrack » @@@


Super Fly, en deux mots, a indéniablement été un film blaxploitation culte, accompagné de sa soundtrack tout aussi culte signée Curtis Mayfield. Quarante-six ans après l’original, Superfly le remake, dont l’action se déroule non pas à Harlem mais à Atlanta, et pour la bande-son originale en deux volumes, Future, qui l’a produite, n’est naturellement pas Curtis Mayfield.

Lire la suite Future presents « Superfly: Original Motion Picture Soundtrack » @@@

Rae Sremmurd « SR3MM », Swae Lee « Swaecation », Slim Jxmmy « Jxmtro » @@@½


Pour leur troisième album, les Rae Sremmurd ont mis les bouchées triple. Oui, 3 albums packagés ensemble, en 2018 c’est encore possible. La dernière personne à avoir sorti 3 albums simultanément, c’était E-40 et pendant deux années de suite (The Block Brochure vol 1-3 puis 4-6), à la différence près qu’ils étaient vendus séparément. Ou alors il faudrait remonter à Emancipation de Prince il y a plus de vingt ans. Bref tout ça pour dire que ça ne court pas les rues. C’est party pour SR3MM avec Swae Lee, Slim Jxmmy, et le troisième homme qui n’est autre que leur producteur Mike Will Made-It.

Lire la suite Rae Sremmurd « SR3MM », Swae Lee « Swaecation », Slim Jxmmy « Jxmtro » @@@½

TDE « Black Panther : The Album » @@@@


Black Panther est assurément le gros carton cinéma de ce premier trimestre 2018 et il fallait un album qui puisse culminer dans les mêmes sphères que le film Marvel et tout ce qu’il représente. Si l’annonce de la prise en charge de ce projet par le label Top Dawg Entertainment s’est faite en tout début d’année, les travaux étaient déjà à un stade bien avancé puisqu’au mois d’août dernier, 50% du job était déjà fait, alors que l’équipe était en tournée pour défendre DAMN. C’est Ryan Coogler, le réalisateur de Black Panther, qui a approché Kendrick Lamar pour la confection de l’album du film. Meilleur choix pour les combats qu’il mène au sein de la culture hip-hop et son talent immense, Kung-fu Kenny redevenu King Kendrick a totalement rempli le contrat.

Lire la suite TDE « Black Panther : The Album » @@@@

N*E*R*D « NO_ONE EVER REALLY DIES » @@@@


Fin 2010, les N*E*R*D* sortaient Nothing, un opus d’une dizaine de chansons qui, en dehors d’une petite poignée de titres divertissants et une collaboration remarquée avec Daft Punk, a suscité l’enthousiasme d’un groupe qui recyclait sa musique, signe d’une arrivée en bout de course. Il fallait posséder la version US avec ses quatre tracks supplémentaires pour y trouver son compte (et encore). Avec le recul, Nothing marquait la fin d’une époque pour Pharrell Williams, Chad Hugo et Shay Haley, car ce fut donc leur dernier projet sur leur label historique Star Trak et leur dernier produit sous leur nom immortel The Neptunes. D’autres extraits des NERD ont fait surface depuis pour la soundtrack de Bob l’Eponge notamment, une tournure pop qui n’était pas un bon signal pour l’avenir du trio. Sept ans plus tard, l’éternel jouvenceau Pharrell impulse un retour de sa bande par le biais de son nouveau label I am OTHER et le résultat de ce travail, qu’il a entièrement produit, a donné ce cinquième album épo-acronyme NO_ONE EVER REALLY DIES. Plus qu’un retour, un vrai nouveau départ.

Lire l’article complet sur anotherwhiskyformisterbukowski.com →

Lire la suite N*E*R*D « NO_ONE EVER REALLY DIES » @@@@

Fabolous & Jadakiss « Friday on Elm Street » @@@½


Fabolous et Jadakiss sont Freddy et Jason dans Friday on Elm Street. En préparation depuis un an, ce projet commun lancé par Def Jam n’est cependant pas un album d’Halloween, ni une mixtape comme c’était prévu au départ, ni un blockbuster vu la faible promotion qui s’est limitée qu’à quelques annonces et photos sur Instagram. Mais l’évocation des ces deux géants new-yorkais côte-à-côte suffit à provoquer un enthousiasme tout relatif.

Lire la suite Fabolous & Jadakiss « Friday on Elm Street » @@@½

Ty Dolla $ign « Beach House 3 » @@@½


Le chanteur/producteur californien aux dreads et $ tatoué en grand sur la gorge a attendu la Cuffin Season’ pour dévoiler ce qui n’est pas la mixtape n°3 de la série Beach House, mais bel et bien son second album. Sans surprise, ce monsieur featuring en puissance nous plonge dans son triangle des Bermudes, entre trap’n b, r&b aux « good old flava » et ambiance westcoast.

Lire la suite Ty Dolla $ign « Beach House 3 » @@@½

Meek Mill « Wins & Losses » @@@


Il aura fallu que le rappeur le plus doux de la planète, Drake pour ne pas le nommer, balance le petit diss « Back To Back » pour que Meek Mill, destinataire de cette pichenette, montre enfin de quel bois il se chauffe vraiment. Blessé dans son égo comme un gamin qui vient se faire crever le pneu de son vélo, il a remonté son slip en mode « on touche pas à ma nana », parce qu’évidemment sa meuf de l’époque Nicki Minaj est au centre de l’histoire, il décide de renvoyer Drake dans les jupes de sa mère avec sa mixtape DC4.

La conclusion de cette affaire est que Nicki lui a dit bye bye et tant qu’à faire, Meek est allé envoyer son entourage soulever l’ex de son ex (Safaree). Ces événements derrière lui, c’est le moment de vérité avec Wins & Losses.

Lire la suite Meek Mill « Wins & Losses » @@@

French Montana « Jungle Rules » @@@


Il fallait vite que French Montana se remette en selle après le faux-départ de MC4 qui s’est produit à la rentrée 2016. Quelle affaire ! Tout ça pour au bout du compte refinir sous forme de mixtape… comme tous les autres projets de la série Mac & Cheese en fin de compte (relire la chronique pour la piqûre de rappel). Karim Karbouche, le Bad Boy marocain qui dit allo à des liasses de dollars, revient rattraper le temps et l’argent perdu avec Jungle Rules, son second album solo donc.

Lire la suite French Montana « Jungle Rules » @@@

Calvin Harris « Funk Wav Bounces vol.1 » @@@@


Petit moonwalk pour revenir fin Juin, quand est sortie la meilleure bande-son des vacances estivales 2017. Après Mark Ronson et Bruno Mars, l’écossais Calvin Harris a pris sa planche pour surfer à son tour sur la belle grande vague funk eighties avec un format court groovy à souhait. Et les années 80 ça lui connaît très bien, c’est son créneau comme on a pu le découvrir en 2007 avec le génial I Created Disco. Mieux que ça, Funk Wav Bounces vol.1 s’adresse plus largement aux amoureux de funk, (t)rap et r&b avec un casting impressionnant : Frank Ocean, Pharrell Williams, les migos, Future, Snoop Dogg, John Legend et c’est non exhaustif.

Lire la suite Calvin Harris « Funk Wav Bounces vol.1 » @@@@

DJ Khaled « Grateful » @@½


Ce mignon petit garçon barbotant dans un jacuzzi s’appelle Ahsad Khaled. Il n’a pas encore un an, il est déjà plus connu qu’Yves Duteil et a déjà plus profité de la vie que le fiston du Prince William. Et il est le producteur exécutif de Grateful, le nouvel album de papa DJ Khaled.

Lire la suite DJ Khaled « Grateful » @@½

Kodak Black « Painting Pictures » @@@½


Parmi tout ce lot de mumble rappers (‘to mumble’ = marmonner, NdT), incluant les Lil Uzi Vert, 21 Savage, Lil Yachty, pour moi c’est Kodak Black qui pour le moment assure le plus. Ne me demandez pas pourquoi, c’est une question de feeling. Ce phénomène ‘mumble rap’, dont on peut penser que Future est l’un des pères, prend de l’ampleur et bien qu’il soit encore trop tôt pour évaluer la portée de ce style dérivé de la trap , les majors se bousculent pour les signer. Et c’est Warner qui a l’honneur de sortir Painting Pictures, nom de ce premier album de Kodak Black.

Lire la suite Kodak Black « Painting Pictures » @@@½

Mike WiLL Made-it « Ransom 2 » @@@


Future, ScHoolboy Q, Rick Ross, Mariah Carey, 2 Chainz, Juicy J, Miley Cyrus, Jeezy, Ludacris, Gucci Mane, Puff Daddy et même Jay-Z et Beyoncé, tous ces artistes ont en commun d’avoir fait appel à celui dont les beats sont précédés du fameux slogan « Mike Will made it ». Bien qu’il ait cette capacité de jouer les caméléons en mettant les pieds aussi bien dans le r&b ou la pop, Mike Will est reconnu pour être un acteur devenu incontournable de la trap music, au point d’avoir une réputation de tueur, au même titre que des Zaytoven ou plus récemment le jeune Metro Boomin’ (qui commence peu à peu à lui faire de l’ombre). Ransom 2 est le premier album portant sa signature.

Lire la suite Mike WiLL Made-it « Ransom 2 » @@@

Drake « More Life – A playlist by October firm » @@@@


Une chronique de Drake est toujours un très bon prétexte pour donner mon avis ultra-subjectif à son sujet. Vous le savez, dire du mal sur cette ancienne vedette du petit écran devenue rappeur popstar dont le succès et la gloire dépassent l’entendement si on se fie à ses records de streaming. Trop doux et fruité pour moi, trop de la flotte, je n’aime pas trop trop les boissons comme le Capri Sun.

Néanmoins sur le plan artistique, Drake a un truc, faut l’admettre, il a toujours LE truc pour rendre les gens accros à sa musique et ce projet -attendu cela va de soi vu comment il a fait poireauter son monde- a l’air de fort bien fonctionner. D’ailleurs moi-même je commence à douter au moment d’appuyer sur ‘play’, après avoir procrastiné des jours. Est-ce que je… euh ai peur d’apprécier More Life? Vais-je pouvoir tenir bon jusqu’au bout des 22 pistes? Ce n’est pas impossible. Croyez-vous qu’à la fin ça va changer mon avis sur Drake de manière positive, ne serait-ce qu’un millième de poil? Sûrement pas, je continue de lutter contre la fraude sous n’importe quelle forme.

Lire la suite Drake « More Life – A playlist by October firm » @@@@