Archives du mot-clé MED

MED Blu Madlib « Bad Neighbor » @@@½


Bad Neighbor est le prolongement logique du maxi Burgundy Whip EP paru au début d’année 2013 et qui connectait les MCs californiens M.E.D. & blu par dessus des productions du savant fou Madlib. Avec treize morceaux supplémentaires et plein de surprises parmi la liste d’invités, ce ménage-à-trois va peut-être nous étonner.

Lire la suite MED Blu Madlib « Bad Neighbor » @@@½

Blu « Good to be home » @@@½


blu-good-to-be-home

Cela faisait un bail que Blu n’avait pas sorti un projet solo, si on se base sur les premiers leaks de NoYork. C’est pourquoi le MC de couleur a mis les bouchées double avec Good to be Home (Nature Sounds). Vous avez bien lu : double ration de raps, de samples et de featurings.

Lire la suite Blu « Good to be home » @@@½

Oh No « The Disrupted Ads » @@@


Oh No va finir par devenir aussi prolifique son frangin Madlib, faut croire que c’est de famille. Après avoir sorti 4-5 projets en 2012, notamment le second album de Gangrene et OhNoMite, le docteur indépendant d’Oxnard gardait encore une réserve de quelques instrumentaux qui traînaient dans ses disques durs. Certains ont été laissés tels quels pour Disrupted Ads, d’autres ont servi à des featurings loin d’être intéressants. Mais ça s’arrête là.

Lire la suite Oh No « The Disrupted Ads » @@@

Oh No « Ohnomite » @@@@


C’est une habitude depuis Exodus Into Unheard Rhythms, Oh No opte pour une solution économe pour conceptualiser ses albums : sampler une oeuvre spécifique ou le catalogue d’un artiste en particulier, ou alors des musiques provenant d’une région du globe bien précise. Pour ce nouvel exercice, Michael Jackson (de son vrai nom) a eu l’autorisation de fouiller la discothèque de Rudy Ray Moore, musicien et acteur afro-américain disparu en 2008, à qui l’on doit des films comme Dolemite, d’où le titre : Ohnomite.

Lire la suite Oh No « Ohnomite » @@@@

The Quakers « Quakers » @@@@


Le label Stones Throw nous gratifie d’une des sorties less plus intéressantes du moment. À force c’en devient quasiment un pléonasme. Le nom de cet album éponyme, Quakers, est d’ailleurs très bien trouvé, doublé d’une pochette très évocatrice : le béton tremble parce que l’underground gronde pour arriver à la surface ! Pour résumé le concept : Geoff Barrow des Portishead, son ingénieur du son et Ashley Anderson alias Katalyst ont réalisé 41 beats et composé avec une trentaine de MCs. Dernier argument : les instrumentaux ont été repris pour la bande-son du film de Banksy Exit Through the Gift Shop.

Lire la suite The Quakers « Quakers » @@@@

Madlib – Medicine Show #13 « Black Tape » @@@@


Madlib est un producteur tellement productif qu’avec lui, c’est jamais douze sans treize. Comme beaucoup d’entre vous, je pensais que la série des Medicine Show s’arrêtait au douzième volume. C’est pas faux, c’était prévu comme tel. Et là, surprise, un treizième numéro est sorti de nulle part ailleurs que ses machines, une mixtape spéciale remixes qui supplémente le douzième volume qui était composé uniquement de remixes. Comme il est indiqué, cette Black Tape est conseillée au plus de dix-huit ans, pas que ce soit interdit pour les mineurs de l’écouter, rien d’obscène, mais ils risquent fort de ne pas s’y retrouver dans sa sélection.

Lire la suite Madlib – Medicine Show #13 « Black Tape » @@@@

M.E.D. « Classic » @@@@½


Définition du mot ‘classique’ dans le rap en 2011 : terme abusé et galvaudé depuis plusieurs années par bon nombre de rappeurs vaniteux en pleine promotion de leurs nouvelles sorties.
Avant que ça ne devienne un non-sens, le terme référentiel de ‘classique’ était une distinction majeure, la reconnaissance de l’immense valeur artistique d’un album par le public et les critiques. Usuellement, on dit d’un album que c’est un classique parce qu’il a marqué les esprits lors de sa sortie (à grande ou petite échelle) et cette considération, ce caractère culte durable et unanime rend cette pièce incontournable au sein d’un genre musical et même en dehors. Un classique, quel qu’il soit, a une portée culturelle et historique.
Histoire de remettre les pendules à l’heure, le rappeur M.E.D. donne sa version d’un Classic estampillé Stones Throw.
Lire la suite M.E.D. « Classic » @@@@½

Madlib – Medicine Show #12 « Raw Medicine (Madlib Remixes) » @@@@


Hé ben ça y est, nous y voilà au douzième et tout dernier numéro de Medicine Show de Madlib. Pour clore en beauté, le samplo-maniaque d’Oxnard nous a concocté pas mal de jolies surprises sous forme de remixes. Mais genre des remixes que personne n’aurait jamais pu imaginer, sauf lui bien entendu.

Lire la suite Madlib – Medicine Show #12 « Raw Medicine (Madlib Remixes) » @@@@

Madlib & Frank Nitty – Medicine Show #9 « Channel 85 presents Greetings from Nittyville » @@@½


Si vous avez scrupuleusement suivi la série Medicine Show, vous savez aussi bien que moi que le numéro 9, Nittyville, nous arrive avec six mois de retard. Ce qui n’a pas empêché les numéros 10 et 11 de suivre le calendrier prévu. Vu que nous sommes plus à quelques secondes de lecture (ou écriture pour ma part) près pour savoir que ce numéro strictement hip-hop a été enregistré avec le MC de Detroit Frank Nitty (moitié des Frank-N-Dank), un membre de l’entourage proche de la famille Yancey (J Dilla, Ma Dukes et Illa J).

Lire la suite Madlib & Frank Nitty – Medicine Show #9 « Channel 85 presents Greetings from Nittyville » @@@½

Madlib – Medicine Show #11 « Low Budget Hi-Fi Music » @@@½


Ce 11e numéro du Medicine Show paru en Janvier 2011 marque le retour de Madlib avec du matériau brut 100% indie hip-hop. Principalement des démo, mixes rares et enregistrements inédits sortis de ses placards. Tous les MCs de Stones Throw et autre satellites du label indépendant (Oh No, Strong Arm Steady, Roc C, MED, Guilty Simpson…) sont classés entre quelques instrumentaux typiques de Madlib. Nota : le dessin de la pochette est très original.
Lire la suite Madlib – Medicine Show #11 « Low Budget Hi-Fi Music » @@@½

Gangrene (The Alchemist + Oh No) « Gutter Water » @@@½


Ça a commencé comme ça. The Alchemist cherchait à rencontrer Madlib pour bosser ensemble et à la place il tombe sur son frère cadet Oh No. Quelques spliffs plus tard, les deux beatmakers-qui-font-aussi-du-rap accordent leurs ondes et forment Gangrene. Et pis voilà. Pis donc leur premier extrait des Gangrene (« Act’s of Violence », Ndr) débarque sur Chemical Warfare d’Alchemist accompagné un clip sur fond de guerilla urbaine, annonçant l’arrivée imminente de leur LP commun, Gutter Water, ouais quoi.

Lire la suite Gangrene (The Alchemist + Oh No) « Gutter Water » @@@½

Madlib – Medicine Show n°1 « Before the Verdict » @@@


Il y a eu Mind Fusion, puis Beat Konducta. L’invasion madlibienne se poursuit plus que jamais en 2010 avec Medicine Show, un nouveau mensuel publié par Stones Throw (lire l’article « It’s a Madlib invazion pt1 »). Le numéro 1/12, Before the Verdict avec Guilty Simpson, est un prélude à leur futur album en commun à venir, OJ Simpson. Maintenant disponible chez vos disquaires.

Lire la suite Madlib – Medicine Show n°1 « Before the Verdict » @@@

Peanut Butter Wolf « 2K8 B-Ball Zombie War » @@@@


NBA 2K8 soundtrack

Au tour de Peanut Butter Wolf, producteur et patron du label indépendant Stones Throw, de s’occuper de la bande-son de la franchise NBA 2K8, en partenariat avec Decon et 2K Sports. Avis à tous les férus de hip-hop alternatif et de genres nouveaux, 2K8 B-Ball Zombie War est la soundtrack de jeu vidéo de basketball la plus décalée et la plus zarbi qui existe. Qui plus est, si vous êtes un abonné de la maison Stones Throw, vous aurez droit à une ration d’exclusivités signées Guilty Simpson, MED, Madlib,, Percee P, J-Rocc… enregistrées ou compilées spécialement pour l’occasion.

Je crois que le mieux pour détailler ce disque, c’est de dévoiler le tracklisting en y rajoutant des annotations. (J’avais déjà utilisé ce schéma pour Peacemaker 2 de Tony Touch en 2004 mais la chro n’a jamais été publiée ni sauvegardée).

Lire la suite Peanut Butter Wolf « 2K8 B-Ball Zombie War » @@@@

Clutch Player « Atlantic Connection All Stars » @@@@1/2


La célèbre maison BBE Records, abritant des producteurs renommés tels que Pete Rock, Jay Dee, Nicolay, DJ Jazzy Jeff et bien d’autres, possède enfin un représentant français digne de ce nom : Clutch Player. Mais ne croyez pas si vite que le beatmaker frenchy a envoyé sa lettre de motivation avec en pièce-jointes des instrumentaux à base de samples pianos/violons inhérents au rap français depuis des lustres. Non, la démarche de Clutch Player est plus proche de celle de notre DJ Cam (inter)national, livrant un son Hip Hop qui trouve ses gènes chez des DJ Premier, Pete Rock (l’instru « There’s An Answer » croirait s’être échappé de The Surviving Elements) et même DJ Shadow (rien que l’intro « Space Orchestra »), tout en gardant un « Paris state of mind ».

Lire la suite Clutch Player « Atlantic Connection All Stars » @@@@1/2

Bouncer Crew « Xtasy for Ladies » @@@1/2


Le Bouncer Crew est un super-collectif formé de MCs américains, dont on doit l’initiative à notre DJ Cam national. Le casting est digne du film Ocean’s 13 : les Frank N Dank qui nous viennent de Detroit, le mythique MC Eiht (présent à deux reprises), Buckshot du Boot Camp Clik, Supastition, MED et Roc C de la maison Stones Throw, etc…Tout ce beau petit monde a fait le déplacement en France pour apporter quelques Xtasy For Ladies (Templar Label Group/Inflamable Records/Nocturne). Les ambiances sur ce projet sont très variées, à l’image du rap américain actuel : on peut passer d’un son westcoast bien laid-back (« Lowrider » feat MC Eiht) à une vibe smooth et sexy (« Climax » feat MED) en clignant de l’œil sur le phénomène screwed & chopped (« So Cool Skit »).
Lire la suite Bouncer Crew « Xtasy for Ladies » @@@1/2