Archives du mot-clé Timbaland

Solange « A Seat at the Table » @@@@½


Deux frangines ont grimpé au sommet des charts américains dès la semaine de démarrage de cette année 2016, une première historique. Et cet exploit, on le doit aux soeurs Knowles, Beyoncé et sa cadette Solange, qui a livré au début de l’automne son troisième opus A Seat at the Table. Sans détrôner la reine, Solange apporte avec son nouvel album (surprise) d’indéniables arguments pour nous incliner devant elle.

Lire la suite Solange « A Seat at the Table » @@@@½

Snoop Dogg « Coolaid » @@½


Ce n’était pas une promesse énoncée clairement, cependant le sous-entendu s’affichait devant nous comme une devanture en néon coloré qui s’allume par intermittence : avec COOLAID, ce bon vieux Snoop revenait en terre g-funk, celle de la grande ère Death Row. Dans un contexte actuel qui se prête effectivement à un retour aux sources du gangsta-rap californien – coucou YG & cie – Snoop Dogg avait une opportunité en or pour revenir régner en maître avec ce douxième, non treiz… hum quartorzième album studio. Hélas, on a eu beau retourner COOLAID dans tous les sens, il faut bien se résoudre à l’avouer : la superstar canine de Long Beach est à côté de ses Converse.

Lire la suite sur SURLmag →

Tweet « Charlene » @@@½


Charlene est le premier album de la soulstress depuis dix ans, autant dire qu’elle débarque d’une autre époque. Comme Mya, Tweet a choisi 2016 pour faire son retour et que ce fut laborieux ! Révélée par Missy Elliott et Timbaland au début des années 2000 sur Miss E… So Addictive et grâce à des singles comme « All Y’All » et son single « Oops (Oh My)« , elle livre un premier album Southern Hummingbird qui deviendra très vite un incontournable. Le disque suivant It’s Me Again sera un véritable flop malgré ses qualités indéniables, par conséquent la chanteuse tombera très vite dans l’oubli comme tant d’autres au milieu des années 2000 (Mya, Truth Hurts, Monica…) mais qui obtiendront un statut d’icônes malgré tout pour leur contribution mémorable au genre.

Lire la suite Tweet « Charlene » @@@½

Rihanna « ANTI » @@@@


Je vous le confie : je n’ai pas écouté un seul album de Rihanna en entier depuis Rated R et pourtant je n’ai jamais eu l’impression d’avoir raté quoi que ce soit. Impossible d’échapper à ses singles radios diffusés à intervalles réguliers depuis 2007 depuis la tempête « Umbrella » (même dans les supermarchés, les magasins,… IMPOSSIBLE je vous dis) qui ont fait le bonheur des danseurs du week-end, ses clips au léger parfum de controverse, ni à ses superbes photos (plus ou moins nue) en tant que modèle (son autre passe-temps favori) qui défilent sur Twitter, ou bien des clichés de paparazzis… On pourrait presque dire que la chanteuse black pop des Barbades fait partie de notre vie quotidienne de manière passive.

Lire la suite Rihanna « ANTI » @@@@

Pusha T « Darkest Before Dawn: The Prelude » @@@@


D’un duo de frangins produit par les Neptunes qui a lancé le coke rap depuis leur bourgade de Virginia Beach dans les années 2000, Pusha T est devenu fin 2015 le P.D-G. de G.O.O.D. Music, le label fondé par Kanye West, celui qui l’a recueilli en 2011 dans son catalogue d’artistes. De dealer à boss de label de musique, comme un certain Jay-Z.

Lire la suite Pusha T « Darkest Before Dawn: The Prelude » @@@@

Bryson Tiller « T R A P S O U L » @@@@


Une des révélations de l’année 2015 je le dis tout de suite. Il y a quelques mois encore son nom était inconnu du grand public mais ceux qui ont des radars partout sur le net savaient que Bryson Tiller allait tôt ou tard finir par émerger. Ne serait-ce parce que les choses se sont emballées quand le grand Timbaland l’a encensé et que Drake et Noah Shebib voulaient à tout prix le signer sur son label OVO Sound.

Lire la suite Bryson Tiller « T R A P S O U L » @@@@

Jodeci « The Past, The Present, The Future » @@@@


Entre les come-back D’Angelo et Dr Dre, il y a eu celui plus discret mais ô combien attendu, celui des Jodeci printemps dernier. Pardon d’avoir réagit si tard, j’ai sans doute eu du mal à y croire. Halala les Jodeci qui reviennent vingt années après The Show The Afterparty The Hotel ! C’était il y a une génération. Paie ton coup de vieux.

Lire la suite Jodeci « The Past, The Present, The Future » @@@@

Rick Ross « Hood Billionaire » [deluxe edition] @@½


Alors comme ça Rozay sort un 2e disque cette année, neuf mois après Mastermind. Il est vrai que cet album co-produit par Puff Daddy n’avait pas particulièrement convaincu. Les critiques étaient OK, les ventes par contre… à l’heure qu’il est il n’y a pas de certification Or. Or pour Rick Ross, la ‘gold plaque’ est le minimum acceptable pour ce poids lourds du rap. Ou pourrait-on dire mi-lourd depuis ces faibles ventes, et son régime.

De l’or, de toute façon, il en a suffisamment. Il en arbore fièrement sur ses kilos de joailleries qu’il porte au cou et sur ses mains pour la pochette de Hood Billionaire. Etant donné que Meek Mill est en prison, Maybach Music et Def Jam avaient un créneau de libre pour lancer une sortie, et le boss Rick Ross a profité de cette opportunité pour se refaire financièrement.

Lire la suite Rick Ross « Hood Billionaire » [deluxe edition] @@½

Michael Jackson « Xscape »


michael-jackson-xscape

Excusez-moi si j’ai accueilli l’arrivée de ce second album posthume du King of Pop avec autant d’appréhension, le malaise du premier album posthume Michael m’a rendu EXCESSIVEMENT méfiant. Comme beaucoup de monde, j’ai été ultra-fan de MJ durant mon enfance et adolescence, alors pas touche à mon idôle. Alors evidemment, j’ai redouté, et repoussé l’écoute d’Xscape, le plus possible. J’ai réécouté attentivement toute sa discographie pour m’autodissuader de commettre une erreur, et finalement j’ai cédé. À raison.

Lire la suite Michael Jackson « Xscape »

Pharrell Williams « G I R L » @@@½


Cela fait maintenant quinze ans que Pharrell Williams est à la mode. La moitié des Neptunes et membre du groupe culte NERD est devenu indéniablement un des producteurs les plus novateurs de sa génération, une figure de la musique, une icône même pour certains. Que ce soit le rap, le r&b, la pop ou même le rock, Pharrell a modelé la musique en fonction de sa vision et son inépuisable énergie créatrice. Rappelez-vous avoir passé une seule année qui n’eusse pas été marquée par un de ses refrains ou de ses productions portant son nom, avec ou sans celui de son vieux comparse Chad Hugo?

Lire la suite Pharrell Williams « G I R L » @@@½

BEYONCÉ (éponyme) @@@@


beyonce eponyme

C’était le vendredi 13 décembre 2013. J’arrive au boulot, normal, je checke mes e-mails, jauge la masse de travail de la journée et profite de ma pause-café pour fureter sur le réseau à l’oiseau bleu. Et là, je débarque au beau milieu d’un ouragan de messages de gens déclarant partout sur la planète que le nouvel album de Beyoncé est sorti sans prévenir sur iTunes durant la nuit, dans un package contenant un extrait vidéo par chanson. C’était un vendredi 13 qui restera gravé dans les mémoires de l’industrie du disque, et du marketing.

Lire la suite BEYONCÉ (éponyme) @@@@

DJ Khaled « Suffering From Success » @@


A chaque année suffit sa peine : DJ Khaled vient de publier sa compilation annuelle. Rien qu’en lisant l’intitulé, Suffering From Success, on prend la même pose que Khaled sur la pochette… le bling-bling en moins. Malaise. Quand on jette un oeil au dos de la pochette, énorme soupir : toujours les mêmes têtes, avec deux-trois ‘special guest’ cette fois : Diddy, Scarface et Timbaland. Les jaloux vont maigrir, les haters vont vomir.

Lire la suite DJ Khaled « Suffering From Success » @@

Justin Timberlake « The 20/20 Experience – 2 of 2 » [Deluxe Edition] @@@½


Tout le monde a été pris de cours en mars dernier par l’annonce de Questlove des Roots : une suite de The 20/20 Experience de Justin Timberlake allait arriver durant l’année, alors que ledit album venait tout juste de sortir. Et ce fut très vite confirmé par Justin himself. Stupeur et enthousiasme: si cette soit-disant suite est du même acabit que 20/20 Experience, ce aurait été bien calculé de la part de JT. A ce propos, comme il l’a expliqué : 10 titres + les 10 qui vont suivre égalent 20/20. Eureka! Le titre de son projet tombe sous le sens. Nom de code de cette seconde moitié: The 20/20 Experience 2 of 2, ni plus ni moins. Mais qu’en est-il du résultat de cette seconde série d’expériences musicales?

Lire la suite Justin Timberlake « The 20/20 Experience – 2 of 2 » [Deluxe Edition] @@@½

Juicy J « Stay Trippy » @@@½


Stay Trippy n’est que l’aboutissement logique d’une carrière bien remplie. D’abord au sein des légendaires Three 6 Mafia, Juicy J, DJ Paul et consorts (Gangsta Boo, Crunchy Black, Koopsta Knicca…) ont placé, avec 8Ball & MJG, la ville de Memphis sur la carte du rap, gagné le statut de légende, gagné un Grammy Award avec leur morceau « It’s Hard Out There For a Pimp« , gagné une certification platine avec The Most Known Unknown

Mais d’albums en albums, en allant de l’underground vers le mainstream, les Triple 6 ont perdu des membres, pour ne former qu’un binôme avec Last 2 Walk en 2008. La suite du plan était de se focaliser sur les carrières solos, ce que Juicy J a fait en 2009 avec son 2e solo Hustle Til I Die sorti sur leur label Hypnotyze Minds, sans grand écho. C’est plus jeune que lui, Wiz Khalifa, qui va lui offrir une réelle opportunité de capitaliser cet accomplissement en le signant sur Taylor Gang Records fin 2011, un billet retour vers le mainstream.

Lire la suite Juicy J « Stay Trippy » @@@½

Shawn Chrystopher « The LoveStory LP » @@@½


Shawn Chrystopher fait partie de toute cette cohorte de rappeurs/producteurs talentueux nichés sur le web et qui ont pris leur marque dans l’univers digital. Sa bio en bref : une série de mixtape intitulée « I.W.G.« , un premier LP officiel sponsorisé par la marque LRG (A City With No Seasons), d’autres free albums qui lui ont permis de grapiller des auditeurs jusqu’à Lovestory, dont voici la version LP avec un certain Timbaland à la production exécutive.

Lire la suite Shawn Chrystopher « The LoveStory LP » @@@½