Archives du mot-clé Styles P

Sean Price « Imperius Rex » @@@@


Le 8 Aout 2015, nous apprenions à notre grande stupeur la disparition du rappeur de Brownsville et membre du Boot Camp Clik, Sean Price, parti dans son sommeil alors qu’il n’avait que 43 ans. Deux ans plus tard, jour pour jour, Duck Down Records sort en avant-première sur les plateformes digitales Imperius Rex, contenant des enregistrements de celui qu’on considérait comme le meilleur MC underground vivant. Enfin, le successeur à Mic Tyson paru en 2012, autrement dit il y a une éternité! là où repose désormais Sean P. César est mort, longue vie au roi des singes !

Lire la suite Sean Price « Imperius Rex » @@@@

Berner & Styles P « Vibes » @@@½


Je connais très mal Berner, juste vu son nom sur de lointains albums, et Styles P, c’est tout le contraire, ultra-présent, trop entendu. Ce qui m’a donné envie d’écouter ce projet : le titre, Vibes. Ça me parle, et vous? Si si, regardez bien la pochette…

Lire la suite Berner & Styles P « Vibes » @@@½

Talib Kweli & Styles P « The Seven » [EP] @@@@


Pas évident de faire parler de soi quand on sort le même jour que DAMN. de Kendrick Lamar. Sauf quand on parle des efforts conjugués de deux MCs Eastcoast renommés, à savoir Talib Kweli et Styles P. Certes, chacun ont connu une carrière solo rétrogradée dans le cercle indépendant et qui les ont éloigné d’un public plus large, s’y raccrochant tant bien que mal ces dernières années grâce multiples apparitions un peu partout en featuring. Ils proposent un EP 7-titres logiquement intitulé The Seven, une double claque qui nous ne fait pas perdre notre temps.

Lire la suite Talib Kweli & Styles P « The Seven » [EP] @@@@

Joey Bada$$ « ALL-AMERIKKKAN BADA$$ » @@@@½


Les seconds albums sont souvent des tournants décisifs dans les jeunes carrières car ils permettent véritablement d’évaluer la stature, la trajectoire artistique et la confirmation du talent d’un artiste. C’est au tour du notre gamin des 90s Joey Bada$$ de franchir ce cap avec ALL-AMERIKKKAN BADA$$. Spoiler : il réussit cette épreuve haut le majeur et ce n’est pas une fake news.

Lire la chronique complète sur SURLmag.fr →

The Lox « Filthy America… It’s Beautiful » @@½


Ces deux dernières années, la liste des retours que l’on n’attendait pas ou plus continue de s’allonger. D’Angelo, Dr Dre, De La Soul, Tribe Called Quest et en attendant la reformation de Pete Rock & CL Smooth pour 2017, voici maintenant le come-back de The Lox chez Roc Nation. Après Money, Power, Respect sorti chez Bad Boy en 98 et We Are The Streets chez Ruff Ryders en 2000, le trio du Yonkers a choisi une troisième écurie pour ce premier album depuis seize ans, Filthy America… It’s Beautiful.

Lire la suite The Lox « Filthy America… It’s Beautiful » @@½

Smoke DZA & Pete Rock « Don’t Smoke Rock » @@@½


Les albums collaboratifs ne sont plus des singularités épisodiques (comme Murs et 9th Wonder) ni une mode. Depuis 2012 qu’on en parle sans arrêt, c’est devenu une habitude. Il y a eu des tandems qui ont merveilleusement bien fonctionné et qui sont devenus des groupes à part entière (on pense évidemment aux Run The Jewels), d’autres qui sont des habitués à ces formes de co-existences (Blu, Apollo Brown, Madlib).

Mais à chaque fois qu’un collab LP est annoncé, l’inattendu est de mise, le fait de savoir qui taffe avec qui d’abord (surtout s’ils ont peu de choses en commun), reste à savoir quelle forme prendra l’album, comme pour une équation alchimique entre deux éléments. Ceci dit, on sait d’expérience en se basant que tous les ces collabs LP sur le marché que prédire le degré d’originalité, le degré de symbiose et la qualité générale de l’ensemble en fonction de l’inédite combinaison des protagonistes n’est pas du tout une science exacte. Léger suspens pour savoir ce qu’il en est de Don’t Smoke Rock de Smoke DZA et Pete Rock paru chez Babygrande.

Lire la suite Smoke DZA & Pete Rock « Don’t Smoke Rock » @@@½

Mickey Factz & Nottz « The Achievement : circa ’82 » @@@@


Mickey Factz… il faut creuser dans sa mémoire pour se souvenir ce mec-là. Il faisait partie de la promo 2008 de XXL, c’est dire si ça remonte à loin. J’avais d’ailleurs chroniqué début 2010 un de ses ‘free EP’ en écrivant qu’il se situait « au dessus d’un Drake ou Kid CuDi ». Puis, comme Charles Hamilton arrivé à cette époque critique dans le rap game, on l’a perdu de vue sans qu’on se pose la question de savoir ce qu’il était devenu, comme si c’était une banale victime de la sélection naturelle. Huit ans après cette affiche de freshman dans le magasine rap, il revient sans prévenir avec dix titres pour nous faire regretter de l’avoir fait patienter si longtemps.

Lire la suite Mickey Factz & Nottz « The Achievement : circa ’82 » @@@@

French Montana « MC4 » @@@½


Le 14 Octobre 2016 devait sortir normalement officiellement, MC4 de French Montana, après un report de deux mois depuis celle de la sortie initiale prévue le 19 Aout dernier. Et finalement, décision a été prise d’annuler sa sortie. Hein?!? Dans ce rebondissement pas trop cool, French a presque réinventé le bootleg, vous savez ces copies vendues sous le manteau.

Lire la suite French Montana « MC4 » @@@½

Spitta Andretti « The Carrollton Heist » (produced by Alchemist) [mixtape] @@@@


Quand Curren$y est lancé, il est difficile de l’arrêter. Il emmagasine les EPs, mixtapes et albums comme des kilomètres en voiture avec pour seule pause l’arrêt à la pompe. Il venait de sortir au dernier trimestre 2015 son second album en major Canal St. Confidential et là en Janvier ce très bon EP 6-titres The Ownerz Manual entièrement produit par des Cool & Dre qui ont déniché de belles trouvailles jazz-funk et soul/r&b pour l’occasion.

Amoureux d’automobiles qu’il est, Spitta Andretti diffuse le jour de la St Valentin sa seconde collaboration avec Alchemist, The Carrollton Heist. Les auditeurs qui avaient saignés Covert Coup il y a cinq ans déjà ne vont pas être déçus du voyage. Jet Life, *tanana nanaaa*…

Télécharger The Carrollton Heist produit par The Alchemist →

Lire la suite Spitta Andretti « The Carrollton Heist » (produced by Alchemist) [mixtape] @@@@

Busta Rhymes « The Return of the Dragon (The Abstract Went On Vacation) » [mixtape] @@@½


Vous vous rappelez sans doute il y a deux de cette mixtape The Abstract and The Dragon, sorte de gros best-of d’anciens morceaux et de remixes parsemé d’inédits, qui a permis à de nombreux fans de surfer sur la vague nostalgique de la belle époque Native Tongue. Le matin du 25 Décembre 2015, Busta Rhymes s’est déguisé en papa Noël pour offrir généreusement sa nouvelle livraison et pendant qu’il charbonnait pour envoyer sa mixtape dans nos chaumières, Q-Tip a pris des jours de congés. D’où le titre (The Return of the Dragon), et le sous-titre (The Abstract Went on Vacation).

Lire la suite Busta Rhymes « The Return of the Dragon (The Abstract Went On Vacation) » [mixtape] @@@½

Sheek Louch « Silverback Gorilla 2 » @@@


Sheek Louch (The Lox/D-Block) sort chez Tommy Boy Records la suite de Silverback Gorilla, un album loin d’être le meilleur de sa discographie (After Taxes reste perché tout en haut). Après les suites, vous savez ce que c’est… Rares sont celles qui sont meilleures que les premiers volets.

Lire la suite Sheek Louch « Silverback Gorilla 2 » @@@

Jadakiss « Top 5 Dead or Alive » @@½


A-HAAAA ! Non ce n’est pas ta grand-mère qui rit, c’est Jadakiss qui est content de vous présenter son quatrième solo en major (ah ouais), soit un disque tous les quatre ans en moyenne (grosso modo). Top 5 Dead or Alive, ce n’est pas seulement un titre d’album, c’est l’objectif de toute une carrière (wesh), celle de figurer dans les quinté meilleurs MCs ayant foulé cette planète. He ben ce n’est pas avec cet album qu’il va y accéder (arg).

Lire la suite Jadakiss « Top 5 Dead or Alive » @@½

Puff Daddy « MMM » @@@½


Qu’on aime ou qu’on aime le détester, Sean Combs alias Puff Daddy a/k/a P Diddy est un grand magnat de la culture hip-hop et s’il devait être représenté sur l’échiquier du rap game, il aurait été réélu maire de New York. L’entrepreneur workaholic classy et boss d’un empire qui le classe parmi les plus hautes classes aux Etats-Unis avait décidé de réactiver sa carrière de rappeur en travaillant sur deux projets à la fois, MMM, grâcieusement offert comme cadeau pour son 46e anniversaire, et No Way Out 2, « la suite de » dont je reparlerai en temps voulu.

Lire la suite Puff Daddy « MMM » @@@½

Statik Selektah « Lucky 7 » @@@@


Après être tombé sur le bon numéro à la roulette avec le très bon cru What Goes Around il y a moins d’un an, le producteur de Boston Statik Selektah retente sa chance en 2015 avec Lucky 7, parce qu’aussi son septième album-compilation et qu’il sort le 7/7. Chanceux d’en arriver à ce niveau d’influence dans le rap Eastcoast voire au-delà? En réalité, la part de chance est négligeable, seul le travail forcené a payé le concernant, ça fait des années qui bosse dur alors le voir placer des prods sur – au hasard – B4.Da.$$ de Joey Bada$$ en début d’année n’est pas tant perçu comme une consécration mais plutôt comme une confirmation de ses talents de beatmaker. Ce nouveau millésime sera-t-il aussi incontournable que son auteur?

Lire la suite Statik Selektah « Lucky 7 » @@@@

Curren$y « Pilot Talk III » @@@@½


Trois ans sans sortir un album studio, le nouvel-orléanais Curren$y nous a couvert de mixtapes (au hasard le délectable The Drive-in Theater), EPs (dont le Live In Concert avec Wiz Khalifa) et autres projets de label (les deux albums de la Jet Life) pour nous faire patienter jusqu’à ce troisième volume de Pilot Talk dont on fantasmait tant. Les deux premiers volets étaient sortis en 2010 sur la structure DD172 créée par Damon Dash et étaient produits par Ski Beatz. C’était aussi les deux premiers albums physiques de Curren$y après de nombreuses sorties dématérialisées qui lui ont permis d’élargir sa fanbase.

Mais ce sont bien Pilot Talk « un » et II qui ont lancé Spitta Andretti dans la stratosphère en développant un univers insoupçonné à base de bolides, de weed et d’instrus laid-back à souhait, autant d’éléments qui ont posé les solides bases de sa musique chill-rap (pourrait-on dire) qu’il a ensuite dérivé à volonté pour en arriver en 2012 à sa première sortie en major The Stoned Immaculate. S’attaquer à la poursuite d’une saga culte (le Pilot Talk I s’échange contre 43 euros neuf sur le site de la Fnac) était un pari risqué, il s’est avère aujourd’hui que Pilot Talk est une trilogie culte.

Lire la suite Curren$y « Pilot Talk III » @@@@½