Archives du mot-clé Schoolboy Q

Ab-Soul « Do What Thou Wilt. » @@@


Regardez-le bien dans les yeux sur la pochette car ce n’est pas tous les jours que le Black Lip Pastor se sépare de ses lunettes de soleil qu’il pleuve qu’il neige ou qu’il vente. Ce n’est pas pour une histoire de style ou de coquetterie qu’Ab-Soul porte constamment des lunettes de soleil, mais à cause d’une hyper-sensibilité à la lumière. Et avec le temps, il n’y a pas que sa vue qui s’est assombrie, Do What Thou Wilt. est un album incolore.

Lire la suite Ab-Soul « Do What Thou Wilt. » @@@

Danny Brown « Atrocity Exhibition » @@@@


Que ça a été long d’attendre le successeur de Old. Cet opus-ci nous avait permis de diagnostiquer trois ans plus tôt à quel point Danny était bipolaire et complètement tordu, que ce soit dans ses textes ou les choix d’instrumentaux. Le rappeur de Detroit n’a pas peur des excès tant qu’il reste en vie pour rapper des trucs de ouf. Cette fois avec Atrocity Exhibition, qui sort chez Warp et non plus Fool’s Gold, mister Brown pousse le bouchon un peu plus loin.

Lire la suite sur SURLmag.fr →

ScHoolboy Q « Blank Face LP » @@@@


Parmi les Black Hippy, il y a d’abord Kendrick Lamar, l’intello de Compton et protégé de Dr Dre, celui qui tire le groupe, le label TDE et le rap tout entier vers le Haut; Jay Rock, le tHug pur jus originaire de Watts qui démarre ses couplets sans vaseline; Ab-Soul, le poète emo-street de Carson cacHé derrière des verres à la Eazy-E; et enfin l’Homme au bob, la personnalité qui nous intéresse particulièrement ici, ScHoolboy Q, le bandit carburant à la lean qui nous vient de Hoover Street.

Lire la suite sur SURL Mag →

Mistah F.A.B. « Son of a Pimp, part 2 » @@@@


Voici la suite que personne n’attendait de Son of a Pimp qui a fait connaître il y a onze ans ce cher Mistah FAB comme un représentant majeur de la Bay Area, mais sans doute que certains se rappellent mieux de notre ballplayer son Baydestrian en 2007 en plein boom du mouvement Hyphy. Depuis le rappeur d’Oakland n’a pas quitté le milieu, proposant sur le marché local plusieurs mixtapes par an pour ne pas perdre la main, et finalement nous sommes heureux de son retour sur les devants de la scène. Il arrive des come-backs comme ça qui font bien plaisir, et celui-ci est particulièrement réussi, un vrai festival vu la pléthore de guests et plus d’1h20 de musique.

Lire la suite Mistah F.A.B. « Son of a Pimp, part 2 » @@@@

A$AP Ferg « ALWAYS STRIVE AND PROSPER » @@½


Trap Lord nous avait secoué la cervelle dans tous les sens avec son ambiance de mort typique des A$AP Mob. Avec une suite qui s’appelle ALWAYS STRIVE AND PROSPER (autrement dit la signification de leur fameux préfixe A$AP) et des extraits qui en jettent (le banger « New Level » avec Future et « Let It Bang » feat Schoolboy Q), on pouvait imaginer deux scénarios  : 1) une recette similaire au premier album en plus clinquant 2) un virage mainstream assumé quitte à perdre son âme, ou à l’inverse à en récupérer une moins maléfique. Devinez quelle suggestion A$AP Ferg a choisi.

Lire la suite A$AP Ferg « ALWAYS STRIVE AND PROSPER » @@½

Anderson .Paak « Malibu » @@@@½


Deux voies s’offrent à vous pour la chronique de Malibu d’Anderson .Paak :

lire l’article de @evidji pour Now Playing Mag dans laquelle j’ai rédigé la présentation du chanteur ;
– ou démarrer directement ma  review en cliquant sur le lien ci-dessous vous invitant à en savoir plus.

Lire la suite Anderson .Paak « Malibu » @@@@½

The Game « The Documentary 2.5 » @@@@


The Game avais juré ceci : The Documentary 2 sortira en 2015. Il l’a fait, et il a sorti une semaine après le 2.5. Explication. Plutôt que de sortir un double-album, le rappeur de Compton a préféré le scinder en deux parties séparées avec une semaine d’intervalle. Stratégie commerciale ? Peu importe, l’idée n’est pas mauvaise. La crainte que l’on peut légitimement avoir avec cette seconde partie, c’est qu’elle ne contienne que des left-off de la première, or il s’avère que The Documentary 2.5 pèse autant que le 2, voire plus. Normal, avec 700 morceaux enregistrés (Game est un peu marseillais sur les bords), il était compliqué de se tromper.

Lire la suite The Game « The Documentary 2.5 » @@@@

Travi$ Scott « Rodeo » @@@½


Qui est Travi$ Scott? Le nouveau boyfriend temporaire de Rihanna que l’on peut voir avec elle sur la campagne Puma. Gros raccourci je l’accorde, surtout qu’ils ont démenti l’info. Maintenant que j’ai votre attention, regardons brièvement son CV. Ce rappeur-producteur originaire de Houston est entré dans le giron de Kanye West qui l’a intégré dans sa branche Very GOOD Beats alors qu’il préparait Cruel Summer. Travis voit la vague se former et se lance avec sa mixtape Owl Pharaoh et voit son nom crédité sur des projets GOOD Music dont le fameux Yeezus en 2013.

Lire la suite sur Now Playing Mag ->

A$AP Rocky « At.Long.Last.ASAP » @@@


Alors, que je vous explique un truc derrière le nom de ce second album en major. Le nom ‘gouvernemental’ d’A$AP Rocky est Rakim Mayers, appelé ainsi car sa mère est une fan du rappeur Rakim. Le surnom de Rakim (celui sans Eric B) était Rakim Allah, le God MC. ALLA, c’est ce qui ce qu’on obtient en contact At.Long.Last.ASAP. Voilà pour la démonstration. Plus sérieusement, cette pochette rend hommage à l’ami A$AP Yams, subitement disparu au début d’année, avec cette tache de vin caractéristique dessinée sur la joue.

Lire la suite A$AP Rocky « At.Long.Last.ASAP » @@@

Tyler, the Creator « Cherry Bomb » @@@½


Tyler s’était montré particulièrement discret sur Twitter depuis le début de l’année, peut-être qu’il nous prépare un truc se disait-on. Tout juste ! Une semaine après la sortie surprise d’Earl Sweatshirt, le leader des Odd Future nous fait le même plan du « je sors mon album Cherry Bomb la semaine prochaine les mecs ». BOOM !

Lire la suite Tyler, the Creator « Cherry Bomb » @@@½

Chris Brown & Tyga « Fan of a Fan : The Album » [Deluxe Edition] @@½


On s’était dit « plus jamais ça » depuis les deux loupés de R Kelly & Jay-Z avec leurs Best of Both Worlds. Et pourtant… Chris Brown et Tyga viennent de sortir leur projet cross-over Fan of a Fan, en précisant – comme il est dit – qu’il s’agit d’un album. Parce que historiquement, leur premier collaboration remonte à 2010 avec une mixtape du même nom. C’est vrai que le rappeur de Young Money et le chanteur r&b ont pas mal de points communs, ils haïssent Drake et ne pensent qu’à ça non-stop. Ils ont manqué de préciser que c’était un album porno…

Lire la suite Chris Brown & Tyga « Fan of a Fan : The Album » [Deluxe Edition] @@½

PRhyme (DJ Premier x Royce Da 5″9) @@@


Entre Royce Da 5’9 et DJ Premier, c’est une longue histoire. Il y a d’abord eu ce son qui a fait « Boom« , et notre coeur avec. Puis Street Hop, album solo de Royce paru en 2009 que Primo supervisait, et le résultat était assez inégal. Inutile de dire que les attentes sur ce premier projet commun entre le monstre de la rime originaire de Detroit et le légendaire producteur texan étaient grandes, trop grandes peut-être, comme c’était le cas pour l’EP du duo Bad Meets Evil avec Eminem…

Lire la suite PRhyme (DJ Premier x Royce Da 5″9) @@@

Tinashe « Aquarius » @@@@


Hello Tinashé, ton album s’appelle Aquarius, et moi c’est Sagittarius. D’après nos horoscopes on est fait pour s’entendre, ça tombe bien, je te trouve mignonne et j’aime bien ton album, tu me plais bien. Peut-être liras-tu un jour cette chronique?

Lire la suite sur Now Playing Mag

Wiz Khalifa « Blacc Hollywood » [deluxe] @@½


Corps  squelettique tatoué et fumée de weed, pas de doute, c’est bien Wiz Khalifa dont il s’agit sur la photo, cela suffit pour l’identifier. Mais ce serait totalement réducteur vis-à-vis de son parcours incroyable. Fils de militaires, il a déménagé durant son enfance au Japon et en Allemagne avant de s’installer à Pittsburgh où il va se lancer dans le rap en signant chez Rostrum Records. Après huit ans de hits et de taf, Wiz mène une vie rêvée et compte aujourd’hui son 3e album en major, en étant toujours signé sur le label local.

Lire la suite Wiz Khalifa « Blacc Hollywood » [deluxe] @@½

Ab-Soul « These Days… » @@@½


Il aura fallu un ultimatum à son label Top Dawg Entertainment pour que Herbert Stevens alias Ab-Soul puisse sortir These Days…, qui à l’origine était prévu de s’intituler Black Lips Pastor. Ce troisième projet du hippy noir semble être né dans la douleur, et c’est peut-être dans des conditions difficiles qu’il a été conçu.

Lire la suite Ab-Soul « These Days… » @@@½