Archives du mot-clé B Real

Danny Brown « Atrocity Exhibition » @@@@


Que ça a été long d’attendre le successeur de Old. Cet opus-ci nous avait permis de diagnostiquer trois ans plus tôt à quel point Danny était bipolaire et complètement tordu, que ce soit dans ses textes ou les choix d’instrumentaux. Le rappeur de Detroit n’a pas peur des excès tant qu’il reste en vie pour rapper des trucs de ouf. Cette fois avec Atrocity Exhibition, qui sort chez Warp et non plus Fool’s Gold, mister Brown pousse le bouchon un peu plus loin.

Lire la suite sur SURLmag.fr →

Apathy « Handshakes with Snakes » @@@½


Il doit sûrement y avoir une place quelque part dans le top10 des rappeurs blancs pour notre membre honoraire de l’Army of Pharaohs Apathy. Rappeur et producteur qui plus est, de tout son cinquième album solo Headshakes with Snakes.

Lire la suite Apathy « Handshakes with Snakes » @@@½

Demrick (with Cali Cleve) « Losing Focus » @@@@


Le nom de Demrick ne vous dit pas grand chose, mais peut-être que vous le connaissiez sous son ancien blase, Young De. Et ce Young De, ce n’est pas un rappeur né de la dernière pluie. Est-ce que ça parle à quelqu’un l’album de Tangled Thoughts de Philly 2 Cali, sorti en 2007 (et que j’avais même chroniqué pour Rap2K) ? Hé bien Demrick était l’un des deux rappeurs de ce groupe soutenu par Kurupt du Dogg Pound.

Lire la suite Demrick (with Cali Cleve) « Losing Focus » @@@@

B-Real x Dr GreenThumb « The Prescription » [mixtape] @@@½


Qu’est-ce qu’on peut faire de ses journées quand on s’appelle B-Real et qu’on est le frontman du légendaire groupe Cypress Hill? Faire des tournées, avoir sa propre émission de TV, défendre l’usage de la marijuana et sortir des mixtapes de temps à autre. Avec tout le flot de sorties digitales disponibles gratuitement ces dernières années, tout écouter devient quasiment impossible, ou alors finir noyé. Mais cela faisait longtemps qu’on n’avait pas entendu un projet solo de B-Real et cette mixtape The Prescription sous son alias Dr GreenThumb permet de voir si le vétéran est encore dans le coup. Et pour tuer le suspens rapidement : oui, il l’est.

Télécharger The Prescription sur Datpiff.com Lire la suite B-Real x Dr GreenThumb « The Prescription » [mixtape] @@@½

Shuko « For the Love of It » @@@@


En rap allemand, à moins d’être germanophone/phile, on ne connaît pas grand chose. Mais vraiment pas grand chose, seulement quelques rares producteurs à la renommée internationale, comme les Snowgoons, qui ont d’ailleurs produit pour des groupes new-yorkais comme les M.O.P. ou Onyx. Un autre nom vient se rajouter à cette liste d’exportateurs de beats made in Germany, Shuko, qui vient de livrer son premier projet For The Love of It, avec en prime un casting américano-européen de choix.

Lire la suite sur Now Playing Mag

Statik Selektah « What Goes Around » @@@@½


Sixième volume pour le DJ producteur de Boston Statik Selektah avec What Goes Around. Notre usine à beats a de nouveau rameuté son noyau dur de MCs et à force de travail, cette dernière évolution est bien partie pour être l’un des meilleurs LP de sa carrière.

Lire la suite Statik Selektah « What Goes Around » @@@@½

Tony Touch « The Piece Maker 3: Return of the 50 MC’s » @@@@


Revenons en arrière, autour des années 2000. Les mixtapes étaient encore des objets physiques rares et recherchés, sous forme de cassettes ou CDs, puis converti en mp3, disponible de manière pas très légale… Beaucoup de DJs, et de rappeurs (50 Cent en est le parfait exemple), ont profité de ce nouveau marché parallèle en forte expansion dans le rap game pour balancer de vraies exclus avant tout le monde. Ce produit self-made était…

Lire la suite sur Now Playing Mag →

A$AP Ferg « Trap Lord » @@@@


A$AP Ferg a été indéniablement le rappeur le plus remarqué de l’excellente mixtape Lord$ Never Worry des A$AP Mob sortie Aout 2012. Un an après, avec entre temps le succès de leur fer de lance A$AP Rocky avec l’album Long.Live.ASAP en début d’année, Ferg est le second membre du groupe harlémite à se lancer dans l’aventure en major avec Trap Lord. Autant vous prévenir tout de suite, ce gaillard-là est bien moins lisse que les cheveux défrisés de Rocky.

Lire la suite A$AP Ferg « Trap Lord » @@@@

Xzibit « Napalm » @@@@


Comme vous j’ai fait de grands yeux ronds lorsque je me suis rendu compte que l’apparition du californien et ex-présentateur de Pimp My Ride Xzibit dans une pub pour la marque Skoda n’était pas une hallucination. Ceci coïncidait pas si étrangement avec la sortie de son septième album Napalm fin Octobre après six années d’absence.

Lire la suite sur Now Playing →

DJ Muggs & Ill Bill « Kill Devil Hills » @@@@


Après GZA, Sick Jacken, Planet Asia, au tour de l’ex-Non Phixion et membre actif de la Coka Nostra Ill Bill de coopérer avec le Soul Assassin de Cypress Hill DJ Muggs sur ce très noir Kill Devil Hills. Affiché comme tel, rien que cette association a tout d’un truc soniquement hardcore underground, sans compter l’appui d’autres affiliés au casier chargé venus leur prêter main forte comme Vinnie Paz, Sick Jacken, Everlast, B-Real, Sean Price et même le chef Raekwon. A nous, ceux qui vénérons ce rap ténébreux, que le Diable nous emporte !

Lire la suite DJ Muggs & Ill Bill « Kill Devil Hills » @@@@

Cypress Hill « Rise Up » @@@


C’est lors de mon interview de B-Real poliment accordée à Streetblogger (lire l’article) à l’occasion de la sortie de son premier album Smoke N Mirrors (lire la chronique) qu’il a lâché une info qui n’a échappé à personne : les Cypress Hill préparent quelque chose en studio, après un Til Death Do Us Part salement critiqué qui les a réduit un temps (de cinq années) au silence. Un an après ces propos du leader du groupe hip-hop latino le plus connu de la planète, leur huitième album baptisé Rise Up (Priority Records/EMI) déboule dans les bacs dans le but précis de reconquérir leurs fans. Pas une mince affaire lorsqu’ils portent sur leurs épaules un fardeau très (trop?) lourd, le poids de leur propre passé légendaire.

Lire la suite Cypress Hill « Rise Up » @@@

La Coka Nostra « A Brand You Can Trust » @@@1/2


La Coka Nostra (à prononcer en roulant le ‘r’) est la nouvelle organisation mafieuse trans-côte qui fait tressaillir le hip-hop underground. Ce collectif qui sévit depuis 2006 est formé de cinq malfaiteurs récidivistes, casquettes et bandanas noirs : Everlast a.k.a. Whitey Ford a.k.a. Mr White (le rappeur devenu chanteur de country/blues redevenu rappeur), Danny Boy O’Connor (le blanc, pas le mec de Detroit) et DJ Lethal (anciennement DJ des Limp Bizkit), Ill Bill (ex-Non Phixion) et Slaine (Special Teamz). Grosso modo, il s’agit d’une résurrection des californiens House of Pain – devenus célèbres avec le non moins célébrissime « Jump Around » dans les années 90 – en plus « bad »  et auxquels se sont greffés Ill Bill (de Brooklyn) et Slaine (de Boston). Pour les nombreux aficionados qui attendaient impatiemment cette sortie, il faudra maintenant payer pour être membre de LCN.

Lire la suite La Coka Nostra « A Brand You Can Trust » @@@1/2

B-Real « Smoke N Mirrors » @@@@


Bientôt vingt ans après les premiers tours de vinyls des légendaires Cypress Hill, leur frontman B-Real se lance en solo, enfin ! C’était prémédité dès le départ mais il aura fallu deux putains de décennies, quelques featurings épars, notamment sur les albums des D12 (le fameux « American Psycho » orchestré par Dr Dre) et le single « Vato » de Snoop Dogg, plus une trilogie de mixtapes The Gunslinger pour que le MC latino-californien saisisse l’opportunité de faire cavalier seul avec Smoke N Mirrors, accompagné d’une armada de soldats de la Côte Ouest : Xzibit, Snoop Dogg, Sen Dog, Kurupt, Too Short et j’en passe. La musique est une affaire de famille.

Et ce qui paraît dingue, c’est que ce poids lourds de B-Real n’a pas signé en major malgré un CV à l’argumentaire impressionnant, il a opté pour une signature en distribution en indé chez… Duck Down Records. Damn, Duck Down ! Le label de Buckshot et du Bootcamp Clik ! Preuve que le marché underground se porte en très bonne santé, idem pour ce premier album tant attendu qui montre bien que la Westcoast possède encore des ressources inestimables.

Lire la suite B-Real « Smoke N Mirrors » @@@@

Ill Bill « The Hour of Reprisal » @@@@


Ill Bill, je ne connaissais que de nom et de réputation au sein des Non-Phixion, jusqu’à ce que je le découvre avec stupeur sur l’énormissime « Heavy Metal Kings » des Jedi Mind Tricks. La voix de Vinnie Paz, c’est du brut de décoffrage, quant à Ill Bill, lui, il l’a méchamment déposé sur place. Quel choc ! Alors pour le sampler de The Hour of the Reprisal (en streaming sur HipHopDX), il a fallu me préparer psychologiquement avec Army of Pharaohs ou Snowgoons par exemple. Je sais fort bien que ce n’est pas sérieux de chroniquer à partir d’un échantillon de quelques titres mais ce genre d’écoute doit significativement donner une idée de ce que recèlera l’album et pourquoi pas, dans le meilleur des cas, inciter à l’achat afin de l’apprécier dans son intégralité.

Lire la suite Ill Bill « The Hour of Reprisal » @@@@

DJ Muggs & Planet Asia « Pain Language » @@@@1/2


Depuis la mise en stand-by des Cypress Hill, DJ Muggs s’occupe en tant que producteurs pour de prodigieux lyricistes. En 2005, il y a eu Grandmasters, ce duel magistral sur échiquier entre lui et ce fabuleux écrivain qu’est GZA du Wu-Tang, et en 2007 Legend of the Mask & The Assassin avec ses vieux comparses Sick Jacken feat Cynic. Suite des aventures de Muggs en compagnie cette fois de Planet Asia avec Pain Language, dont le poing américain dessinné sur cette couverture sobrement parlante signifie « ça va faire mal ». DJ Muggs & Planet Asia, le choc. Voyez-là une association de rêve pour la moitié des Cali Agents, qui, jusqu’à Jewelry Box Sessions (et encore…), cumulait déception sur déception sur le plan solo, la faute incombant à des choix d’instrumentaux trop hasardeux. Maintenant qu’il a enfin trouvé des beats à sa hauteur, on va devoir se ramasser une ruée de coups dans la figure. 

Lire la suite DJ Muggs & Planet Asia « Pain Language » @@@@1/2