Demrick (with Cali Cleve) « Losing Focus » @@@@


Le nom de Demrick ne vous dit pas grand chose, mais peut-être que vous le connaissiez sous son ancien blase, Young De. Et ce Young De, ce n’est pas un rappeur né de la dernière pluie. Est-ce que ça parle à quelqu’un l’album de Tangled Thoughts de Philly 2 Cali, sorti en 2007 (et que j’avais même chroniqué pour Rap2K) ? Hé bien Demrick était l’un des deux rappeurs de ce groupe soutenu par Kurupt du Dogg Pound.

Ce n’est pas fini. Young De (à l’époque) est ensuite chapeauté par B-Real des Cypress Hill qui le convie sur ses compilations Audio Hustlaz puis plus tard sur son projet solo Smoke’N Mirrors (on est en 2009) en lui proposant pas moins de cinq featurings.  C’est là que Xzibit entre en jeu et à eux trois ils décident en 2013 de former le super-groupe Serial Killers avec à la clé une grosse mixtape et une tournée partout dans le monde. Tout du long, Demrick sort aussi ses propres projets sous forme de mixtape pour se faire son expérience. Puis là, Février 2015, Losing Focus, officiellement son premier album.

Sur 16 titres, Demrick valide les espoirs placés en lui. Les thèmes pourront paraître classiques pour un rappeur westcoast (ça part en  volutes de fumée, si vous voyez c’que j’veux dire), avec une Foi omniprésente et des sujets plus streets bien mis en forme par son écriture. C’est surtout son envie de réussir et de prouver une bonne fois pour toute de quoi il est capable qui me convainc. Je ne connaissais pas le producteur Cali Cleve, mais ce qu’il réalise comme instru est très propre et varié. Dès « Still Up« , les tendances futuristiques des prods apparaissent nettement et reviennent constamment sur l’album (« Space Island« , « Losing Focus« ) pour atteindre des niveaux lunaires comme sur « Temptation » et « We Still Here » avec Dizzy Wright. « Make Way » tranche avec le reste de l’album avec son gros beat aux basses ronflantes, à l’ancienne, ce qui impose à Demrick de juguler avec son flow d’un titre à l’autre. Pour les featurings, on retrouve logiquement les Serial Killers, ainsi que King Chip et Logic sur « Skyscrappers« . Losing Focus est une vraie bonne surprise.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.