Archives du mot-clé Freddie Gibbs

Phonte « No News Is Good News » @@@@½


L’avant-dernière fois que Phonte avait évoqué la sortie de son second album solo, c’était pour évoquer sur Twitter son ajournement pour 2017 alors que celle-ci était initialement programmée pour le 30 Septembre 2016. Son titre, No News is Good News, est annoncé depuis deux ans déjà. Et depuis, plus de nouvelles. Quand tout à coup :

Bonne nouvelle !

Lire la suite Phonte « No News Is Good News » @@@@½

Polyester the Saint « American Muscle 5.0 » @@@@½


5.0, c’est pour la cylindrée ou la version? Un peu des deux pour cette suite d’American Muscle, qui est le cinquième album du californien Polyester the Saint, voilà ce qui explique aussi ces chiffres. Une suite encore meilleure que son prédécesseur s’il-vous-plaît ! Et dire que c’est l’été dans l’hémisphère sud…

Lire la suite Polyester the Saint « American Muscle 5.0 » @@@@½

Daz « Dazamataz » @@@½


Ce vieux briscard de Daz Dillinger a ses placards toujours remplis de munitions. De retour après deux ans d’absence (Cuzznz début 2016 avec Snoop Dogg), notre légende westcoast sort un seizième album, auto-produit de nouveau, Dazamataz. Et pour rattraper le temps perdu, il nous offre 30 morceaux de gangsta sh*t ainsi qu’un festival de guests.

Lire la suite Daz « Dazamataz » @@@½

Freddie Gibbs « You Only Live 2wice » @@@@


Personne n’aurait aimé être dans les baskets de Freddie Gibbs quand la police française l’a extradé dans une geôle autrichienne l’été 2016. Trois mois derrière les barreaux, à des milliers de kilomètres de chez lui, sa famille et ses amis, à attendre d’être jugé par abus sexuels pour finalement – et heureusement – être acquitté en Septembre. Ouf. Son retour était imminent. La pochette illustrant You Only Live 2wice, qui portraye le rappeur dans une réinterprétation moderne du tableau de résurrection du Christ (une parmi tant d’autres), c’est justement comme ça qu’on l’attendait, comme le messie. Le comble, cette chronique est écrite un lundi de Pâques.

Lire la suite Freddie Gibbs « You Only Live 2wice » @@@@

Saga x Thelonious Martin « Molotov » @@@@


C’est toujours dans le hip-hop indie qu’on y trouvera les meilleurs collab LPs. Le succès de Run The Jewels, improbable mais ô combien explosive combinaison de Killer Mike et El-P, n’en est qu’une preuve supplémentaire. Et une flopée s’en préparent encore. Dans un esprit similaire aux RTJ sur le fond et musicalement différent sur la forme, Molotov a gagné notre attention. Une présentation des deux protagonistes Saga et Thelonious Martin s’impose.

Lire l’interview et la chronique sur SURLmag →

Freddie Gibbs « Shadow of a Doubt » @@@@


À chaque fois que Freddie Gibbs sort un album ou une mixtape, il faut se préparer à quelque chose de vachement sérieux, sérieux comme euh… une menace pour sa vie. Le rappeur de Gary vient de sortir sur sa propre structure ESGN son second album studio Shadow of a Doubt, sorte de guide de survie dans les ghettos que la police préfèrent ne pas approcher.

Lire la suite Freddie Gibbs « Shadow of a Doubt » @@@@

Apollo Brown « Grandeur » @@@½


La sortie d’un album de (ou produit par) Apollo Brown est toujours un événément dans le milieu hip-hop underground. Surtout quand il a un nom évocateur, et en français dans le texte, comme Grandeur. C’est le quatrième album qui porte son nom en solo paru chez Mello Music Group, son deuxième non-instrumental avec The Reset en 2010 qui l’a fait connaître.

Lire la suite Apollo Brown « Grandeur » @@@½

Verbal Kent « Anesthesia » @@@@


En venant chez Mello Music Group, Verbal Kent a grimpé de plusieurs échelons dans l’underground. Ces pas l’ont conduit avec les Ugly Heroes et l’album Sound of the Weapon vers plus de reconnaissance, et c’est clairement mérité. Ce MC de Chicago m’a fait rendre compte à quel point des rappeurs blancs underground sont surcôtés, incluant Termanology, c’est dire!

Lire la suite Verbal Kent « Anesthesia » @@@@

The Alchemist and Oh No present « Welcome to Los Santos » @@@@


Il nous avait été informé au dernier trimestre 2014 que Mass Appeal (le label de Nas qui venait de sortir la bombe Run The Jewels 2) était en charge de sortir une compilation inspirée du blockbuster Grand Theft Auto V. C’était déjà grandiose. Alors si en plus ce sont les gangréneux Oh No et Alchemist qui se chargés de compiler des morceaux originaux pour Welcome to Los Santos, je vous laisse imaginer l’état d’excitation.

Lire la suite The Alchemist and Oh No present « Welcome to Los Santos » @@@@

Statik Selektah « What Goes Around » @@@@½


Sixième volume pour le DJ producteur de Boston Statik Selektah avec What Goes Around. Notre usine à beats a de nouveau rameuté son noyau dur de MCs et à force de travail, cette dernière évolution est bien partie pour être l’un des meilleurs LP de sa carrière.

Lire la suite Statik Selektah « What Goes Around » @@@@½

Freddie Gibbs & Madlib « Piñata » @@@@½


Sans doute l’album collaboratif le plus attendu de ces dernières années. Quand le rappeur le plus thug du moment rencontre le roi du sample, forcément, c’est extrêmement excitant.

Il y a eu un premier EP en 2011, l’excellent « Thuggin’ » qui a fait parler la poudre, la blanche comme celle des cartouches de canon sciés. On en a redemandé, alors l’année suivante on a eu droit à « Shame » (featuring BJ The Chicago Kid), un joli rail à sniffer sur le vinyle en rotation de « Wish You Were Mine » de The Manhattans.  On en a encore redemandé, et il y a eu « Deeper » l’an passé. Mars 2014, après une attente bien nourrie, Pinãta (Stones Throw) de Freddie Gibbs et Madlib est disponible chez les dealers légaux de disques digitaux et physiques. Près de 10 000 cocaïnomanes se sont rués dessus.

Lire la suite Freddie Gibbs & Madlib « Piñata » @@@@½

Danny Brown « Old » @@@@


Faut-il présenter ce cher Danny Brown ? OK mais vite alors parce qu’il faut absolument parler de cet album.

Danny Brown est un rappeur de Detroit qui se considère lui-même comme un « Hybrid » (qui a donné le nom à son premier free album paru en 2010), dont le buzz lui avait valu une participation sur Jay Stay Paid, un des disques posthumes de J Dilla. C’est en 2011 que le monde finit enfin par découvrir la folie de ce rappeur reconnaissable par ces signes distinctifs : un look de punk hipster et il lui manque une incisive supérieure. Il sort cette année-là XXX chez Fool’s Gold qui lui a valu une reconnaissance critique, suivi de son EP commun Black & Brown! avec Black Milk. On ne compte pas le nombre d’ongles rongés en attendant que Old apparaisse dans les bacs. L’album le plus dingo de l’année 2013 après Legends Never Die de R.A. The Rugged Man.

Lire la suite Danny Brown « Old » @@@@

Freddie Gibbs « ESGN (Evil Seeds Grow Naturally) » @@@@


« Shoot out to Gangsta Gibbs he’s the next to blow », c’est bien la voix de Young Jeezy que l’on entend résonner dans l’intro, ou plutôt le témoignage de Lil’ Sody, Jeezy qui s’est séparé là de Freddie Gibbs en de mauvais termes au point que ce dernier ait carrément reçu des menaces de mort. Néanmoins dans ce contentieux, c’est bien le patron de CTE qui a perdu gros. La crédibilité et l’authenticité de Freddie Gibbs était telle qu’il en était devenu la vedette incontournable et son départ (qui a succédé à celui de Scrilla) a significativement affaibli l’influence du Snowman. Maintenant free agent, la sortie de ESGN est un joli double doigt d’honneur.

Lire la suite Freddie Gibbs « ESGN (Evil Seeds Grow Naturally) » @@@@

Statik Selektah « Extended Play » @@@@


Statik Selektah nous réserve pour cet été sa cinquième fournée Extended Play. Le menu varie peu ou prou: une pléthore de MCs, des habitués bien souvent (Termanology, Bun B, Talib, Styles P, Strong Arm Steady, Smif-N-Wessun…), ses protégés (JFK, Wais P,…) et quelques autres guests (Black Thought, Raekwon, Hit-Boy), passent tour à tour poser sur les beats maisons du DJ/producteur bostonien. Mais tant quand la qualité et le contenu sont là, tout le monde sera d’accord.

Lire la suite Statik Selektah « Extended Play » @@@@

RZA « The Man With the Iron Fists » [original soundtrack] @@@@½


La B.O. de Ghost Dog? culte. Sa sélection musicale pour Kill Bill vol.1?  culte. La B.O. d’Afro Samuraï (le premier)? culte. L’Abbé du Wu-Tang Clan est abonné aux soundtrack cultes, le choisir est l’assurance d’une bande originale qui convient à un film, culte. Celle de The Man with the Iron Fists, premier film de RZA parrainé par Tarantino avec Lucy Liu et Russell Crowe au casting, a eu droit à une attention toute particulière. Culte? Réponse: le temps le dira, mais on a un début de réponse…

Lire la suite RZA « The Man With the Iron Fists » [original soundtrack] @@@@½