Freddie Gibbs « Shadow of a Doubt » @@@@


À chaque fois que Freddie Gibbs sort un album ou une mixtape, il faut se préparer à quelque chose de vachement sérieux, sérieux comme euh… une menace pour sa vie. Le rappeur de Gary vient de sortir sur sa propre structure ESGN son second album studio Shadow of a Doubt, sorte de guide de survie dans les ghettos que la police préfèrent ne pas approcher.

Freddie nous met le nez dans le vif du sujet sans prendre de gants sur « Rearview » suivi de « Narcos« , tant pis pour les empreintes. Ce n’est pas le genre de rappeur à faire dans le sentiment pour répondre à ses objectifs. Flow calibré, des rimes qui transpercent des gilets pare-balles, des histoires de rue qui font froid dans le dos avec « Fuckin’ Up The Count » (le clip est tout aussi glacial) ou bien « Packages« , on vous a prévenu qu’il fallait vous préparer. Même lorsque Gangsta Gibbs pousse la chansonnette (comme ce « Basketball Wives« ), ça n’enlève pas cette impression qu’un malheur va nous tomber dessus sans prévenir comme une épée de Damoclès.

On oublierait presque que Gibbs reste avant tout un rappeur, tellement il est authentique dans ses propos de gangsta-rappeur au sang froid et sans peur tel qu’il se décrit que « Cold Ass Nigga » sur une prod glacée un brin électro et anxiogène signée Mike Dean. L’incroyable duo avec Black Thought « Extradite » rappelle que Freddie est aussi un tueur au sens lyrical. La prod motive les deux rappeurs dans ce sens avec ce sample ultra-connu de Bob James (« Nautilus« ), utilisé par le passé par les Pharcyde, Ghostface Killah (le fameux « Daytona« ) ou bien Consequence. Freddy Gibbs, ou Corleone ou bien encore « Freddy Gordy« , du nom de cette track bourrée de saveurs comme la majeure partie de Shadow of the Doubt d’ailleurs (« McDuck« , « 10 Times » avec Gucci Mane et E-40 sur un beat à la DJ Mustard et « Insecurities » co-produit par Kaytranada). Toujours avec cette tension permanente qui provoque ce sentiment d’inquiétude, planant sur les rythmiques trap déjà égrenées sur ses premiers albums.

Est-ce qu’il y a matière à trouver des points négatifs à Shadow of the Doubt? Faudrait être fou, c’est prendre le risque de se faire soulever par des mecs agitant leurs flingues chargés.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.