Archives du mot-clé Kaytranada

Snoop Dogg « Neva Left » @@@


Puisque Coolaid s’est complètement évaporé de nos souvenirs de l’été dernier, ce bon vieux Snoop Dogg arrive avec déjà un autre album solo, son quinzième (en comptant son escapade reggae Reincarnated sous le blase de Snoop Lion). Mais pour remplacer des rayons le tiédasse et fadasse de Coolaid, il propose avec Neva Left un pâté avec comme un drôle de goût de G Funk réchauffé.

Lire la suite Snoop Dogg « Neva Left » @@@

Mary J Blige « Strength of a Woman » @@@@


Aux dernières nouvelles, Mary J Blige a envoyé chier son mari (qui la trompait) en Juillet dernier après treize ans de mariage. Pas un nombre porte-bonheur pour elle, et -coincidence- Strength of a Woman est son 13e album. Mais on a de la chance, l’album est bien « bien ». Hip-Hop et Soul ne sont pas prêt de divorcer tant que la Reine sera là. Gloire à Mary Jane!

Lire la suite Mary J Blige « Strength of a Woman » @@@@

Kendrick Lamar « DAMN. » @@@@


Alleluia, King Kendrick est revenu parmi nous avec son troisième album chez Aftermath. Dayumn! D’accord, le rendu final n’a pas la gueule de la tracklist inventée par un fan promettant un orgasme auditif avec des noms comme Kanye West, Q-Tip, Andre 3000, Thundercat et D’Angelo, aucun de ces noms n’y figure. Faut se l’avouer, cette hypothétique tracklist nous avait tous surexcités peu après l’extrait « Heart 4 » qui nous donnait un mystérieux rendez-vous pour le 7 Avril, rendez-vous qui fut ajourné au vendredi suivant, le 14.

Illustré par cette pochette semblable à une couv’ de magasine, DAMN. a été, le jour même de sa sortie, aussitôt sacralisé (le terme ‘classique’ était déjà lâché sur les RS) et fait l’objet de théories (pas si farfelues soit-dit en passant) autour d’un possible second album (parce que GOD/DAMN, DAMN/NATION), ce qui en soi n’a plus rien d’impossible en 2017. Pour mettre les choses au clair, l’intéressé a réfuté cette possibilité. Et tant qu’à mettre les choses au clair, ‘Damn’ ne se lit pas au sens du juron (« mince », NdT), il a fallu lire les récentes interviews de monsieur Lamar qui expliquait que la religion était l’élément central de ce nouvel opus pour comprendre que le titre se lit par « damné », « satané ». Être Kendrick, marcher sur ce destin extraordinaire, ce n’est pas simple.

Lire la suite Kendrick Lamar « DAMN. » @@@@

Freddie Gibbs « You Only Live 2wice » @@@@


Personne n’aurait aimé être dans les baskets de Freddie Gibbs quand la police française l’a extradé dans une geôle autrichienne l’été 2016. Trois mois derrière les barreaux, à des milliers de kilomètres de chez lui, sa famille et ses amis, à attendre d’être jugé par abus sexuels pour finalement – et heureusement – être acquitté en Septembre. Ouf. Son retour était imminent. La pochette illustrant You Only Live 2wice, qui portraye le rappeur dans une réinterprétation moderne du tableau de résurrection du Christ (une parmi tant d’autres), c’est justement comme ça qu’on l’attendait, comme le messie. Le comble, cette chronique est écrite un lundi de Pâques.

Lire la suite Freddie Gibbs « You Only Live 2wice » @@@@

GoldLink « At What Cost » @@@@


On se doutait bien qu’avec ses très beaux coups d’essais The Gold Complex et After That, We Didn’t Talk (édité par Soulection) que GoldLink allait percer. Avec At What Cost, son premier album en major (Sony), le rappeur de Washington et nouvel artiste préféré de Rick Rubin met plus concrètement un pied dans l’univers physique de l’industrie du disque.

Lire la suite GoldLink « At What Cost » @@@@

Mick Jenkins « The Healing Component » @@@@½


Anciennement surnommé Mickalas Cage, cet artiste originaire de Chicago a gagné en notoriété grâce à des essais digitaux qui ont fait leur chemin jusqu’aux oreilles de la presse web spécialisée, certes de manière moins spectaculaire que Chance the Rapper, mais suffisamment pour nous inviter à la découvrir puis le conseiller à notre tour. Beaucoup d’entre vous ont pu se pencher sur son cas avec sa brillante mixtape Water[S] puis dans un style relativement différent l’EP Wave[S]. Son intellect, son aura, sa voix, ses métaphores, ses goûts musicaux forment un puzzle complexe tout à fait fascinant et unique. Conclusion de ce parcours de quatre ans en totale indépendance, Mick Jenkins rejoint Joey Badass, Smoke DZA et Big K.R.I.T. chez Cinematic Music Group, afin de livrer ce premier effort solo très attendu.

Lire la suite sur SURLmag.fr →

Chance the Rapper « The Coloring Book (Chance 3) » @@@@½


Alleluia. Voici venue la nouvelle offrande du Kid de Chicago, et je ne parle pas du chanteur soul BJ, mais d’un garçon surdoué qui, sans avoir publié un seul album à proprement parler, a démontré qu’il n’était pas là par un hasard du destin. Oui, aujourd’hui Chance the Rapper est simplement l’artiste rap indépendant le plus influent. Preuve en est, The Coloring Book (Chance 3), successeur de l’acclamé Acid Rap, a défié les prédictions probabilistes en devenant la première mixtape à figurer dans le Billboard américain uniquement grâce au streaming sur Apple Music qui en détenait l’exclusivité. Du jamais-vu. Et voilà qu’après des dizaines de millions d’écoutes plus tard, des commentateurs avisés confrontent cette troisième mixtape du rappeur chanceux avec The Life of Pablo. Mais au-delà des points communs stylistiques avec le portrait inachevé du pape Kanye, la comparaison est plus pertinente qu’elle en a l’air.

Lire la suite sur SURLmag →

Kaytranada « 99.9% » @@@@½


Il existe des producteurs discrets et peu bavards qui font parler d’eux par la forte admiration que suscite leur travail. Ils sont des milliers à réaliser des remixes qu’ils diffusent sur soundcloud, des EP sans prix bien souvent, à avoir l’opportunité de collaborer avec des noms influents ou émergents, mais seuls quelques-uns reviennent avec insistance et constance. Alors avec cette publicité gratuite on finit par s’y intéresser, la curiosité conduisant à écouter ces fameuses prods, et là tout s’enchaîne : on est happé immédiatement la vibe, le phénomène s’explique comme une évidence face à tant de talent, et puis à notre tour on devient le maillon de cette chaîne en relayant ces rares élus pour les soutenir jusqu’à l’arrivée tant désirée d’un album. 99,9% du chemin a été fait pour le canadien Kaytranada.

Lire la suite Kaytranada « 99.9% » @@@@½

Anderson .Paak « Malibu » @@@@½


Deux voies s’offrent à vous pour la chronique de Malibu d’Anderson .Paak :

lire l’article de @evidji pour Now Playing Mag dans laquelle j’ai rédigé la présentation du chanteur ;
– ou démarrer directement ma  review en cliquant sur le lien ci-dessous vous invitant à en savoir plus.

Lire la suite Anderson .Paak « Malibu » @@@@½

Freddie Gibbs « Shadow of a Doubt » @@@@


À chaque fois que Freddie Gibbs sort un album ou une mixtape, il faut se préparer à quelque chose de vachement sérieux, sérieux comme euh… une menace pour sa vie. Le rappeur de Gary vient de sortir sur sa propre structure ESGN son second album studio Shadow of a Doubt, sorte de guide de survie dans les ghettos que la police préfèrent ne pas approcher.

Lire la suite Freddie Gibbs « Shadow of a Doubt » @@@@

Illa J « ILLA J LP » @@@@


Alors là, cette fois, c’est véritablement le premier solo d’Illa J. D’ailleurs le titre de cet LP est éponyme. Le premier Yancey Boys ne comptait pas vraiment comme un disque solo car il disposait d’instrumentaux hérités de son frère J Dilla quand il s’appelait encore Jay Dee et était sous contrat avec Delicious Vinyls. C’était pratiquement une collaboration mort/vivant entre frangins. Au micro, John Yancey se débrouillait sans convaincre et ses concerts montraient bien qu’il manquait de charisme et d’assurance.

Lire la suite sur Now Playing Mag ->

Mick Jenkins « Wave[S] » [EP] @@@@


Auteur de la brillante mixtape The Water[S] l’an passé, le rappeur de Chicago Mick Jenkins poursuit sa lancée avec un nouvel EP baptisé Wave[S] et qui s’éloigne musicalement par rapport à son précédent projet. L’occasion de redécouvrir un artiste rap qui sait se renouveler et évoluer alors qu’il n’a pas encore sorti d’album à proprement parler. Peut-être l’un des artistes en passe d’exploser les plus intéressants du moment.

Lire la suite Mick Jenkins « Wave[S] » [EP] @@@@

The Internet « Ego Death » @@@@


The Internet sort sur les internets (oui je l’ai sûrement déjà faite) Ego Death, leur 3e LP digital qui pourrait bien accompagner les torrides romances estivales. Coup de chaleur annoncé chez les passionnés de ce groupe de rockstars soul/r&b/acid-jazz.

Lire la suite The Internet « Ego Death » @@@@

The Infamous Mobb Deep @@@@


mobb-deep-the-infamous-2014-cover

Quoi de mieux que d’apposer un titre éponyme sur un album qui représente plus de vingt ans de carrière ? On parle du huitième opus du duo de Queensbridge devenu légendaire qui était à deux doigts d’une rupture.

Huit ans d’attente. Après Blood Money qui fut très boudé à l’époque à cause de cette alliance très mal perçue avec le G Unit, Prodigy s’est vu incarcéré pendant trois ans et demi et un retour avec Havoc, qui a subsisté en tant que producteur, ne faisait pas tout à fait parti de ses priorités, P préférant se consacrer à sa carrière solo en sortant pas moins de trois projets (dont HNIC 3 et Albert Einstein LP avec Alchemist). Entre deux sort un EP des Mobb Deep (Black Cocaine) pour susciter de l’attente et de l’espoir auprès des fans de tout bord, attirer l’attention des majors aussi mais quelques mois plus tard Havoc pète les plombs sur Twitter et descend son comparse. Divorcer presque vingt ans après Juvenile Hell aurait été un coup de tonnerre terrible…

1er Avril, le double-album Infamous Mobb Deep est dispo. Sans blague. Le vieux couple est toujours dans le coup.

Lire la suite The Infamous Mobb Deep @@@@