Talib Kweli « Radio Silence » @@@@


À 42 ans, on peut dire que Talib Kweli Greene a mené une carrière de rappeur bien remplie. Élément incontournable de la scène rap new-yorkaise depuis l’ère Rawkus à la fin des années 90, le BK MC, comme on l’appelle souvent, n’a jamais cessé d’être inactif ni perdu sa très haute considération.

Quitte à passer pour un vieux schnock, je dirai que c’est en partie grâce à des personnes comme lui que le Hip Hop continue d’avoir ses H majuscules, c’est-à-dire des artistes issus d’une précédente génération dorée qui ont su garder l’esprit ouvert, qui véhiculent des messages ayant du sens, qui montrent la voie et proposent de la très bonne musique rap sans avoir peur de tenter de nouvelles choses. C’est dans cette continuité que Talib Kweli livre Radio Silence, un huitième album solo aux couleurs soul/jazz mais aussi électro.

Quatre ans que Talib Kweli n’avait plus sorti d’album studio, le temps passe, mais dès qu’on écoute « Magic Hour » qui donne le top départ avec son sample soulful (du Marvin Gaye?), on a l’impression de l’avoir quitté comme si c’était la veille. Ce qui n’est pas faux du tout car pas plus tard qu’en Avril dernier lui et Styles P avaient sorti l’EP The Seven (que je conseille prestement d’écouter soit dit en passant). Seconde piste, l’extrait « Traveling Light » en compagnie d’Anderson .Paak et Kaytranada à la prod (qui sort de son style habituel pour un résultat plus « rap ») redonne le moral et une bouffée d’air frais par la même occasion, avec pour la cerise sur le gâteau une petite outro à la The Roots et J Dilla. C’est là la force de Talib Kweli, toujours paraître aussi jeune que ses jeunes années avec Mos Def et Hi-Tek. Son style demeure encore du hip-hop conscient, cette image lui colle à la peau comme un tatouage, mais il réactualise la chose à sa façon, que ce soit sur « All of Us« , avec un grand couplet de Jay Electronica, « Knockturnal« , balade (avec un ‘l’) nocturne dans les rues de Brooklyn, ou sur « She’s My Hero » qui parle de Bresh Meadows, cette adolescente de 14 ans qui a tué son père qui abusait d’elle.

En parlant d’ouverture, voici un morceau qui mérite qu’on s’y attarde : « Chips« . Tubas imposants, hi-hat ultra-speed et un flow débité à tambour battants (littéralement), et plus inattendu, un  Waka Flocka Flame survolté qui gueule partout en ad-lib (c’est géant haha). La coïncidence aura voulu que lui et le légendaire dinosaure Pete Rock se frittent sur Twitter au même moment sur le fait de savoir rapper ou pas, un banal conflit intergénérationnel et régional on dira, débat que Talib Kweli balaie le sujet d’une main puisqu’il a par le passé collaboré avec des rappeurs sudistes, et pas des moindres, tels que les UGK, Gucci Mane et puis maintenant Rick Ross qui apparaît sur le très bon single « Heads Up Eyes Open« . Pourtant c’est toujours du rap conscient qu’on écoute, mais voilà ce que l’on peut comprendre par l’intitulé de cet album qui détourne (retourne?) l’expression « silence radio » : plaire à un plus large public.

Après cette petite incartade sudiste parfaitement maîtrisée, l’autre manière de Talib Kweli de rester au goût du jour est de mélanger les genres, c’est vraiment quelque chose qu’il sait très bien faire, preuve en est avec son side-project Idle Warship. Pour le morceau-titre « Radio Silence« , la tendance est à cette électro-soul qui met la tête dans les étoiles, et il en reste un peu pour « Let’s Roll« . Pour le onzième et dernier titre, « Write at Home » se veut très musical et soul. Talib est entouré de Bilal, du musicien Robert Glasper et Datcha pour le spoken-word, avec des paroles qui incitent à se poser et à la réfléchir, une conclusion à la manière des albums de Common avec l’habituel slam de son père Pops Lynn.

Quinze ans après Quality, c’est toujours avec un grand plaisir que l’on accueille à bras ouvert un nouvel opus de Talib. Encore une fois, avec Radio Silence, notre MC signe un beau disque à bien des niveaux.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s