Archives du mot-clé Maybach Music Group

Rick Ro$$ « Rather You Than Me » @@@@


Rather You Than Me de Rick Ro$$ ne suscitait guère d’attente particulière auprès du public rap, rien de moins qu’une galette de plus à son compteur. Sa recette habituelle qui consiste à faire un parmentier de rap clinquant de chez clinquant sur une couche de trap music servi avec le gratin du rap/r&b a fini par lasser, et engranger moins de recette. Le départ du boss de Miami de Def Jam l’a-t-il contraint de revoir ses plans ? Absolument pas, ce neuvième album est bel et bien une livraison Maybach Music full option, mais qui parvient à retrouver le standing de ses grands standards que sont Deeper Than Rap et Teflon Don. Et là, c’est l’épatement.

Lire la chronique complète sur SURLmag.fr →

Rick Ross « Black Dollar » [mixtape] @@@½


Alors qu’on termine les bouteilles de rosée, arrive une mixtape de Rozay. Ça faisait un bail, et une bien fat, comprenez par là un pseudo-album plein de featurings, sans vernis ni finition au niveau des prods mais de qualité suffisante pour faire oublier le décevant Hood Billionaire. Les fans de Maybach Music sauront apprécier cette liasse de Black Dollar à l’opposé de Rich Forever, c’est-à-dire pas trop trop trap music.

Téléchargez la mixtape sur Datpiff.

Lire la suite Rick Ross « Black Dollar » [mixtape] @@@½

Gunplay « Living Legend » @@@


Qu’il était attendu ce premier album de Gunplay et à l’arrivée… Gunplay, ou Don Logan, est en quelque sorte le chien fou de Maybach Music qui le soutient depuis toujours, Rozay et lui se connaissent depuis une plombe. C’est MMG qui a lancé les Triple C, le groupe dont il est issu, en 2009 avec Custom Cars & Cycles, la même année où Gunplay a fait ses armes en solo en apparaissant sur Deeper Than Rap de Rick Ross.

Lire la suite Gunplay « Living Legend » @@@

Meek Mill « Dreams Worth More Than Money » @@


Dreams Worth More Than Money, le second album de Meek Mill, a connu un démarrage canon en ce début du mois de Juillet, avec des chiffres de vente avec 215 000 albums vendus (sans compter la majoration avec les équivalents streaming). Est-ce l’effet « sortie de prison » qui a rendu l’événement plus excitant ? Ou la médiatisation de sa relation avec Nicki Minaj ? Parce que DWMTM n’a pour moi vraiment rien de spécial.

Lire la suite Meek Mill « Dreams Worth More Than Money » @@

Wale « The Album About Nothing » @@


Pour son quatrième album (hé oui que le temps passe vite), le washingtonien Wale a tenu à faire un clin d’oeil à sa Mixtape About Nothing qui l’a fait connaître en 2008 (suivi plus tard de la suite More About Nothing) et décliner le concept en album. Lui, comme Drake, Kid Cudi, J.Cole, Big K.R.I.T. et bien sûr Kendrick Lamar, a fait partie de cette première génération de rappeurs qui autour de 2010 a commencé par gagner leur popularité sur Internet avec des mixtapes téléchargeables sans dépenser le sou avant de capitaliser dans l’industrie du disque. L’ironie voudra que cet Album About Nothing nous rende nostalgique de cette période pas si lointaine.

Lire la suite Wale « The Album About Nothing » @@

Rick Ross « Hood Billionaire » [deluxe edition] @@½


Alors comme ça Rozay sort un 2e disque cette année, neuf mois après Mastermind. Il est vrai que cet album co-produit par Puff Daddy n’avait pas particulièrement convaincu. Les critiques étaient OK, les ventes par contre… à l’heure qu’il est il n’y a pas de certification Or. Or pour Rick Ross, la ‘gold plaque’ est le minimum acceptable pour ce poids lourds du rap. Ou pourrait-on dire mi-lourd depuis ces faibles ventes, et son régime.

De l’or, de toute façon, il en a suffisamment. Il en arbore fièrement sur ses kilos de joailleries qu’il porte au cou et sur ses mains pour la pochette de Hood Billionaire. Etant donné que Meek Mill est en prison, Maybach Music et Def Jam avaient un créneau de libre pour lancer une sortie, et le boss Rick Ross a profité de cette opportunité pour se refaire financièrement.

Lire la suite Rick Ross « Hood Billionaire » [deluxe edition] @@½

Stalley « Ohio » @@@½


Ça y est, Stalley l’ambassadeur de l’intelligent trunk muzik sort son premier album en maison de disque (Atlantic). C’est vrai que le terme d’ « album » semble flou. Depuis Goin’ Apes en 2008,  Lincoln Way Nights qui l’a révélé puis l’excellent Honest Cowboy l’an dernier,  tous ses projets jusqu’à maintenant étaient des mixtapes gratuites (exception faite de Honest Cowboy qui a été republié en EP) dont la qualité était bien supérieure à ce qui était commercialisé. Ohio, c’est comme ça qu’il a nommé son premier disque, existe donc en version CD et sera payant. Voilà qui répond mieux à la définition conservatrice du mot « album ».

Lire la suite Stalley « Ohio » @@@½

Rick Ro$$ « Mastermind » @@@½


God Forgives, I Don’t paru durant l’été 2012 était un album qui avait pêché par son excès, une surabondance qui ne l’a pas empêché d’être disque d’or, un de plus à sa collection. Mastermind, son 6e LP, est devenu en quelque sorte l’album de quitte ou double. Et c’est Puff Daddy a/k/a Diddy, son manager, qui supervise cet opus.

Lire la suite sur Now Playing

« Self Made vol.3 » @@½


Et de trois. Rick Ross et son label Maybach Music Group présentent leur livraison annuelle Self Made, avec comme d’habitude les dernières nouveautés du label sur la même gamme d’instru depuis deux ans.

Lire la suite « Self Made vol.3 » @@½

Meek Mill « Dreams & Nightmares » @@@


Si Meek Mill a démarré 2e du Billboard US avec Dreams & Nightmares, ça n’a rien d’un hasard. Repéré par T.I., qui le signa un temps sur Grand Hustle (souvenir de son interview dans Rap Mag spécial Philadelphie), le rappeur originaire de la Côte Est est débauché par Rick Ross en 2011 pour rejoindre la consession Maybach Music Group. Il sort deux mixtapes Dreamchasers qui ont bien buzzé, participe activement aux volumes de Self Made, bénéficie naturellement de la puissance et de l’influence de son label, de l’appui des 150 kg de Rozay pour lui faire sa promotion, et il est crédible dans la rue, il a fait un peu de prison dans sa jeunesse (pour port d’arme). Et le talent dans tout ça?

Lire la suite Meek Mill « Dreams & Nightmares » @@@

Rick Ro$$ « God Forgives, I Don’t » @@@


God Forgives I Don’t est la conclusion logique d’une campagne promotionnelle qui aura duré plus d’un an. Tout a commencé peu après la diffusion de sa mixtape Ashes to Ashes, quand il annonce le titre de son cinquième album. Tranquillement, il continue de bâtir son empire Maybach Music avec ses compilations, poursuit ses tournées et grossit son catalogue de mixtapes (Rich Forever). Fin 2011, il abat deux singles fin 2011 (« You the Boss » feat Nicki Minaj et « I Love my Bitches » produit par Just Blaze) et son coeur ne bat plus par deux fois. Dieu le garde, il continue oisivement à promouvoir ses artistes, en signer d’autres, balancer des clips en carton…

Lire la suite Rick Ro$$ « God Forgives, I Don’t » @@@

MMG presents: « Self Made, Vol.2 » @@½


MMMMMMaybach Music. Entre le Self Made volume 1 et ce volume 2, il s’est passé plein de choses. La firme allemande Maybach a annoncé la fin de production de ses limousines, Wale a sorti Ambition, Pill s’est aperçu qu’il s’est fait entubé en beauté (il n’a jamais signé de contrat chez MMG haha) et Rozay nous a fait une petite attaque cardiaque alors qu’il venait de divulguer deux nouveaux singles de God Forgives, I Don’t, son futur album. Ce nouveau volume, comme le précédent, établit un état des lieux du label de Rick Ross, enfin, de son ’empire intouchable’ et de ses têtes d’affiche : Meek Mill, Wale, Stalley. Et Omarion.

Lire la suite MMG presents: « Self Made, Vol.2 » @@½

Wale « Ambition » @@@½


En quittant AllIDo Records pour signer chez Maybach Music Group, Wale a délaissé son backpack pour devenir swag. Fini l’image du gentil rappeur de Washington qui côtoyait les Roots, 9th Wonder et Mark Ronson, il faudra bien se faire une raison. Wale ne cache plus ses ambitions : s’il est devenu très copain avec Rick Ross, c’est pour rouler tranquillement en Maybach super-équipée pour négocier le virage de l’album sophomore tout en accélérant sa carrière, avec le succès au bout du chemin.

Lire la suite Wale « Ambition » @@@½

MMG presents « Selfmade, vol.1 » @@@


Née en 1910 en Allemagne, le constructeur de voiture Maybach arrête sa production de voitures de luxe durant la Seconde Guerre Mondiale. Ressuscitée par Mercedes en 2006, la marque se réimplante rapidement sur le marché des limousines, devant Bentley et Rolls Royce. Depuis 2008, grâce à Rick Ross, le boss de Miami, Maybach a maintenant son label et sa musique, qu’il a brillamment illustré sur Trilla, Deeper than Rap et Teflon Don. Pour ce premier volume de Selfmade, Rozay a partagé les autres places de son palace roulant à ses nouvelles recrues : Meek Mill, Pill et Wale.

Lire la suite MMG presents « Selfmade, vol.1 » @@@

Maybach Music Group presents Rick Ross « Ashes to Ashes » [free album] @@@½


Ricky Rozay avait dans l’idée de sortir pour Novembre 2010 une réédition de Teflon Don (lire la chronique) avec quelques titres supplémentaires, histoire d’entretenir le succès de son quatrième album dont les tubes “MC Hammer”, “B.M.F.”,  “Super High” et “Aston Martin Music” font rouler sa Maybach sur l’or. Son copinage avec son manager Diddy, qui veut faire de lui le nouveau Biggie et avec qui il forme le duo de Bugatti Boyz, y est probablement pour quelque chose aussi.
Bref, le boss de Miami a finalement revu ses plans et envisagé une autre stratégie marketing. Avantagé par son physique de gros barbu, il s’est déguisé en Black Santa pour livrer la veille de Noël son nouveau street-album Ashes to Ashes aux fans qui le désirent, avec dans la hotte des morceaux inédits de Maybach Music.

Lire la suite Maybach Music Group presents Rick Ross « Ashes to Ashes » [free album] @@@½