Archives du mot-clé KRS-One

Snoop Dogg « Neva Left » @@@


Puisque Coolaid s’est complètement évaporé de nos souvenirs de l’été dernier, ce bon vieux Snoop Dogg arrive avec déjà un autre album solo, son quinzième (en comptant son escapade reggae Reincarnated sous le blase de Snoop Lion). Mais pour remplacer des rayons le tiédasse et fadasse de Coolaid, il propose avec Neva Left un pâté avec comme un drôle de goût de G Funk réchauffé.

Lire la suite Snoop Dogg « Neva Left » @@@

KRS-One « The World is MIND » @@@


KRS-One fait partie de cette génération de dinosaures vivants toujours en activité, avec toutes ses dents. Hé oui, ce grand héros du rap boom-bap au glorieux passé tourne toujours partout dans le monde et depuis 2016, le Teacher, comme on le surnomme depuis mathusalem pour les leçons de hip-hop qu’il donne non sans sévices, est retourné en studio avec King of the Ol’ Skool. Jamais avare en rimes, il met à disposition ce mois de Mai 2017 The World is MIND, son nouvel album. Vraiment nouveau?

Lire la suite KRS-One « The World is MIND » @@@

Macklemore & Ryan Lewis « The Unruly Mess I’ve Made » @@@@


Le succès de The Heist a connu un processus exponentiel. 2011, les premiers singles sont sortis; dernier trimestre 2012, sortie du premier album auto-produit du duo; 2013, leur entêtant quatrième simple « Thrift Shop » devient pandémique menant l’album aux critiques globalement positives au disque d’or à la mi-année puis à la certification de platine en Décembre (avant le comptage du streaming!!); 2014, pinacle de cette ascension inarrêtable, le Grammy Award du meilleur album rap face à Good Kid, m.A.A.d. City de Kendrick Lamar.

Et quand un artiste ou groupe rencontre une victoire aussi grande, des vestes se tournent, le doute s’installe dans les esprits, les réactions mêlent suspicions et consternation voilées. Particulièrement quand on est un groupe de rap blanc.

Lire la suite Macklemore & Ryan Lewis « The Unruly Mess I’ve Made » @@@@

DJ Jean Maron « True School » @@@½


DjJeanMaron-TrueSchool

2014, des soldats vétérans américains débardent en Normandie. DJ Jean Maron refait l’histoire soixante-dix ans plus tard cette fois avec des acteurs majeurs du Hip-Hop Eastcoast des nineties catégorie boom-bap. Nom de code de cette opération : True School. Lire la suite DJ Jean Maron « True School » @@@½

Tony Touch « The Piece Maker 3: Return of the 50 MC’s » @@@@


Revenons en arrière, autour des années 2000. Les mixtapes étaient encore des objets physiques rares et recherchés, sous forme de cassettes ou CDs, puis converti en mp3, disponible de manière pas très légale… Beaucoup de DJs, et de rappeurs (50 Cent en est le parfait exemple), ont profité de ce nouveau marché parallèle en forte expansion dans le rap game pour balancer de vraies exclus avant tout le monde. Ce produit self-made était…

Lire la suite sur Now Playing Mag →

KRS-One « The BDP Album » @@½


Et un album de plus pour KRS-One ! Et comme les précédents, il ne s’agit pas réellement d’un opus solo puisque The BDP Album est intégralement produit par son frère DJ Kenny Parker. Pour la parenthèse historique, Kenny Parker a produit pour le tout dernier album du Boogie Down Productions, Sex & Violence il y a vingt ans (à un mois près); ce qui explique le nom de ce 12e album de KRS dédié à Scott LaRock.

Lire la suite KRS-One « The BDP Album » @@½

Strong Arm Steady « Arms & Hammers » @@@½


Vous pensiez que The Greatest Story Story Never Told de Saigon était l’un des disques de rap le plus anticipé après Detox? Ce n’est pas tout à fait vrai, c’était en oubliant Arms & Hammers du Strong Arm Steady dont les premières spéculations ont débuté en 2004. Les SAS sont alors menés par le MC Westcoast et présentateur de Pimp My Ride Xzibit, qui les expose sur son album Weapons of Mass Destruction.

Mais ne voyant aucun projet aboutir, Phil Da Agony, l’albinos Krondon et Mitchy Slick se séparent de Mr X to the Z en 2006. Il s’en est passé des choses depuis. En théorie ce devait être leur premier album, c’est en fait leur troisième (en suivant la chronologie de leur discographie en considérant le street-album Deep Hearted paru chez Nature Sounds en 2007). Et cet album n’aurait probablement pas vu le jour si Talib Kweli leur avait pas offert une seconde chance en signant le tiercé sur sa structure Blacksmith.

Lire la suite Strong Arm Steady « Arms & Hammers » @@@½

DJ Skee & Funkmaster Flex presents Game « Purp & Patron » [double-mixtape] @@@½


Game a beau sortir single sur single, rien n’y fait, la mayonnaise ne prend pas. Son autre solution pour combler copieusement la sortie de RED Album, dont le délai ne cesse d’accroître (une habitude chez Aftermah Records), sortir des mixtapes de plus en plus fat. Avec Purp & Patron il a carrément mis les bouchées double : une double-mixtape, avec deux DJs (DJ Skee et Funkmaster Flex), des gros noms de la prod dont une double dose de Dr Dre et les Neptunes (principaux producteurs annoncés du RED Album) et deux fois trop de guests (Lil Wayne, Wiz Khalifa, Fabolous, Rick Ross, Pharrell, Snoop…). Quand on boit trop d’alcool, on voit double.

> Télécharger The Game – Purp & Patron (2 Disc)

Lire la suite DJ Skee & Funkmaster Flex presents Game « Purp & Patron » [double-mixtape] @@@½

DJ Premier presents Year Round Records « Get Used To Us » @@@@


Il n’y aura plus jamais de reformation des Gangstarr. Mais la vie continue sans Guru et Primo ne reste pas là les bras croisés dans son coin. Celui-ci continue de développer son label Year Round Records (sur lequel il a sorti l’album des NYGz et Tha Blaqprint de Blaq Poet) avec cette compilation Get Used To Us qui assoie son statut de légende (vivante) du Hip Hop et de gardien du boom-bap. Sur la guest-list : KRS-One, MC Eiht, Teflon, Freddie Foxx, Saigon, Styles P, Papoose, Blaq Po, Grand Puba and more !

Lire la suite DJ Premier presents Year Round Records « Get Used To Us » @@@@

KRS-One & True Master « Meta-historical » @@@


Depuis 2007, KRS-One entreprend de plus en plus d’albums en commun pour prolonger sa longévité dans le rap game, au lieu d’albums solo – pas si officiels – passant totalement inaperçus à moins d’êtres mis en évidence dans les bacs (Maximum Strength). En 2007 ce fut avec son meilleur ennemi  Marley Marl (relire la chronique de Hip Hop Lives) et en 2009 Survival Skillz avec Buckshot (lire la chronique).

Et après sa collabo avec True Master (producteur de l’ombre du Wu-Tang) parue chez Fat Beats Records, dont il est question dans cet article, est programmé pour 2011 le très anticipé Return of the Boom Bip réalisé par DJ Premier.

Lire la suite KRS-One & True Master « Meta-historical » @@@

KRS-One « Back to the L.A.B. (Lyrical Ass Beatin’) » @@@½


On ne vous présente plus le gardien du temple Hip-Hop qu’est KRS-One. Ce MC est une légende et une mémoire vivante de la culture Hip-Hop.

Connaître le rap depuis 2005, 2006… n’est pas une excuse. C’est comme être un néophyte en r&b et ne rien savoir sur Marvin Gaye et ses classiques. Je n’irai pas à dire que pour s’imprégner d’un genre musical, il faut faire un « devoir de mémoire » mais c’est tout comme. N’est pas un crack en rap celui qui n’en connaît pas son histoire et ses origines, sans quoi notre culture personnelle est comme un arbre sans ses racines.

Cette bête de MC est quadragénaire ? Et alors ? Kris est comme vieux boxeur, un ancien poids lourd. Les rings mondiaux ont laissé place à des petites salles remplies de connaisseurs et d’experts, il a un peu perdu en vitesse mais pas son souffle, sa puissance ni sa technique. Il kicke comme un crève-la-dalle sur les cinq instrus de « Back to the L.A.B. » pour botter les fesse des minots qui se la jouent « faites la place aux jeunes ».

Lire la suite KRS-One « Back to the L.A.B. (Lyrical Ass Beatin’) » @@@½

Ace & Edo « Arts & Entertainment » @@@½


En 2004, Masta Ace affirmait raccrocher le micro après son dernier classique A Long Hot Summer alors que Edo G relançait sa carrière de rappeur avec My Own Worst Enemy. Le premier n’a pas tenu sa promesse, le second a saisi sa chance et personne ne s’en plaindra. Chacun de leur côté ont depuis vaqué à leurs projets de groupes, les eMC pour Ace et Special Teamz et Da Bulldogs pour Edo et les voilà maintenant connectés sur Arts & Entertainment pour le meilleur… et le moins bon.

Lire la suite Ace & Edo « Arts & Entertainment » @@@½

Cormega « Born & Raised » @@@@


La patience est la mère de toutes les vertus me dis-je souvent quand je ronge mon bureau. Cet album solo de Cormega était tellement attendu qu’on l’avait presque oublié sur la liste d’attente. Parce qu’entre The True Meaning et Born and Raised il s’est écoulé quand même sept longues années et qu’entre temps Mega s’est éparpillé entre divers projets : la compilation de son label Legal Hustle,l’édition de son premier enregistrement The Testament et le DVD de Who Am I avec sa bande-son. La sortie de ce disque s’est faite sur le tard et l’annonce de l’arrivée au dernier moment forcément ça n’aide pas. Pas de souci, il suffit de regarder le prestigieux casting de producteurs : DJ Premier, Large Professor, Pete Rock, L.E.S., soient les producteurs de Illmatic ! Je continue : Easy Mo Bee, Havoc, Nottz, Ayatollah, DR Period, Khrysis et Buckwild… Presque tous des monstres sacrés du beatmaking qui ont largement contribué à la splendeur du hip-hop des années 90. Comment rester patient avec un tel arsenal et un MC surdoué ?

Lire la suite Cormega « Born & Raised » @@@@

KRS-One & Buckshot « Survival Skills » @@@1/2


C’est dans les situations les plus désespérées que l’union fait la force, les personnes les plus expérimentées le savent bien. C’est une des raisons pour lesquelles le Teacher, KRS-One, s’est associé avec Buckshot et Duck Down Records pour livrer un guide de survie dans le Hip-Hop, Survival Skills. Ceci sous-entend évidemment que, selon eux, la culture hip-hop tombe en désuétude, ce qui est loin d’être faux. Il est urgent qu’une mise au point s’impose pour rappeler les codes de l’éthique inhérente au rap, ses valeurs et remettre la jeune génération sur la bonne voie, non sans donner de leçons de morale. Parce que « le rap, c’était mieux avant ».

Lire la suite KRS-One & Buckshot « Survival Skills » @@@1/2

Alchemist « Chemical Warfare » @@@1/2


Avec 1st Infantry, Alchemist a gravi un échelon décisif dans sa carrière : en plus de produire pour des figures majeures de l’underground (Prodigy, Evidence, Pharoahe Monch…), sa réputation lui a permis de se connecter avec des rappeurs mainstream (comme Fat Joe, Snoop Dogg, Jadakiss ou Lil Wayne). En cinq ans, son style de prod a évolué avec l’acquisition de nouveau matériel et son statut a fait un bond gigantesque lorsqu’il est devenu le nouveau DJ officiel d’Eminem (en remplacement de DJ Green Lantern viré pour crime de lèse majesté envers 50 Cent).

En préparation depuis trois ans environ, Chemical Warfare allait nous rendre compte de l’évolution d’Alchemist. Nous en avions eu un avant-goût avec son EP The Cookbook sorti fin 2007, dont est tiré l’extrait « Lose Your Life » feat Snoop Dogg, Pusha T des Clipse et Jadakiss. Ce titre anxiolytique se retrouve sur cet album, contrastant avec le brillant single « Smile », superbe morceau entre rap et soul d’un tout autre niveau, avec Twista et le chanteur Maxwell en guests. Chemical Warfare est sorti chez E1 Entertainment, ex-Koch Records.

Lire la suite Alchemist « Chemical Warfare » @@@1/2