DJ Khaled « Major Key » @@@


Plutôt de faire des copier-coller depuis 4-5 albums déjà, parce que sa liste de contacts ne s’est jamais vraiment renouvelée, DJ Khaled a trouvé un hobby super chouette : devenir le roi de Snapchat. Entre séquences  ridicules et surréalistes assimilées à du second degré involontaires et conseils positifs comme touchants, notre patapouf préféré est devenue une sorte de JCVD du rap game. Ses clefs du bonheur et du succès sont devenus des gif, des memes, cultes. Et sa méthode Coué a visiblement bien fonctionné puisque Roc Nation le manage désormais et lui ouvre la clef des champs, en réalité augmenté comme sur la pochette. Son meilleur effort de gestion depuis Listenn… The Album et We The Best.

Lire la suite DJ Khaled « Major Key » @@@

Polyester the Saint « American Muscle » @@@@


En voilà une très bonne de surprise, et qui tombe à pic pour la saison estivale, et peut-être l’été indien et les nuits plus longues. Le nom de Polyester (avec ou sans the Saint) ne vous parle pas forcément, à moins d’en connaître un rayon en matière de rap westcoast. Lui en tout cas, il en est un de fin connaisseur. Cet artiste de L.A. et fondateur de son propre label Hellagood Records a collaboré pour de nombreux artistes, allant de Dom Kennedy à U-N-I, Pac Div  à Too $hort, E-40, ou bien encore J*DaVeY et les Sa-Ra. Allons faire un tour avec American Muscles pour voir, qui n’est pas son premier coup d’essai, mais à son cinquième.

Lire la suite Polyester the Saint « American Muscle » @@@@

Gucci Mane « Everybody Looking » @@@½


C’est le grand retour de cette année 2016, celle du proclamé Trap God, je parle de Guwop, Gooch, oui, Gucci Mane. Cinq ans après Return of Mr Zone 6 et autant d’années entre quatre murs, sa légende s’est fortifiée en même temps que son corps. Effectivement, en sortant de prison, l’ancien dealer le plus glacé d’Atlanta n’était plus tout à fait le même homme. Voilà maintenant tous les projecteurs braqués sur lui avec Everybody Looking, arrivant déjà en vainqueur pour son 5e album en major. Il faut rendre à César ce qui appartient à César, comme sa première place dans les charts hip-hop/r&b aux US.

Lire la suite Gucci Mane « Everybody Looking » @@@½

Phonte & Eric Roberson « Tigallero » @@@@


Tigallero est le nom né de la fusion de Tigallo, aussi connu sous le nom de Phonte, et du chanteur Eric Roberson. Ce projet commun sort sous la bannière de Foreign Exchange Music, une très bonne crémerie indépendante que je recommande chaudement. En particulier ce petit LP très qualitatif à qui il faudra faire bonne place dans les playlists cet été.

Lire la suite Phonte & Eric Roberson « Tigallero » @@@@

Snoop Dogg « Coolaid » @@½


Ce n’était pas une promesse énoncée clairement, cependant le sous-entendu s’affichait devant nous comme une devanture en néon coloré qui s’allume par intermittence : avec COOLAID, ce bon vieux Snoop revenait en terre g-funk, celle de la grande ère Death Row. Dans un contexte actuel qui se prête effectivement à un retour aux sources du gangsta-rap californien – coucou YG & cie – Snoop Dogg avait une opportunité en or pour revenir régner en maître avec ce douxième, non treiz… hum quartorzième album studio. Hélas, on a eu beau retourner COOLAID dans tous les sens, il faut bien se résoudre à l’avouer : la superstar canine de Long Beach est à côté de ses Converse.

Lire la suite sur SURLmag →

Blu & Nottz « Titans in the Flesh » [EP] @@@@


Trois ans après Gods in the Spirit, Blu & Nottz s’offrent un second EP, Titans in the Flesh. En voilà qui ont de la suite dans les idées et qui voient les choses en grand, et en gros son. Nom de Zeus!

Lire la suite Blu & Nottz « Titans in the Flesh » [EP] @@@@

ScHoolboy Q « Blank Face LP » @@@@


Parmi les Black Hippy, il y a d’abord Kendrick Lamar, l’intello de Compton et protégé de Dr Dre, celui qui tire le groupe, le label TDE et le rap tout entier vers le Haut; Jay Rock, le tHug pur jus originaire de Watts qui démarre ses couplets sans vaseline; Ab-Soul, le poète emo-street de Carson cacHé derrière des verres à la Eazy-E; et enfin l’Homme au bob, la personnalité qui nous intéresse particulièrement ici, ScHoolboy Q, le bandit carburant à la lean qui nous vient de Hoover Street.

Lire la suite sur SURL Mag →

Constant Deviants as « Luciano & Lanski in Omerta » @@@@


Les Constant Deviants se font plaisir avec un nouvel opus plutôt fameux, ou mafieux si on inverse les syllabes. Et plutôt deux fois qu’une car plutôt de livrer un album conceptuel, ils ont développé leur organisation Six2Six Records afin de créer un métrage autour de Omerta.

Lire la suite Constant Deviants as « Luciano & Lanski in Omerta » @@@@

DJ Shadow « The Mountain Will Fall » @@@@


L’ombre de DJ Shadow réapparaît cette année avec une cinquième oeuvre, The Mountain Will Fall, vingt ans après le gigantesque monument qu’est Endtroducing. Pendant très longtemps, cet opus majeur a occulté les qualités des albums qui  lui ont succédé, à trop chercher la comparaison, parce que ce disque était trop grand, parce qu’il n’est jamais sorti de nos têtes. Mais on s’est fait une raison, il ne recréera jamais une suite à ce classique ou un quelque chose qui s’en rapproche. Curieusement, c’est maintenant qu’il retrouve de son inspiration avec The Moutain Will Fall.

Lire la suite sur Now Playing Mag →

 

RiFF RaFF « Peach Panther » @@


Il y a deux ans, quasi jour pour jour, j’étais sur mon lieu de vacances sur la Côte Atlantique quand j’ai chroniqué Neon Icon, le premier album studio du ‘texcentrique’ RiFF RaFF. M’y revoilà par un curieux hasard du calendrier, en ce mois de Juillet 2016, à 200m du sable, pour essayer de meubler à propos de ce que je pense de ce second album Peach Panther.

Lire la suite RiFF RaFF « Peach Panther » @@

Ugly Heroes « Everything in Between » @@@@½


C’est l’histoire de trois bon gars aux airs de truands décrivant un monde brut. Ugly Heroes est le nom donné au trio formé par le producteur Apollo Brown et les MCs undergrond Verbal Kent et Red Pill. Fort d’un premier album éponyme qui reçu un bel accueil, ce trio de héros invisibles récidivent avec Everything in Between en mettant la barre plus haute que leur album éponyme en bonifiant leur recette hip hop authentique.

Lire la suite Ugly Heroes « Everything in Between » @@@@½

Wale « Summer on Sunset » [mixtape] @@@½


Il ne se passe plus un seul été depuis vingt-cinq ans sans rap doré au soleil californien et ça Wale l’a bien saisi. Alors destination la Westcoast pour Summer on Sunset, tel est le concept de sa nouvelle mixtape qui va ambiancer la saison jusqu’à la rentrée. Pourquoi je préfère toujours Wale sur mixtape plutôt que sur album? Voilà une nouvelle bonne réponse.

Téléchargement de Summer on Sunset ici →

Lire la suite Wale « Summer on Sunset » [mixtape] @@@½

YG « Still Brazy » @@@@


Comme on passe de Compton à Bompton, Still Crazy devient logiquement Still Brazy. Dire que cette séquelle de My Krazy Life était attendue avec impatience tient de l’euphémisme, tellement ce premier album  de YG avait créé la surprise à sa sortie au point de s’installer parmi les immanquables de 2014.

Lire la suite sur Now Playing Mag →

The Game « Streets of Compton » @@@½


En tout, The Game a sorti trois disques portant comme nom The Documentary. Pour faire les choses autrement, le rappeur de Compton s’est porté volontaire pour réaliser la soundtrack d’un… documentaire sur Compton. C’est ce qu’on appelle une mise en abysme non? Reste à savoir si ma question est une blague ou pas.

Lire la suite The Game « Streets of Compton » @@@½

Ill Bill « Septagram » @@@


Un album d’Ill Bill, on ne dira jamais non, même si ce quatrième album solo tombe en été et que ouais, ce n’est pas trop-trop la saison pour écouter du rap hardcore et bresom. Septagram s’adresse en particulier à ses fans hardcores justement, ceux qui vivent cachés de la lumière.

Lire la suite Ill Bill « Septagram » @@@

Chroniques Rap, Soul/R&B, Electro…

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 618 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :