Constant Deviants as « Luciano & Lanski in Omerta » @@@@


Les Constant Deviants se font plaisir avec un nouvel opus plutôt fameux, ou mafieux si on inverse les syllabes. Et plutôt deux fois qu’une car plutôt de livrer un album conceptuel, ils ont développé leur organisation Six2Six Records afin de créer un métrage autour de Omerta.

Lire la suite Constant Deviants as « Luciano & Lanski in Omerta » @@@@

Wale « Summer on Sunset » [mixtape] @@@½


Il ne se passe plus un seul été depuis vingt-cinq ans sans rap doré au soleil californien et ça Wale l’a bien saisi. Alors destination la Westcoast pour Summer on Sunset, tel est le concept de sa nouvelle mixtape qui va ambiancer la saison jusqu’à la rentrée. Pourquoi je préfère toujours Wale sur mixtape plutôt que sur album? Voilà une nouvelle bonne réponse.

Téléchargement de Summer on Sunset ici →

Lire la suite Wale « Summer on Sunset » [mixtape] @@@½

The Game « Streets of Compton » @@@½


En tout, The Game a sorti trois disques portant comme nom The Documentary. Pour faire les choses autrement, le rappeur de Compton s’est porté volontaire pour réaliser la soundtrack d’un… documentaire sur Compton. C’est ce qu’on appelle une mise en abysme non? Reste à savoir si ma question est une blague ou pas.

Lire la suite The Game « Streets of Compton » @@@½

Ill Bill « Septagram » @@@


Un album d’Ill Bill, on ne dira jamais non, même si ce quatrième album solo tombe en été et que ouais, ce n’est pas trop-trop la saison pour écouter du rap hardcore et bresom. Septagram s’adresse en particulier à ses fans hardcores justement, ceux qui vivent cachés de la lumière.

Lire la suite Ill Bill « Septagram » @@@

Apathy « Handshakes with Snakes » @@@½


Il doit sûrement y avoir une place quelque part dans le top10 des rappeurs blancs pour notre membre honoraire de l’Army of Pharaohs Apathy. Rappeur et producteur qui plus est, de tout son cinquième album solo Headshakes with Snakes.

Lire la suite Apathy « Handshakes with Snakes » @@@½

Juicy J, Wiz Khalifa & TM88 « T.G.O.D. Mafia : Rude Awakening » @@@


Kézako ‘T.G.O.D.’? Acronyme de ‘Taylor Gang Or Die’, devise du label de Wiz Khalifa. T.G.O.D. Mafia, soit l’équipe formée par lui, Juicy J, signataire représentant la ‘mafia’ 666, et TM88, producteur de trap d’Atlanta (presque un pléonasme) pour le compte des 808 Mafia sur tout l’ensemble de Rude Awakening. Décidément increvable notre tatoué filiforme depuis que son single « See You Again » a pété les compteurs sur YouTube.

Lire la suite Juicy J, Wiz Khalifa & TM88 « T.G.O.D. Mafia : Rude Awakening » @@@

Mistah F.A.B. « Son of a Pimp, part 2 » @@@@


Voici la suite que personne n’attendait de Son of a Pimp qui a fait connaître il y a onze ans ce cher Mistah FAB comme un représentant majeur de la Bay Area, mais sans doute que certains se rappellent mieux de notre ballplayer son Baydestrian en 2007 en plein boom du mouvement Hyphy. Depuis le rappeur d’Oakland n’a pas quitté le milieu, proposant sur le marché local plusieurs mixtapes par an pour ne pas perdre la main, et finalement nous sommes heureux de son retour sur les devants de la scène. Il arrive des come-backs comme ça qui font bien plaisir, et celui-ci est particulièrement réussi, un vrai festival vu la pléthore de guests et plus d’1h20 de musique.

Lire la suite Mistah F.A.B. « Son of a Pimp, part 2 » @@@@

Robert Glasper (with Miles Davis) « Everything’s Beautiful » @@@@½


Directeur musical du film Miles Away, le biopic de Miles Davis avec Don Cheadle, Robert Glasper s’est imprégné de cette expérience pour livrer un album hommage au célèbre trompettiste de jazz, Everything’s Beautiful. À la carte, onze titres à l’interprétation libre et absolument savoureux.

Lire la suite Robert Glasper (with Miles Davis) « Everything’s Beautiful » @@@@½

Havoc x Alchemist « The Silent Partner » @@@@


Havoc est sans aucun doute le rappeur-producteur le plus injustement sous-estimé dans ce rap game. Pourtant on sait tous de quoi cet enfoiré est capable, et ce depuis de longues années. Durant toute sa carrière, il a été le producteur des Mobb Deep et malgré des qualités indéniables au micro, il demeurait dans l’ombre du sombre Prodigy.

Il crée néanmoins un petit événement en 2007 en livrant son premier solo The Kush mais récolte peu de lauriers. 2013 il se relance avec 13 mais repasse sous les radars avec sa suite 13 Reloaded. Il produit de temps en temps pour d’autres, son dernier fait d’arme étant une co-production sur The Life of Pablo de Kanye West mais pas de quoi se vanter, H fournit l’instru et compte les dollars. Avec ce cinquième disque produit par Alchemist, H rectifie le tir en se concentrant sur le rap.

Lire la suite Havoc x Alchemist « The Silent Partner » @@@@

Zo! « SkyBreak » @@@@


Parmi les compositeurs de la petite maison individuelle Foreign Exchange Music, il y a le co-fondateur Nicolay et un certain Zo! (avec le point d’exclamation). Ce compositeur-musicien méconnu est un des piliers de l’identité sonore du label de la moitié des Foreign Exchange et ex-Little Brother, Phonte Coleman. Les spécialistes qui le connaissent bien gardent encore en mémoire l’EP génial Zo! & Tigallo Love the 80s en 2008 et le très bon projet ManMade qui est très représentatif de son style, c’est-à-dire une musique soul très design et clean. SkyBreak s’inscrit dans cette continuité.

Lire la suite Zo! « SkyBreak » @@@@

Corinne Bailey Rae « The Heart Speaks in Whispers » [deluxe] @@@@½


Est-ce que cela vous est arrivé de revoir débarquer dans votre vie un crush que vous avez perdu de vue pendant une dizaine d’années ? Vous rappelez-vous comment vous vous êtes sentis, de ce bouleversement provoqué par le tourbillon émotionnel face à une personne qui est devenue plus belle avec le temps? C’est clairement le sensation que j’ai eu en écoute de ce nouvel album de Corinne Bailey Rae, The Heart Speaks in Whispers.

Lire la suite Corinne Bailey Rae « The Heart Speaks in Whispers » [deluxe] @@@@½

Oddisee « The Odd Tape » @@@@@


Pour son second projet cette année, Oddisee laisse de côté sa casquette de rappeur qui illumine les consciences avec son intellect et ses textes humanistes, pour celle du producteur phare du label Mello Music Group avec The Odd Tape. Spoiler : le Washingtonien vient de prendre la tête du classement des producteurs indie hip-hop de la côte Est.

Lire la suite sur Now Playing Mag →

Chance the Rapper « The Coloring Book (Chance 3) » @@@@½


Alleluia. Voici venue la nouvelle offrande du Kid de Chicago, et je ne parle pas du chanteur soul BJ, mais d’un garçon surdoué qui, sans avoir publié un seul album à proprement parler, a démontré qu’il n’était pas là par un hasard du destin. Oui, aujourd’hui Chance the Rapper est simplement l’artiste rap indépendant le plus influent. Preuve en est, The Coloring Book (Chance 3), successeur de l’acclamé Acid Rap, a défié les prédictions probabilistes en devenant la première mixtape à figurer dans le Billboard américain uniquement grâce au streaming sur Apple Music qui en détenait l’exclusivité. Du jamais-vu. Et voilà qu’après des dizaines de millions d’écoutes plus tard, des commentateurs avisés confrontent cette troisième mixtape du rappeur chanceux avec The Life of Pablo. Mais au-delà des points communs stylistiques avec le portrait inachevé du pape Kanye, la comparaison est plus pertinente qu’elle en a l’air.

Lire la suite sur SURLmag →

Beyonce « LEMONADE » @@@@


Nul besoin de présentation, vous connaissez toutes et tous la reine Beyoncé, alors entrons directement dans le vif de sujet : LEMONADE. Comme pour Drake, l’arrivée de ce sixième album pour le mois d’Avril était secret de Polichinelle. La première secousse fut la diffusion en grande pompe du clip « Formation« , histoire de créer la surprise, suffisant pour relever son armée de fans derrière elle, la fameuse Beyhive. Une rythmique sèche et contemporaine signée Mike Will Made It qui rappelle « Flawless« , un texte co-écrit par les gamins de Rae Sremmurd, des images fortes qui évoquent le mouvement Black Lives Matter, l’esclavagisme, Katrina, un double doigts d’honneur très chic, le cocktail est explosif.

Lire la suite sur Now Playing →

Drake « VIEWS » @@@


Comme tout artiste estimant atteindre un niveau déifique, Drake a su se faire attendre relativement longtemps avec Views From The 6. Lorsqu’on est l’artiste pop interprète de rap/r&b le plus vendeur d’albums digitaux de sa génération, c’est justifiable. Il faut ajouter à ce délai le litige entre son label Young Money et la maison-mère Cash Money. Le teasing fut savamment entretenu par des affiches placardés dans sa ville de Toronto, la vidéo virale de « Hotline Bling » (pour les memes hilarants inspirés de ses pas de danse amusants) et les rumeurs d’une sortie pour la mois d’Avril. VIEWS est la conclusion de cette longue attente.

Lire la suite sur Now Playing Mag →

 

 

Chroniques Rap, Soul/R&B, Electro…

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 600 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :