Justin Timberlake « Man of the Woods » @@@


Alors comme ça, Justin Timberlake est arrivé à un point de vie, et de sa carrière, où il a ressenti le besoin d’entamer un retour à ses origines, c’est-à-dire blanches et pas urbaines. Qu’il en soit ainsi. Après tout, on a déjà aperçu ce garçon qui a grandi dans le Tennessee en horrible assortiment pantalon et veste en jean affublé d’un chapeau de cowboy, mais c’était il y a bien longtemps, avant le démarrage de sa carrière solo.

Début 2018, bye bye bye le r&b élégant et avant-gardiste, celui dont le nom de famille signifie ‘lac de bois’ s’affiche désormais en Man of the Woods, l’homme des forêts. Les rumeurs d’un basculement vers la musique country filait bon train sur Internet mais il s’avère finalement que ce cinquième album est plus hipster que bûcheron moderne. S’agissait de pas faire trop « républicain bouseux » sur les bords…

Lire la suite Justin Timberlake « Man of the Woods » @@@

migos « CULTURE II » @@½


Profitant d’un alignement des planètes favorable, les migos ont dominé l’année 2017 qui avait débuté avec la sortie de leur album CULTURE propulsée par leur single hautement addictif « Bad and Boujee« . 364 jours plus tard, les trois larrons d’Atlanta en t-shirts Versace n’ont pas laissé à son public le temps d’attendre, CULTURE II est déjà là, avec deux fois plus de migos.

Lire la suite migos « CULTURE II » @@½

Chris Dave and The Drumhedz @@@@


Comment vous donnez envie d’écouter ce projet ? En vous présentant Chris Dave car son background parle de lui-même. Ce musicien texan est classé par Rolling Stones parmi les 100 meilleurs batteurs de tous les temps, et s’il fallait un second avis, il est respecté comme redouté par ?uestlove des Roots. Parmi les artistes qui l’ont sollicité durant sa belle carrière : les Mint Condition avec qui il a débuté, Meshell N’Degeocello, Adele, Maxwell, Mary J Blige, Justin Bieber, Thundercat, Robert Glasper et D’Angelo. Beau CV n’est-ce pas? Maintenant on peut se pencher sur sa seconde instance avec son groupe les Drumhedz avec cet album éponyme paru chez le sacro-saint label jazz Blue Note.

Lire la suite Chris Dave and The Drumhedz @@@@

SiR « November » @@@@


2018 appartient déjà au label Top Dawg Entertainment. Kendrick va ouvrir les Grammy Awards, sachant qu’il est en lice dans la catégorie « album de l’année » avec DAMN, Jay Rock a fait son grand retour avec la bombe « King’s Dead » et cette grosse info, TDE est en charge de la soundtrack du prochain blockbuster Marvel Black Panther, annoncé par le single « All The Stars » starring Kung Fu Kenny naturellement. Et ce n’est que le début. Mais tout d’abord pour bien commencer l’année, il y a November, ce second album de leur chanteur néo-soul SiR.

Lire la suite SiR « November » @@@@

Dave East « P2 » @@@½


P2, pour Paranoia 2, est la suite de cet EP de Dave East publié par Mass Appeal à la rentrée 2017 et qui a connu un certain succès, plutôt qu’un succès certain. Ce projet est une réaction aux critiques qu’il a pu recevoir entre temps. Il sert aussi à maintenir le niveau d’attention du public et montre à quel point le rappeur de Harlem a faim. En revanche, un projet d’une quinzaine de titres et qui dure près d’une heure, ça ne répond en aucun cas à la définition d’un EP hein… ‘lol’ vertical.

Lire la suite Dave East « P2 » @@@½

Berner « The Big Pescado » @@@½


Il m’en aura fallu du temps pour m’intéresser de plus près à Berner, ce n’était pas plus tard que l’été dernier avec le projet Vibes en compagnie de Styles P. Pourtant l’influence de ce rappeur de San Francisco ne fait aucun doute, rien qu’en jugeant des personnalités qui ont travaillé avec lui (B-Real, Messy Marv, The Jacka San Quinn, Cam’Ron, Styles P et récemment Young Dolph). Mais en dehors de la musique également, Berner est réputé pour être un militant très investi en faveur de la marijuana (il a notamment permis la création de plusieurs variétés de cette plante) et j’imagine fort bien qu’il doit se réjouir de sa légalisation dans l’état de Californie. J’ose imaginer également que son business est tellement florissant qu’il a pu se payer le revenant Scott Storch pour la production de son nouvel album solo, The Big Pescado, ainsi qu’une flopée de gros cadors du rap game.

Lire la suite Berner « The Big Pescado » @@@½

Maxo Kream « Punken » @@@@


C’est la surprise de ce début d’année. On n’est qu’au moins de Janvier mais on peut d’ores-et-déjà ressortir les barbecues avec la trap texane de Maxo Kream. Quelques spécialistes à l’oreille affutée et magasines en recherche de sang neuf l’avaient vu venir avec ses mixtapes et n’ont pas manqué de sauter sur l’occasion pour parler de ce premier album Punken, quand d’autres l’ont vu passer au poste de police pour affiliation à une organisation criminelle, car on parle d’un rappeur affilié aux Crips. Attention, brûlant!

Lire la suite Maxo Kream « Punken » @@@@

Gucci Mane « El Gato : The Human Glacier » @@@½


À peine Mr Davis venait de sortir, c’était le 13 Octobre 2017, que Guwop avait annoncé l’arrivée très prochaine de El Gato : The Human Glacier, pour le premier vendredi de l’Hiver. La saison est arrivée donc et le trappeur d’Atlanta est devenu tellement « Icy« , comme le single qui l’a propulsé en 2005, qu’il s’est transformé en banquise. Et pourquoi sur la pochette, à côté de son visage glacé, se trouve sculpté un gros matou? Parce que ‘el gato’ signifie « le chat », bêtement.

Lire la suite Gucci Mane « El Gato : The Human Glacier » @@@½

Huncho Jack (Travis Scott & Quavo) « Huncho Jack, Jack Huncho » @@½


Les projets collaboratifs entre artistes rap ou r&b, c’est devenu monnaie courante. Autrefois réservé au milieu underground et/ou indépendant, la donne a changé au début des années 2010, quand Nas & Damian Marley ou Jay-Z et Kanye West avec Watch the Throne ont donné le déclic. Maintenant des noms signés en major, des artistes très hype peuvent se permettre de coopérer plus facilement que par le passé, de manière plus spontanée, et les labels et maisons de disque suivent derrière ainsi que les plateformes digitales. Parfait exemple, What A Time To Be Alive de Drake et Future qui est devenu une référence instantanée. Plus récemment on a eu droit à Without Warning de 21 Savage, Offset et Metro Boomin, Super Slimey de Young Thug et Future de nouveau, ou encore Nightmare on Elm Street de Fabolous & Jadakiss, pour ne citer qu’eux. Au tour d’un autre projet au buzz bien alimenté, Jack Huncho de Travis Scott et Quavo, qui a eu le luxe de déclasser REVIVAL d’Eminem au Billboard américain.

Lire la suite Huncho Jack (Travis Scott & Quavo) « Huncho Jack, Jack Huncho » @@½

Brockhampton « SATURATION III » @@@@


Brockhampton, c’est qui c’est quoi? Un nom qui revenait souvent dans les suggestions d’écoutes des uns et des autres sur les réseaux sociaux durant la fin de l’année 2017. L’album en question c’était SATURATION III et la pochette montrait le visage d’une personne peinte en bleu qui verse une grosse larme. Soit mais ça ne répond pas vraiment à la question. Plus sérieusement, cette bande formée d’internautes venue du Texas est devenue en l’espace d’une trilogie échelonnée sur sept mois un vrai phénomène rap.

Lire la suite Brockhampton « SATURATION III » @@@@

N*E*R*D « NO_ONE EVER REALLY DIES » @@@@


Fin 2010, les N*E*R*D* sortaient Nothing, un opus d’une dizaine de chansons qui, en dehors d’une petite poignée de titres divertissants et une collaboration remarquée avec Daft Punk, a suscité l’enthousiasme d’un groupe qui recyclait sa musique, signe d’une arrivée en bout de course. Il fallait posséder la version US avec ses quatre tracks supplémentaires pour y trouver son compte (et encore). Avec le recul, Nothing marquait la fin d’une époque pour Pharrell Williams, Chad Hugo et Shay Haley, car ce fut donc leur dernier projet sur leur label historique Star Trak et leur dernier produit sous leur nom immortel The Neptunes. D’autres extraits des NERD ont fait surface depuis pour la soundtrack de Bob l’Eponge notamment, une tournure pop qui n’était pas un bon signal pour l’avenir du trio. Sept ans plus tard, l’éternel jouvenceau Pharrell impulse un retour de sa bande par le biais de son nouveau label I am OTHER et le résultat de ce travail, qu’il a entièrement produit, a donné ce cinquième album épo-acronyme NO_ONE EVER REALLY DIES. Plus qu’un retour, un vrai nouveau départ.

Lire l’article complet sur anotherwhiskyformisterbukowski.com →

Lire la suite N*E*R*D « NO_ONE EVER REALLY DIES » @@@@

Eminem « REVIVAL » @@


Glissant sur la pente verglaçante depuis Recovery, ma réaction à l’arrivée de ce neuvième d’un de mes ex-rappeurs favoris était d’y aller à reculons. Était-il capable de tomber plus bas encore? Mon intuition me disait que c’était possible et qu’il fallait envisager cette éventualité. Et ça s’est désastreusement confirmé. Avec REVIVAL, notre ancien cauchemar de l’Amérique devenu drug-free s’est transformé en tout ce qu’il détestait pour effrayer ce public qui se teignait en blond dans les années 2000, celui qui se levait pour le vrai Slim Shady. Un vrai scandale. Revue de mon live-tweet des 8 et 10 Janvier, en m’excusant par avance pour les coquilles qui se sont glissées spontanément.

Lire la suite Eminem « REVIVAL » @@

Jeezy « Pressure » @@@


Pour les nombreux d’entre vous qui ce 15 Décembre 2017 ont été terriblement déçus par Revival d’Eminem et le retour des N*E*R*D, il y avait moyen, au milieu de ce tumulte, de se rabattre sur la sortie de Pressure, nom de ce huitième album en major de (Young) Jeezy chez Def Jam. Avec une motivation intacte depuis plus d’une douzaine d’années, le rappeur d’Atlanta avait de quoi séduire grâce à son casting all-star. Ben pas de pot…

Lire la suite Jeezy « Pressure » @@@

KXNG Crooked « Good vs. Evil II: The Red Empire » @@@½


À la fin de l’année 2016, Crooked I, rebaptisé KXNG Crooked, avait envoyé sans prévenir un gros missile sur le sol américain avec Good vs. Evil. Le membre des Slaughterhouse a lancé un an après une nouvelle salve avec cette suite sous-titrée The Red Empire. Si le premier était du genre « un nouvel espoir », cet épisode II est plutôt « l’Empire contre-Attaque ».

Lire la suite KXNG Crooked « Good vs. Evil II: The Red Empire » @@@½

Juicy J « Rubba Band Business » @@@


Le successeur de Stay Trippy s’est fait attendre : quatre ans. Toutefois, ce n’est pas comme si Jordan le juteux avait mis un bémol à sa carrière durant ce laps de temps. Jamais il n’a été aussi prolifique que passé la quarantaine puisqu’il a sorti pas moins de sept (!) mixtapes de 2015 à 2017, sans compter l’album collaboratif A Rude Awakening aux côtés de Wiz Khalifa et TM88. La série se ponctue enfin avec ce Rubba Band Business, second album en major par le biais du label Taylor Gang.

Lire la suite Juicy J « Rubba Band Business » @@@

Chroniques Rap, Soul/R&B, Electro…

%d blogueurs aiment cette page :