No Malice « Let the Dead Bury the Dead » @@@@


Alors qu’on s’interroge toujours autour de la venue de King Push, l’aîné et le plus discret des frères Thornton a effectué son retour avec ce second opus solo digital annoncé de longue date, Let the Dead Bury The Dead. Celui que l’on connaissait sous le pseudo de Malice des Clipse avant de le barrer, comme pour tirer un trait définitif sur son passé, a beau s’être rangé du côté du Tout-Puissant, il n’a rien perdu de ses réflexes de rappeur ni de son charisme glacial.

Lire la suite No Malice « Let the Dead Bury the Dead » @@@@

Dave East « Paranoia : A True Story » [EP] @@@


À force de voir pas mal de gens prendre la défense de Dave East parce qu’ils l’estiment sous-côté, cela a permis de faire un peu de hype pour la sortie de son nouvel EP Paranoia : A True Story chez Def Jam via Mass Appeal, le label de Nas. Le rappeur de East Harlem confirme-t-il les espoirs placés en lui après sa mixtape Kairi Chanel?

Lire la suite Dave East « Paranoia : A True Story » [EP] @@@

A$AP Ferg « Still Striving » [mixtape] @@@½


Still Striving est la seconde frappe du collectif A$AP Mob ce mois d’aout après 12 d’A$AP Twelvyy sorti en début du mois. Et elle frappe très fort puisque cette nouvelle mixtape du ‘trap lord’ A$AP Ferg, «  »mixtape » » » (guillemets avec les doigts) pourtant publié en major.

Lire la suite A$AP Ferg « Still Striving » [mixtape] @@@½

A$AP Twelvyy « 12 » @@@½


Ce mois d’aout 2017, le crew de Harlem A$AP Mob compte lancer une triple threat avec, dans l’ordre chronologique, les débuts d’A$AP Twelvyy -qui nous intéresse dans cette chronique, la mixtape d’A$AP Ferg Still Striving et le volume 2 des Cozy Tapes avec tous les jeunes Lords. Avec 12, Twelvyy devient le troisième membre du A$AP Mob à lancer sa carrière solo, mais jamais loin de son équipe et de son état d’esprit.

Lire la suite A$AP Twelvyy « 12 » @@@½

Vic Mensa « The Autobiography » [deluxe edition] @@@@


XXL freshman de la promo 2014, Vic Mensa a connu un début de carrière relativement fulgurant. Révélé par hasard lors d’un concert des Gorillaz et propulsé par Kanye West sur quelques collaborations, notamment par le biais du single « All Day » qui lui vaudra une nomination aux Grammy Awards, il réalise une première pige pour Def Jam avec l’EP There’s A Lot Goin’ On. C’est Jay-Z qui finira par mettre le grappin dessus en le signant en tant qu’artiste chez Roc Nation, planifiant un nouvel EP, The Manuscript, prélude à The Autobiography. Victor Mensah n’a que 24 ans mais il a une histoire à nous raconter, celle d’un garçon du South Side qui a vu Chi-town sombrer dans la violence depuis plusieurs années pour Chiraq.

Lire la suite Vic Mensa « The Autobiography » [deluxe edition] @@@@

Aminé « Good For You » @@@½


C’est Aminé son prénom, avec un ‘é’, comme les acides aminés qui constituent les protéines, et non pas comme le chanteur raï’n b français qu’on a rapidement oublié dans les années 2000. Ce type qu’on ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam il y a encore 3-4 mois, depuis la couverture controversée de la promo 2017 des XXL Freshmen, pourrait bien être la petite surprise de l’été 2017. Personne ne l’a vu venir, normal, on ne sait pas d’où il sort. Enfin si, on le sait, en tapant sur Google on apprend que le rappeur débarque de Portland, dans l’Orégon, où la scène rap est ultra-confidentielle. Ce qui n’empêche pas cet album à la pochette bien fun de sortir chez Universal.

Lire la suite Aminé « Good For You » @@@½

The Perceptionists (Mr Lif & Akrobatik) « Resolution » @@@@


En plus de découvrir et lancer de nouveaux talentueux rappeurs, Mello Music Group propose à d’anciens soldats d’apporter un second souffle dans leur carrière. Cela a été le cas pour Ras Kass, Pete Rock, OC… Dans le cas présent, ils proposent avec Resolution de reformer The Perceptionists, groupe bostonite formé d’Akrobatik et Mr Lif, douze après après Black Dialogue paru chez Def Jux.

Lire la suite The Perceptionists (Mr Lif & Akrobatik) « Resolution » @@@@

Stalley « New Wave » @@@½


C’est non pas chez Maybach Music Group mais en indépendant, chez Real Talk Entertainment, que le rappeur en provenance d’Ohio Stalley sort son second album studio, New Wave. « Album », appelez-ça comme vous voulez, un street-album ou autre, mais ce serait dommage de passer à côté de cette occasion, surtout pour un produit neuf.

Lire la suite Stalley « New Wave » @@@½

« The Good Book vol.2 » by The Alchemist & Budgie @@@@½


Les producteurs Budgie et Alchemist ont livré cet été le second volume de The Good Book. Ce double-album semi-instrumental agrémenté d’un casting 4 étoiles a été mon coup de coeur de l’été, avec 45 pistes (!) à écouter religieusement.

Lire la suite « The Good Book vol.2 » by The Alchemist & Budgie @@@@½

Tyler, the Creator « Scum Fuck Flower Boy » @@@@½


Tous les deux ans environ, Tyler the Creator sort un disque et cette année, il s’appelle Scum Fuck Flower Boy, poliment raccourci en Flower Boy pour ne pas effrayer les parents exerçant leur contrôle avec zêle. Enfin bref, on s’en cogne un peu, il est temps de parler de ce qui est en toute vraisemblance le meilleur album de notre grand garçon, rejoignant l’avis très favorable des critiques et auditeurs.

Lire l’intégralité de la chronique sur Anotherwhiskyformisterbukowski.com →

Meek Mill « Wins & Losses » @@@


Il aura fallu que le rappeur le plus doux de la planète, Drake pour ne pas le nommer, balance le petit diss « Back To Back » pour que Meek Mill, destinataire de cette pichenette, montre enfin de quel bois il se chauffe vraiment. Blessé dans son égo comme un gamin qui vient se faire crever le pneu de son vélo, il a remonté son slip en mode « on touche pas à ma nana », parce qu’évidemment sa meuf de l’époque Nicki Minaj est au centre de l’histoire, il décide de renvoyer Drake dans les jupes de sa mère avec sa mixtape DC4.

La conclusion de cette affaire est que Nicki lui a dit bye bye et tant qu’à faire, Meek est allé envoyer son entourage soulever l’ex de son ex (Safaree). Ces événements derrière lui, c’est le moment de vérité avec Wins & Losses.

Lire la suite Meek Mill « Wins & Losses » @@@

Terrace Martin presents the Pollyseeds « Sounds Of Crenshaw Vol. 1 » @@@@


Au début, Terrace Martin était connu pour n’être qu’un simple producteur westcoast comme les autres, léguant ses travaux pour des grands noms comme Snoop Dogg, 9th Wonder, Murs, Kendrick Lamar… C’est avec son superbe projet perso 3ChordFold qu’on a réellement mesuré son immense talent de musicien/auteur/producteur, de sa vision de la musique. Son travail aura été salué une fois que le grand public l’a découvert pour sa participation significative sur To Pimp a Butterfly de Kendrick. Fort de cette estime grandissante, il sort son projet Velvet Portraits sur son label tout neuf, Sounds of Crenshaw Records. C’est le nom du premier volume de cet album des Pollyseeds, le groupe qu’il vient de former.

Lire la suite Terrace Martin presents the Pollyseeds « Sounds Of Crenshaw Vol. 1 » @@@@

French Montana « Jungle Rules » @@@


Il fallait vite que French Montana se remette en selle après le faux-départ de MC4 qui s’est produit à la rentrée 2016. Quelle affaire ! Tout ça pour au bout du compte refinir sous forme de mixtape… comme tous les autres projets de la série Mac & Cheese en fin de compte (relire la chronique pour la piqûre de rappel). Karim Karbouche, le Bad Boy marocain qui dit allo à des liasses de dollars, revient rattraper le temps et l’argent perdu avec Jungle Rules, son second album solo donc.

Lire la suite French Montana « Jungle Rules » @@@

21 Savage « Issa Album » @@@


Et encoooore ce qu’on appelle un mumble rapper, et une vraie tête brûlée celui-là, y a qu’à voir sa tronche de mec nerveux prêt à tout défoncer à la moindre contrariété. Comme pas mal de ses congénères, ce sauvageon provient de ce grand vivier qu’est Atlanta, de Decatur pour être exact. Et comme les autres Lil Yachty ou Kodak Black, le voilà lancé, sans plus d’expérience que deux EP, dans le grand bain de l’industrie du disque avec ISSA Album.

Lire la suite 21 Savage « Issa Album » @@@

Jay-Z « 4:44 » @@@@


Celui qui est passé du statut de hustler devenu rappeur-entrepreneur devenu homme d’affaires milliardaire, celui que Beyoncé a choisi pour époux, celui qui s’est surnommé le God MC Jay Hova, celui dont les rimes font tressaillir les courbes d’indice du Nasdaq et trembler les loges maçonniques, celui qui se nomme Shawn Carter marque l’année 2017 avec un 13e album déjà platine.

Lire la suite sur SURLmag.fr →

 

Chroniques Rap, Soul/R&B, Electro…

%d blogueurs aiment cette page :