CyHi the Prynce « No Dope on Sundays » @@@@½


Ce fut la stupeur générale lorsque CyHi the Prynce a balancé en 2015 le diss « Elephant in the Room« , s’en prenant aux personnalités de chez G.O.O.D. Music. Coup de bluff ou coup de pub? Le rappeur calmera vite les spéculations en déclarant qu’il s’agissait d’un titre à prendre au second degré, pour faire parler. Une plaisanterie? À moitié puisqu’il a claqué la porte de Def Jam pour différends artistiques. On comprend parfaitement la frustration de l’attente de la part de ce lyriciste hors-pair que Kanye West prenait par l’épaule et pour qui il a écrit de nombreux succès, pour Yeezus notamment. Novembre 2017 son premier album No Dope On Sundays sort enfin chez Sony, une semaine plus tard on apprendra que CyHi avait également quitté G.O.O.D. Music… tout en en faisant la promotion.

Lire la suite CyHi the Prynce « No Dope on Sundays » @@@@½

Cam’Ron « The Program » [mixtape] @@½


Cam’Ron Giles c’est le mec qui fait ce qu’il veut et n’en a rien à foutre du reste. Avec ce statut de légende qu’on lui prête, il peut s’absenter des mois, réapparaître comme par magie pour un single ou un projet sans écho (son EP par ci avec Berner, un petit album par là avec Vado), faire buzzer en annonçant des trucs (où ça en est son projet avec A-Trak au fait?), re-disparaître dans le silence complet et refaire surface pour foutre la merde, et un jour férié en plus, le 11 Novembre. Depuis 2009 avec Crime Pays qu’on attend un nouvel album (Purple Haze2 ou Killa Pink?), le voilà qu’il rapplique avec une mixtape, The Program.

Lire la suite Cam’Ron « The Program » [mixtape] @@½

Problem « Selfish » @@½


Après avoir roulé de long et en large sur Rosecrans avec DJ Quik, assurément un des projets de cette année 2017, Problem n’a pas attendu pour embrayer avec Selfish, le second projet solo de sa carrière, « l’album qu’il a attendu de sortir durant toute sa carrière » d’après lui. Une bien grande phrase pour un si petit album.

Lire la suite Problem « Selfish » @@½

Yelawolf « Trial by Fire » @@@@


C’est pratiquement sans promotion de la part de Shady Records, trop occupé à gérer le retour en grande pompe d’Eminem sur la scène internationale, que le cherokee tatoué sort son troisième album studio. Après avoir négocié un virage country avec son précédent album Love Story, celui qui a un loup hurlant comme totem entame une longue ligne droite de bitume à la découverte de contrées inexplorées en passant les frontières de la musique country avec Trial by Fire, tout en gardant sa casquette de rappeur. Même si ce mélange des genres ne vous dit absolument rien, ça vaut le coup d’essayer.

Lire la suite Yelawolf « Trial by Fire » @@@@

Da Flyy Hooligan « S.C.U.M. » @@@@


Il n’y a pas que Stormzy, Skepta ou Little Simz qu’il faut suivre chez les rappeurs anglais, une autre tête est à surveiller de prêt avec un oxymore pour nom, Da Flyy Hooligan. Après deux projets pratiquement autoproduits, Ray Winstone et FYLPM, le londonien a sorti ce qui peut être considéré comme officiellement son premier album, S.C.U.M., sur la petite structure indépendante de Miami 22 Entertainment.

Lire la suite Da Flyy Hooligan « S.C.U.M. » @@@@

Big K.R.I.T. « 4eva is a mighty long time » @@@@½


Après deux brillants albums en major, les indispensables Live from the Underground et Cadillactica, Big K.R.I.T. a mis fin en 2016 à sa collaboration avec le géant Def Jam mais n’ayez aucune inquiétude. Comme pour Joey Bada$$ avec All-AmeriKKKan Bada$$ ce début d’année, ce retour par la case indépendant a eu des effets bénéfiques et n’a en rien sapé sa popularité ni sa créativité. Preuve en est avec le stellaire 4eva Is a Mighty Long Time.

Lire l’article complet sur SURLmag →

Meyhem Lauren & DJ Muggs « Gems from the Equinox » @@@@½


Ce serait limite insultant de devoir re-expliquer qui est DJ Muggs pour démarrer cette chronique. Je passerai juste sur un rappel des personnalités avec qui il a travaillé depuis les années 2000 sur des projets collaboratifs : GZA (l’immense Grandmasters), Planet Asia, Sick Jacken, Ill Bill et maintenant Meyhem Lauren. Meyhem Lauren n’est pas un nom qui revient souvent, trop underground sans doute. Pourtant, cet ancien graffeur devenu rappeur grâce à J-Love est respecté par tous le gratin du rap new-yorkais, et pas seulement parce que c’est une figure dans le Queens. Son association avec DJ Muggs pour cet équinoxe d’Automne était d’avance explosive.

Lire la suite Meyhem Lauren & DJ Muggs « Gems from the Equinox » @@@@½

L’Orange « The Ordinary Man » @@@@


En quelques années seulement, L’Orange s’est imposé au sein du label indépendant Mello Music Group comme un des producteurs incontournables, au même titre qu’Oddisee et Apollo Brown. Et comme Apollo, ce féru de vieille Soul music est un habitué des projets collaboratifs, aux côtés de Stik Figa, Jeremiah Jae, Kool Keith et plus récemment avec Mr Lif (The Life & Death of Scenery). Le producteur originaire de Caroline du Nord, comme un certain 9th Wonder, vous présente maintenant The Ordinary Man, son quatrième effort solo.

Lire la suite L’Orange « The Ordinary Man » @@@@

Heavy Metal Kings « Black God, White Devil » @@@½


Au départ Heavy Metal Kings était un projet collaboratif et très explosif né en 2011 de la volonté de Vinnie Paz (Jedi Mind Tricks, Army of the Pharaohs…) et d’Ill Bill (Non-Phixion), faisant suite à leur titre apocalyptique « Heavy Metal Kings » extrait de Servants in Heaven, King in Hell, grand album des Jedi Mind Tricks sorti en 2007. Dix ans après leur rencontre historique, le duo reforme les Heavy Metal Kings pour Black God, White Devil (Enemy Soil, Uncle Howie Records) avec l’assistance d’un troisième larron, l’autre membre des Non-Phixion, Goretex.

Lire la suite Heavy Metal Kings « Black God, White Devil » @@@½

OverDoz. « 2008 » @@@@


Si vous étiez au taquet sur les Internets au début des années 2010, quand il y a toute cette émulation autour de nouveaux rappeurs et groupes émergeant de tous les côtés des Etats-Unis, vous avez peut-être entendu parler des OverDoz., un jeune groupe californien auteur de nombreuses mixtapes pleines de bonnes vibes. En 2015, RCA, filiale de Sony Music, leur offrit rampe de lancement avec trois singles, incluant le très accrocheur « Last Kiss« , et depuis, on a compté les jours, les semaines, les mois, jusqu’à ce quatrième trimestre 2017. Dire qu’ils étaient attendus tient de l’euphémisme.

Lire la chronique complète sur SURLmag.fr →

Ty Dolla $ign « Beach House 3 » @@@½


Le chanteur/producteur californien aux dreads et $ tatoué en grand sur la gorge a attendu la Cuffin Season’ pour dévoiler ce qui n’est pas la mixtape n°3 de la série Beach House, mais bel et bien son second album. Sans surprise, ce monsieur featuring en puissance nous plonge dans son triangle des Bermudes, entre trap’n b, r&b aux « good old flava » et ambiance westcoast.

Lire la suite Ty Dolla $ign « Beach House 3 » @@@½

DEFARI « Rare Poise » @@@½


Prof d’histoire-géo le jour, MC la nuit, voilà la vie que mène Duane Johnson, à ne pas confondre avec son homonyme d’acteur bodybuildé. Vous connaissez certainement mieux ce californien sous le pseudo de DEFARI, pilier (de comptoir) du Likwit Crew, et proche des Dilated Peoples. Cela faisait dix années, oui dix ans au moins, depuis Street Music produit par Evidence, que le rappeur n’avait pas repris son activité nocturne. Cette fois, c’est plus indépendant que jamais, et même sans label mais toujours produit par Evidence, que Defari reprend le micro avec Rare Poise. Allez, on prend deux shots de ristrettos et on y va.

Lire la suite DEFARI « Rare Poise » @@@½

Snoop Dogg « M.A.C.A. (Make America Crip Again) » [EP] @@@½


Mais qui c’est que rev’là, c’est ce bon vieux Oncle Snoop. Est-ce qu’il n’essaierai pas avec cet EP de rattraper le coup après le moyen Neva Left? Probablement, ou alors parce qu’il a besoin aussi de mettre son grain de sel contre Donald Trump?… dont on a encore du mal à croire qu’il fut élu Président de Etats-Unis il y a un an. Pas tant que ça, Make America Crip Again (abrégé en M.A.C.A.) est juste un slogan détourné pour faire campagne pour Bleus des « démocrip » (pour reprendre le terme de Kendrick Lamar)… en évitant de parler le plus possible de politique.

Lire la suite Snoop Dogg « M.A.C.A. (Make America Crip Again) » [EP] @@@½

Iman Omari « IHY » @@@@


« Artiste indépendant », et méconnu cela peut aller de pair, est devenu au fil des année synonyme de « musicien ou interprète possédant une liberté artistique telle qu’elle n’épouse pas les formats standards », normes qui ne réclament que très peu de talent, de personnalité et de créativité. Quitte à devenir non-étiquetable au point de qualifier soi-même son style de musique. C’est le cas d’Iman Omari qui appelle la sienne simplement « vibe music ». Démonstration avec son dernier projet IHY.

Lire la suite Iman Omari « IHY » @@@@

Snoh Aalegra « FEELS » @@@@@


Qui est Snoh Aalegra? Une chanteuse d’origine suédoise vivant à Los Angeles et qui fut l’une des toutes premières signatures du label ARTiums Recordings, le label de No I.D. (qui contient dans son catalogue Vince Staples, Common et Jhene Aiko). Qu’est-ce que FEELS? Mon plus gros coup de coeur de l’année 2017.

Lire la suite Snoh Aalegra « FEELS » @@@@@

Chroniques Rap, Soul/R&B, Electro…

%d blogueurs aiment cette page :