Archives du mot-clé Snoop Dogg

A$AP Ferg « Still Striving » [mixtape] @@@½


Still Striving est la seconde frappe du collectif A$AP Mob ce mois d’aout après 12 d’A$AP Twelvyy sorti en début du mois. Et elle frappe très fort puisque cette nouvelle mixtape du ‘trap lord’ A$AP Ferg, «  »mixtape » » » (guillemets avec les doigts) pourtant publié en major.

Lire la suite A$AP Ferg « Still Striving » [mixtape] @@@½

TLC (eponyme) [Deluxe] @@@


Ce genre de retour annoncé de longue date et qui finit un beau jour par devenir concret. Après une série de best-of/greatest hits/compilations pendant quinze ans, ce projet final voit enfin le jour, non sans les donateurs de leur opération Kickstarter (c’est comme une cagnotte Leetchi sauf qu’il faut atteindre une somme à 6 chiffres). Voici l’album final éponyme du trio culte r&b féminin d’Atlanta, ou plutôt duo bien que T-Boz et Chilli aient conservé le ‘L’ de TLC en la mémoire de Left-Eye.

Lire la suite TLC (eponyme) [Deluxe] @@@

Calvin Harris « Funk Wav Bounces vol.1 » @@@@


Petit moonwalk pour revenir fin Juin, quand est sortie la meilleure bande-son des vacances estivales 2017. Après Mark Ronson et Bruno Mars, l’écossais Calvin Harris a pris sa planche pour surfer à son tour sur la belle grande vague funk eighties avec un format court groovy à souhait. Et les années 80 ça lui connaît très bien, c’est son créneau comme on a pu le découvrir en 2007 avec le génial I Created Disco. Mieux que ça, Funk Wav Bounces vol.1 s’adresse plus largement aux amoureux de funk, (t)rap et r&b avec un casting impressionnant : Frank Ocean, Pharrell Williams, les migos, Future, Snoop Dogg, John Legend et c’est non exhaustif.

Lire la suite Calvin Harris « Funk Wav Bounces vol.1 » @@@@

Big Boi « BOOMIVERSE » @@@½


Selon les statistiques, BOOMIVERSE est le troisième album solo du Big Boi, même si techniquement on devrait considérer en plus Speakerboxxx en tant que tel. Cela dit, en tout et pour tout, en comptant l’EP collaboratif Big Grams avec Phantogram, il s’agit de son quatrième projet sans Andre 3000, jusque-là vous suivez? Peu importe la théorie, testons le pouvoir d’attraction de ce nouvel objet circulaire créé par la moitié des Outkast.

Lire la chronique complète sur SURLmag.fr →

 

Faith Evans & The Notorious B.I.G. « The King & I » @@@½


Pour fêter les 20 ans de la disparition de Christopher Wallace alias Notorious B.I.G., son épouse Faith Evans a offert un beau cadeau en sa mémoire : un album duo The King & I. Et même plus qu’un classique duo homme/femme, un couple mort/vivant. Avis aux nostalgiques des débuts de Bad Boy Records.

Lire la suite Faith Evans & The Notorious B.I.G. « The King & I » @@@½

Snoop Dogg « Neva Left » @@@


Puisque Coolaid s’est complètement évaporé de nos souvenirs de l’été dernier, ce bon vieux Snoop Dogg arrive avec déjà un autre album solo, son quinzième (en comptant son escapade reggae Reincarnated sous le blase de Snoop Lion). Mais pour remplacer des rayons le tiédasse et fadasse de Coolaid, il propose avec Neva Left un pâté avec comme un drôle de goût de G Funk réchauffé.

Lire la suite Snoop Dogg « Neva Left » @@@

Tuxedo « II » @@@@


Rappelez-vous il y a deux ans, les souvenirs sont encore frais, notre dandy-crooner Mayer Hawthorne et le producteur Jake One ont fait sensation avec leur side-project éponyme Tuxedo, emmené par le super single terriblement funky « Number One« , directement inspiré de « Ain’t No Fun » de Snoop Dogg. Ce printemps, les deux damoiseaux reviennent pimpant du pressing après la folle soirée du premier album avec cette suite logique.

Lire la suite Tuxedo « II » @@@@

« and the ANONYMOUS NOBODY » by De La Soul @@@@


Et ils sont toujours là… Bientôt trente ans après leur formation, les De La Soul ne sont pas morts, pas encore ! La venue du huitième opus, le premier en douze ans(!), de notre groupe hip-hop préféré de Long Island tient du petit miracle. Tout a commencé lors d’une campagne de crowdfunding via la plateforme Kickstarter pour enregistrer un disque, avec un budget fixé à 110 000$. L’engouement a été tel qu’ils ont récolté une somme incroyable de plus de 600 000$… Bien plus que lorsqu’ils avaient un deal ! C’est dire la cote de popularité inaltérable des De La Soul et l’immense sympathie qu’ils inspirent depuis toujours. C’est reparti pour une nouvelle aventure.

Lire la suite « and the ANONYMOUS NOBODY » by De La Soul @@@@

Snoop Dogg « Coolaid » @@½


Ce n’était pas une promesse énoncée clairement, cependant le sous-entendu s’affichait devant nous comme une devanture en néon coloré qui s’allume par intermittence : avec COOLAID, ce bon vieux Snoop revenait en terre g-funk, celle de la grande ère Death Row. Dans un contexte actuel qui se prête effectivement à un retour aux sources du gangsta-rap californien – coucou YG & cie – Snoop Dogg avait une opportunité en or pour revenir régner en maître avec ce douxième, non treiz… hum quartorzième album studio. Hélas, on a eu beau retourner COOLAID dans tous les sens, il faut bien se résoudre à l’avouer : la superstar canine de Long Beach est à côté de ses Converse.

Lire la suite sur SURLmag →

J Dilla « The Diary » @@@


Comme pour Pimp C, le label Mass Appeal nous offre l’occasion d’avoir en possession (encore) un nouvel album posthume de J Dilla dix ans après sa disparition. À ce rythme-là, il a déjà doublé 2Pac si on compte depuis Jay Love Japan en 2007 puisque The Shining était conçu de son vivant et Ruff Draft une réédition, sachant que le dernier ouvrage en date était l’album instrumental Dillatronic. Sans parler des productions que pas mal de rappeurs ont pu récupérer, notamment son jeune frères Illa J avec les Yancey Boys. Mais à la différence de Jay Stay Paid et Rebirth of Detroit, The Diary n’est autre que l’édition d’un opus solo qui devait sortir autour de 2002-2003 chez MCA Records, Pay Jay.

Lire la suite J Dilla « The Diary » @@@

Daz-N-Snoop « Cuzznz » @@@½


L’année 2015 a connu une dominante westcoast, pas de raison que ça ne soit pas le cas pour ce début de nouvelle année 2016. Hell yeah, la westcoast maintient son rythme de production sous les flocons de neige avec cet album collaboratif Cuzznz des zincous Daz Dillinger et Snoop Dogg, et le second album d’Anderson .Paak (qui sera l’objet de la chronique suivante).

Lire la suite Daz-N-Snoop « Cuzznz » @@@½

The Game « The Documentary 2 » @@@@


The Game avais juré ceci : The Documentary 2 sortira en 2015, soit dix ans après The Documentary « 1 ». Tout de suite les souvenirs fusent autour de ce premier et unique album chez G-Unit/Aftermath dirigé d’une main de maître par Dr Dre et sa dream-team de producteurs qui ont livré des instrus mi-West mi-East, sa kyrielle de name-dropping (plus d’une centaine), ses tueries inoxydables comme « Higher« , « How We Do » et « Dreams« , les refrains de 50 Cent et son histoire de membre des Bloods. Quelques jours après la sortie de The Documentary, Chuck Taylor était congédié du G Unit pour crime de lèse-majesté envers 50 Cent.

Lire la suite The Game « The Documentary 2 » @@@@

Run the Jewels « Meow the Jewels » @@@@


Tout cha c’est parti d’une blague, quand El-P a suggéré peu après la sortie de Run The Jewels 2 de remixsser ssette bombe avec des miaulements de chats. Les internautes ont pris chette déclaration très chérieusement en consssidération et une campagne Kickstarter plus tard, 40 000$ ont été rassemblés pour que ce projet foufoufou se concrétise. Chose promise, chose due, les Run The Jewels ont embarqué une team de choc pour revoir chacune des chansons de RTJ2. Et cha rend vraiment foufou, comme un chachat sur son herbe.

Lire la suite Run the Jewels « Meow the Jewels » @@@@

Dam-Funk « Invite the Light » @@@@½


Dam-Funk est un des maîtres Jedi de la Funk contemporaine, s’il est toujours utile de le préciser. L’auteur en 2009 du chef-d’oeuvre Toeachizown a su tout en restant indie étendre sa réputation bien au-delà de l’underground, au point d’avoir su reconvertir Snoop Dogg à la musique Funk avec le projet 7 Days of Funk. On ne rêvait plus que ce bel été californien avec Vince Staples et Dr Dre soit prolongé quelques semaines de plus, un souhait qui se réalise avec Invite the Light.

Lire la suite sur Now Playing Mag ->

« Compton » a soundtrack by Dr Dre @@@@½


Fin du suspens : Detox aura été un album mort-né. On avait évoqué sa trop longue gestation dans le tout premier numéro de Nowplaying Mag et pour être honnête, au fur et à mesure que le temps passait, on n’y croyait plus, et le docteur non plus semble-t-il. De ses propres mots, ce grand perfectionniste avouera pas plus tard que cet été ne pas avoir été satisfait de la quarantaine de morceaux enregistrés jusqu’alors pour ce qui était l’album rap le plus attendu, espéré, et fantasmé de toute la planète entière durant ces dix dernières années.

Lire la suite sur Nowplaying Mag ->