Archives du mot-clé Marco Polo

Verbal Kent « Anesthesia » @@@@


En venant chez Mello Music Group, Verbal Kent a grimpé de plusieurs échelons dans l’underground. Ces pas l’ont conduit avec les Ugly Heroes et l’album Sound of the Weapon vers plus de reconnaissance, et c’est clairement mérité. Ce MC de Chicago m’a fait rendre compte à quel point des rappeurs blancs underground sont surcôtés, incluant Termanology, c’est dire!

Lire la suite Verbal Kent « Anesthesia » @@@@

Saga « From out of the Shadows » [EP] @@@@½


The Source a été le premier a lancer ce MC new-yorkais répondant au blase de Saga, une source sûre donc. Son premier extrait « City Streets » avec Roc Marciano et produit par l’un des maîtres actuels du boom-bap Marco Polo avait un goût très marqué d’authenticité, celle que les puristes pensaient voir disparaître mais qui semble revenir sur la East Coast grâce à des types comme Joey Badass. Cet EP gratuit From out of the Shadows vient nous le confirmer, les amoureux de musique hip-hop vont jubiler.

Lire la suite Saga « From out of the Shadows » [EP] @@@@½

Pharoahe Monch « PTSD – Post Traumatic Stress Disorders » @@@@


PTSD-Pharaohe

Avec un nom tel que Post Traumatic Stress Disorders (PTSD), ce quatrième album de Pharoahe Monch ne pouvait être que la suite logique, ou la conséquence, de W.A.R. Leçon de psychanalyse par le rap.

Lire la suite Pharoahe Monch « PTSD – Post Traumatic Stress Disorders » @@@@

Marco Polo « PA2 : The Director’s Cut » @@@@


Il y a plusieurs années, un beatmaker canadien a déposé l’ancre à la Mecque du Hip-Hop, New-York, pour baigner dans l’underground local. Au même moment, Rawkus ré-ouvre et cherche de nouveaux talents. Notre marin publie Port Authority en 2007 sur le label indépendant, en connexion avec une foule de sérieux compétiteurs du mic, confirmant deux choses : les responsables de Rawkus ont gardé leur ouïe fine et Marco Polo est p***** de producteur.

Lire la suite Marco Polo « PA2 : The Director’s Cut » @@@@

Hannibal Stax & Marco Polo « Seize the Day » @@@½


Cela fait 15 ans tout rond que Hannibal Stax est dans le game sans avoir jamais vraiment percé au grand jour. Découvert par DJ Premier, son premier fait d’arme nous ramène à Moment of Truth des Gangstarr, sur « It’z a Set-up« , pour ensuite rejoindre la Gangstarr Foundation. Très secret (il n’apparaît jamais sur un disque autre que celui d’un poche des Gangstarr), le rappeur de Brooklyn refait surface fin 2012 avec une mixtape brute The Honorable, préparant le terrain de Seize The Date, un premier projet intégralement produit par le beatmaker le plus new-yorkais des canadiens, j’ai nommé Marco Polo.

Lire la suite Hannibal Stax & Marco Polo « Seize the Day » @@@½

R.A. The Rugged Man « Legends Never Die » @@@@½


Il ne fait pas partie du top10 des meilleurs MCs de la planète et pourtant, il en a largement le potentiel. Lui, c’est R.A. The Rugged Man, rappeur blanc totalement déglingo découvert au début des années 90, co-signé par Notorious B.I.G,. mais dont la carrière a débuté sur le tard, en 2004 avec Die, Rugged Man, Die. Il n’est pas très présent dans l’underground new-yorkais mais chacune de ses apparitions en featuring provoque un traumatisme psychologique. Son couplet sur « Uncommon Valor: a Vietnam Story » des Jedi Mind Tricks a indéniablement marqué les cervelles au fer rouge. Il aura fallu attendre neuf longues années pour qu’un second album, Legends Never Die, voir le jour chez Nature Sounds (laissons de côté la compilations de ‘lost and found’ Legendary Classics) pour démontrer que sa folie n’est une légende urbaine : il est fou, complètement fou.

Lire la suite R.A. The Rugged Man « Legends Never Die » @@@@½

DemiGodz « KILLmatic » @@@@


Entre ce premier opus KILLmatic (qui n’est pas sans rappeler naturellement le titre Illmatic de Nas) et leur EP Godz Must Be Crazy, dix longues années se sont écoulée, dix ans pendant lesquels les principaux membres se sont placés sur l’échiquier du rap underground. Apathy, d’abord, a fait des débuts fracassants avec Eastern Conference en 2006 et encore l’année dernière, il a été l’auteur du monstrueux Honkey Kong; il a aussi sorti en 2007 un album commun avec son comparse Celph Titled (No Place Like Chrome), qui lui de son côté a publié deux très bons albums collaboratifs avec Buckwild. Quant à Ryu, il a évolué au sein des Styles of Beyond (groupe proche de Fort Minor de Mike Shinoda).

Viennent s’ajouter dans ce super-collectif Blacastan, Esoteric (vu récemment sur le projet Czarface) et Motive. Certains DemiGodz avaient également renforcé à plusieurs reprises les rangs de l’Army of Pharaohs dirigée par Vinnie Paz. Les voilà maintenant rassemblés, unissant leurs forces sur un opus qui s’annonce d’emblée très très solide.

Lire la suite DemiGodz « KILLmatic » @@@@

Vinnie Paz « God of the Serengeti » @@@½


L’ogre de l’underground Eastcoast Vinnie Paz n’a pas étanché sa soif de meurtre. Après le glacial Season of the Assassins, premier album solo convaincaint, le frontman des Jedi Mind Tricks, général en chef de l’Army of Pharaohs et membre de l’association illégale Official Pistol Gang change de terrain et de climat avec God of the Serengeti. La tueur en série de Philladelphie n’a pas finit de faire des victimes…

Lire la suite Vinnie Paz « God of the Serengeti » @@@½

Torae « Off the Record » [EP] @@@@


En enregistrant For The Record, Torae a du écarter de grosses pièces pour la sélection finale de l’album. Il a ressorti pous nous six chutes (plus deux précédents morceaux modifiés), produites par les mêmes personnes qui ont participé à l’élaboration dudit album, à savoir 9th Wonder, Khrysis, Marco Polo, les Beatminerz, Eric G… Ce packaging Off The Record est tentant, très tentant.

Lire la suite Torae « Off the Record » [EP] @@@@

Torae « For the Record » @@@@


For The Record est une sortie rap new-yorkais qui provoquera des éjaculations précoces chez tout puriste qui se respectent. Et pour cause, Torae a réuni la fine fleur de l’âge d’or du Hip-Hop made in NYC, tels que DJ Premier, Pete Rock, Diamond D et Large Professor  Mais aussi Marco Polo, Nottz, Illmind et la Soul Council (9th Wonder, Khrysis, E.Jones, Fatin)… Des beats et des rimes, la vie.

Lire la suite Torae « For the Record » @@@@

J-Live « S.P.T.A. (Said Person of That Ability) » @@@@


J-Live, c’est le genre de passionné de hip-hop multi-casquettes qui a toujours sorti de très bons disques, que les gens qui le connaissent apprécient énormément, mais qui n’a pas la reconnaissance qu’il mérite. Alors je peux d’ores-et-déjà vous affirmer que son quatrième album S.P.T.A. (prononcez ‘spitta’, c’est fait pour), sera l’un des albums les plus ‘slept-on’ de 2011.

Lire la suite J-Live « S.P.T.A. (Said Person of That Ability) » @@@@

Neek the Exotic / Large Professor « Still on the Hustle » @@@½


Fat Beats Records a beau avoir fermé ses deux magasins il y a quelques mois de ça, l’activité de distribution de la petite – néanmoins respectée – structure indépendante demeure heureusement inchangée. Après la révélation Kooley High (lire la chronique), Fat Beats vient de publier ce second projet de Neek the Exotic parrainé par le brontosaure new-yorkais Large Professor, baptisé Still on the Hustle. Un skeud qui devrait plaire aux partisans qui pensent que le « le rap c’était mieux avant ».

Lire la suite Neek the Exotic / Large Professor « Still on the Hustle » @@@½

Pharoahe Monch « W.A.R. (We Are Renegades) » @@@½


 

Si vis pacem, para bellum. Traduit du latin, « qui veut la Paix, prépare la Guerre ». C’est ainsi que l’on pourrait interpréter l’avertissement d’Idris Elba qui introduit W.A.R., ce troisième LP de Pharoahe Monch paru chez Duck Down Records. Armé de son micro, ses mots et ses couilles, Pharoahe part en mission en traitant ce vaste sujet socio-géo-politique suivant différents axes et méthodes de terrorisme intellectuel.

 

Lire la suite Pharoahe Monch « W.A.R. (We Are Renegades) » @@@½

Talib Kweli « Gutter Rainbows » @@@@


Cette sortie n’en a pas l’air mais Gutter Rainbows est un mini-événement en soi. Ce quatrième album de Talib Kweli marque une étape importante dans sa carrière : il s’agit de son premier solo officiel publié en indépendant (Talib est normalement signé en licence chez Warner via son label BlackSmith). Lorsqu’on observe à quel point les rappeurs signés en major voient leurs projets dénaturés (T.I., Lupe Fiasco, Redman par exemple) et le manque de promo autour de Reflection Eternal 2 (lire la chronique), ce choix semble réfléchi et pour le moins ambitieux.

Lire la suite Talib Kweli « Gutter Rainbows » @@@@

« The Stupendous Adventures of… » Marco Polo @@@@


Devenu en quelque sorte le producteur attitré de Duck Down Records en faisant ses preuves largement avec Torae (lire la chronique de Double Barrel) et récemment Ruste Juxx (lire la chronique de the eXXecution), Marco Polo vient de lancer son second album de producteur, faisant suite à Porth Authority (lire la chronique) publié il y a trois ans chez Rawkus Records. Composé de remixes, de beats inédits et d’une foule de MCs en tout genre, The Stupendous Adventures of Marco Polo raconte comment le beatmaker d’origine canadienne réinstaure le boom-bap dans l’underground Eastcoast.

Lire la suite « The Stupendous Adventures of… » Marco Polo @@@@