Talib Kweli & Styles P « The Seven » [EP] @@@@


Pas évident de faire parler de soi quand on sort le même jour que DAMN. de Kendrick Lamar. Sauf quand on parle des efforts conjugués de deux MCs Eastcoast renommés, à savoir Talib Kweli et Styles P. Certes, chacun ont connu une carrière solo rétrogradée dans le cercle indépendant et qui les ont éloigné d’un public plus large, s’y raccrochant tant bien que mal ces dernières années grâce multiples apparitions un peu partout en featuring. Ils proposent un EP 7-titres logiquement intitulé The Seven, une double claque qui nous ne fait pas perdre notre temps.

L’urgence est de mise, le temps est compté. Il faut que le message impacte les esprits rapidement, fortement, sans attendre, ne pas partir dans des débats ennuyeux. D’où le format EP, cela ne prend que 30 minutes d’attention, chaque minute étant un concentré de en rimes très engagées, très politiques, avec de gros instrumentaux hip-hop sans artifice conçus par les mains expertes d’artisans tels que Marco Polo, Oh No, 88-Keys, Dot Da Genius, Nootz ou bien DJ Khrysis (wow!). Beaucoup de thèmes sont passés au crible, comme la nécessité pour les rappeurs de revenir à leurs valeurs fondamentales (« Poets & Gangstas« , « Last Ones »), rappeler que c’est un genre musical qui unit, pas seulement les couleurs mais aussi les cultures différentes, comme sur « Brown Guy » où Talib parle d’être passé de chrétien à musulman par exemple.

Face à la remontée du racisme aux Etats-Unis, reviennent les allusions à l’esclavage comme sur « In The Field« , avec ce refrain « I ain’t no house n****, I be in the field », référence évidente à Django et les autres films qui ont suivi sur le sujet. Les featurings consolident un peu plus The Seven EP, rien que leurs noms déposés sur le tracklisting suffisent pour convaincre : Common, Jadakiss et Sheek Louch (qui posent tous deux sur le titre « Nine Point Five » qui fait un clin d’oeil aux Mobb Deep), Rapsody ou encore Chris Rivers (le fils de Big Pun). On ne se pose pas du tout la question de savoir si Talib Kweli est meilleur que Styles P (qui fait moins d’adlibs que d’habitude et c’est tant mieux) ou inversement, les deux MCs mettent la barre haut et s’y tiennent. Maintenant on attend l’album commun de Jadakiss et Fabolous.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s