Archives du mot-clé Masta Ace

Apollo Brown « Grandeur » @@@½


La sortie d’un album de (ou produit par) Apollo Brown est toujours un événément dans le milieu hip-hop underground. Surtout quand il a un nom évocateur, et en français dans le texte, comme Grandeur. C’est le quatrième album qui porte son nom en solo paru chez Mello Music Group, son deuxième non-instrumental avec The Reset en 2010 qui l’a fait connaître.

Lire la suite Apollo Brown « Grandeur » @@@½

DJ EFN « Another Time » @@@½


Roi de la mixtape de Miami (plus d’une quarantaine en 20 ans!), légende discrète de la culture hip-hop, DJ EFN s’offre, et nous offre, sa première compilation officielle sur CD, édité sur sa struscture Crazy Hood Productions. Les nostalgiques des compiles rap de DJ Clue, Tony Touch ou encore Statik Selektah vont rajeunir d’une grosse dizaine d’années au moins avec Another Time ! Le titre correspond tout à fait à l’esprit ‘back in the days’. Vu le nombre incalculable de connexions qu’il a tissé au fil des années, il y a foule sur ce projet qui concrétise l’ensemble d’une carrière bien remplie. Le genre de chronique où le name-dropping tombe tous les cinq mots en moyenne. Pour l’anecdote, c’est le graphiste Skam2 (Tribe Called Quest) qui a dessiné la pochette.

Lire la suite DJ EFN « Another Time » @@@½

Mello Music Group « Persona » @@@@


Comme chaque année, la maison Mello Music Group livre son catalogue annuel. Cette fois ce ne sera pas un double-disque comme l’an dernier, Persona est une simple compilation majoritairement composés de duos rappeurs/producteurs (à une ou deux exceptions près). Hâte d’écouter les prochaines tendances à venir sur le label.

Lire la suite Mello Music Group « Persona » @@@@

Shuko « For the Love of It » @@@@


En rap allemand, à moins d’être germanophone/phile, on ne connaît pas grand chose. Mais vraiment pas grand chose, seulement quelques rares producteurs à la renommée internationale, comme les Snowgoons, qui ont d’ailleurs produit pour des groupes new-yorkais comme les M.O.P. ou Onyx. Un autre nom vient se rajouter à cette liste d’exportateurs de beats made in Germany, Shuko, qui vient de livrer son premier projet For The Love of It, avec en prime un casting américano-européen de choix.

Lire la suite sur Now Playing Mag

Diamond D « The Diam Piece » @@@


Diamond D est en quelque sorte le ‘D’ du légendaire crew new-yorkais des D.I.T.C. (‘Diggin in the Crates’ pour les non-connoisseurs), un collectif qui, durant la seconde moitié des années 90 jusqu’en 2000 où est paru leur album éponyme, rassemblait des légendes telles que Big L (RIP), Fat Joe, Showbiz & Andre the Giant, O.C. et les producteurs Lord Finesse, Buckwild et donc Diamond D.

Le groupe a bien tenté une percée huit ans plus tard avec The Movement, malheureusement l’aspect légendaire appartenait déjà au passé, le D.I.T.C. n’est pas une institution comme le Wu-Tang. Les membres (Fat Joe évidemment, Diamond D,…) avaient cependant plus d’écho sur leurs projets solos ou en binôme (Buckwild avec Celph Titled, Oasis d’A.G. & O.C.). Diamond D, quant à lui, est revenu pour la rentrée 2014 avec The Diam Piece, un album suspendu en ce temps où le rap était respecté pour le fond et la forme.

Lire la suite Diamond D « The Diam Piece » @@@

DJ Jean Maron « True School » @@@½


DjJeanMaron-TrueSchool

2014, des soldats vétérans américains débardent en Normandie. DJ Jean Maron refait l’histoire soixante-dix ans plus tard cette fois avec des acteurs majeurs du Hip-Hop Eastcoast des nineties catégorie boom-bap. Nom de code de cette opération : True School. Lire la suite DJ Jean Maron « True School » @@@½

Marco Polo « PA2 : The Director’s Cut » @@@@


Il y a plusieurs années, un beatmaker canadien a déposé l’ancre à la Mecque du Hip-Hop, New-York, pour baigner dans l’underground local. Au même moment, Rawkus ré-ouvre et cherche de nouveaux talents. Notre marin publie Port Authority en 2007 sur le label indépendant, en connexion avec une foule de sérieux compétiteurs du mic, confirmant deux choses : les responsables de Rawkus ont gardé leur ouïe fine et Marco Polo est p***** de producteur.

Lire la suite Marco Polo « PA2 : The Director’s Cut » @@@@

Tony Touch « The Piece Maker 3: Return of the 50 MC’s » @@@@


Revenons en arrière, autour des années 2000. Les mixtapes étaient encore des objets physiques rares et recherchés, sous forme de cassettes ou CDs, puis converti en mp3, disponible de manière pas très légale… Beaucoup de DJs, et de rappeurs (50 Cent en est le parfait exemple), ont profité de ce nouveau marché parallèle en forte expansion dans le rap game pour balancer de vraies exclus avant tout le monde. Ce produit self-made était…

Lire la suite sur Now Playing Mag →

Kid Tsunami « The Chase » @@@½


Producteur australien, Kid Tsunami a accosté au large de New-York pour signer chez Headbop Music, petit label distribué par Fat Beats aux US. Il est le signature de ce premier album, The Chase, figurant de nombreux vétérans du rap new-yorkais. Avis aux puristes et nostalgiques de l’âge d’or.

Lire la suite Kid Tsunami « The Chase » @@@½

R.A. The Rugged Man « Legends Never Die » @@@@½


Il ne fait pas partie du top10 des meilleurs MCs de la planète et pourtant, il en a largement le potentiel. Lui, c’est R.A. The Rugged Man, rappeur blanc totalement déglingo découvert au début des années 90, co-signé par Notorious B.I.G,. mais dont la carrière a débuté sur le tard, en 2004 avec Die, Rugged Man, Die. Il n’est pas très présent dans l’underground new-yorkais mais chacune de ses apparitions en featuring provoque un traumatisme psychologique. Son couplet sur « Uncommon Valor: a Vietnam Story » des Jedi Mind Tricks a indéniablement marqué les cervelles au fer rouge. Il aura fallu attendre neuf longues années pour qu’un second album, Legends Never Die, voir le jour chez Nature Sounds (laissons de côté la compilations de ‘lost and found’ Legendary Classics) pour démontrer que sa folie n’est une légende urbaine : il est fou, complètement fou.

Lire la suite R.A. The Rugged Man « Legends Never Die » @@@@½

Masta Ace « MA_DOOM : Son of Yvonne » @@@@


Masta Ace avait annoncé à la sortie de Long Hot Summer été 2004 qu’il s’agissait de son dernier album. Peut-être aurait-il du préciser « solo », Ace n’a jamais raccroché le micro. Bien au contraire, il a par après régulièrement fait acte de présence chez les disquaires avec son groupe eMC (The Show) en 2008, avec Edo G en 2009… sans parler de ses tournées. Maintenant il est co-signataire d’une association avec le rappeur au visage de métal Doom. La coutume veut qu’à chaque fois qu’un artiste collabore avec MF Doom, il fusionne son blase avec le sien, ce qui donne MA_DOOM sur ce projet.

Lire la suite Masta Ace « MA_DOOM : Son of Yvonne » @@@@

Madlib – Medicine Show #13 « Black Tape » @@@@


Madlib est un producteur tellement productif qu’avec lui, c’est jamais douze sans treize. Comme beaucoup d’entre vous, je pensais que la série des Medicine Show s’arrêtait au douzième volume. C’est pas faux, c’était prévu comme tel. Et là, surprise, un treizième numéro est sorti de nulle part ailleurs que ses machines, une mixtape spéciale remixes qui supplémente le douzième volume qui était composé uniquement de remixes. Comme il est indiqué, cette Black Tape est conseillée au plus de dix-huit ans, pas que ce soit interdit pour les mineurs de l’écouter, rien d’obscène, mais ils risquent fort de ne pas s’y retrouver dans sa sélection.

Lire la suite Madlib – Medicine Show #13 « Black Tape » @@@@

M-Phazes « Phazed Out » mixed by DJ Rhettmatic [mixtape] @@@½


M-Phazes fait partie de ces producteurs hip-hop underground très appréciés mais relativement méconnus par rapport à d’autres beatmakers comme Oddisee et Illmind. C’est pas faute d’avoir pourtant produit pour Masta Ace, Talib Kweli, Pharoahe Monch ou encore Edo G ces deux dernières années. D’où l’idée pour M-Phazes de montrer son savoir-faire avec des beats de son invention mais sous forme d’une mixtape, Phazed Out, mixée par DJ Rhettmatic.

Lire la suite M-Phazes « Phazed Out » mixed by DJ Rhettmatic [mixtape] @@@½

Ace & Edo « Arts & Entertainment » @@@½


En 2004, Masta Ace affirmait raccrocher le micro après son dernier classique A Long Hot Summer alors que Edo G relançait sa carrière de rappeur avec My Own Worst Enemy. Le premier n’a pas tenu sa promesse, le second a saisi sa chance et personne ne s’en plaindra. Chacun de leur côté ont depuis vaqué à leurs projets de groupes, les eMC pour Ace et Special Teamz et Da Bulldogs pour Edo et les voilà maintenant connectés sur Arts & Entertainment pour le meilleur… et le moins bon.

Lire la suite Ace & Edo « Arts & Entertainment » @@@½

Wu-Tang « Chamber Music » @@@@


wutang-chamber-musicIl semblerait que les soldats du clan du Wu-Tang soient parvenus à un consensus, afin de mettre un terme à leurs divergences internes. L’abbé RZA a finalement su trouver la solution pour annihiler la tentative de rébellion de Raekwon the Chief et Ghostface Killah en satisfaisant une partie de leurs conditions : faire appel à des musiciens et d’autres producteurs venus d’au-delà des terres Shaolin.

Ceci dit, le RZA reste maître de l’empreinte sonore du Wu en supervisant ce side-project honorable qui rassemble une partie des sabreurs du Wu-Tang (le Ghost, Inspectah Deck, Raekwon,…) ainsi que d’autres nobles tueurs à gage habitant la Eastcoast (Sean Price, AZ, Masta Ace, Cormega,…). Chamber Music n’est pas un nouvel opus officiel du Wu-Tang Clan, c’est une très bonne surprise.

Lire la suite Wu-Tang « Chamber Music » @@@@