Archives du mot-clé Cardo

Kendrick Lamar « DAMN. » @@@@


Alleluia, King Kendrick est revenu parmi nous avec son troisième album chez Aftermath. Dayumn! D’accord, le rendu final n’a pas la gueule de la tracklist inventée par un fan promettant un orgasme auditif avec des noms comme Kanye West, Q-Tip, Andre 3000, Thundercat et D’Angelo, aucun de ces noms n’y figure. Faut se l’avouer, cette hypothétique tracklist nous avait tous surexcités peu après l’extrait « Heart 4 » qui nous donnait un mystérieux rendez-vous pour le 7 Avril, rendez-vous qui fut ajourné au vendredi suivant, le 14.

Illustré par cette pochette semblable à une couv’ de magasine, DAMN. a été, le jour même de sa sortie, aussitôt sacralisé (le terme ‘classique’ était déjà lâché sur les RS) et fait l’objet de théories (pas si farfelues soit-dit en passant) autour d’un possible second album (parce que GOD/DAMN, DAMN/NATION), ce qui en soi n’a plus rien d’impossible en 2017. Pour mettre les choses au clair, l’intéressé a réfuté cette possibilité. Et tant qu’à mettre les choses au clair, ‘Damn’ ne se lit pas au sens du juron (« mince », NdT), il a fallu lire les récentes interviews de monsieur Lamar qui expliquait que la religion était l’élément central de ce nouvel opus pour comprendre que le titre se lit par « damné », « satané ». Être Kendrick, marcher sur ce destin extraordinaire, ce n’est pas simple.

Lire la suite Kendrick Lamar « DAMN. » @@@@

migos « C U L T U R E » @@@½


« Raindrop, droptop », vous connaissez déjà le refrain (yea). « Bad & Boujee » (‘boujee’ pour ‘bourgeois’, pas la bougie), single platine, Offset couplet/refrain de l’année, alors qu’on est qu’au début d’année (yea). Childish Gambino, merci pour la pub (YEA).

Nouveau phénomène (/*fait un dab*/), des phénomènes d’Atlanta, le trio Quavo, Offset et Takeoff, jeunes, Noirs et riches. migos, groupe influent, trap stars, trap music, dans la culture (SKUR SKUR).

Lire la suite migos « C U L T U R E » @@@½

Dom Kennedy « Los Angeles is not for sale, vol.1 » @@@@


12 Décembre 2016, Dom Kennedy sort un collab EP ‘surprise’ avec le producteur Hit-Boy, HALF-A-MIL. Mais le vrai cadeau de Noël, c’était un peu en avance, le 23 Décembre 2016, quand est sorti  Los Angeles is not for sale vol.1. Un album de rap westcoast à écouter en profitant du soleil d’hiver? Yeah.

Lire la suite Dom Kennedy « Los Angeles is not for sale, vol.1 » @@@@

A$AP Mob: « Cozy Tapes vol.1 Friends- » @@@@


Bon sang je me rappelle encore de ces dernières heures du mois d’aout 2012 que j’ai passé à écouter en boucle la mixtape Lords Never Worry du A$AP Mob. Qu’est-ce que j’en étais accro, c’est dingue quand j’y repense car la première tape du rookie A$AP Rocky Live.Love.ASAP m’avait fait ni chaud ni froid. Bizarrement j’en avais pas écrit de chronique alors que j’avais surkiffé sa race.

Lire la suite A$AP Mob: « Cozy Tapes vol.1 Friends- » @@@@

D.R.A.M. « Big Baby D.R.A.M. » @@@@


Dans le flot ininterrompu de sorties de ces derniers mois, des têtes émergent d’un genre cross-over à base de trap et de soul/r&b. Il s’appellent Ty Dolla $ign, Tory Lanez, Bryson Tiller et voici le petit dernier, D.R.A.M.. Et il aime les chiens, sûrement un chouette gars. Allons voir ça avec ce Big Baby D.R.A.M.

Lire la suite D.R.A.M. « Big Baby D.R.A.M. » @@@@

Dave East « Kairi Chanel » [mixtape] @@@½


Dave East, retenez bien le nom ce rappeur. Enfin, quand on parle de nom, ‘East’ n’est que celui d’artiste, qui représente le East Side d’Harlem, son vrai nom de famille étant Brewster. Celui qui aurait pu démarrer une carrière en NBA a préféré s’adonner à sa véritable passion, le rap, logique quand on a connu les débuts de mois difficile en écoutant Cam’Ron et les Dipset, mais aussi Notorious B.I.G., Nas, Raekwon et les Ruff Ryders. Dave était également proche de Chinx, un rappeur de l’entourage de French Montana assassiné l’an passé.

Lire la suite sur Now Playing Mag →

Travi$ Scott « Birds in the Trap sing Brian McKnight » @@@½


« Rodeo est la bonne surprise de la rentrée 2015, mais on ne sait quoi penser de ce Travi$ Scott. Il laisse cette impression d’être le gars qui était là au bon endroit, au bon moment, avec le bon entourage. Sa mixture tient la route jusque que sur la Westside, perché entre fastlife et highlife. » Telle était la conclusion de ma chronique de Rodeo sorti l’an passé, un premier album hyper bien produit (surfait?) grâce à un Mike Dean déterminant. À peine le temps de digérer ce premier opus que Travis remet ça avec Bird in the Trap sing Brian McKnight, n°1 aux US la semaine de sa sortie.

Lire la suite Travi$ Scott « Birds in the Trap sing Brian McKnight » @@@½

Polyester the Saint « American Muscle » @@@@


En voilà une très bonne de surprise, et qui tombe à pic pour la saison estivale, et peut-être l’été indien et les nuits plus longues. Le nom de Polyester (avec ou sans the Saint) ne vous parle pas forcément, à moins d’en connaître un rayon en matière de rap westcoast. Lui en tout cas, il en est un de fin connaisseur. Cet artiste de L.A. et fondateur de son propre label Hellagood Records a collaboré pour de nombreux artistes, allant de Dom Kennedy à U-N-I, Pac Div  à Too $hort, E-40, ou bien encore J*DaVeY et les Sa-Ra. Allons faire un tour avec American Muscles pour voir, qui n’est pas son premier coup d’essai, mais à son cinquième.

Lire la suite Polyester the Saint « American Muscle » @@@@

Snoop Dogg « Coolaid » @@½


Ce n’était pas une promesse énoncée clairement, cependant le sous-entendu s’affichait devant nous comme une devanture en néon coloré qui s’allume par intermittence : avec COOLAID, ce bon vieux Snoop revenait en terre g-funk, celle de la grande ère Death Row. Dans un contexte actuel qui se prête effectivement à un retour aux sources du gangsta-rap californien – coucou YG & cie – Snoop Dogg avait une opportunité en or pour revenir régner en maître avec ce douxième, non treiz… hum quartorzième album studio. Hélas, on a eu beau retourner COOLAID dans tous les sens, il faut bien se résoudre à l’avouer : la superstar canine de Long Beach est à côté de ses Converse.

Lire la suite sur SURLmag →

ScHoolboy Q « Blank Face LP » @@@@


Parmi les Black Hippy, il y a d’abord Kendrick Lamar, l’intello de Compton et protégé de Dr Dre, celui qui tire le groupe, le label TDE et le rap tout entier vers le Haut; Jay Rock, le tHug pur jus originaire de Watts qui démarre ses couplets sans vaseline; Ab-Soul, le poète emo-street de Carson cacHé derrière des verres à la Eazy-E; et enfin l’Homme au bob, la personnalité qui nous intéresse particulièrement ici, ScHoolboy Q, le bandit carburant à la lean qui nous vient de Hoover Street.

Lire la suite sur SURL Mag →

Drake « VIEWS » @@@


Comme tout artiste estimant atteindre un niveau déifique, Drake a su se faire attendre relativement longtemps avec Views From The 6. Lorsqu’on est l’artiste pop interprète de rap/r&b le plus vendeur d’albums digitaux de sa génération, c’est justifiable. Il faut ajouter à ce délai le litige entre son label Young Money et la maison-mère Cash Money. Le teasing fut savamment entretenu par des affiches placardés dans sa ville de Toronto, la vidéo virale de « Hotline Bling » (pour les memes hilarants inspirés de ses pas de danse amusants) et les rumeurs d’une sortie pour la mois d’Avril. VIEWS est la conclusion de cette longue attente.

Lire la suite sur Now Playing Mag →

 

 

Kendrick Lamar « untitled unmastered » @@@@


Sortir des albums de nulle part en prévenant une semaine maximum à l’avance, ou bien carrément sans prévenir du tout, commence à devenir une habitude dans l’industrie musicale. Mais l’effet de surprise est toujours réel. C’est le coup de poker que la structure Top Dawg Entertainment a tenté en livrant un mini-album de démos (ou ‘leftover’) de Kendrick Lamar, logiquement intitulé untitled unmastered. On peut voir ça aussi comme un cadeau suite à sa récompense du Grammy Award du meilleur album rap avec To Pimp a Butterfly.

Lire la suite Kendrick Lamar « untitled unmastered » @@@@

Ty Dolla $ign « Free TC » @@@@


Rae Sremmurd, Kid Ink, Demrick, Fashawn, Kendrick Lamar, Young Thug, Snoop Dogg, Gucci Mane, Dom Kennedy, Tyga, Future (avec ou sans Drake), migos, Warren G, Dr Dre, Dam-Funk, Travi$ Scott, Jay Rock, Fetty Wap, Casey Veggies, Bryson Tiller, The Game deux fois, Ras Kass avec Semi-Hendrix, Serial Killers, Jeezy… Ouais, l’année 2015 est Westcoast, et un peu trap, à l’image de ce premier album de Ty Dolla $ign.

Lire la suite Ty Dolla $ign « Free TC » @@@@

The Game « The Documentary 2 » @@@@


The Game avais juré ceci : The Documentary 2 sortira en 2015, soit dix ans après The Documentary « 1 ». Tout de suite les souvenirs fusent autour de ce premier et unique album chez G-Unit/Aftermath dirigé d’une main de maître par Dr Dre et sa dream-team de producteurs qui ont livré des instrus mi-West mi-East, sa kyrielle de name-dropping (plus d’une centaine), ses tueries inoxydables comme « Higher« , « How We Do » et « Dreams« , les refrains de 50 Cent et son histoire de membre des Bloods. Quelques jours après la sortie de The Documentary, Chuck Taylor était congédié du G Unit pour crime de lèse-majesté envers 50 Cent.

Lire la suite The Game « The Documentary 2 » @@@@

Jay Rock « 90059 » @@@@


Jay Rock fut l’un des premiers membres des Black Hippy à se lancer dans le grand bain, c’était en Juillet 2011 avec Follow Me Home chez Strange Music (et non pas TDE) juste après Section.80 de Kendrick. Pour la suite, il a fallu s’armer de patience alors que ses camarades enchaînaient les sorties. La période de procrastination pour se lancer dans la préparation d’un second album a été suffisamment longue pour que le management de Top Dawg développe une stratégie commerciale innovante pour mesurer l’envie des fans : avancer la date de sortie de 90059 en fonction des pré-commandes. Suivant ce principe, de la date initiale de Décembre 2016 on est passé en quelques jours à peine à 11 Septembre 2015.

Lire la suite Jay Rock « 90059 » @@@@