Dom Kennedy « Los Angeles is not for sale, vol.1 » @@@@


12 Décembre 2016, Dom Kennedy sort un collab EP ‘surprise’ avec le producteur Hit-Boy, HALF-A-MIL. Mais le vrai cadeau de Noël, c’était un peu en avance, le 23 Décembre 2016, quand est sorti  Los Angeles is not for sale vol.1. Un album de rap westcoast à écouter en profitant du soleil d’hiver? Yeah.

D’abord, tracklisting et crédits ci-dessous:

N’attendez rien d’autre de la par de notre rappeur/hustler/self-entrepreneur que du Dom Kennedy pur jus, avec sa pulpe et ses vitamines (C et D). Comme d’habitude, mais des bonnes, d’habitudes, à commencer par s’entourer de ses producteurs réguliers (Polyester, J.LBS, Cardo, Drewbyrd…) qui savent faire les instrus qu’il aime, et qu’on aime. Le rappeur de Leimert Park assume faire son business en ne changeant rien à sa recette, comme il le dit sur « Let the Money Burn » : « Same nigga everyday, just a different track ». Dom est sûr de sa popularité lorsqu’il déclare « I’m Dr Dre to the streets » sur « California« , pas faux quand on sait qu’il est devenu une valeur sûre de la scène indie de L.A. et que l’argent rentre dans sa petite compagnie. Même ceux qui ne le connaissent pas encore pourrait facilement succomber à l’atmosphère de cet album. Musicalement, aucun ingrédient ne manque, une constante chez lui, il a été à la bonne école, prenez par exemple « T.P.O. » (pour ‘that pussy official’) avec cette mélodie de guitare dont DJ Quik ne nierait pas l’influence. Et parfois succulentes en plus de ça, avec une nette préférence pour les prods futuristes de J.LBS (« Dominic part 2« , le nocturne « The 76« , « We Still on Top« ).

On finit malgré tout par décrocher vers la fin de l’album à cause de prods trop lisses et downtempo, ce qui finit par nous endormir un peu tôt, le soleil se couche trop vite en Hiver. Des morceaux comme  ça, qui se teinte de vibes r&b, il y en a dispatché un peu partout sur l’album (« In Other Words« , « When I’m Missin’ U« , « Passcode« ). Et comme Dom Kennedy a un flow relativement lent… il peut survenir des petits moments d’absence mais qui n’enlève en rien l’agréable parfum de ce premier volume de Los Angeles is not for sale. En attendant un second (si la série n’est pas annulée), préparez vous à la version longue de HALF-A-MIL avec Hit-Boy dans le cours de cette nouvelle année 2017.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s