Mickey Factz & Nottz « The Achievement : circa ’82 » @@@@


Mickey Factz… il faut creuser dans sa mémoire pour se souvenir ce mec-là. Il faisait partie de la promo 2008 de XXL, c’est dire si ça remonte à loin. J’avais d’ailleurs chroniqué début 2010 un de ses ‘free EP’ en écrivant qu’il se situait « au dessus d’un Drake ou Kid CuDi ». Puis, comme Charles Hamilton arrivé à cette époque critique dans le rap game, on l’a perdu de vue sans qu’on se pose la question de savoir ce qu’il était devenu, comme si c’était une banale victime de la sélection naturelle. Huit ans après cette affiche de freshman dans le magasine rap, il revient sans prévenir avec dix titres pour nous faire regretter de l’avoir fait patienter si longtemps.

Mieux vaut tard que jamais. The Achievement : circa ’82, sorti chez Soulspazm/W.A.R. Media, est -comme son nom l’indique- une réalisation, concrète, et au regard de son parcours chaotique on peut le dire, une sorte de victoire au mérite. Pour mette en valeur de quoi il est capable depuis tout ce temps, Mickey Factz s’est associé au producteur très réputé Nottz (qui produit pour des stars mainstreams comme underground), ce qui lui vaut d’être co-auteur de ce projet. Ses moogs qui servent d’infrabasses sont immédiatement reconnaissables sur « Some People » en compagnie du chanteur Showtyme (un type qui a le même timbre viril que K-Ci des Jodeci mais interprète comme Sam Cooke).

Une chose amusante avec cet album. Quand on écoute l’instru de « Treat You Right » avec ses mélodies soul moderne, on se dit « tiens j’aurai bien vu Phonte dessus ». Et c’est là Phonte arrive vraiment sur le morceau pour un couplet. Pareil sur le très classe « Marina » avec Mack Wilds, c’est un beat pour Curren$y. Et c’est là qu’il apparaît sur le dernier couplet après Smoke DZA. Pour en revenir à Mickey, on se rend mieux compte de ses compétences de MC sur « Vs » en se mesurant à Styles P, ou bien sur l’exercice de style “414 Words.” Un rap de 414 mots écrit à 4h14 du matin en référence à son compte en banque qui affichait 4,14$.

Conclusion avec le dixième et dernier titre, le superbe « Achievement« , addition d’un joli sample de piano et très beau texte. Comme le signifie également l’autre sens anglophone de l’intitulé de cet album, c’est une petite réussite. Encourageant relancer sa carrière.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s