Kendrick Lamar « To Pimp a Butterfly » @@@@@


Aout 2013, le couplet de Kendrick Lamar sur « Control » de Big Sean crée un énorme séisme qui a secoué tout le rap américain comme cela n’est pas arrivé depuis très longtemps. Son but : devenir le numéro 1, en se couronnant lui-même Roi de la Côte Est. Culotté, sans parler du name-dropping, suscitant des réactions de toute part. Et après, « que de la gueule » ? Détrompez-vous, To Pimp a Butterfly est l’oeuvre d’un artiste qui a les épaules d’un leader-né, une oeuvre plus Noire qu’il n’y parait. Il n’y a qu’à regarder la pochette renversante de l’album pour le comprendre.

Lire la suite sur Now Playing Mag

Une réflexion sur “ Kendrick Lamar « To Pimp a Butterfly » @@@@@ ”

  1. Un grand merci pour cette chronique qui ouvre grandement les oreilles aux francophones non bilingue comme moi. Je ne vais pas faire dans l’originalité en disant que je trouve cet album génial dans sa conception, tellement homogène et dense. Son flow est un instrument à part entière. Il arrive à changer 4 ou 5 fois sa voix. C’est complètement barge. A part Eminem, il n’y a personne d’autre qui arrive à cette performance. Musicalement, comme tu l’as très bien dit, il a su s’entourer. On a l’impression d’avoir à faire à un artiste qui à 15 ans de métier.

    J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s