GoldLink « At What Cost » @@@@


On se doutait bien qu’avec ses très beaux coups d’essais The Gold Complex et After That, We Didn’t Talk (édité par Soulection) que GoldLink allait percer. Avec At What Cost, son premier album en major (Sony), le rappeur de Washington et nouvel artiste préféré de Rick Rubin met plus concrètement un pied dans l’univers physique de l’industrie du disque.

Kendrick Lamar « To Pimp a Butterfly » @@@@@


Aout 2013, le couplet de Kendrick Lamar sur « Control » de Big Sean crée un énorme séisme qui a secoué tout le rap américain comme cela n’est pas arrivé depuis très longtemps. Son but : devenir le numéro 1, en se couronnant lui-même Roi de la Côte Est. Culotté, sans parler du name-dropping, suscitant des réactions…

Sa-Ra « Nuclear Evolution : The Age Of Love » @@@@@


Il s’est passé deux ans depuis l’atterrissage de l’OVNI Hollywood Recordings, un album unique en son genre qui fut pour moi une révélation (lire la chronique). Rien n’est plus vraiment pareil dans ma perception musicale des choses désormais. Les Sa-Ra Creative Partners représentent pour moi les figures indépendantes de l’innovation suprême en matière de musique…

Sa-Ra « The Hollywood Recordings » @@@@½


Les Sa-Ra Creative Partners, c’est une formation californienne composée de Om’Mas Keith, Shafiq Husayn et Taz Arnold, tous trois musiciens/producteurs/interprètes géniaux qui ne font rien comme personne dans la Voie Lactée. Ces hipsters en puissance au look rococo ultra-classos ont été pour moi ZE sensécheune de l’année 2007 avec leur premier LP Hollywood Recordings chez…