Big Sean & Metro Boomin « Double or Nothing » @@½


Cadeau de Noël en avance : un album collaboratif avec le rappeur fraîchement platiné avec I Decided Big Sean et le hitmaker de l’année, le très prolifique Metro Boomin qui venait de produire Without Warning avec Offset et 21 Savage. Ça en avait tout l’air au départ, d’être un cadeau, hélas après deux écoutes, le bilan est : 2 fois quarante minutes de perdues.

Lire la suite Big Sean & Metro Boomin « Double or Nothing » @@½

Kidz in the Hall « Free Nights & Weekends » @@@½


L’autre jour sur Twitter, je m’interrogeais sur ce que devenaient les Kidz In The Hall, un binôme hip-hop originaire de Chicago que j’appréciais vraiment pas mal depuis School Was My Hustle paru en 2006 chez Rawkus et que j’ai suivi jusqu’à Occasion en 2011 chez Duck Down Records, quand le vent a semblé tourner pour eux. Jusqu’à ce que Double O, le producteur du groupe, m’interpelle sur Twitter après mon tweet pour m’indiquer la sortie de leur nouvel album, Free Nights & Weekends, après 6 ans de silence radio.

Lire la suite Kidz in the Hall « Free Nights & Weekends » @@@½

Statik Selektah « 8 » @@@@


Dix ans après Spell My Name Right, le beatmaker bostonite Statik Selektah a grimpé les échelons jusqu’à décrocher un deal de management avec Roc Nation pour cet épisode 8 (ShowOff Records), tout en restant chez Duck Down Records pour le support. Sans rien changer aux ingrédients de base de ses productions, cette signature a permis d’attirer des featurings pour le moins surprenants.

Lire la suite Statik Selektah « 8 » @@@@

TiRon & Ayomari « WET: The Wonderful Egotrip » @@@@


Bienvenue à ce cinquième (?) album de TiRon & Ayomari, duo californien qui a percé à partir de 2006 grâce au blogging et aux plateformes d’écoute en ligne. Quel chemin parcouru quand on regarde en arrière, car rien n’était couru d’avance, d’une part se faire connaître et réussir à percer dans leurs conditions, et d’autre part perdurer dans un milieu très concurrentiel. Pourtant il n’y a pas de secret, il suffit de faire de la très bonne musique, en ce qui les concerne, du rap merveilleux. Après The Wonderful Prelude et The Great New Wonderful, voici The Wonderful Egotrip.

Lire la suite TiRon & Ayomari « WET: The Wonderful Egotrip » @@@@

Fabolous & Jadakiss « Friday on Elm Street » @@@½


Fabolous et Jadakiss sont Freddy et Jason dans Friday on Elm Street. En préparation depuis un an, ce projet commun lancé par Def Jam n’est cependant pas un album d’Halloween, ni une mixtape comme c’était prévu au départ, ni un blockbuster vu la faible promotion qui s’est limitée qu’à quelques annonces et photos sur Instagram. Mais l’évocation des ces deux géants new-yorkais côte-à-côte suffit à provoquer un enthousiasme tout relatif.

Lire la suite Fabolous & Jadakiss « Friday on Elm Street » @@@½

Von Pea & The Other Guys « The Fiasco » @@@@


La petite structure indépendante Hipnott Records a eu la brillante petite idée de donner une suite à l’EP To: You de Von Pea produit par The Other Guys. Von Pea qui nous arrive de Brooklyn, vous le connaissez peut-être comme rappeur au sein du groupe Tanya Morgan dont le dernier album YGWY​$​4 est très discrètement sorti cet été. The Other Guys est un tandem de Washington que j’ai pu découvrir en 2014 avec leur premier essai Seeds of Ambition dont j’en garde un excellent souvenir. Les voilà tous les trois réunis à nouveau pour The Fiasco.

Lire la suite Von Pea & The Other Guys « The Fiasco » @@@@

JR Writer « I Really Rap » @@@


Pour JR Writer, les Diplomats c’est de l’histoire ancienne. En froid avec Cam’Ron et Jim Jones, et qui plus est fraîchement sorti de prison après avoir purgé une peine de 21 mois, le rappeur de Harlem semble être sorti de cryogénie et prison comme s’il avait été cryogénisé et réapparait dans un monde qui a changé et qu’il ne reconnaît plus avec I Really Rap.

Lire la suite JR Writer « I Really Rap » @@@

Jaden Smith « SYRE » @@@½


Des rappeurs fils de rappeur, ça s’est déjà vu : Sun God le rejeton de Ghostface, Diggy Simmons celui de Rev Run, Corey Gunz le fils à Peter Gunz… Et aujourd’hui, il faut composer avec la dernière portée de millenials nés millionnaires comme King Combs et Jaden Smith, et ça, ça donne un sacré coup de vieux quand on a connu dans notre jeunesse les raps de leurs papas Puff Daddy et Will Smith respectivement. Le cas qui nous intéresse aujourd’hui c’est Jaden, 19ans, qui était déjà une star du petit et du grand écran avant de tâter du micro.

Lire la suite Jaden Smith « SYRE » @@@½

GQ « E 14th » @@@@


Dans le florilège de sorties rap qui a marqué cette fin 2017 est sorti de manière quasi inaperçue ce nouveau numéro de GQ, et je ne parle pas du magasine pour beau gosse cadre sup’. Pourtant, quand on suit de près les sorties Jamla Records, de The Away Team à Rapsody en passant par les compilations du label, c’est un rappeur qui nous est familier depuis Wonder Years de 9th Wonder au moins. Séance de rattrapage avec son nouvel opus E 14th, produit par 9th Wonder, Khrysis, S1 et Nottz, et que je recommande chaudement.

Lire la suite GQ « E 14th » @@@@

Talib Kweli « Radio Silence » @@@@


À 42 ans, on peut dire que Talib Kweli Greene a mené une carrière de rappeur bien remplie. Élément incontournable de la scène rap new-yorkaise depuis l’ère Rawkus à la fin des années 90, le BK MC, comme on l’appelle souvent, n’a jamais cessé d’être inactif ni perdu sa très haute considération.

Quitte à passer pour un vieux schnock, je dirai que c’est en partie grâce à des personnes comme lui que le Hip Hop continue d’avoir ses H majuscules, c’est-à-dire des artistes issus d’une précédente génération dorée qui ont su garder l’esprit ouvert, qui véhiculent des messages ayant du sens, qui montrent la voie et proposent de la très bonne musique rap sans avoir peur de tenter de nouvelles choses. C’est dans cette continuité que Talib Kweli livre Radio Silence, un huitième album solo aux couleurs soul/jazz mais aussi électro.

Lire la suite Talib Kweli « Radio Silence » @@@@

CyHi the Prynce « No Dope on Sundays » @@@@½


Ce fut la stupeur générale lorsque CyHi the Prynce a balancé en 2015 le diss « Elephant in the Room« , s’en prenant aux personnalités de chez G.O.O.D. Music. Coup de bluff ou coup de pub? Le rappeur calmera vite les spéculations en déclarant qu’il s’agissait d’un titre à prendre au second degré, pour faire parler. Une plaisanterie? À moitié puisqu’il a claqué la porte de Def Jam pour différends artistiques. On comprend parfaitement la frustration de l’attente de la part de ce lyriciste hors-pair que Kanye West prenait par l’épaule et pour qui il a écrit de nombreux succès, pour Yeezus notamment. Novembre 2017 son premier album No Dope On Sundays sort enfin chez Sony, une semaine plus tard on apprendra que CyHi avait également quitté G.O.O.D. Music… tout en en faisant la promotion.

Lire la suite CyHi the Prynce « No Dope on Sundays » @@@@½

Lone Catalysts « Culture » @@@@


Au début de l’année 2017, les phénoménaux migos avaient fait sensation avec CULTURE. Plusieurs mois après, les Lone Catalysts reviennent du passé avec un album du même nom, le leur en minuscule. Que dire à part que c’est un vrai choc des cultures, néanmoins deux visions qui peuvent parfaitement co-exister.

Lire la suite Lone Catalysts « Culture » @@@@

Amp Fiddler « Amp Dog Knights » @@@@


Amp Fiddler a toujours été pour moi un artiste à part en matière de soul music, et aussi dans mon coeur depuis l’expérience incroyable que j’ai vécu lors de son passage au Ninkasi Kao à Lyon en 2007. Le monde, et moi avec, avions pu le découvrir en 2004 avec ce bijou qu’était Waltz of a Ghetto Fly, son second album solo, puis en 2006 avec Afro Strut qui ont reçu de très bons échos en Europe.

Bien avant ça, cet auteur/compositeur/chanteur/clavieriste originaire de Detroit, et de génie, a eu une vie bien remplie, puisqu’il a été musicien au sein du groupe P Funk mythique Parliament et a par ailleurs travaillé aux côtés de Prince. C’est même lui qui a permis la rencontre entre Jay Dee et les Tribe Called Quest. Bref, ce type a permis de créer de grands moments d’histoire et pourtant il est si discret. Le revoilà de retour après dix ans d’absence avec Amp Dog Knights.

Lire la suite Amp Fiddler « Amp Dog Knights » @@@@

Cam’Ron « The Program » [mixtape] @@½


Cam’Ron Giles c’est le mec qui fait ce qu’il veut et n’en a rien à foutre du reste. Avec ce statut de légende qu’on lui prête, il peut s’absenter des mois, réapparaître comme par magie pour un single ou un projet sans écho (son EP par ci avec Berner, un petit album par là avec Vado), faire buzzer en annonçant des trucs (où ça en est son projet avec A-Trak au fait?), re-disparaître dans le silence complet et refaire surface pour foutre la merde, et un jour férié en plus, le 11 Novembre. Depuis 2009 avec Crime Pays qu’on attend un nouvel album (Purple Haze2 ou Killa Pink?), le voilà qu’il rapplique avec une mixtape, The Program.

Lire la suite Cam’Ron « The Program » [mixtape] @@½

Ro Spit & 14KT « RSXGLD » @@@@½


Succédant à la mixtape He’s the Driver, I’m the Shooter qui a défini les rôles de 14KT et Ro Spit, les deux protagonistes ont sorti leur premier opus RSXGLD, un titre qui pourrait bien être le nom de leur formation. Une petite présentation s’impose avant de parler de ce qui est certainement un des projets indie hip-hop de l’année 2017. Ro Spit est le rappeur, une figure qui monte dans l’underground de Detroit et auteur de trois albums injustement méconnus, et 14KT le producteur, qu’on a déjà aperçu aux côtés d’artistes de chez Mello Music Group et aussi avec Mayer Hawthorne avec qui il forme le duo Jaded Inc. Et tous les deux sont de Detroit, ce qui a son importance.

Lire la suite Ro Spit & 14KT « RSXGLD » @@@@½

Chroniques Rap, Soul/R&B, Electro…

%d blogueurs aiment cette page :