Apathy « Honkey Kong! » @@@@


A tous ceux qui préfèrent la philosophie hip-hop Eastcoast, Honkey Kong d’Apathy est votre album de la rentrée 2011. Ce troisième album de la « langue d’Alien » s’annonce dangereux, non seulement parce qu’Apathy le demi-Dieu à lui seul enterre la moitié des MCs vivants mais parce qu’il s’est entouré de poids lourds armés jusqu’aux dents : Vinnie Paz, Xzibit, Celph Titled, Action Bronson, Steele des Smif-N-Wessun et le contingent entier de l’Army of Pharaohs. Et je ne parle pas des producteurs…

« King Kong ain’t got shit on me! » Le début d’album (track 1 à 3) est hardcore à souhait, Apathy est rejoint par le tiercé gagnant d’ogres microphoniques Vinnie Paz, Slaine et Ill Bill sur des beats à l’atmosphère similaire aux sorties Enemy Soil/Jedi Mind Tricks, pour ne pas dire épique. Peut-être que le rapprochement de l’Army of Pharaohs dirigée par Vinnie y est pour quelque chose, c’est une supposition appuyée par le fait que le Demi Godz Crew (qu’il forme avec Celph Titled) soit rejoint par par Reef the Lost Cauze, Planetary, Crypt the Warchild et Esoteric sur « Army of the Godz« . Au titre « Honkey Kong » répond « Albino Gorillas » (référence à leur couleur de peau blanche) avec Esoteric justement qui balance la punchline « I’m so underground I bury you in the fossils ». Parmi les autres collaborations de haute volée figurent Xzibit sur la bombe « The Recipe » (produite par Stu Bangas) et « Never Say Never » qui réhabilite Mad Lion en plus d’une perf de Steele (il ose un « only dead rappers got flows that’s classic »).

Mais il n’y a pas que les guests qui remplissent Honkey Kong qui méritent notre intérêt, Apathy est un MC impressionnant au demeurant. Il est une forme d’adéquation parfaite entre un lyriciste et un punchliner. C’est un sportif qui nécessite de très bon beats, sinon rien. DJ Premier lui sert le très lourd « Stop What You Doin’« , DJ Muggs « Fear Itself« , on compte aussi Statik Selektah, Vanderslice…  Sinon il produit ses propres sons, c’est un autre de ses talents. Les scratches ont toute leur place sur cet opus, et pas forcément de rappeurs eastcoast : Snoop Dogg, du Outkast sur « Check to Check » (le beat d’Evidence tue de toute façon)… On a même droit à un sample de Jodeci sur « All I Think About« . Honkey Kong contient plein d’éléments riches et complets nécessaires à nos tympans de hip-hopeurs.

Une réflexion sur « Apathy « Honkey Kong! » @@@@ »

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s