Talib Kweli « The Beautiful Struggle » @@@½


Il en fallait bien un de successeur à ‘Quality’. Seulement, comme toutes les suites, la pression est toute autre, autre que celle du très attendu premier album qui succédait à deux album collaboratifs cultes (Black Star et Reflection Eternal). Et le piratage de ‘The Beautiful Struggle’ il y a quelques mois (un bootleg massif sur Internet) n’a pas vraiment arrangé les choses pour Talib Kweli. Tout est à refaire. On efface l’ardoise et on se remet au travail, avec encore une attente supplémentaire des fans du MC de Brooklyn. Maintenant que l’album est à son terme, ‘The Beautiful’ Struggle comble-t-il tous les espoirs ?

Chronique originale écrite en Octobre 2004. Dire qu’il s’agissait du dernier album paru sur le label Rawkus tel qu’on l’a connu autour des années 2000…


Passons les titres en revue :

Going Hard : Morceau d’ouverture assez virulent, le titre du morceau est largement justifié. On retrouve un Talib Kweli socialement et politiquement engagé, le Talib que l’on connaît fort bien déjà, peut-être même trop. Néanmoins ça commence fort et on espère que la suite sera du même acabit. 4/5

Back Up Offa Me : Premier morceau avec son ancien compère Hi-Tek. Si on repense à leur collaboration sur ‘Train Of Thoughts’, on se rend bien compte que cette chanson est largement en dessous. L’instrumental laisse un peu à désirer avec les flûtes mal choisies et des chœurs franchement mous. Heureusement que notre rappeur sauve un peu la mise. Première grosse deception. 2,5/5

Broken Glass : Là encore, le mélomane averti zappera ce morceau sans regret. La production des Neptunes pourra paraître inconvenue ou laborieuse mais dans le fond assez appréciable. Talib adapte par conséquent son flow énergique malgré un manque de conviction. Les lyrics reéquilibre la balance. 3/5

We Know feat Faith Evans : Petite douceur ‘soulful’ bienvenue grâce à la présence de la chanteuse r&b et d’une production de Dave West (des De La Soul) fort sympathique. Ce n’est pas le genre de musique qui va relancer l’album toutefois. Elle se laisse déguster tranquillement. 4/5

A Game : Là, franchement c’est le dépaysement total. Un beat basé sur des basses assez lourdes et des coups de synthétiseurs englobant le tout sous un format assez électronique et bounce. Talib est là où personne ne l’attendait : sur les dancefloors. Refrain ‘catchy’, un peu d’égo, un petit pont et c’est parti pour un mauvais tour. 2,5/5

I Try feat Mary J Blige : Une production signée Kanye West qui arrive à point nommé pour faire de cette track un premier single évident. Talib rappe ‘The label want a song about a bubbly life/ I have trouble to write some shit that bang in the club through the night/ While people suffer tonight, Lord you know I Try’. Voilà qui est fait ! La performance de Mary J Blige paraît obsolète, un chanteuse inconnue aurait pu très bien faire l’affaire mais quand il s’agit d’avoir le prestige du nom… 3,5/5

Around My Way feat John Legend : Ballade au piano assez évasive accompagnée par John Legend, le chanteur attitré de Kanye West. Un bon texte embellit l’ensemble, flow posé, encore un single potentiel ? 3,5/5

We Got The Beat feat Res : La curiosité de l’album. Un beat old school revisité, une mélodie synthé assez funk, et un refrain accouplé par des riffs de guitares rock. Ambiance dancefloor redoutable, le cocktail est assez étonnant. Talib Kweli joue son rôle de MC. Attention, « We Got The Beat » sera loin de plaire aux plus puristes d’entre nous. 4/5

Work It Out : 2e production de Hi Tek. Et ce n’est pas mieux que la première. On laisse tomber pour cette fois… Dommage 2/5

Ghetto Show feat Common & Anthony Hamilton : Dès les premières secondes, on se laisse emporter par les empruntes souls et la voix d’Anthony Hamilton. Common est de la partie et ça fait un bon point. Talib Kweli quant à lui renvoie la balle à Jay-Z : ‘If lyrics sold, truth be told/ I probaby be as rich and famous as Jay-Z/ Truthfully I wanna rhyme like Common Sense/ Next big thing I Do a record with Common Sense’. Superbe. 4/5

Black Girl Pain feat Jean Grae : Le choc du duo rap masculin/féminin avec des lyrics taillés à la serpe, un verset chacun et le tour est joué. Que dire de plus ? 4,5/5

Never Been In Love : cinq minutes de bonheur grâce à la force des samples joués par Just Blaze. Une chanson d’amour rap très attachante en somme. 4,5/5

Beautiful Struggle: une prod d’Hi Tek (aïe) pour finir. Bon c’est déjà mieux : belle track, mélodique avec un refrain ‘soulful’ reprenant un chant non crédité. Il fallait bien une conclusion digne de ce nom, même si on reste loin du compte. 3,5/5

Moyenne : 3,30/5 (soit 13,2/20 grand max). On est largement en dessous du niveau Quality, c’est un fait incontestable. Beaucoup seront destabilisés voire carrément déçus par ce 2e disque solo de Talib Kweli. Lyricalement c’est le top (surtout si vous avez le livret), mais pas d’évolution notable côté flow et beaucoup de productions sont inconvenues au style de Talib. Le disque est néanmoins supérieur aux sorties actuelles. Hélas, vu les sons, le rappeur commence à sortir de l’underground pour arriver à la surface ‘mainstream’. Et les périodes de transition ne sont jamais vraiment les meilleures pour tout le monde.

‘The Beautiful Struggle’ n’est pas le classique attendu, ni même une des 10 meilleures sorties de cette année 2004. C’est triste…

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s