Ruff Ryders vol.4 « Redemption » @@@


Toute nouvelle compilation depuis 2001, du sang neuf, des nouveaux sons, en somme un Volume 4 qui marque le retour des Ruff Ryders cuvée 2005 au premier plan. L’eau a coulé sous les ponts depuis quatre ans et de nouveaux artistes ont fait leur apparition tandis que d’autres ne donnent plus signe de vie, par exemple Eve, inexistante sur cet album. De nouvelles têtes donc, mises en avant sur ‘Redemption’ dans une période où New York est bombardée par les Dipset.

Note : 4e et dernier volume de la série des Ruff Ryders, qui semble-t-il sans ses piliers ne parviennent pas à lancer la nouvelle génération. Qui parmi ces nouveaux a réussi ? Personne…

Une flopée de MCs déchaînés comme Kartoon, Flashy,… et un t’as d’autres côtoient des pointures comme The Lox, qui d’ailleurs ouvrent ce 4e volume avec « Ruff Ryders 4 Life » et « If It’s Beef ». Swizz Beatz répond présent à la production, sinon ça ne serait pas un disque des Ruff Ryders. Remarquable sur « What They Want » de Infa.Red & Cross, il s’est malheureusement remis à faire du synthétiseur, ce qui pourrit un peu « Aim 4 The Head » du trio de rappeurs infernal Jin, J-Hood et Cassidy. Et que fait DMX dans tout ça ? Il ne rappe que sur un seul morceau, mais non des moindres : « Get Wild » featuring Jadakiss et produite par Scott Storch. Le tube assuré, de quoi promotionner son 6e opus à venir, ‘Here We Go Again’.

Côté outsiders, on trouve le chanteur Akon, pour une touche un peu r&b, et NORE. Et s’il y a NORE, il y a du ragga (« Dame Raggaeton »). Que vous soyez surpris en bien ou en mal, il a bien des morceaux ragga et cela est dû à leur toasteur Pirate. Plus un morceau pour la conduite joué à la guitare sèche (« What Ryders Do »). Des morceaux passables quoi. ‘Redemption’ marque le retour de Drag-On et son flow particulier, en compagnie de Chocolate TY sur le terrible « Knock Knock ». Si vous faites parmi des chanceux à vous procurer ce disque dans les premiers, vous aurez droit à « 100 Bars of Crack » de Flashy en bonus, la véritable révélation de ce Volume 4.

La bataille va être difficile pour regagner du terrain dans les bacs, avec une seule apparition de DMX et encore moins d’Eve. D’un autre côté, cela permet de laisser place à la relève qui ne demande qu’à être connue. ‘Redemption’ est frais, mais demande à convaincre les fans des Ruff Ryders de la première heure.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s