SZA « Ctrl » @@@@


Si SZA a bien appris une chose au sein de l’équipe TDE, la team de choc de Kendrick Lamar, ScHoolboy Q et consorts, c’est que la patience est une vertu. Des mois que la jeune chanteuse de 26 ans trouvait que ça ramait trop pour sortir ce premier album studio, se connectant sur Twitter pour partager son mécontentent en 140 caractères jusqu’à menacer de rage quit l’industrie du disque, ce à quoi répondait Punch, son boss, que tout était tout était sous contrôle afin tempérer notre artiste.

Fin de l’atermoiement, Crtl est maintenant prêt à se télécharger en format numérique sur vos disques dur, les enceintes ou écouteurs branchés sur ‘output’. Merci de cliquer sur ‘Lire la suite’ si vous lisez depuis la page principale du site.

SZA, dont j’imagine qu’il faille prononcer ‘essziay’, ou Solana Rowe comme il est écrit dans les case Prénom Nom, a pourtant connu un programme de développement convenu avec son label. Il y a eu, comme son collègue Isaiah Rashad, d’abord un EP digital qui a permis d’entrevoir son potentiel, des passages en featurings avec les divers composants des Black Hippy afin de la rendre doucement incontournable et une attente savamment entretenue sur les réseaux sociaux entre @ et #.

SZA, trois lettres qui se jouxtent sur un clavier AZERTY, est une chanteuse à la diction facilement identifiable, très ‘roots’, avec des textes parfois très crus. En somme une femme entière qui appelle un chat un chat, ou une chatte une chatte. Démonstration sur le soulful et doucereux « Doves in the Wind » avec Kendrick et produit par le sucré Cam’Obi. Elle suit un peu cette mode d’appuyer sur suppr les voyelles des mots (le titre de l’album), de mettre des noms de personnalités en intitulés, etc… ce genre de détails. On notera l’input très discret de Pharrell Williams dès le morceau d’entrée « Supermodel« , avec ses touches Alt pop/rock qui se retrouvent de manière plus prononcées sur le single « Drew Barrymore« , ou simplement pop sur « Prom« .

C’est sur la seconde partie que Ctrl prend son envol en appuyant sur la touche Shift/Maj. Le très agréable « The Weekend » laisse entendre un sample de voix de pitché des choeurs de « Set The Mood » de Justin Timberlake, du meilleur effet, avant de passer sur un « Go Gina » à l’atmosphère soul Dillaesque et puis très ‘cloudy’ avec « Garden« , le bol d’air frais « Anything » assez original ou encore « Pretty Little Birds » en compagnie d’Isaiah Rashad et conçu par LoveDragon (ce nom que l’on a cru être un alias de Dr Dre sur To TBAD mais qui s’avère être en réalité un duo formé de Josef Leimberg et Terrace Martin). Même cette connexion avec James Fauntleroy sur l’interlude « Wavy » porte très bien son nom. « Normal Girl » est probablement l’une des chansons qui décrit le mieux le style de SZA.  Les personnes ont conçu la plupart des algorithmes des prods sont des inconnus, mais notez bien leurs noms : Scum, Lang et ThankGod4Cody.

Ce premier album studio SZA est très cohérent en matière de r&b contemporain (ne pas oublier « Love Galore » en connexion avec Travis Scott), incluant celle qui Ctrl+C/Ctrl+V des morceaux r&b connus (« The Weekend« , « Broken Clocks« ), ou avec des touches de pop, heureusement de la nusoul (« Go Gina« ) et beaucoup d’oxygène. Clairement, Ctrl est une belle capture auditive du rhythm’n blues sur iOS 2.17 qui restera vive dans nos mémoires, celle d’une chanteuse qui a tenu ses promesses, qui fait des merveilles et qui ne demande qu’à développer son programme artistique et personnel au-délà des codes actuels.

Une réflexion sur “ SZA « Ctrl » @@@@ ”

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s